Mon AlloCiné
Jusqu'à toi
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
2,7
932 notes dont 176 critiques
11% (20 critiques)
19% (34 critiques)
15% (27 critiques)
28% (50 critiques)
16% (28 critiques)
10% (17 critiques)

176 critiques spectateurs

Geodaney

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 118 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 18/04/2016

Pour son premier long-métrage, Jennifer Devoldère a décidé de jeter son dévolu sur la comédie sentimentale, un genre qu'elle adore et auquel elle rend hommage dans Jusqu'à toi. Elle a beau connaître par cœur les codes du genre et multiplier les clins d’œils à ses films préférés (Certains l'aiment chaud, Quand Harry rencontre Sally), son premier film repose sur une structure originale qui lui permet de ne pas sombrer dans les clichés romantiques. "Jusqu'à toi" raconte l'amour improbable entre une française et un américain qui a gagné un voyage à Paris grâce à une canette de coca-cola. Mais plutôt que de mettre en scène leur rencontre et de s'intéresser aux différents stades de leur relation naissante, Jennifer Devoldere a opté pour une toute autre voie. Les deux principaux protagonistes sont en effet de véritables handicapés sociaux qui préfèrent la solitude et leur imaginaire au contact de leurs congénères. Spoiler: Leur rencontre physique ne se fera donc que dans le dernier quart d'heure du film puisque le lien qui va les unir sera un objet, en l'occurence la valise perdue par Jack à l'aéroport que Chloé a récupéré suite à une erreur d'acheminement. Paumée dans ses rêveries adolescentes, celle-ci va tomber amoureuse du propriétaire de la valise et s'imaginer une personnalité grâce à son contenu. Un brin décalé dans sa structure, le film suit donc en parallèle la solitude parisienne qui mine Jack et les vaines tentatives de Chloé pour retrouver le propriétaire de la valise. Ce choix implique des allers-retours entre les Etats-Unis et la France ainsi qu'au sein de l'entourage de ces deux-là, bouées de sauvetage dont ils sont dépendants. Afin de crédibiliser le mode de vie choisi par Chloé et Jack, la réalisatrice Spoiler: s'attache à montrer l'absence du père chez l'une et l'écrasante présence de la mère chez l'autre mais la courte durée du film - quatre-vingt petites minutes - freine quelque peu l'empathie du spectateur. Pas désagréable pour un sou, l'histoire souffre toutefois de quelques temps morts et d'un manque de rythme qui plombe de temps à autre l'ambiance du film. Histoire de contrebalancer la vie monotone de ses deux héros, Jennifer Devoldère a adjoint au scénario une pléthore de seconds rôles dont très peu suscitent réellement de l'intérêt. On comprend par exemple que Chloé puisse trouver son patron aussi ennuyeux que possible mais Spoiler: la scène où ils dînent ensemble - qui précède l'arrivée décisive de Jack - aurait été beaucoup plus marquante si l'héroïne ressentait ne serait ce qu'une vague sentiment pour son supérieur. Cela aurait créé une dynamique amoureuse beaucoup plus triviale et donné un surplus d'intérêt non négligeable au film. Spoiler: Une fois encore réduite à la collègue de travail râleuse et envahissante, Géraldine Nakache n'a pas assez de scènes pour s'imposer alors que les voisins interprétés par Valérie Benguigui et Yvon Back sont sans doute trop présents. Il aurait été, à mon sens plus judicieux, de confier le rôle de confident de Chloé au personnage joué par Arié Elmaleh dont la comparaison perpétuelle avec le cinéma aurait apporté un décalage supplémentaire plus que salutaire. Sorti la même année que "Le concert" ou "Inglorious basterds", "Jusqu'à toi" fait un peu office de récréation pour Mélanie Laurent qui semble s'être amusée en jouant ce rôle qui ne marquera pourtant pas sa carrière. Séduisant dans son approche, ce premier long-métrage ne manque pas d'idées mais pêche par quelques approximations qui atténuent quelque peu le scénario singulier imaginé par la cinéaste. Ces erreurs de jeunesse n'entacheront pourtant ni le plaisir que procurent certaines scènes -Spoiler: le jeu de piste inventé par Chloé, la relation entre Jack et le réceptionniste de l'hôtel - ni la curiosité de voir "Et soudain, tout le monde me manque", deuxième film de Jennifer Devoldère.

xavierch

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 167 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/02/2015

Un film sympathique, bien que peu réaliste, avec 2 personnages avec des vies très bizarres. Les acteurs sont bons, on passe un bon moment.

Lo87

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 61 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/08/2014

ou la théorie des trois DVD pour connaître la vie de quelqu'un. Comédie romantique fraîche, comme on les aime. TOUS les acteurs sont absolument parfaits, la réalisation juste, les couleurs douce. Ce film est une friandise. Il est rare de voir une femme réalisatrice. C'est bien dommage, car des films comme ceux-ci, on en veut d'autre! L'histoire en elle-même n'est peut-être pas exceptionnelle, mais il fallait trouver cet échange de valises qui mène à une histoire d'amour. Toutes les fleurs bleues, et pas que, vont adorer!

Aurore C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 217 critiques

3,5Bien
Publiée le 29/06/2014

Un bon petit film, qui fait passé le temps, sans être vraiment exceptionnel!

Mars11

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 19 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/06/2014

Rien d'exceptionnel mais parfait un dimanche de pluie ! Film sans surprise mais Mélanie Laurent est d'une fraîcheur incroyable !

orellyen

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

4,5Excellent
Publiée le 26/04/2014

Une belle découverte tout au long de cette histoire. La réalisation et le montage rendent ce film très touchant. On s'accroche aux univers des deux personnages et on s'y retrouve à la fois. Une belle romance à savourer sans modération.

Mikoyan Gourevich

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 99 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 16/01/2014

Cà se regarde, un dimanche de pluie sous la couette, comme un téléfilm.......

o-r-e-l-i

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 90 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/12/2013

J'ai découvert ce film un peu au hasard et j'en suis ravie! C'est une jolie comédie sentimentale sans prétention avec une Mélanie Laurent parfaite comme à son habitude et la regrettée Valérie Benguigui touchante et émouvante dans son rôle d'épouse en mal d'enfants. Un film frais et agréable que je conseille à tous ceux voulant passer un bon moment.

angelabassompierre

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 163 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/08/2013

J'ai adulé ce film, je le trouvais romantique, tendre, beau, une magnifique histoire et un très beau duo.....Vraiment ce doit être une douche de plaisir de l'interpréter et j'ai bien aimé sans m'ennuyer une minute, c'est une histoire pour la voir au cinéma parce que dans la vie, c'est loin d'être mer d'huile et comme on dit " la vie est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais comment ils vont être"......poétique. regardez le, vous allez aimer être amoureux.

Clément M.

Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/07/2013

Super film :) Je vien de le voir sur TF1 et je le trouve vraiment génial :D Super fin super debut bref super :p

Line P.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 02/06/2013

La bande d'annonce m'a intriguée, mais les idées n'on pas su être bien mises en oeuvre. Le scénario est basique, sans grande recherche mais le jeux des acteurs est excellent (surtout Mélanie Laurent qui est si pétillante !) Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais il est distrayant à regarder. C'est une bouffée de fraicheur et de légèreté. Ca fait sourire, ca fait rever. C'est un bon moment à passer !

Alasky

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 1 552 critiques

3,5Bien
Publiée le 26/11/2012

Belle narration, car même si le film n'a rien de transcendant on suit les deux personnages principaux avec intérêt, Justin Bartha est trop trop trop craquant.

Cluny

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 593 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/10/2012

En regardant l'encart de la colonne de gauche, je me suis aperçu qu'il n'y avait aucun film français dans les dix dernières critiques ; il faut remonter à 19 films pour trouver un réalisateur français, et encore dans un film américain ("Dans la Brume électrique"). D'accord, j'ai manqué "Les Beaux Gosses" et "Bancs publics", mais ce constat renvoie quand même à un manque d'attractivité de la production hexagonale récente. C'est donc le premier film de Jennifer Devoldere qui est parvenu à m'attirer à nouveau, grâce à un pitch original et à la présence de Mélanie Laurent, dont la finesse du jeu était déjà perceptible dans la bande-annonce. Ces deux éléments se voient confirmés dans le genre relativement inhabituel dans le cinéma français de la comédie romantique ; l'idée du coup de foudre par valise interposée fonctionne, d'autant que la réalisatrice et scénariste a su imaginer les rebondissements nécessaires (au prix de pas mal de vols transatlantiques). D'autre part, Mélanie Laurent confirme tout l'étendue de son talent qu'elle avait révélé dans "Je vais bien ne t'en fais pas", incarnant avec toute la subtilité nécessaire ce personnage de grande fille rêveuse perdue dans le monde moderne. Elle réussit à donner vie à des dialogues qui auraient paru ridicules dans tout autre bouche. Hélas, tous les acteurs n'ont pas ce talent, et ne parviennent pas à dissimuler cette plaie du cinéma français, ce goût du dialogue archi-écrit, dont l'artificialité se trouve encore renforcée par une volonté de décalage. Le mari braillard de la voisine, la collègue de bureau mesquine, le patron lourdaud (Eric Berger, qui jouait Tanguy), le touriste anglais à la femme mutique, autant de personnages caricaturaux et de dialogues d'une finesse de cet acabit "Comment s'appelle ce plat ? - De l'andouille. - Ah, andouille... - C'est toi l'andouille". Heureusement, il y en a parmi ces personnages secondaires quelques uns qui parviennent à trouver vie grâce aux acteurs : Valérie Benguigui en voisine bonne copine, Maurice Bénichou en hôtelier rancunier, et surtout Jacky Berroyer en père pongiste et paumé. Comme souvent, la priorité a été accordée à l'écriture du scénario et des dialogues, et la réalisation n'apporte pas grand chose, avec une photographie blafarde et des choix de cadres et de mouvements sans relief, ou alors au contraire bien voyants (deux travelings compensés dans un même film, ça frise la faute de goût ; Scorsese s'était limité à un dans "Les Affranchis" !). "Jusqu'à toi" ne m'a donc pas réconcilié avec la production française, loin de là. Par contre, la performance de Mélanie Laurent a encore accru mon impatience de la voir chez Tarantino, dans "Inglorious Basterds". Plus que 17jours à attendre ! http://www.critiquesclunysiennes.com

E-m-m-a

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 11/06/2012

Jusqu'à toi m'a permis de découvrir la fabuleuse Mélanie Laurent ! Le film a plutôt un bon scénario, mais la fin n'est pas inattendu

cyman___

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 45 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 14/05/2012

C'est d'un chiant !!!!!! il ne se passe rien, je me suis endormi au moins 3 fois ! Je suis pas trop client de ce genre de comédies sentimentales, mais force est de constater que c'est mauvais.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top