Mon AlloCiné
The Reader
note moyenne
4,0
6993 notes dont 921 critiques
34% (315 critiques)
36% (331 critiques)
13% (120 critiques)
12% (106 critiques)
4% (35 critiques)
2% (14 critiques)
Votre avis sur The Reader ?

921 critiques spectateurs

Lara cridlig

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 105 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/07/2009

Rarph Fiennes est très émouvant et son oscillation permanente entre sa compassion et son rejet pour cette femme qui l’a trahi par son silence, lui cachant son passé nazi, fait toute la beauté du film.

Virginie N

Suivre son activité 376 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/05/2011

Un drame bien mené et touchant, pour un sujet difficile. Kate Winslet y est parfaite. Un film réaliste et très profond, mais aussi particulièrement dérangeant. Une oeuvre qui nous laisse dubitatif à l'égard des sentiments soulevés !

oolliivveerr

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 12 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/03/2013

Pour qui a déjà connu la passion, l'adoration, la folie, the reader parvient , selon moi, à restituer cette impériosité d'aimer contre toute logique. Il est aussi une magnifique illustration de la banalité du mal dont parlait Hannah Arendt. Encore plus intense que ce que transmettait le livre. Ce film m'a ravagé. Vu 12 fois.

Gabith

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 374 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/12/2012

TERRIBLE, TERRIBLE! Un des plus beaux films de ma vie. J'en ai pleuré tellement il est émouvant, poignant et sincère, les acteurs sont parfaits, la mise en scène est superbe, la façon dont tout est filmé est très bien et quant à la musique du film, elle est juste magnifique... Les dialogues sont si justes. J'ai eu les larmes aux yeux pendant les 40 dernières minutes du film et je n'ai pas su me retenir de pleurer tellement ce film m'a pris aux tripes... Un vrai chef-d'oeuvre! Je regrette juste un peu d'avoir lu le synopsis avant de regarder "The Reader", car c'est mieux de partir à l'aveugle pour plus de surprises! Je le recommande fortement.

Rodrigue D

Suivre son activité 379 abonnés Lire ses 411 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/09/2012

The Reader est un film bouleversant!!!! Le sujet a beau ENCORE être déprimant ( moins que The Hours quand même ) pour un film de Stephen Daldry, il n'en est pas moins passionnant! Le film tient en haleine grâce à une histoire solide et crédible et grâce à trois acteurs excellents! Oui trois car David Kross est présent pendant une très grande partie du film! Pour info, j'ai lu le livre " Le liseur " qui est le roman d'origine qui a permis l'adaptation en film et je peux dire que Stephen Daldry a respecté à la lettre les passages, détails et situations du bouquin excepté quelques passages qui à mon avis n'auraient pas été de trop dans le film. Kate Winslet mérite son oscar! Elle m'avait déjà émerveillé dans Titanic, ici elle frappe tout aussi fort et pousse la barre très haut! À la manière de La couleur de Sentiments, Winslet n'est pas mise à son avantage comme Emma Stone l'était également mais ça ne dérange pas trop car on pourra toujours se rabattre sur son magnifique cul et ses énormes nichons qui sont aussi présents dans le film que Ralp Fiennes lui-même! Et honnêtement, on regrette pas car là on l'a mise à son avantage!!!!! David Kross est la révélation du film selon moi! Il est beaucoup plus présent que Ralph Fiennes à l'écran et lui vole carrément la vedette! Mais bien entendu, Fiennes est aussi très touchant! L'ambiance du film n'est pas destinée à mettre de bonne humeur mais on accroche quand même! Le scénario est comme je le disais excellent car la révélation est malheureusement dans le titre du film mais elle rend encore plus le personnage de Hanna Schmitz émouvant! C'était assez osé de montrer autant de scènes sexuelles mais qui s'en plaindrait? The Reader est un donc un drame éblouissant, bien meilleur que The Hours!

benoitG80

Suivre son activité 920 abonnés Lire ses 1 309 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/07/2009

Très beau film ! On pouvait être méfiant après la lecture d'un roman si fort mais le défi est bien relevé... Une grande émotion en général bien rendue par deux acteurs très justes.

Nyns

Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 749 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/12/2012

Rares sont les films comme The Reader, qui nous interrogent sur des questions tel que les limites de l’implication criminelle et les problématiques sociales comme l’illettrisme, sans nous donner les réponses. C’est un film d’une grande honnêteté, qui permet au spectateur de se faire sa propre opinion. Un drame, qui comme beaucoup avant lui, s’inscrit dans l’époque d’après guerre 39/45 et des jugements des nazis. Contrairement à ce que j’avais crains, c’est un sujet plutôt novateur et parfaitement maitrisé. Une grande partie de l’impact émotionnel du film est dû à la prestation à couper le souffle de Kate Winslet, remarquable. Sans blague, elle a eu l’oscar de la meilleure actrice pour ce film ? Pour être honnête, je ne savais même pas avant de l’avoir vu, mais maintenant que je le sais je peux vous dire que c’est amplement mérité. Voilà un film très émouvant que j’ai adoré. Dommage pour les scènes sulfureuses, je pense que cela aurait pu être tourné de façon plus suggéré sans enlever de charme au film. J’espère juste qu’il ne serait pas mal interprété par certains à cause de cela. Une belle leçon humaine.

conrad7893

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 508 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/12/2011

j'ai beauoup aimé ce film relatant une histoire d'amour entre un adolescent de 15 ans mickael et une jeune femme de 30 ans anna, dans l'allemagne de l'après guerre. Anna est analphabète et va se délecter des lectures de mickael lors de leur rendez vous journaliers, mickael lui tombera amoureux fou de cette jeune femme. Un jour elle disparait. Cet amour va boulverser la vie de ce jeune homme mickael jusqu'à la fin de son existence. Car 15 ans après ,lors d'un séminaire en droit, Mickael assiste à un procès jugeant les crimes de guerre et retrouve anna la jeune femme sur les bancs des accusés. Là il va découvrir l'horrible secret sur anna. Kate winslet est magristrale dans le rôle de cette jeune femme froide mention spéciale à ce jeune acteur david kross à qui l'on prédit un bel avenir cinématographique un beau film

ChroniqueMécanique

Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 214 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 03/12/2011

Le gros problème de "The reader" est qu'il est une grosse machine hollywoodienne faite pour glaner de la statuette dorée en tout genre. Alors que les personnages sont allemands et que le gros de l'action se passe à Berlin, ils parlent et lisent tous en anglais, ce qui est un gros défaut à l'américaine. Même l'un des seuls acteurs allemands du film, l'excellent Bruno Ganz, ne s'exprime que dans la langue de Shakespeare. Ce procédé un peu bidon, qui enlève charme et réalisme à l'ensemble, plombe un long-métrage qui aurait pu être bien meilleur sans ses contradictions et ce phénomène de déculturisation made in Hollywood. Car les prestations d'acteurs livrés ici sont superbes, Kate Winslet est immense, Ralph Fiennes très bon, et le jeune David Kross ne se montre pas en reste, étant la véritable révélation de ce film. Divisé en plusieurs parties, une étrange romance entre une adulte mystérieuse et un adolescent intelligent d'abord, un procès au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale livrant son petit lot de secrets ensuite, et un dernier acte en forme de mélodrame pompeux et larmoyant, "The reader" pose une réflexion sur un amour impossible, sur la culpabilité, le poids du passé, et la honte dans son sens le plus globale : peur de se dévoiler, peur de révéler nos petites cachotteries au prix d'en laisser éclater de bien plus horribles... Sur un sujet ultra-sensible, il ne sombre pourtant jamais dans le manichéisme le plus aveugle "les méchants sont ceux-là, les gentils sont les autres", et nous fait même avoir de l'empathie pour un monstre personnifié mais loin d'être si diabolique que ça... La mise en scène, construite sur un schéma narratif alternant les allers-retours entre jeunesse du héros et le temps qui passe des moments présents, est d'une grande sobriété, et le scénario est assez dense et bien écrit pour que l'on ne s'ennuie pas. Dommage que la dernière partie soit tire-larmes et traité avec des traits aussi grossiers, on y fait une overdose de violons et de pianos. Un sentiment mitigé, pour un film trop souvent académique, mais terriblement émotionnel. Retrouvez mes critiques avec photos et anecdotes sur mon blog cinéma : http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ Merci !

Benoist R.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 247 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/10/2013

Le choc ! Ce film est remarquable et traite d'un sujet bien méconnue : l’incompréhension et le jugement d'une génération à l'autre ... Ça frôle le documentaire.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 890 abonnés Lire ses 3 018 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/07/2009

Que ceux qui pensent avoir affaire ici à une simple histoire d’amour interdit sur fond d’Allemagne d’après guerre ravisent tout de suite leur jugement ! C’est justement tout l’intérêt de ce "Reader" de savoir conduire son intrigue vers un chemin qui nous oblige sans cesse à une posture complexe de compréhension plutôt qu’à dans une simple posture de jugement. Nombreuses sont les conventions sociales ici bousculées, mais sans cesse avec ce même noble but : appeler à la méditation. Or, c’est bien de là qu’on retire son plaisir à suivre ce film : on est sans cesse sollicité. Oui, l’affectif et la moralité, l’émotion et le rationalisme, sont étroitement mêlées et cela d’une façon qui pourrait troubler ou indisposer certains… Mais c’est aussi cela l’humain… Et il est logique que le cinéma en soit ainsi, contrairement à ce qu’en penserait certains cinéastes du simple sensationnalisme dont les festivals raffolent aujourd’hui… Ce "Reader" est un film qui sait finalement restituer l’humain, l’universel, au travers d’une histoire particulière et c’est cela l’essentiel. On en oublierait presque de mentionner la maîtrise de Stephen Daldry à la réalisation, ainsi que celles de Kate Winslet, David Cross et Ralph Fiennes à l’interprétation, tant finalement leurs talents se fondent harmonieusement dans la qualité de l’ensemble. Il suffirait d’un seul indice pour nous en convaincre : les deux heures du film qui au final passent sans qu’on s’en aperçoive. Un film aux allures classiques donc, mais qui sait cacher son véritable pedigree… au plus grand plaisir de celui qui se risque à s’y livrer.

Yann R

Suivre son activité 243 abonnés Lire ses 1 703 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/07/2009

voila un beau film d'amour mais qui va plus loin car il inclut une dialectique du pardon. Kate Winslet (fantastique), David Kross et Ralph Fiennes sont émouvants et vrais même si les vieillissements des uns et des autres semblent parfois artificiels....Qu'importe l'émotion est là mêlant adroitement un volet délicat de la guerre avec les sentiments des uns et des autres....C'est adroit et délicat, rythmé et profond, et le film livre le spectateur à lui même sur la propre valeur de ses jugements, (sur la guerre bien sûr mais aussi de façon générale), je conseille.

maxou599

Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 261 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/06/2014

Aaaaah, et ben voilà, ça c’est un bien meilleur film, beaucoup plus précis, plus clair, et bien mieux écrit que « The Hours » ! Ce n’est que le second long-métrage de Stephen Daldry que je visionne parmi ses œuvres cinématographiques, le premier film « The Hours » que j’ai regardé assez récemment n’était pas mauvais mais ça allait un peu trop partout sans vraiment aller à un endroit précis à cause des trop nombreux thèmes traités avec maladresse, l’atmosphère était incroyablement déprimante, le rythme était beaucoup trop lent et l’histoire m’avait l’air trop maladroit avec les axes temporels des trois personnages féminins, malgré une belle interprétation des trois actrices principaux (Julianne Moore, Nicole Kidman et Meryl Streep) mais aussi et surtout des acteurs incarnant les personnages secondaires qui apportaient vraiment du relief à ce film pour le rendre regardable. « The Reader », adapté au cinéma en 2008 et inspiré directement d’un best-seller allemand de 1995, « Le liseur » de Bernard Schlink que je n’ai pas encore lu, corrige la plupart des défauts de « The Hours » et apporte une véritable réflexion sur les thèmes traité dans ce film qui sont beaucoup moins nombreux et bien mieux regroupé que dans « The Hours ». Premièrement, on se concentre principalement sur deux personnages, pour trois acteurs livrant une interprétation d’exception, surtout la célèbre et talentueuse Kate Winslet, en tête d’affiche, qui n’était pas dans un rôle évident à jouer en raison des nombreuses scènes sexuelles qui ont été tourné et mises en image dans cette réalisation, même si physiquement elle est mise à son avantage et qu’on pouvait se rincer l’œil assez régulièrement durant le premier acte. Cependant, si ces scènes mettaient en avantage son physique, elle a su largement mettre son jeu d’actrice en avant pour livrer une interprétation complexe, forte et déchirante d’un personnage tout aussi difficile à cerner, celui d’Hanna Schmitz, son Oscar et son Golden Globe de la meilleure actrice ne sont pas démérités, elle a su être authentique et elle a parfaitement retranscrit les expressions et les émotions de son personnage à l’écran, Spoiler: que ce soit durant les scènes au tribunal ou durant les scènes intimistes avec son jeune amant, surtout pour les scènes de ménage et les scènes d’amour. En revanche, pour continuer sur les comédiens, David Kross aurait mérité d’être plus cité car il est plus présent que Ralph Fiennes pour le personnage de Michael Berg. Je ne sais pas si l’année de la sortie du film il a été reconnu comme une révélation, mais on pourra s’identifier à son personnage quant à sa relation avec Hanna Schmitz Spoiler: lorsque les masques tomberont. Ralph Fiennes était, bien qu’il n’était pas aussi présent qu’on aurait pu le croire, lui aussi très persuasif et naturel dans le rôle de Michael Berg une fois devenu adulte en parvenant à conserver une forte gravité dans ses expressions par rapport à sa liaison avec Hanna Spoiler: durant l’été 1958 et à ce qu’il a découvert par la suite après la disparition de son premier amour. « The Reader » est un film très philosophique par les thèmes qu’il traite à travers une histoire qui n’est certes, pas du tout présente pour donner de la joie, mais beaucoup plus forte émotionnellement et psychologiquement. Et l’aspect émotionnel du film est renforcé par la composition de Nico Muhly, très globalement composée d’airs au piano avec certaines variantes des répétitions le long du film, mais ces musiques renforçaient l’aspect mélancolique et la tristesse du propos. La mise en scène est des plus classiques et sobre en restant de qualité et efficace grâce au propos du film, elle s’appuie principalement sur des plans fixes et des zooms lent vers les personnages en avant ainsi que des plans allant de champ en contre-champ, le suivi du personnage en parcours parallèle Spoiler: comme lors de la visite de Michael dans un ancien camp de concentration, et certains plans larges englobant un ensemble de paysage Spoiler: comme le dernier plan du film sur le cimetière et l’église. Ces principaux thèmes sont l’analphabétisme, le crime nazi, l’amour des livres et une romance passionnée et déchirée chez les deux principaux protagonistes qui méritent tous deux une analyse précise : Hanna Schmitz est une femme secrètement marquée et pour qui il est difficile d’avoir un point de vue concret, parce qu’on n’apprendra que trop peu de chose sur elle durant le premier acte si ce n’est sa passion pour les livre et la lecture ainsi que son amour pour Michael, mais nos pensées et l’opinion que l’on aura d’elle seront totalement chamboulésSpoiler: lorsqu’on nous dévoilera son passé de gardienne SS lors du procès des gardiennes de camps nazis au tribunal, ainsi que Spoiler: son analphabétisme à travers une seule et unique scène ainsi qu’un très court flash-back bien pensé ou tout est dit en quelques secondes, ce qui lui coûtera plus qu’elle ne devrait par rapport à ses complices du camp de concentration après avoir été victime d’un odieux mensonge quant à la réalisation d’un rapport sur la mort de 300 femmes juives, en revanche je ne comprends pas pourquoi elle n’a pas avoué Spoiler: qu’elle ne savait ni lire ni écrire. Je sais qu’il y a énormément de honte à être analphabète et ne pas avoir eu une instruction auparavant et Hanna avait surement ses raisons pour tenir sa langue et mentir pour protéger un secret lourd et honteux Spoiler: en plus d’avoir rejoint les gardiennes SS simplement pour trouver du travail et non pas pour massacrer des juifs à la base, surtout Spoiler: qu’on découvre qu’elle leur faisait faire la lecture afin de rendre sa vie moins insupportable dans les camps. Mais lorsqu’on est sur le point d’être emprisonnée ou même d’être condamnée à l’exécution ce qui a surement été le cas pour de nombreux nazis, je considère qu’il faut savoir mettre son honneur et sa dignité de côte ne serait-ce qu’une fois lorsqu’il s’agit de notre propre vie ou même et surtout pour sauver la vie d’un autre. Cependant, si sa réaction est justifiée quelque part du fait qu’on ne croira probablement pas à ses dires et par sa honte, j’ai beaucoup de mal à imaginer comment on peut croire que quelqu’un ait encore de l’honneur ou de la dignité à préserver si il est responsable d’un crime nazi, parce qu’on sait tous que ces gens ont commis des actes abominables et impardonnables, il n’y a absolument plus d’honneur ou de dignité à défendre chez ces gens-là, et une fois la guerre fini leur vie ne serait plus jamais la même, ceux qui ont réussi à s’enfuir dans un premier temps ont surement voulu refaire leur existence mais ce qu’ils ont fait durant la seconde guerre mondiale est ancré dans leur mémoire, jamais ils n’ont pu oublier un seul instant ce qu’ils ont pu commettre. Je me permettrais donc de dire que je considère sa réaction comme déplacée, même si on peut trouver du sens quelque part et de toute façon elle est aussi responsable que ses collègues de camps qui n’ont pas la condamnation qu’elles mériteraient d’avoir. Beaucoup se mettront à la place de Michael Berg car, on se sentira trahi malgré notre attachement durant la première partie du film pour cette femme. Michael Berg n’a pas l’air d’un personnage ayant beaucoup de personnalité durant le début du film, il est du genre timide mais instruit et cultivé et il se découvrira une passion et une attirance impossible à rejeter pour Hanna malgré l’écart d’âge qui les sépare. Leur romance n’est pas remise en question, elle gagne même en intensité lorsque Michael et Hanna se découvre en passion commun, la lecture et l’amour pour la littérature, et Michael lui fera la lecture sans pour autant savoir que, si dans un sens cela enchante Hanna, Spoiler: de l’autre côté cela la replonge dans son passé nazisme et la hante très probablement, ce qui montre qu’elle a peut-être des remords. Le fait même que la romance tourne autour de leur passion commun pour les livres permet de remettre la romance en question entre les deux personnages, mais aussi sur les deux car Hanna ne parle jamais de son passé ou d’elle-même et son amant le lui fait savoir. Lorsque Micheal apprend la vérité sur Hanna, il est non seulement bouleversé, mais il est déchiré entre sa compassion toujours existante pour Hanna mais aussi par sa rancœur envers elle pour un passé qu’elle ne lui a jamais révélé, ce qui permet de donner du relief et une tournure psychologiquement dramatique à leur histoire d’amour qui est remise en question pendant un long moment et ne sera plus jamais la même que celle qu’ils ont connu lors de leur liaison durant l’été 1958. « The Reader » de Stephen Daldry est une adaptation très réussite avec : Kate Winslet plus époustouflante que jamais suivi d’un David Kross et d’un Ralph Fiennes bluffant, une histoire d’amour complexe et passionnel souvent remis en question, de la réflexion sur les thèmes abordés qui sont ici bien mieux traités et reliés ainsi qu’une tournure dramatique forte, un film à voir au moins une fois, sauf si vous êtes dépressif.

NewBoorn

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 576 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 17/12/2013

The Reader est un film bien éxécuté, respectant sa ligne de conduite. C'est justement ce point qui fait sa grande faiblesse, qui réside dans son incapacité à sortir de son côté "académique". Au final, le peu d'originalité et la non prise de risque nous laisse un goût d'inachevé. Il aurait été également judicieux de calmer les violons, omniprésent, car il en va de la crédibilité de l'oeuvre et du réalisateur, ce dernier laissant la désagréable impression de manipuler nos émotions. Heureusement, les acteurs relèvent le niveau général, notamment grâce à l'interprétation remarquable de Kate Winslet, qui surnage dans ce film, de bonne qualité mais sans saveur.

raymas72

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 50 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/11/2013

J'ai boudé ce film longtemps. Croyant avoir à faire à un psychodrame poncif. Quelle erreur! L'histoire m'a bouleversé. Kate Winsket est grandiose dans son interprétation de cette anti héros si l'on peut dire. La trame m'a rappelé celle de "l'ami retrouvé" sur un thème similaire: la responsabilité de chaque individu dans l'Allemagne d'après guerre. Et la honte. Le film est embarrassant à souhait car l'on est épris de cette femme solitaire (Winslet) qui semble se morfondre dans une mélancolie que seul un adolescent va partager un bref instant de sa vie. Lui redonnant le sourire. Et lui, en devenant son amant quittera l'enfance. Plus tard. Bien plus tard l'enfant est avocat (Fiennes: un jeu posé, de longs plans qui mettent son grand talent au plein jour!) et découvrira le terrible secret et le revers de cette liaison qui le suivra comme un fantôme du passé. Entre amour, déception, colère, compassion. Recherche de la vérité et d'une certaine forme d'absolution. Un TRÈS grand film sur le passé sombre du nazisme en Allemagne. À voir absolument!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top