Mon AlloCiné
    Cloud Atlas
    note moyenne
    4,0
    14721 notes dont 1836 critiques
    31% (562 critiques)
    31% (566 critiques)
    16% (287 critiques)
    9% (174 critiques)
    6% (115 critiques)
    7% (132 critiques)
    Votre avis sur Cloud Atlas ?

    1836 critiques spectateurs

    ThiCham
    ThiCham

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 mars 2013
    Bon, je recommence parce qu'Allociné a boguer : J'ai longuement hésité entre Jappeloup et Cloud Atlas. Je suis une ancienne cavalière, je connais l'histoire du cheval, çà me parle..mais 1 film des frères et soeurs Wachowski avec Tom Hanks et Halle Berry comme acteurs, mêlant SF et histoires alambiquées, je me dit "allons voir!". Je n'ai pas vu passer les 2h45! Quel film!! Je ne comprends toujours pas comment les Oscars ont pu passer à côté. Serait ce parce qu'il n'était pas financé par 1 major? Ce film a tout ce qui fait que j'aime le cinéma: de l'émotion, des histoires, de l'amour, de l'intrigue, de l'action, des scènes spectaculaires, des décors, 1 travail sur le maquillage formidable, de grands acteurs, des images léchées et de la réflexion sur notre condition. Oui, on y croit à ces histoires d'amour sur plusieurs siècles, à l'âme soeur entre plusieurs êtres. La relation entre Robert et Sixsmith est bouleversante. Quel message positif vers tous couples qui croient s'être manqué! Oui, l'action est au RV. Les scènes à Néo Séoul sont époustouflantes. Les idées fourmillent. Le nouveau Néo est superbe. Ahhh Jim Sturgess en Hae-Jo, le héros chevaleresque qui prend des airs de Daft Punk avec son casque noir :) On aimerait être Sonmi et être sauvée! J'ai adoré l'atmosphère fin du monde à la Lost (dont je suis fan) et à la Mad Max. On retrouve les éleveurs de chèvres au langage à couper au couteau, les tenues minimalistes et les "autres" (les Prescient nous veulent ils du mal? les Kona dont il faut se cacher). Il y aussi du rire dans Cloud Atlas. Ahlala, M Cavendish et ses compères, quels rires! Avec en prime la musique de David Hasselhoff qui rappelle l'actu et la démolition prévue du dernier pan de mur de Berlin. Les histoires s'entremêlent parfaitement et se font écho. Bravo aux monteurs et aux astuces trouvées (je n'ai pas lu le livre alors je ne sais pas si certaines idées comme "le film dans le film" sont issues du bouquin ou pas). Ce film nous questionne enfin sur notre condition, sur notre société de consommation et de progrès. Jusqu'où ira t-on? Jusqu'à s'exiler de la Terre devenue hostile? Jusqu'à se manger? Jusqu'à s'indigner face à l'absurdité de notre vie, à répéter les mêmes gestes chaque jour et pour quoi? Pour finir en savon, à gaver les puissants? Et si la vie n'était qu'un cercle vicieux qui nous ramènerait au commencement, à notre état primaire, à vivre en groupe, avec des moyens limités comme à la préhistoire? Et si la religion n'était qu'une croyance pour nous faire espérer à des lendemains meilleurs ou à nous convaincre de notre état et de notre sort? Ce film nous invite à réfléchir, à nous indigner, à aimer, à vivre, à croire et à se rappeler. Je ne sais pas si les contributeurs de ce film me liront mais en tous cas, j'espère que je donnerai envie à d'autres personnes d'aller voir ce film injustement oublié et mal aimé. Amis cinéphiles, trust me!
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2433 abonnés Lire ses 645 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mars 2013
    "Cloud Atlas" appartient plutôt au monde des curiosités cinématographiques tant ce film fleuve est étonnant dans tous les sens du terme ! Dès le début, on est emporté dans un flot de six histoires juxtaposées les unes aux autres tout en étant aussi différentes que possible aussi bien dans leur contenu que dans leur époque.. Après une période d'adaptation, on se prend au jeu sans comprendre vraiment tout en essayant cependant par maintes suppositions, mais aussi en étant surpris et un peu dépassé de l'enchaînement de toutes ces récits qui se succèdent sans logique apparente. La magie opère malgré tout tant on est intrigué par ces personnages et leurs aventures, tant on est pris par les effets spéciaux mais ceci jusqu'à un certain point car autant le dire, l'impatience gagnant, le lien explicatif qui est tant attendu se fait appeler "désiré" de temps à autre... C'est ainsi, que la fin enfin arrivée, on reste dans un sens sur sa faim car bien que l'on essaie d'entrevoir les rapports des six histoires entre elles et ce qui les unit, il faut tout de même extrapoler beaucoup et donc faire un effort d'imagination pour être d'accord avec ce que le metteur en scène est censé vouloir nous faire passer ! Et au fond, c'est quand le générique de fin apparaît que les acteurs ayant chacun joué six personnages à chacune des six époques que tout semble se confirmer et encore... ! Bref, un film pour le moins étrange à voir pour son long déploiement spectaculaire et intriguant mais pas si évident que l'on pouvait espérer ! Il reste tout un ensemble d'événements étonnants, d'images saisissantes, de situations assez indéfinissables dans une ambiance ou plutôt des ambiances bien particulières et pour le moins très changeantes, tout cela pouvant dérouter mais aussi valoir le coup d'un détour par "Cloud Atlas" !
    Guimzy
    Guimzy

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 319 critiques

    5,0
    Publiée le 14 mars 2013
    C'est exactement le genre de films que ne possèdent que deux avis venant des spectateurs : on aime ou on déteste. On peut détester à cause de sa complexité c'est sûr, mais mon dieu, j'ai vraiment beaucoup de mal à me faire à l'idée qu'on ne puisse pas aimer un film comme celui-ci. Combien sont-ils dans le monde, ces réalisateurs qui peuvent se targuer d’être des visionnaires ? Ils se comptent sur les doigts d’une main, et parmi eux deux portent le nom Wachowski. Des visionnaires, des génies, qui comme tous ceux de leur espèce livrent des films toujours en avance sur leur temps et donc victimes du cynisme de notre époque. Quoiqu’il en soit, après leur impressionnant Matrix, après cette fenêtre ouverte sur l’avenir nommée Speed Racer, voilà Cloud Atlas, peut-être le film qui les définit le mieux et qui pourtant vient d’un récit qui n’est pas le leur. Cloud Atlas est non seulement le modèle suprême de ce que doit être une adaptation de roman mais c’est sans doute le film le plus fou, le plus ambitieux et le plus maîtrisé vu depuis une éternité au cinéma. Il est de ces films qui vous terrassent à la première vision, par leur ampleur, par une certaine forme de perfection, par la justesse de leur propos et ce qu’ils parviennent à toucher au plus profond du cœur du spectateur. Des films devant lesquels le plus cynique des publics n’a pas d’autre choix que de baisser les armes et s’avouer vaincu. Des films qui entraînent la nécessité immédiate de s’y replonger pour en capter toute l’essence, encore et encore, et qui semblent toujours inépuisables. Cloud Atlas, de la même façon que l’était la trilogie Matrix, est de cette race de films rares, comme on en croise un par décennie, avec un peu de chance. Sur le fond, le film n’est pas un projet original car il s’agit d’une adaptation du roman déjà exceptionnel de David Mitchell rebaptisé chez nous “Cartographie des nuages”. Pourtant, à la lecture du pavé, en abordant sa structure iconoclaste et son propos multiple, il parait évident que le roman était fait pour se transformer en film devant la caméra des Wachowski. Absolument tout leur cinéma y trouve un écho, mais également leur histoire personnelle, et c’est sans doute par nécessité d’un certain recul qu’Andy et Lana ont choisi de se faire accompagner dans l’aventure par Tom Tykwer - qui devait au départ réaliser tout le film, produit par les Wachowski - , qui en plus d’assurer une cohérence visuelle remarquable dans ses segments leur a offert une des plus envoûtantes compositions musicales de ces dernières années. A l’arrivée, le “pire film de l’année” selon le Times est un chef d’œuvre symphonique comme personne n’en a jamais vu. La fluidité et le naturel avec lesquels s’enchaînent les bouts de récits pour créer un tout cohérent, chaque plan d’une temporalité répondant précisément au suivant venu d’une autre, laisse bouche bée. Ce montage, virtuose d’un bout à l’autre, se fait l’extension d’une mise en scène qui l’est tout autant. D’une précision redoutable dans la construction des cadres, carrément folle dès qu’il s’agit de filmer de l’action, toujours juste pour illustrer un propos sans jamais le sur-signifier et comptant en permanence sur l’intelligence du spectateur plutôt que de lui servir une information prédigérée, la pure mise en scène de Cloud Atlas est un modèle à suivre. Du pur cinéma de maître. Une ambition qui se retrouve également du côté du casting avec des acteurs trouvant leur meilleur rôle depuis une éternité -Tom Hanks et Halle Berry, juste incroyables - voire leur meilleur rôle tout court - Hugh Grant par exemple- . Des rôles d’ailleurs multiples, donnant lieu à des maquillages souvent exceptionnels - grimer un homme en femme, des occidentaux en asiatiques, et vice versa, soit une identité trans genre au sein du film qui trouve un écho singulier chez ses créateurs - et toujours extrêmes. En bref, Cloud Atlas est une véritable perle du septième art qui se définit par son originalité monstrueuse de raconter six récits différents en un film, par son jeu d'acteur absolument incroyable, et par sa bande-son magnifique et touchante. Un chef d'oeuvre des Wachowski, comme on en voit tous les vingt ans.
    Jérôme E.
    Jérôme E.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 99 critiques

    5,0
    Publiée le 5 avril 2013
    J'y suis allé sans conviction, je me suis pris une claque... Comment ne pas être absolument fasciné par cette oeuvre si riche. Bien que le scenario soit compliqué, surtout au début où on ne comprend pas grand chose, le tout est incroyablement cohérent et d'une grande intelligence tout cela grâce à une mise en scène vraiment parfaite. Chaque histoire a son rôle, tout est relié, que ce soit au niveau du physique des protagonistes qu'au niveau de leur caractère. Une grande pensée humaine, avec l'importance du futur mais surtout de l'instant présent, une véritable reflexion sur la destinée, mais pas seulement : également sur l'amour, les préjugés et la différence " fort - faible " dans notre monde. Chaque histoire est racontée avec passion et surtout elles sont forts interessantes ! Le tout courroné par un voyage à travers le temps et les époques, et un casting et des décors époustouflants, ainsi qu'une géniale bande sonore... Richesse scenaristique ( avec des dialogues très fins et soignés ), acteurs au top, mise en scène impeccable, superbe musique, le tout forme une fresque de presque 3h qui nous emporte au plus profond du film. Cloud Atlas est un chef d'oeuvre.
    Axel G.
    Axel G.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 20 mars 2013
    Film qui demande un peu de concentration certes, un montage qui peut derouter mais au final, un film original, grand spectacle, beau, captivant, parfois drôle, avec une fin qui ne frustre pas le spectateur. J'ai adoré et je suis plutôt difficile...mais c'est vrai que les histoires prises independamment seraient un peu simplistes mais une fois mélangées et liées, elles prennent une autre dimension. On veut connaitre absolument les connexions et les conclusions de chacune d'entre elle, surtout la derniere. Bravo aux réalisateurs qui réussissent à pondre un 6 film en 1, j'applaudis.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 264 abonnés Lire ses 517 critiques

    3,0
    Publiée le 23 mars 2014
    Il parait que ce film ne laisse pas insensible, soit on aime soit on aime pas, ben perso ça m'a fait ni chaud ni froid. Je reconnais l'ambition du projet, mais je me demande au final à quoi ça sert. Ce film souffre d'un trop plein, les 3h passent vite mais l'ensemble est trop dense, ça se suit bien mais c'est tellement décousu que l'on en zappe la moitié, des idées fusent de partout, on mélange les époques, les effets spéciaux avec les scènes en studio, la photographie change toutes les 2 minutes, pour quelque chose de très vain au final. Il parait que ce film change notre perception du temps, l'idée qui est développée est que le temps ne se déroule pas en un fil mais en une multitudes. Alors oui, pourquoi pas, mais on sait bien que c'est faux donc à quoi ça sert?? Pareil, le film démonte la théorie de l'effet papillon, en gros les histoires sont connectées entre elles mais juste pas des petits éléments (un livre qui traverse les époques notamment), sans que ces éléments aient une quelconque influence sur les personnages. Là aussi pourquoi pas, mais ça n'apporte rien. Pendant longtemps on attend un vrai lien entre les histoires, jusqu'à la dernière heure en fait, où on se rend compte que chaque histoire est une histoire de révolte, à chaque fois contre un ennemi précis. Mais le film mélange tellement tout, les genres cinématographiques, les personnages, certains évoluant entre les âges, d'autres non, certains faisant de la figuration parfois, le film aborde des dizaines de thèmes à la fois, mais je cherche toujours la cohérence de l'ensemble. Le pire étant la réalisation, car chaque scène dure au maximum 2min, parfois quelques secondes, le montage est brillant, ça aucun doute, mais ce procédé est horrible, rien ne dure assez longtemps, on ne comprend l'utilité d'un plan qu'une heure après parfois. Et surtout quand je vois la profondeur de certains histoires, les deux futuristes surtout, je me dis quel gâchis, car ces deux histoires auraient bien mérités 3h à elles toutes seules. Pour le reste, on suit une voyage historique en 1800 qui présente peu d'intérêt, une histoire d'amour pendant la 2ème guerre mondiale sans grand intérêt non plus, une histoire dans les années 70 sympas mais dont la critique du capitalisme est juste suggérée. Et le pire étant l'histoire contemporaine, comédie burlesque inutile, qui fait franchement tâche dans l'ensemble. Ma critique est décousue, comme le film, ce film est tout sauf une expérience, c'est un mélange qui prend, parfois non, mais je ne vois pas l'intérêt au final.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 697 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mai 2013
    Cloud Atlas revisite les films de science fiction ! Une oeuvre intelligente rarement vu au cinéma. Les réalisateurs de Matrix ont fait très fort avec ses 6 époques, 6 histoires différentes bien ficelées. Les musiques dans le film sont magnifiques. Tous les acteurs sont excellents : Tom Hanks, Hugh Grant, Halle Berry, Hugo Weaving ... C'est du grand spectacle !!
    idole
    idole

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    4,5
    Publiée le 19 mars 2013
    Un très bon film. Un scénario gonflé, il fallait osé ! L'histoire est complexe certes mais d'une tel profondeur et tellement riche qu'il faudra voir ce film plusieurs fois comme la série des Matrix pour en cerner tous les points. Plusieurs thèmes sont abordés : la religion et les croyances, l'amour dans toutes ses formes, les manipulations des peuples, les connaissances à travers les âges, la famille. En plus d'une histoire troublante avec des clins d'oeil aux vieux films de sf (Soleil vert notamment) , les effets sont justes incroyables, l'invention des mondes futuristes pleine de surprise, les comédiens sont parfaits, les maquillages, les décors, tout est source d'émerveillement et surtout de réflexion. C'est loin d'être un film pop-corn comme peut-être certains ont cru aller voir d'où leur déception. Plongez dans ce film pendant 3 h et ouvrez votre esprit !
    Ruses
    Ruses

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 18 mars 2013
    Moi, qui avais depuis plusieurs années complètement perdu espoir de revoir un bon film dans ce monde, j'ai été émerveillée devant ce chef d’œuvre. Ce film, c'est Le film, c'est The film. C'est vraiment le plus beau film que j'ai vu de ma vie, même si je suis encore jeune, j'ai adoré. Scènes mortelles, scènes émouvantes, scènes amoureuses, scènes humoristiques, j'eus l'impression d'avoir vécu toute une vie... Bref, je ne trouve pas les mots pour dire que Cloud Atlas est vraiment le film à voir, à revoir et à rerevoir.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juin 2013
    Les Frères Wachowski ont décidément bousculé l'univers du 7e Art et ce sur plusieurs formes. D'abord considérés comme de véritables génies de l'industrie cinématographique avec leur impérissable Matrix, habile mélange de science-fiction et de film d'action spectaculaire, ils ont ensuite divisé pas mal de fans avec sa suite et sa conclusion, terminant une trilogie certes sublime mais pas toujours compréhensible. Puis, ils se sont fourvoyés dans l'adaptation visuellement hideuse et très simpliste de l'animé Speed Racer. Mais le tandem revient en fanfare pour leur sixième film avec un projet aussi démesuré qu'original qui risque fort de faire une nouvelle fois trembler le cinéma... En adaptant le roman culte "Cartographie des Nuages", ils s'associent au réalisateur allemand Tom Tykwer (le fabuleux Parfum), s'entourent d'un casting de choc et d'un budget forcément gargantuesque et nous livrent une adaptation époustouflante sous toutes ses formes. Six histoires se déroulant sur six lieux et époques différents (la fin du XIXe siècle, les années 30, les années 70, de nos jours, un lointain futur et un autre encore plus éloigné). Une foule de personnages tous plus différents les uns que les autres, incarnés par la même galerie d'acteurs, grimés de façon à chaque fois plus surprenante grâce à des maquillages réussis (voir Halle Berry à la peau nacre ou encore Ben Whishaw en femme, c'est osé mais ça ne tombe jamais dans le ridicule). Un univers visuel vaste et varié, des îles néo-zélandaises aux forêts hawaïennes en passant par l'Angleterre d'avant-guerre et le Séoul du XXIIe siècle. Les éléments mis en place progressivement, le spectateur ne peut que se laisser porter par cet enchaînement de séquences aux allures chaotiques, monté dans le désordre tout en respectant à chaque fois un certain ordre chronologique explicatif. Le génie vient donc non seulement de la "simple" mise en scène du long-métrage (trois histoires réalisées par les Wachowski, trois autres par Tykwer), mais également de la complexité narrative proposée à l'écran. Car toutes ces histoires, tous ces personnages extravagants, tous ces mondes distincts se rejoignent, se succèdent et forment un tout logique, cohérent et au final étourdissant. Melting-pot d'influences, d'audaces et d'idées, Cloud Atlas réussit l'exploit de délivrer aux cinéphiles un véritable monument, un classique instantané, un chef-d’œuvre bouleversant qui, à l'image de son histoire, traversera les âges avec grâce.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 22 octobre 2015
    Ce film, c'est sûr, ou on aime ou on déteste. Moi personnellement j'était déjà fan du concept : mélanger des intrigues, sur différentes périodes en gardant les même acteurs, je trouvais ça génial. Et le must, dans ces histoires, c'est qu'elles se chevauchent, car la narration est hachée et non linéaire. En plus du fait que je trouve cette idée géniale sur la forme, je la trouve aussi excellente sur le fond, car il permet de faire réfléchir le spectateur (c'est sûr, si vous voulez vous mater un blockbuster débile, passez votre chemin). Les acteurs sont tous excellents, la mise en scène est constamment inventive, les scènes d'action sont dantesques... Alors oui, le film n'est pas parfait, quelques fois il est confus sur ses idées, sur son histoire, quelques maquillages ratés... Mais pour moi c'est un film qui essaye, qui captive (je n'ai pas senti passer les 3 h), qui est grandiose, intelligent et ambitieux. J'ai beaucoup aimé et je recommande.
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 515 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mars 2013
    « Cloud Atlas » c’est au premier abord le film que l’on a un peu peur d’aller voir, notamment en raison de sa durée, mais aussi parce qu’il semble faire preuve d’une complexité qui peut rebuter les moins courageux. Mais c’est justement ça qui, au fond, rend le projet intéressant et attirant. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les trois réalisateurs ont trouvé là un projet à la hauteur de leur ambition, et de leur talent, pour un résultat absolument grandiose. Passer à côté serait vraiment une erreur, que vous risqueriez de regretter plus tard car il est plus qu’évident que c’est une oeuvre à aller vivre dans les salles de cinéma! Il faut que vous sachiez que le film est tellement riche, qu’il est très difficile d’en parler, et qu’une fois sorti de la salle la seule chose que l’on a en tête, c’est y retourner afin d’essayer d’aller comprendre toutes les choses qui ont pu nous échapper durant le premier visionnage. Mais c’est une chose qui était à prévoir, vu l’ampleur et l’ambition du film. Néanmoins, ce que l’on constate immédiatement, c’est que les réalisateurs étaient conscient de cela, et qu’ils ont su, par le biais du montage qui atteint un niveau de perfection assez impressionnant, donner à l’ensemble une fluidité qui rend le récit passionnant. Impossible de s’ennuyer tant tout a été fait pour intéresser le spectateur, et les deux heures cinquante que dure le film passe à une vitesse folle. De plus, si on reste un minimum concentré, les liens et les transitions entre les multiples histoires, assez intenses, paraissent étonnamment logiques, sans jamais que cela soit choquant. On se laisse transporter, et on vit les évènements du début à la fin. Autre gros point du fort du film, et qui joue énormément sur la réussite et la qualité de celui-ci, c’est bien évidement son casting exceptionnel. Ils donnent entièrement de leur personne pour incarner ses nombreux personnages, et deviennent souvent méconnaissables. Difficile encore de trouver un terme pour définir leurs interprétations, mais on ne peut que saluer et rester bouche bée devant leur immense travail, car incarner une multitude de personnages aux caractères différents et sur des époques différentes, et bien cela demande une certaine dose de talent. Et s’il fallait citer les noms de ceux qui s’en sortent le mieux, on pensera bien évidemment en premier lieu à Tom Hanks, Ben Wishaw et Hugo Weaving qui ont légèrement plus de présence que les autres. Côté mise en scène, et au vu d’un tel projet, c’était difficile d’être constamment au top, et on remarque quelques petites imperfections, notamment sur les maquillages et les prothèses qui, parfois, font faux. Cependant, les effets spéciaux plus qu’impressionnants et les univers variés et originaux rattrapent aisément ces petits défauts, presque dérisoires pour le coup. En conclusion: Les Wachowski et Tykwer signent leur chef d’oeuvre, qui n’est pas sans défauts mais qui mérite bien ce titre vu le résultat final, ainsi que leur plus grand film en terme d’ambition et de qualité, et surtout un grand moment de cinéma. Une oeuvre qui marquera forcément les esprits, même si elle n’a pas rencontré un gros succès sur le sol américain, et qui fait preuve d’une telle richesse qu’il est évident qu’il faut la voir et la revoir sans modération pour pouvoir déceler ses plus petits détails, et ce rendre compte de son ampleur et de son intelligence. C’est de toute évidence, le must-see du moment, ne serait-ce que pour son casting impressionnant et son côté visuel claquant.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    3,0
    Publiée le 23 octobre 2013
    On peut reprocher beaucoup de choses à « Cloud Atlas », mais certainement pas d'avoir manqué d'audace, ce qui, en cette époque souvent trop formatée, fait évidemment plaisir à voir. Indéniablement les maquilleurs ont parfois eu la main lourde, certains récits sont inévitablement plus intéressants que d'autres et l'ambition des « frères-soeurs » Wachowski et de Tom Tykwer était peut-être un peu trop importante lorsque l'on voit toutes les pistes et réflexions qui auraient mérité d'être d'avantage creusées. N'empêche : difficile de ne pas être porté par ce festival de couleurs, d'intrigues, de personnages se complétant parfois remarquablement, parfois moins, sans que notre plaisir ne soit réellement mis en cause. Il y a une sorte de « beauté du geste », d'étrange poésie dans laquelle le film est bercé qui le rend assez inclassable, le « jeu de rôles » géant entrepris par les réalisateurs se faisant d'emblée stimulant et savoureux. Enfin, si certains passages sont donc plus faibles, reconnaissons que d'autres sont aussi brillants qu'émouvants, le dénouement très différent de chaque histoire renforçant ce sentiment d'hétérogénéité ici salutaire. Et puis il y a Halle Berry, plus belle que jamais au milieu d'un casting étonnant mais réussi, alors... Bref, si « Cloud Atlas » ne plaira pas à tout le monde, au moins aura t-il eu le mérite de nous offrir une expérience follement originale et me concernant très appréciable : il serait dommage de passer à côté.
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 556 abonnés Lire ses 172 critiques

    4,5
    Publiée le 1 décembre 2013
    Cloud atlas. Film sur la vie et sur l'humanité. Je pense que c'est la manière la plus simple de résumé cette œuvre étrange et envoûtante qui nous fait suivre les aventures de 6 âmes dans leurs différentes réincarnations. Partir d'un concept aussi excellent est déjà un bon point, car jamais ce thème n'a été traité au cinéma (ou alors je suis passé à côté d'un truc ). Ce film explore le concept de l'effet papillon, qui dit que toutes nos actions ont des conséquences. Le film nous offre ainsi 6 films dans le film, chacun des des époques étant un style différent. Je pense que ce n'est pas le genre de film où il faut chercher à tout expliquer, Cloud Atlas c'est de la poésie. Cloud Atlas c'est une réflexion sur notre vie a nous, par le personnage du compositeur. Il nous conte la sienne dans des lettres (ce qui peut paraître sans importance), mais en réalité il explique ce que le spectateur doit comprendre, grâce a ses réflexions personnelles. Le seul réel défaut du film est que les 30 premières minutes, déjà on comprend difficilement, et ensuite on s'ennuie. Mais passe ce cape, nous somme plongé dans une œuvre poétique et métaphorique de la vie, sur nos erreurs et sur l'évolution de l'individu, et même celle de l'humanité en général. Un grand moment de cinéma. Excellent
    Leila T
    Leila T

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 19 mars 2013
    Je n'aime pas trop ce genre de films habituellement. Violence inutile, humour un peu lourd, truc de geek en mal d'émotions fortes. En général, je me dis que ces films sont fait pour nous empêcher de réfléchir. Et là, YEAH ! Perle : le film donne des pistes de réflexion tout en vous faisant passer un très bon moment ! Enfin, un très bon moment, sauf si vous êtes un idiot complet ou un pseudo-critique coincé qui pense que pour être intelligent il faut haïr le grand public. Voilà, ça c'est dit. Ceux qui n'ont pas compris le film me font légèrement rire, parce que honnêtement, il se comprend simplement. Ceux qui se plaignent que cette histoire raconte que "l'amour survit à la mort" n'ont pas regardé le film. Moi je pense plutôt que ce film nous rappelle le propre de l'humanité, il y a de nombreuses mises en abîme que je ne développerait pas ici, mais qui donnent à réfléchir, à réfléchir peut-être plus loin que certains se plaisent à le penser pour résumer le film de façon négative. Enfin ceux qui disent " philosophie de comptoir " oublient peut-être que malgré leur lassitude face à des pensée ressassées au cours des siècles, comme le montre le film, rien a changé. Rien. Et ces pensées seront ressassées par l'humain longtemps, beaucoup plus longtemps que les idées des plus grands que certains semblent admirer parce que quelqu'un a écrit un jour qu'il fallait les admirer. Bref, j'admire ce film pour deux points : - Accessible. Je vais faire dans le cliché et vous citer Molière, qui vous dirait certainement que celui qui ne s'adresse qu'à l'élite est un pur idiot, un idiot de compétition, qui comme chaque idiot digne de ce nom, se pense fichtrement intelligent. J'aime le fait que tout le monde puisse voir ce film. Ma soeur de 12 ans, mon oncle de 60 ans, mon frère de 23 ans, mes camarades de classe qui parfois ne savent pas aligner trois mots en bon français et mon professeur de cinéma. Tous l'ont aimé. Ce film ne s'adresse à personne, il a de quoi satisfaire tous les goûts. - Et tout en réussissant à être accessible, ce film réussit le miracle de ne pas être stupide. Il a un sens, peut-être pas le sens que tout le monde veut entendre, mais un sens. Il a aussi une mise en scène propre qui réussit à garder les plus néophites et les habitués. Le parti-prit, c'est que les deux catégories risquent d'être déboussolées de ne pas voir une oeuvre qui est mise en scène pour eux, mais moi j'en suis très satisfaite. Je rajouterais maintenant des points plus personnels : - Emouvant, dans le sens premier où ce film nous apporte des émotions. On est tristes parfois, très tristes. On est tendus. Et puis d'un coup, on éclate de rire. I know, I know . Rien que ça, ça vaut le coup. - Beau. Visuellement déjà, les paysages sont marquants, les effets spéciaux sont très réussis, c'est imaginatif. C'est marquant. Les maquillages aussi sont très réussis. La musique est très belle. Voilà, c'est dit. Bon, maintenant...Les DEFAUTS ! Il en faut, bien sûr, rien n'est parfait! J'ai mis 5 étoiles parce que ce film, dans ce genre, est parfait. Si tous les films grands publics étaient comme ça, on se plaindrait beaucoup moins du cinéma moderne. Mais voilà, il faut avouer certaines choses : - Beaucoup de références et de clichés de cinéma. Bon moi, ça m'a permis de sourire encore plus, j'ai aimé les clins d'oeil. Mais c'est vrai que ce n'est pas forcément le meilleur choix de ramener les grands genres en un seul films ( je trouve que ça a été réussit mais sur ce point le débat a matière ). Il manquait une chose : un passage avec des cow-boys. La boucle aurait été bouclées. - Des moments joliment illogiques. Certaines absurdités. Certaines grosses absurdités. Un peu de naïveté. Même si certains moment de finiront pas "bien", ils ont été calculés de façon à moins attrister le spectateur. Dommage. - Grand public sous entend spectacle, et la mise en scène a été étudiée pour que le spectateur comprenne tout facilement tout en se sentant intelligent. Mouais, on a parfois l'impression d'être maternés. J'aurais moi préféré une narration légèrement moins explosées, avec une logique mieux définie dans les alternances d'époque. J'ai lu que dans le livre, chaque récit était interrompu à son paroxysme. Là pourquoi pas, et encore... - Finalement il faut avouer que le scénario pouvait encore être condensé. Certaines époques, comme celle des années 70, ne servaient pas plus qu'à l'émotion. Le sens du film aurait gagné à être démontré que par les quelques grandes histoires, mais j'ai conscience que ce n'était pas le but du film. Et je suis tellement heureuse d'avoir vu l'aventure en maison de retraite que je ne peux pas reprocher à l'équipe de production de l'avoir conservée ( comme j'ai ris ! ). Voilà, en gardant en mémoire ce que ce film est, je conclus qu'il est dans le haut de son panier! ;) Courrez le voir !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top