Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Dans la brume électrique
note moyenne
2,9
3992 notes dont 710 critiques
16% (115 critiques)
24% (168 critiques)
12% (83 critiques)
21% (150 critiques)
17% (119 critiques)
11% (75 critiques)
Votre avis sur Dans la brume électrique ?

710 critiques spectateurs

ChroniqueMécanique
ChroniqueMécanique

Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 214 critiques

4,0
Pour sa première production américaine, l'expérimenté et reconnu cinéaste qu’est Bertrand Tavernier signe un policier de grande classe, qui confine souvent au drame psychologique. Avec un Tommy Lee Jones, comme d’habitude, tout à fait épatant et une bande-son aussi soignée que la photographie, il nous plonge pendant près de 2 heures en plein bayous de Louisiane, pour une enquête complexe, captivante et… brumeuse. Autant le dire, Tavernier n’appartient pas du tout à la veine actuelle des réalisateurs français dans le mouv’ qui immigrent vers les Etats-Unis afin d’y signer leur première grosse prod internationale. Il tourne son œuvre loin des studios californiens, à l’endroit exact où le roman qu’il adapte déroule son histoire. A New Iberia, non loin de la Nouvelle-Orléans, une ville de Louisiane profondément ancrée dans ses racines francophones, et ravagée comme beaucoup d’autres, par l’ouragan Katrina. Tavernier imprègne superbement toute sa pellicule de la culture locale comme on imbibe un vêtement d’un parfum, et fait transpirer l’odeur de la brume marécageuse des bayous du coin comme si on y était. Les décors si singuliers de cet état américain pas vraiment comme les autres servent merveilleusement de cadre à son film, et ajoute énormément d’impact à l’atmosphère envoûtante et confuse de l’enquête. Sa mise en scène, élégante et d’une grande sobriété, sans effets psychédéliques ou artifices new-age, rappelle beaucoup celle de Clint Eastwood. A l’ancienne, méticuleuse, pleine de contrôle, sans esbroufe. Parfois même teintée d’onirisme et de poésie pour relever le tout, jouant habilement avec les affres du temps, le souvenir encore chaud d’un passé douloureux étant souvent le détonateur des événements présents. Grand passionné de musique qu’il est, l’ancien critique cinéma rythme son récit de quelques notes de contrebasse par-ci par-là et de subtils sons blues et jazzy. En même temps, quoi de plus normal pour bien coller avec l’esprit de l’endroit ? Devant sa caméra, Tommy Lee Jones est énorme de charisme et de prestance. Mais bon, pour cela aussi on pourrait dire quoi de plus normal ? Il confirme sa réputation de monstre du cinéma et son face-à-face avec le non moins excellent John Goodman (« The big Lebowski », « O’brother ») est savoureux, truffé de dialogues percutants. Les seconds rôles sont également de qualité, ne citons que pour l’exemple Peter Sarsgaard (« Esther », « Boys don’t cry »), remarquable en star de cinéma alcoolique et paumé. Le moindre aspect de chaque acteur, ses doutes, sa mélancolie, ses blessures nostalgiques, est extrêmement bien traité, et pas uniquement concernant Jones. « Dans la brume électrique » a tout d’un vrai polar, d’un grand film noir. Vraiment tout ? Non, malheureusement. Le scénario, à la cadence volontairement lourde, reste un peu nuageux. C’est de circonstance je sais, mais là, il est légèrement flou sur certains points de l’affaire, surtout lorsque l’on approche de la conclusion. On sent vraiment que l’intérêt est bien plus dirigé sur les personnages du film que sur son canevas, plus sur l'humain que sur la traque, et c’est (parfois) un peu dommage. Ce ne tue pas non plus le film, le scénario ne se perd pas non plus dans d’infinies fausses pistes ou retournements de situations rocambolesque à n’y plus rien comprendre. On aurait juste aimé qu’au niveau de l’élucidation progressive du mystère, les choses soit plus claires, plus montrées que suggérées, sans non plus forcément tomber dans l’hyper explicatif pour autant. Enfin vous voyez quoi ! Si il lui manque juste ce petit truc pour avoir l’envergure d’un réel chef-d’œuvre du polar, « Dans la brume électrique » reste tout de même un film prenant et intelligent d’une très classieuse beauté, quelques scènes étant vraiment géniales. Ce qui est sur, c’est que les inconditionnels des grands classiques du film noir seront servis. D'autres articles, avec critiques, photos et anecdotes, sur mon blog...http://soldatguignol.blogs.allocine.fr
benoitG80
benoitG80

Suivre son activité 916 abonnés Lire ses 1 365 critiques

1,0
Brumeux à souhait et même fumeux! Confus, alambiqué, compliqué, ennuyeux, prétentieux... et j'en passe! Bon une étoile pour Tommy Lee Jones, l'ambiance générale, les images et la musique! Et on passe donc à côté d'un film qui aurait pu être superbe! Vraiment dommage...
adicte
adicte

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 694 critiques

1,0
Dans la brume merdique.... je me suis emmerdée du début à la fin malgré un Tommy Lee Jones qui se débat pour donner du corps à ce film. Inintéressant, soporifique et mouillé. Berk
cactusvolant
cactusvolant

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 405 critiques

1,5
C'est une de mes rares critiques sur un film que je n'ai pas vu en entier. Mais je vous avoue, j'ai essayé 3 fois ; systématiquement j'ai éteint avant. Bien que ça me fasse plaisir de voir Tommy Lee Jones en tête d'affiche, ce thriller est vraiment trop monotone. L'ambiance a du mal à s'installer, l'intrigue est monstrueusement lente à avancer... Les dialogues eux-même sont creux. Quand même deux bons points : un casting pas mauvais et de très bons décors. Mais on s'ennuie ; c'est mortel ! Il est difficile de gérer un film de dialogues. 12 hommes en colère est sans doute le meilleur exemple de film basés sur des dialogues réussis. Celui-ci présente un film de dialogues raté.
sHake R.
sHake R.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 33 critiques

3,5
Un suspense présent, construit d'une manière plutôt classique mais interressante. Un grand Tommy Lee Jones en gentil et un surprenant John Goodman en méchant. Le suspense tient la route grâce aux décors étouffant, mettant rapidement mal à l'aise. Toutefois quelques défauts ressortent du scénario, comme le côté fantastique des visions qu'a le personnage principal... Mais rien de grave : On retient davantage les qualités du film et on passe un bon moment devant.
Sebmagic
Sebmagic

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 116 critiques

0,5
Et ben... J'attendais beaucoup de ce film, surtout de Tommy Lee Jones et pourtant c'est franchement raté. Le scénario est vraiment pas intéressant, on se contrefout de cette enquête à un point pas possible (je me suis rarement autant fait chier devant un film). Tommy Lee Jones n'a jamais été aussi fade, aussi mauvais avec un manque total de charisme. Je croyais que John Goodman allait relever le tout mais même pas. Son personnage ne sert à rien ou presque. Le scénario est nase, sans aucun intérêt, les dialogues sont d'une platitude extrême. D'accord, la VF n'aide pas (j'ai jamais vu des doublages aussi minables, c'est quoi ce bordel ?) mais ça n'empêche que la consistance des répliques est quasi nulle, voire ridicule. La voix off totalement inutile et insipide accentue le vide du film qui n'avait déjà quasiment aucune qualité. Parfois, on sent que les dialoguistes ont voulu rendre certaines phrases drôles mais c'est tellement pathétique que je n'ai fait que souffler intérieurement. Les musiques ne sont pas du tout dans l'esprit des scènes, et le montage j'en parle même pas : les scènes s'enchaînent le plus souvent sans aucune cohérence. C'est simple, le film est un enchaînement de passages sans intérêt, avec des personnages sans intérêt, pour former une intrigue dont on se fout complètement et dont on ne comprend rien (la plupart du temps), et c'est à se demander si le scénariste en avait lui aussi quelque chose à faire. Les acteurs ne sont pas impliqués, on ne ressent aucune complicité entre eux. La mise en scène de Tavernier est plate et le seul petit intérêt du film (les visions et la "brume fantomatique) est à peine exploré, et quand c'est fait ça manque totalement d'originalité. Un film à fuir sous peine de passer deux longues heures interminables.
J.Dredd59
J.Dredd59

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 608 critiques

3,0
Le gros point fort, enfin pour moi, c'est Tavernier et Tommy Lee Jones. Le reste est plus que moyen, pas si passionnant ou intéressant, lent et mou, manquant d'action voir de sensationnel, avec un traitement sobre. Bref on a un film récompensé typique, ia toujours un truc dedans qui fait que tu piges pas pourquoi il a ces titres. M'enfin là l'image est quand même pas mal, l'histoire et la trame ne sont pas les plus usitées et le résultat final est pas trop mal. Néanmoins il s'oublie assez rapidement et ne donne pas envie de revoir, à retravailler en somme.
Hans Grüber
Hans Grüber

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 175 critiques

4,5
Si tu n'es pas quelqu'un de correct, Tommy Lee Jones viendra chez toi tuer des alligators à mains nues et boire toute ta bière. Après s'être essuyé sur ta chemise, il repartira avec ta femme et tes économies.
QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 248 critiques

3,5
Cette adaptation d'un polar de James Lee Burke repose sur les épaules et le visage buriné de Tommy Lee Jones (très bon), avec qui Tavernier voulait absolument tourner. On retrouve aussi quelques "tronches" du cinéma US : John Goodman (incontournable dans les films des frères Coen) ou encore Ned Beatty (Délivrance). À noter l'apparition dans un petit rôle du réalisateur John Sayles. Mais Dans la brume électrique est avant tout un film d'atmosphère : la Louisiane encore dévastée après le passage de l'ouragan Katrina (Tavernier a actualisé l'intrigue), la pauvreté de la majorité de la population face à l'opulence de magnats locaux, et surtout le bayou, cet univers semi-aquatique où sont enfouis de nombreux secrets, pas très glorieux. L'intrigue devient de plus en plus flottante à mesure que le policier retrouve ses vieux démons (l'alcool), qu'il noue un dialogue d'outre-tombe avec un général de la guerre de Sécession (!) et qu'il entrevoie dans l'enquête des réminiscences personnelles. Les amateurs de thrillers clairs et nets, avec rythme trépidant, en seront pour leurs frais. Ici, la frontière entre le monde des vivants et celui des morts, entre justice collective et justice personnelle, entre lucidité et manque de discernement, est ténue. C'est ce qui fait la singularité du film, même si tout n'est pas forcément convaincant dans le scénario (notamment la photo finale, comme dans Shining). Côté réalisation, on apprécie la maîtrise classique, discrète et efficace de Tavernier, ainsi que ses goûts musicaux : musique cajun, blues...
TotoJp59
TotoJp59

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 461 critiques

3,0
Dans la Brume Électrique est un polar d'ambiance sympathique, agréable à suivre notamment grâce aux interprétations de l'impeccable Tommy Lee Jones en policier tourmenté et du talentueux John Goodman en mafieux pervers. Mais le film souffre d'une certaine confusion avec ses intrigues qui sortent de l'enquête principal et dont je n'ai pas forcement compris le but (le meurtre du noir dans les années 1960, les hallucinations avec le général de guerre). La fin manque un peu d'ambition mais, au fond, sort des sentiers battus.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 3 156 critiques

2,5
Bertrand Tavernier grand spécialiste du cinéma américain traverse, à l’instar des jeunes frenchies, l’Atlantique pour se frotter à la grosse machine hollywoodienne espérant y garder son âme. L’essai est loin d’être convaincant tellement Tavernier semble empêtré dans ses références ne sachant jamais trouver le bon timing pour ce polar à moitié fantastique. Il lui manque les envolées baroques d’un Alan Parker qui avait su rendre toute la moiteur du bayou en plongeant Mickey Rourke dans une histoire le faisant remonter à la source des traditions vaudou. A la place Tavernier nous livre un vieux général confédéré qui nous débite des banalités sur le sens de la vie à un Tommy Lee Jones anesthésié. Le procédé de la voix off qui donne souvent une distance appréciable par rapport à l’action plombe ici tout le mystère par son côté trop didactique comme si Tavernier avait eu peur de perdre son spectateur en route ou rendre un hommage trop appuyé aux Marlowe et Harper de sa jeunesse. Même John Goodman d’habitude excellent semble un peu amorphe (l’embonpoint sans doute !). Tout cela est très banal et ne nécessitait sans doute pas un voyage aux Etats-Unis d’un de nos metteurs en scène les plus représentatifs de l’esprit français. Après ce semi échec nul doute que Tavernier sera encore plus admiratif des grands faiseurs hollywoodien qui hantent son panthéon.
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 418 abonnés Lire ses 2 229 critiques

5,0
Dans la brume électrique : INTRODUCTION : Voila, ce que j’appelle un polar, un vrai. C'est-à-dire un polar classique, simple avec un rythme assez lent et nerveux a la fois. Car il dégage une ambiance et un suspense qui fait la force des polars. Mais c’est aussi un polar qui c’est ce montré brute et intense quand il le faut, même si il ne faut pas chercher l’action dans ce film, il y en a pas (juste deux, trois fusillade) mais ce n’est pas de l’action que on cherche dans les polars. Donc voila, il y a tout les ingrédients nécessaire dans ce film un excellent polar de grand qualité. RÉALISATION : C'est-à-dire pour commencer, une réalisation et une mise en scène absolument sublime. Le souci de la mise en scène, c’est ce que j’adore dans les polars et celui la, le fait à merveille. Mise en scène épuré, soigné et posé avec un sens de détail pour les paysages qui sont merveilleusement bien mise en valeur. SCENARIO : Ensuite, dans ce thriller/polar, on a le droit à un soin particulier pour le scenario, l’ambiance et les personnages. Le scénario est classique dans le genre : enquête policier… Mais il est bien ficelé et captivant de bout en bout. Avec en prime une bonne ambiance qui fait toute la particularité des polars : suspense, ambiance palpable… Bon ensuite, le film a un rythme assez lent mais ce n’est jamais chiant et le film sait ce faire intense. Ils y a aussi les personnages qui sont bien travaillé avec un petit manque de développement pour le personnage principale car on aurait voulu en savoir plus sur lui (son passé…) mais la, je chipote. Car, je le trouve très intéressant avec une bonne psychologie et un petit brin de folie qui va bien avec le film. Donc voila, scénario prenant et bien construit avec une super ambiance et de bon personnage. CASTING : Qui sont interprété avec beaucoup de justesse par les acteurs. Surtout Tommy Lee Jones qui est encore une fois très charismatique et parfait (juste un petit : la VF pour sa voix qui est très dérangeante au début, je préféré largement son ancien voix : dommage). MUSIQUES : Et pour finir, les musiques de son film collent parfaitement au film et son donc très bonne. CONCLUSION : Voila, un polar classique mais efficace et très réussit (avec beaucoup de qualité dans ce film). Je vous le conseille vraiment : un polar implacable.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

4,0
Premier film aux Etats-Unis pour notre Bertrand Tavernier national et on peut dire que c'est réussi. Et pour l'occasion il s'est bien entouré avec Tommy Lee Jones, qui joue tout le temps plus au moins pareil mais toujours de manière convaincante et juste. On est complètement immergé dans cette atmosphère si particulière de la Lousiane et de son bayou. En ce qui concerne l'enquête, c'est dommage qu'elle soit reléguée au second plan au profit des personnages ou plutôt du personnage principal. Tout l'aspect psychologique autour de lui est intéressant mais l'enquête perd tout son intérêt, on en vient à oublier les meurtres initiaux. C'est dommage mais on passe quand même un très bon moment.
Méline R.
Méline R.

Suivre son activité Lire ses 54 critiques

1,0
Je ne comprends pas les critiques dithyrambiques de la presse pour ce film! Incroyable. Je n'ai vraiment pas aimé ce film, et de plus, je ne suis pas sûre d'avoir tout compris tant tout est compliqué et alambiqué... C'est complexe, mou et sans intérêt finalement. Tout ça pour ça??! Bref, je suis très déçue, et vraiment je ne recommande pas ce film.
FRANK  MALCOV-118
FRANK MALCOV-118

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 118 critiques

1,5
Incompréhensible les 4 et 5 étoiles.Il y a dû en avoir un qui a commencé et les autres ont suivi... Rien de plausible ou pas grand chose: le pire: la scène ou il boit à son insu un verre de LSD. Il est retrouvé quelques heures plus tard en train de se réveiller à l’hôpital ! Vous avez déjà vu quelqu'un qui prend du LSD et puis dort ? Pire: les régulières ridicules remontées d'acide (à commande pour le scénario) qui lui font "apercevoir" un général mort qui lui parle ! Il faut de plus attendre 1h30 pour avoir un peu d'action, mais là vu ce qui précède: pas de surprise: rien de bien captivant.Bien dilué !! Je vous laisse mettre les 10 étoiles...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top