Mon AlloCiné
Eve
note moyenne
4,2
919 notes dont 92 critiques
51% (47 critiques)
37% (34 critiques)
8% (7 critiques)
2% (2 critiques)
0% (0 critique)
2% (2 critiques)
Votre avis sur Eve ?

92 critiques spectateurs

Aurélien Vaillant

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 23 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/02/2013

Analyse très fine des rapports humains au sein d’une microsociété fermée, sélective et codifiée entre toutes (le monde du théâtre new-yorkais), « All about Eve » est une réflexion sur l’ambition, la manipulation, l’égocentrisme et, en dernier ressort, sur les fondements de l’amour entre êtres humains au sens le plus général, l’acceptation de soi et des autres. Mankiewicz reprend la formule qui avait fait le succès de « Chaînes conjugales » : une figure féminine forte autour de laquelle gravitent tous les autres personnages ; dont les frasques vont bouleverser l’équilibre de l’ensemble et permettre, tel un physicien introduisant du chaos dans un nuage d’électrons, d’étudier la nature des liens qui unissent les éléments au groupe. À la différence que, dans « Chaines conjugales », le « noyau » Addie Ross paraissait omnipotent, omniprésent, inaccessible et dominait le groupe dès son origine. C’est sa disparition qui va perturber la subtile dynamique de ce dernier. La figure d’Eve, à l’inverse, est insignifiante au départ et va venir s’incruster dans un groupe déjà solidement structuré en apparence, déployant des trésors de faux-semblants et de perfidie pour le parasiter. On retrouve là un thème cher aux écrivains naturalistes du XIXème, et l’ascension d’Eve, la cynique ambitieuse, n’est pas sans rappeler certaines pages de Zola ou de Maupassant. Pourtant, la morale de « All about Eve » se révèle fort différente de celui d’un « Bel-ami », qui triomphait après avoir écrasé tout le monde sur son passage. Contrairement à ce que laisse entendre le « dénouement » présenté en introduction (Eve est au pinacle et ses rivales sont jalouses, voyons comment cela est arrivé…), le film est loin de suivre la ligne droite de la démonstration. Mankiewicz nous montre, en effet, comme les apparences peuvent être trompeuses en jouant tout au long du film sur l’inversion, le retournement. Celui-ci concernant moins les situations effectives, concrètes, des personnages, que la façon dont ils sont présentés et donc perçus par le spectateur, voire par les autres personnages eux-mêmes. « All about Eve » est ainsi construit sur un effet miroir versatile (entre les protagonistes), dont le mouvement incessant modifie les perspectives au fil de la narration : On s’inquiète au départ pour la virginale petite Eve quand elle est présentée à Margo, la star toute-puissante, capricieuse et venimeuse. C’est pourtant cette dernière qui va devenir victime de leur mise en relation. C’est qu’en réalité Eve, à l’instar de son homonyme biblique, n’est innocente qu’en apparence et traîtresse par nature. Tout le contraire de Margo, qui est généreuse et sensible sous son masque d’égoïsme et de vanité. Parmi les protagonistes (et les spectateurs), bien peu seront capables de se saisir de cette vérité au départ. Dans ce jeu de dupes, chaque personnage va réagir, et évoluer, différemment. La plupart d’entre eux vont être amenés à se remettre en question. Margo la première, dont la crainte de vieillir et de ne plus être au sommet la rendait parfois insupportable à son entourage. Finalement apaisée et mûrie, elle retrouvera naturellement la place qu’on avait crue menacée au sein de ses proches. Comme dans « Chaînes conjugales », la crise va se révéler le moteur d’un changement positif pour la plupart des protagonistes, permettant le resserrement des liens entre les amis sincères et les couples qui s’aiment. Au final, la grande perdante de l’histoire est celle là même qui semblait éclipser tous les autres durant l’ouverture. Eve est certes parvenue au zénith qu’elle convoitait si ardemment, mais à quel prix ? Ayant sacrifié à son ambition toutes les personnes qui lui avaient fait confiance, elle se retrouve seule dans sa suite princière. Aigrie et amère, elle ne paraît même pas savourer sa victoire, et va jusqu’à dédaigner le gala donné en son honneur. Elle y sera remplacée avantageusement par le prix pour lequel elle s’est tant acharnée ; trophée insipide qui ne signifie plus rien quand elle l’obtient. Ses seuls compagnons, désormais, seront ses semblables dans la putasserie : le cynique DeWitt qui, se reconnaissant en elle, a su la calculer dès le départ et la tenir en son pouvoir, et les rivales qui convoitent déjà sa place, clones aussi redoutables qu’interchangeables de ce qu’elle fut elle-même à ses débuts.

Matis H.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 138 critiques

4,5Excellent
Publiée le 18/12/2016

La même année que le "Sunset Boulevard" de Wilder, Mankiewicz s'évertuait aussi à égratigner le milieu du spectacle. Avec "All about Eve" le cinéaste, via le retour sur l'ascension d'une jeune star, dépeint un monde dans lequel tout se confond : réalité et fiction, amour et haine, adoration et trahison. C'est donc avec un cynisme absolue que nous suivons ces personnages se manipuler pendant un peu plus de deux heures. Deux heures passionnantes, durant lesquels la minutie de Mankiewicz et l'intelligence de son procédé narratif nous fait constamment changer de point de vue sur les personnages, ainsi que les situations générales du long-métrage. Par le génie de ses dialogues, à la fois hilarants et tragiques, et de ceux qui les énoncent, "All about Eve" captive car tout s'inverse continuellement, à l'image de l'introduction où les regards des personnages semblent indiqués une grande jalousie, jalousie qui se transformera enfaite en mépris lorsque cette même scène reprendra à la fin du film. Cette oeuvre riche, qui traite aussi bien du monde du spectacle, milieu totalement cannibale où rien ni personne n'est éternel, que de la peur de vieillir de Margo Channing (stupéfiante Bette Davis). Le long-métrage changera ainsi régulièrement d'échelle, voguant entre la critique cynique d'un système et l'intime d'un drame humain, sans jamais se complaire dans la décadence des ses protagonistes. Et c'est en cela, je pense, que Mankiewicz démontre toute son intelligence, car à l'inverse d'un Iñárritu avec "Birdman", le cinéaste ne juge jamais ses personnages, posant plutôt un regard compatissant sur ces êtres perdus qui cherchent désespérément à retrouver un peu de vrai dans une vie tournant exclusivement autour du faux. Du très grand cinéma.

Docteur Jivago

Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 1 899 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/03/2014

De Joseph L. Mankiewicz je connaissais "Cléopâtre", "The Ghost & Mme Muir" et "Soudain l'été Dernier" et c'était à chaque fois des grands films. All About Eve est lui un chef d'œuvre, quasiment tout est parfait dans ce film. S'ouvrant sur un discours de remerciements de la jeune et belle actrice Eve, "All About Eve" retrace son parcours, de ses débuts en frappant à la porte d'une actrice vieillissante avec qui elle va se lier d'amitié jusqu'à son premier rôle au théâtre, et c'est raconté par différente personnes, des amis de l'actrice à un journaliste influant et la narration est toujours fluide. Le scénario est génial, cynique et subtile, les rebondissements sont bien trouvés, les dialogues sont réussi et intelligent et les personnages sont bien écrit, toute leur complexité ressort. La mise en scène parfois très théâtrale est superbe et la distribution est à la hauteur de sa réputation, Bette Davis est flamboyante, Anne Baxter belle et sournoise, George Sanders cynique à souhait et on remarquera la toute jeune Marilyn Monroe. Mankiewicz brasse merveilleusement bien les thèmes de l'ambition, de la gloire et d'y rester ou encore de l'influence dans le monde théâtrale. Au final c'est un regard noir et tranchant qu'il jette sur le show business, et pour un résultat somptueux.

Top of the World

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 139 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/02/2013

Eve est une jeune femme timide qui rêve de rencontrer Margo Channing, célèbre actrice de théâtre. Elle y parvient et réussit même à travailler pour elle. Mais quelles sont ses motivations profondes ? La réponse intervient progressivement car Joseph L. Mankiewicz développe avec patience le récit et les personnages, complexes et fascinants. Il faut aussi souligner une grande maîtrise formelle, une narration audacieuse où plusieurs voix off s'entremêlent pour raconter l'histoire en flash-back, des dialogues brillants et des acteurs qui ne le sont pas moins, Bette Davis en tête dans le rôle de Margo Channing, star dévorée par la peur de vieillir. Autant de raisons qui font de ce film noir et cynique une oeuvre majeure de Mankiewicz.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 1 088 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/02/2014

"All about Eve "raconte les coulisses du théâtre avec un cynisme redoutable. Dans un film où le mensonge et la vérité ne sont jamais loin, où l'illusion engendre à coup sûr la désillusion, et où l'amitié et la confiance n'ont jamais été aussi fragiles, le spectateur change constamment d'avis sur des personnages inconstants, tantôt hypocrites, tantôt sincères. Joseph L. Mankiewicz peint un monde qui ne mène jamais à la gloire éternelle, mais qui ronge les être dépassés par leur destin. Un film brillamment construit et écrit, et qui se révèle absolument passionnant.

puce6386

Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/11/2013

Un drame noir et cynique des années 1950, au cours duquel Joseph L. Mankiewicz nous ouvre les coulisses du monde du théâtre. Il souhaite ainsi dénoncer le star-system, un sujet largement filmé à l'époque, et principalement marqué par l'excellent "Boulevard du Crépuscule" de Billy Wilder. Une réalisation qui bénéficie d’une grande maîtrise formelle ; la mise en scène y est élégante, le schéma narratif est intéressant et audacieux, et dialogues et casting sont brillants. Le réalisateur délivre et développe avec patience le récit et les personnages, complexes et fascinants, ce qui conduit malheureusement à quelques moments d’ennui. Une œuvre majeure de Mankiewic qui n’atteint cependant pas le génie de son thriller "Le Limier" !

NusaDua

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 407 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/09/2012

Attiré par les bonnes critiques, je me suis lancé sans a priori sur "All about Eve", qui me permettait par la même occasion de découvrir le réalisateur Joseph L.Mankiewicz. On peut dire que l'expérience fut concluante : il s'agit tout simplement d'un véritable chef d’œuvre, au scénario machiavélique qui ne manque pas de surprendre par sa finesse, et ce jusqu’à la dernière seconde. Les scènes majeures (comme la "répétition") forcent l'admiration par leur dynamisme, leur justesse et leur éloquence : un déluge de dialogues ciselés, qui fusent comme des poignards... en plein dans le mille ! L'interprétation des acteurs y est pour beaucoup, en particulier Bette Davis, éblouissante dans sa vigueur et sa sauvagerie de star. D'autant que le sujet du film (l'ascension d'une novice dans le monde du spectacle) donne toute sa saveur aux qualités citées ci-dessus : les analyses et la psychologie des protagonistes du milieu, acteurs, producteurs, journalistes, sont d'une clairvoyance redoutable. Une ruche où la jalousie la trahison et le calcul peuvent permettent à ces égos démesurés d'épancher pour un temps leur soif de reconnaissance. Brillant !

Plume231

Suivre son activité 529 abonnés Lire ses 4 611 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/05/2010

"Cynisme", "Elégance" et "Ironie" sont les maîtres mots de ce chef d'oeuvre, que dis-je de ce MONUMENT plutôt. Réalisé par le génial Joseph L. Mankiewicz qui nous épargne pas en rien pour notre plus grand plaisir son verbe unique, la virtuosité de son écriture, l'élégance de la mise en scène et son art de nous manipuler autant que ses personnages. Pendant un peu plus de deux heures qu'on ne voit absolument pas passer, on va petit à petit tout savoir sur Eve avec en plus un casting tout simplement royal. Bien sûr, on n'oubliera pas de signaler la présence de Marylin Monroe dans un rôle secondaire. Anne Baxter, dans le rôle-titre, se revèle parfaite dans le rôle d'une manipulatrice hors pair mais c'est surtout Bette Davis, magistrale dans le rôle d'une actrice qui prend conscience de son vieillissement, et George Sanders, impérial dans celui d'un critique de théâtre cynique et clairvoyant, qui se taillent la part du lion. Un pur joyau d'une perfection incroyable qui nous rappelle pourquoi le cinéma (et pourquoi pas le théâtre aussi!) est un art.

FDC33

Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 250 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/06/2012

Eve , c'est un film comme Hollywood en faisait de grands dans les années 1950 . Signé Joseph L. Mankiewicz , ce long-métrage se situe dans un univers très en vogue dans les années 1950 : le milieu de l'art des spectacles . On y suit le parcours et l'évolution de la jeune Eve Harrington ( Anne Baxter , formidable ) , l'admiratrice d'une grande comédienne , Margo Channing ( l'épatante Bette Davis ) qui va se révéler ambitieuse , manipulatrice , prête à tout pour arriver à ses fins . Cette histoire passionnante est formidablement mise en scène par Mankiewicz qui réalise un chef-d'oeuvre absolu de l'histoire du cinéma qui est intéressant à replacer dans son contexte : c'est l'après-guerre et cette aspiration , cette soif de réussir qui est très caractéristique chez certaines personnes , se retrouve ici à travers le personnage de Eve Harrington , elle qui ne part de pas grand chose mais dont le désir de gloire va prendre le dessus . Son personnage peut souvent ( ce qui est normal ) agacer le spectateur qui peut se trouver gêné par cette femme profiteuse , menteuse et tricheuse qui trahit même ses amis comme Karen ( Celeste Holm ) . Il y a de tout cela dans Eve qui est un film sur l'illusion et la désillusion , le temps qui passe . Un grand film .

weihnachtsmann

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 2 356 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/05/2016

"J’ai entendu le public applaudir, c’est comme des vagues d’amour qui viennent vous envelopper. Savoir que chaque soir des gens vous admirent et vous aiment. Ils vous adoptent, ils vous veulent!!! ». Eve dit ces phrases comme si elle parlait d’un amant qui la courtise… Mankiewicz décrypte pour nous sous couvert d’une fiction très élégante les arcanes du théâtre. Il désirait surtout montrer que la vérité d’un succès était toujours tâchée de manœuvres plus ou moins avouables. Evidemment il fait ça avec grande classe et maestria. Cependant, j’ai l’impression de revoir la « comtesse » et ce côté cynique me plaît moins que le côté dramatique de certains autres films. C'est bien sûr l'occasion de longues réflexions sur le métier d'acteur et je retiens une phrase excellente sur leur ego: "il est temps que le piano apprenne qu'il n'a pas écrit le concerto"......

blacktide

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 767 critiques

4,5Excellent
Publiée le 03/07/2015

L'arrivisme a un nom: Eve Harrington Personne n'aura jamais su aussi bien retranscrire l'ambition de réussite dans le monde théâtral que Joseph L. Mankiewicz. Toute l'originalité de son film repose sur cette ambigüité constante, ces faux-semblants autour du personnage d'Eve et la méthode du flash-back est ici superbement utilisée puisqu'il constitue à peu près tout le film. Eve est ambitieuse, manipulatrice. Elle se rapproche du personnage de Bel Ami, personnage sans scrupules qui utilisait les femmes au profit de sa carrière. Eve (Anne Baxter), quant à elle, trompe tout le monde avec sa fausse modestie même le spectateur qui au début la soutient et la trouve parfaite. Peut être trop parfaite pour vraiment être sincère. Seul Margo (Bette Davis, absolument épatante) voit sa vraie personnalité, c'est-à-dire une jeune "gosse" qui veut la remplacer. Ce n'est que dans la deuxième partie du film que ceux qui ont côtoyer Eve découvrent son côté arriviste et carriériste: on découvre alors qu'elle a menti sur son identité, sur ses véritables intentions, sur son caractère et sur toute son histoire. Comme vous l'aurez sans doute deviner, EVE est une magnifique mise en abyme du théâtre (tel Birdman arborant le travail de création de l'acteur). Mankiewicz use de dialogues ciselés, profondément riches et développe habilement ses personnages plutôt sophistiqués. Outre le trio féminin, un rôle masculin attire particulièrement notre attention: c'est celui de Addison De Witt, le critique. Il voit ce que les autres ne voit pas, met à nu la dure réalité de ce monde sans scrupules et par la même occasion y trouve un certain avantage: c'est lui qui découvre l'identité de Eve et la fait même chanter. Le rôle de Marylin Monroe est également intéressant: celle-ci représente l'arrivisme par la beauté, elle-même sex symbol de son temps et encore aujourd'hui. Encore d'actualité de nos jours, c'est un grand film par son sujet atemporel. Le final est significatif et cynique, accentué par cette musique qui monte crescendo: une autre arriviste du nom de Phoebe pointe le bout de son nez et son regard exprime une détermination sans nom, le tout en reprenant le caractère qu'adoptait Eve avec Margo (cf scène de la robe): trophée d'Eve à la main, celle-ci s'incline comme pour saluer la foule l'acclamant renforcé par le jeu de miroir; l'avenir est alors clair: Phoebe sera Eve et Eve sera Margo. En effet, dans la quête insatiable de gloire et de célébrité, il y a et y aura toujours, en quelque sorte, une nouvelle Eve... Il existe toujours une personne prêt à prendre votre place. C'est un système cyclique sans fin puisque chacun est dévoré par une ambition qu'il ne peut réprimer. Et tous les moyens sont bons pour assouvir ce besoin fou de reconnaissance! On pourrait rapprocher EVE de Boulevard du Crépuscule (Sunset Boulevard) de Billy Wilder, autre film ayant pour thème la carrière d'actrice et véritable réflexion sur l'âge, la durée de vie d'une actrice… Quoiqu'il en soit, EVE est une œuvre complexe, époustouflante, hypnotisante, munie d'un charme certain. L'envers du décor est exhibé, servi par une réflexion intéressante autour du succès et de la soif de gloire et des méthodes pour y arriver. Le tout porté par des actrices rayonnantes et des dialogues très travaillés. C'est ça du cinéma intelligent! Un véritable chef d'œuvre comme on n'en fait plus de nos jours…

Akamaru

Suivre son activité 514 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/01/2013

14 nominations aux Oscars,dont 6 remportés,ça vous pose une oeuvre!Avec Joseph L.Mankiewicz,le cinéaste des mots et de la manipulation aux commandes,cette satire violente du monde du spectacle,et de la manière d'arriver au sommet,ne pouvait être qu'un modèle de cynisme et d'élégance."Eve"(1950)retrace deux destins,dont les courbes ascensionnelles et déclinantes se croisent de façon cruelle mais si représentatives.Anne Baxter,rôle principal y joue une jeune intriguante,dont l'apparente douceur et prévenance,cache une ambition dévorante:devenir une star acclamée.Bette Davis,dans le couronnement de sa carrière,y interprète une star de théâtre ingérable,qui se révèlera pétrie de doutes et de mélancolie.Avec aussi Celeste Holm en meilleure amie dont la conciliance extrême met dans l'embarras et George Sanders en critique imbus de lui-même et aigri.Le film est d'une précision diabolique,narrant les bassesses et la patience qu'il faut pour parvenir à son but dans le show-business.Ses dialogues sont percutants,révélateurs et trahissent l'amertume de Mankiewicz sur le métier qu'il exerce.Et la fin montre que tout est un éternel recommençement,que les artistes passent,mais que l'art,demeure.Juste génial.

chrischambers86

Suivre son activité 1100 abonnés Lire ses 9 995 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/04/2011

Une rèplique mythique de Bette Davis: ""Fasten your seatbelts. It's going to be a bumpy night". En gros, ""Attachez vos ceintures, la nuit va être agitèe !". Tirè de la nouvelle de Mary Orr, le subtil portrait d'une jeune arriviste, incapable d'aimer et d'être aimèe, et un tableau sans concession du milieu vipèrin du spectacle! C'est dans le genre "moralisant" de la comèdie de moeurs qu'excella Joseph L. Mankiewicz, avec ce joyau du cinèma amèricain! "Le film est une satire grandiose des milieux d'acteurs! Fait amusant, "All About Eve" lui-même contribua à la petite histoire de Hollywood! En effet, le grand rôle ètait tenu par la glorieuse Bette Davis (sa gigantesque prestation lui valut un Prix à Cannes mais du laisser malheureusement l'Oscar de la meilleure actrice à Judy Holliday pour "Born Yesterday"). Mais sa rivale dans le film, la superbe Anne Baxter (inoubliable Eve et sans nul doute le rôle de sa vie), la supplanta très vite, pour être elle-même bientôt relèguèe au second plan de l'actualitè par une dèbutante: Marilyn Monroe, avec un rôle de "figurante intelligente". Sophistiquè, Intelligent, mèticulleusement dècoupè et ècrit, "All About Eve" est peut-être l'oeuvre la plus maîtrisè de Mankiewicz avec un dialogue brillantissime et une interprètation hors pair de Bette Davis (alias Margo Channing), Georges Sanders (oscarisè), Anne Baxter et Cèleste Holm! Un must...

cylon86

Suivre son activité 420 abonnés Lire ses 4 261 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/04/2011

Nous sommes en 1950 quand Joseph L. Mankiewicz écrit et réalise "Eve" mais le sujet est toujours autant d'actualité. A croire que le monde du théâtre et du show-business n'évolue pas tant que ça. Nous faisant suivre l'irrésistible ascension d'une jeune arriviste ambitieuse et manipulatrice finissant par détrôner l'idole pour qui elle travaillait, le film est une satire amère et acide du théâtre et en particulier du métier d'actrice qui n'est jamais épargné par les affres de l'âge. Raffiné et diablement intelligent, "Eve" est le summum du cinéma de son auteur : on y retrouve des dialogues ciselés et intelligents, une mise en scène élégante et surtout un propos qui semble ne jamais vieillir. Intemporel, voilà comment on pourrait qualifier cette plongée impitoyable dans un monde qui l'est tout autant. Le constat est effrayant et laisse à penser que "Eve" est sans conteste l'un des films les plus réussis sur le monde du show-business, notamment grâce au talent de Mankiewicz, toujours aussi malin dans la construction de son scénario. Le casting est évidemment superbe, que ce soit Bette Davis en actrice vieillissante, Anne Baxter en jeune arriviste ou encore George Sanders en critique cynique et désabusé. On ne s'en lasse pas.

Christoblog

Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 1 023 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/07/2010

Eve, dont le titre original est All about Eve (ce qui est plus conforme à l'intrigue principale du film) fut couvert d'honneurs à sa sortie, puisqu'il reçut une multitude de prix, et 2 Oscars en particulier. C'est probablement le film le plus célèbre de son auteur. Comme tous les Mankiewicz, ou presque, Eve brille par son intelligence. Le film peint avec beaucoup de justesse le milieu théâtral, la fuite des années et l'angoisse des actrices vieillissantes, l'ambition et l'hypocrisie des jeunes souhaitant réussir. La direction d'acteur est parfaite (je devrais dire d'actrices car les personnages masculins sont bien fades à part le remarquable George Sanders dans le rôle désabusé de De Witt). Bette Davies et Anne Baxter sont excellentes. Marilyn Monroe fait une apparition, dans un rôle de cruche pulpeuse qu'elle aura malheureusement du mal à quitter par la suite. La construction, basée sur une imbrication de flash-backs et de récits à la première personne, est fluide et complexe. Malgré ces énormes qualités, j'ai toutefois quelques scrupules à ranger Eve parmi les chefs-d'oeuvre absolus de Mankiewicz, au même titre que La comtesse aux pieds nus par exemple, qui réunit à peu près les mêmes qualités (portraits de femmes, complexité de l'architecture narrative, multiplicité des points de vue) mais avec une puissance supérieure. L'intrigue de Eve, bien que brillante, est quelquefois un peu sèche. Il n'empêche que le film reste largement supérieur à la production moyenne de son temps (sans parler de la production actuelle, évidemment). D'autres critiques sur Christoblog :http://chris666.blogs.allocine.fr/

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top