Caligula
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,0 pour 280 notes dont 71 critiques  | 
  • 18 critiques     26%
  • 18 critiques     26%
  • 9 critiques     13%
  • 8 critiques     11%
  • 7 critiques     10%
  • 10 critiques     14%

71 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
kingbee49

2 abonnés | Lire ses 182 critiques |

   3 - Pas mal

Il faut le voir pour le croire. Un peu comme si Fellini avait fait un très mauvais rêve pornographique, gore et cruel, c'est dire... "Caligula" est un film monstre, totalement malsain et délirant mais qui, paradoxalement, se rapproche sans doute bien plus de la réalité de l'époque que n'importe livre d'histoire... Malgré que le film fut malmené au montage et caviardé de scène pornos, c'est bien un film de Tinto Brass, le pape de l'érotisme italien. Le metteur en scène de "la clé", rempli le film de ses obsessions thématiques : mauvais goût et provocation, présence de freaks, lumière froide et trouble... A cela s'ajoute des décors faramineux et une violence graphique bien crade... Et puis, il y a Malcom Mc Dowell. L'inoubliable Alex d'Orange Mécanique trouve ici un de ses rôles marquants (pour le peu qu'il en aie eu, malheureusement) en composant un Caligula jouisseur, fou et nihiliste, presque punk d'esprit et qui donne beaucoup de sa personne.... Au final, "Caligula" est un espèce de film comme on fait plus et qui porte la marque cette décennie ou tout était possible, les années 70...

bruno E.

3 abonnés | Lire ses 572 critiques |

   0.5 - Nul

certes il s'agit de montrer la déchéance de l'empire romain. mais le réalisateur tombe dans la facilité en multipliant les scènes de sexe et de violence inutiles. le film succombe lui aussi dans la décadence à en être insupportable.


floure

2 abonnés | Lire ses 145 critiques |

   3 - Pas mal

Caligula est le troisième empereur romain, régnant de 37 à 41, succédant à Tibère, qui après un début de règne prometteur, où il est en grande faveur auprès du peuple romain, devient peu à peu un empereur autocratique, délaissant et assassinant ceux qui avaient soutenu son ascension, tout en nourrissant une grande haine pour le Sénat. Il meurt assassiné par plusieurs membres de la garde prétorienne en 41 à Rome... Mais c'est aussi un film monstrueux réalisé par Tinto Brass, produit par Bob Guccione (le fondateur du magazine pornographique Penthouse) et écrit par Gore Vidal (un romancier, acteur, scénariste et essayiste américain) interprété par Malcolm McDowell qui joue l'empereur Gaius Germanicus Caesar Caligula, Teresa Ann Savoy qui joue Julia Drusilla (la sœur cadette et la maitresse de Caligula), Helen Mirren qui joue Caesonia (la quatrième épouse de Caligula qui fut assassinée avec son mari et leur fille le 24 janvier 41), Peter O'Toole qui joue Tibère (le deuxième empereur romain de 14 à 37, ancien militaire assez brillant et pédophile), John Steiner qui joue Longinus, Guido Mannari qui joue Macron (un haut fonctionnaire impérial romain qui est aussi un assassin de l'empereur Tibère, suicidé par Caligula), Paolo Bonacelli qui joue Chærea, Leopoldo Trieste qui joue Charicles, Giancarlo Badessi qui joue Claudius (le quatrième (peu probable) empereur romain, qui régna de 41 à 54, fils de Drusus et d'Antonia la Jeune (elle-même fille de Marc Antoine et d'Octavie), Mirella D'Angelo qui joue Livia, les playmates Anneka Di Lorenzo et Lori Wagner qui personnifie (porno-graphiquement) respectueusement Messaline (la troisième épouse (nymphomane) de l'empereur romain Claude et Agrippine (la sœur de Caligula qui fut le quatrième épouse (très calculatrice) l’épouse de Claude et la mère de Néron), Adriana Asti qui joue Ennia, John Gielgud qui joue Nerva sur une musique de Bruno Nicolai (sous le nom de Paul Clemente), Sergueï Prokofiev, Aram Khatchatourian et Renzo Rossellini... Mais que diable viennent faire ces grands acteurs dans ce péplum monstrueux ou le producteur inséra dans ce film plusieurs scènes purement pornographiques (5o minutes environs) lesbiennes et orgiaques, avec entre autres : Teresa Ann Savoy, Anneka Di Lorenzo et Lori Wagner... A noter par ailleurs, que le film est sortie en deux versions la « hard » qui est de 144 minutes et de 100 minutes sur un montage expurgé de toute scène explicite... c'est la premiere question que je me suis posé la premiere fois ou j'ai vu ce film qui est devenu culte depuis... parce que ce film est une œuvre (imparfaite certes) incroyable qui précipite de grands acteurs dans un flot continu de violence, de sadisme et de sexe explicite... Un film monstrueux qui est un chef d'oeuvre du genre comme le sera Cannibal Holocaust (des films malsains et imparfait dans leur mise en scéne comme on en reverra plus aujourd'hui (malgré des séries comme Spartacus qui contrairement a ce film, n'ont pour moi, aucun intérêt).

juan13124

21 abonnés | Lire ses 86 critiques |

   3 - Pas mal

Je suis mitigé par ce film! Beaucoup de sexe (même porno il faut dire) mais en même temps d'après ce que j'ai lu, cela ce passé souvent comme cela. En ce qu'il concerne le scénario de ce film il est quand même assez pauvre, mais que dire de Ce personnage qu'étais Caligula qui été prêt à tout pour ce faire respecté et qui était un vrai salopard. Enfin je l'ai vu une fois je ne pense quand même pas renouvelé l'expérience.

Danny Wilde

13 abonnés | Lire ses 331 critiques |

   4 - Très bien

Les scandales que traîne ce film sulfureux ne doivent pas faire oublier l'aspect esthétique, avec des décors somptueux et gigantesques de Danilo Donati, des milliers de costumes et figurants, de même que l'alibi culturel cautionné par l'écrivain Gore Vidal, auteur du script initial, et par de prestigieux acteurs shakespeariens, dont la prestation désenchantée et morbide de Peter O'Toole reste dans les mémoires. Mais les séquences érotiques, voire pornographiques de ce péplum colossal ont laissé bien-sûr une impression indélébile dans les esprits ; par ailleurs, ces plans rajoutés par Bob Guccione le producteur (et accessoirement le patron du magazine Penthouse) à la version "soft", sont très bien filmés, mais il est vrai que certains sont d'une très grande audace, surtout en 1977 (le film est sorti en 1980). Le plus drôle c'est la musique de "Romeo et Juliette" de Prokofiev, ou d'autres morceaux classiques qui rythment ces ébats. Après tout, la version soft comportait déjà des scènes érotiques, le sujet l'exigeait, et Tinto Brass n'a pas fait sa carrière en réalisant des contes de fée, mais bel et bien des films érotiques. Cependant, le film gagne quand même à être vu dans sa version intégrale de 2h40, et on reste abasourdi devant certains plans violents (dont certains excessifs et inutiles dans leur démesure), et par le jeu excitant de Malcolm McDowell qui habite littéralement le personnage, et quel que soit le jugement porté sur le film, la folie dévastatrice et joyeusement diabolique, ainsi que la puissance du pouvoir planent sur l'ensemble.

Julian P.

1 abonné | Lire ses 20 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Pour comprendre ce film, il faut remonter en 1976, année où il a été tourné. On est alors en pleine libération sexuelle. Les films porno déferlent sur les écrans. Bob Guccione, qui tient les rênes du magazine X Penthouse, souhaite surfer sur la vague des films porno pour faire de la promo pour sa compagnie. Il choisit donc Tinto Brass pour réaliser son film "Caligula", dont le scénario a été écrit par Gore Vidal. Les disputes s'enchainent, car les trois hommes n'ont pas la même vision des choses. Guccione décide de filmer et d'insérer des scènes X, car il est déçu du travail de Brass, qui s'est cantonné à de l'érotisme (assez cru quand même). Le film retrace donc la vie de l'empereur Caligula en suivant les indications qu'en donne la biographie de Suétone, historien romain. On a ainsi droit à des meurtes, de la débauche en pagaille, de la torture (très réaliste). Mais pas que, heureusement. "Caligula" n'est pas un film porno, c'est avant tout un film historique. Danilo Donati, le directeur artistique, a créé des décors grandioses. La réalisation est très soignée, tout est très esthétique. Les acteurs principaux, qui n'ont rien à voir avec le milieu du porno, jouent merveilleusement bien. Ce qui est incroyable, c'est qu'on les voit déambuler comme si de rien n'était au milieu d'acteurs X... A part ça, le spectateur ne doit pas s'attendre à voir un film d'action. "Caligula" est lent, mais pas lourd. Il n'y a pas vraiment d'intrigue, mais on se laisse porter. Contrairement à certains films, ici la fin n'est pas lassante, au contraire, puisque c'est là que Caligula sombre vraiment dans la folie en ouvrant la galère-bordel... "Caligula" est donc un film hors-normes, à voir et à revoir, si bien sur on aime l'Histoire antique ou ces films sans concession des années 70. Pour ma part j'aime les deux, donc je suis heureux.

http://discochezjulian.blogspot.fr/p/caligula-u...

tomPSGcinema

85 abonnés | Lire ses 2425 critiques |

   4.5 - Excellent

Film que j’ai découvert dans sa version longue non censurée qui dure près de 2H30, "Caligula" est une œuvre scandaleuse et qui ne peut laisser personne indifférent. La réalisation de Tinto Brass est superbe où la violence (on y voit notamment des têtes coupées) et le sexe sont omniprésents. On a même le droit à quelques scènes qui sont tout droit sorti d’un film pornographique, notamment concernant les séquences d’orgies qui sont filmées avec une maestria assez déconcertante. Les décors sont en plus somptueux, Malcolm McDowell est totalement habité par son personnage et la BO est somptueuse. Ce long-métrage provocant et dérangeant (il y est même fortement question d’inceste) n’est donc clairement pas à mettre aux yeux de tous mais pour moi en tous les cas il est définitivement mythique.

GENERALBON

3 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Excellent film de Tinto Bras au sommet de son art ! Adriana Asti y est très belle.

mc-so4

10 abonnés | Lire ses 383 critiques |

   3.5 - Bien

Dérangeant et d'une esthétique plus proche du film d'épouvante que du péplum, Caligula reste une oeuvre fascinante par la multitude de tonalités aussi bien agréables que désagréables qu'il procure. Le Beau et le Laid n'ont jamais été aussi indivisibles.

Ludovic B. Shaka

41 abonnés | Lire ses 503 critiques |

   3 - Pas mal

Ce film est celui de tous les excès : c'est souvent surjoué, c'est violent, il y a de nombreuses scènes de sexe (et pas seulement érotiques, mais pornographiques... Penthouse oblige). Bref, cela ferait presque passer la série "Spartacus" pour un film de Disney. Cela se veut une fresque historique, mais on sent que les moyens étaient un peu limités. Au final, on est très souvent à la limite du kitsch, mais je pense que ce film est à voir au moins une fois, c'est un OVNI cinématographique.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Caligula Bande-annonce VO
15 116 vues
Caligula Extrait vidéo VF
28 788 vues
Caligula Extrait vidéo (2) VF
10 849 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
10 vidéos
AlloCiné... Nostalgie !
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné