Notez des films
Mon AlloCiné
    Donoma
    note moyenne
    3,8
    409 notes dont 77 critiques
    répartition des 77 critiques par note
    24 critiques
    31 critiques
    7 critiques
    6 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Donoma ?

    77 critiques spectateurs

    Bertrand Barbaud
    Bertrand Barbaud

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 92 critiques

    3,0
    Publiée le 10 novembre 2019
    C'est bon signe pour le cinéma français que, de temps en temps, un film non calibré, non subventionné par toutes les institutions de France et de Navarre parvienne à bousculer le système. La mise en scène de Djinn Carrénard est assez plate et sans envergure mais ses comédiens sont tous excellents. Si ce film est très verbeux (gros défaut), il est joué avec justesse, tendresse et beaucoup de naturel.
    Mm93
    Mm93

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2018
    Une claque ! Du cinéma indépendant qui ramène tant de souvenirs d'adolescence. Je ne reverrai pas ce film tant il m'a retourné et remué. Je mets 4 étoiles pour sa force.
    Teresa S.
    Teresa S.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 8 février 2017
    Je suis tombée par hasard sur ce film. J'avais entendu parlé de cette histoire de film fait avec rien...bon bref on s'en fout de comment le film à été fait! Je suis juste bluffée par la qualité des acteurs! C'est hallucinant de voir des comédiens aussi bons. La prof d'espagnol, Emilia Derou Bernad est clairement au dessus de tout ce qu'on voit au cinéma de nos jours! Du coup j'ai regardé qui ils sont ces comédiens. En fait y'a aussi le mec qui fait le bonjour tristesse qui est dedans. J'ai été transporté par la poésie et la violence qu'il y a dans le film. Le scénario est décousu mais on se laisse totalement porté par les situations. on se croirait avec eux tous dans le film. On est en immersion avec les comédiens comme si on était assit juste à côté pendant que le scène se déroule. J'ai rarement vu un film aussi ouf. Je ne comprends pas qu'on en ait pas parlé au moment de sa sortie. Je ne comprends pas pourquoi personne n'a fait tourné plus ces comédiens...Mais je vous encourage à le voir. Y'a quand même des plans qui bouegnt beaucoup il faut pas s'attendre à un film dit classique sur la forme. Mais on oublie tous les défauts techniques tant on est porté par les histoires!
    jeff2u12
    jeff2u12

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 27 octobre 2016
    La meilleure surprise de l'année, un scénario époustouflant et qui vous tient jusqu'au bout, des acteurs inconnus - mais pas amateurs - et une émotion à fleur de peau qui tient sans doute beaucoup à la jeunesse et à la générosité de toute l'équipe.
    Boogeyman13
    Boogeyman13

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 5 septembre 2016
    Ce film reste pour moi une expérience vrâiment singulière , malgre les années passées ... Je l'ai attendu , car je trouve que ce genre d'initiative est très rare en France . Je voulais soutenir la création , Ie courage , la volonté de cette équipe ... Et le film me direz vous ? Eh bien Il m'a plu , beaucoup meme . La réalisation est dynamique , avec un vrâi regard , une patte , il y a un auteur derrière ce film , et cela fait plaisir . Il sait prendre le temps , tout en insufflant une dynamique à son film. Sur l'ensemble du film , Il n'y a qu'une partie qui selon moi est tres faible , celle de l'enseignante . Il aurait fallu la retravailler , voir la retourner , car sur le plan visuel , ce n'est pas ca du tout . Le reste est vraiment d'un haut niveau , l'apothéose étant le dernier sketch , qui m'a laissé pantois ... Le scenario est ambitieux , remarquablement travaille , reflechi , du beau travail , sauf sur le point faible mentionne auparavant . Sur le plan de l'interprétation , c'est grandiose . Au final , une oeuvre qui reste en mémoire , à laquelle on repense en bîen , la preuve .... A decouvrir .
    Nicolas K
    Nicolas K

    Suivre son activité 90 abonnés

    3,5
    Publiée le 23 décembre 2014
    Oublions les faux-semblants, oubliez les budgets astonomiques, pensons simple. "Donoma" résonne ici d'une fraîcheur rare, parsemée d'acteurs/actrices faisant l'amour à la caméra. Parfois on rigole, parfois on se déconnecte, parfois on s'attriste, tout y passe. Seules les longueurs du film ne passent pas, tournant parfois en rond. Les cartes ont été rebattus en 2009, à savoir si elles n'ont pas dors et déjà été jetées.
    Gabith666
    Gabith666

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 350 critiques

    3,5
    Publiée le 17 décembre 2014
    Ce film est très bon malgré son tout petit budget, 150€ paraît-il, pour le "réaliser"! Comme quoi tout le monde peut faire un film, une caméra, des acteurs amateurs. Mais bon pour faire un film comme Donoma, il faut quand même du talent. Ce qui est chouette c'est que les acteurs sont naturels, y'a eu un seul moment ou j'avais l'impression de regarder une série française à la tv mais sinon j'ai ressenti de l'authenticité et puis certains dialogues sont très bien écrits. J'ai adoré la partie du film ou on vois la relation entre un cancre et sa professeur d'espagnol, j'ai trouvé ça captivant. Après j'ai un peu moins accroché au reste mais j'ai passé un bon moment sans me soucier du temps qui passe.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 613 critiques

    3,5
    Publiée le 5 décembre 2014
    Donoma n'est pas une grande oeuvre cinématographique, il y a même des maladresses dans la manière de filmer, mais voilà, il se passe quelque chose, en tout cas pour ma part il s'est passé un truc... Drôle de film franchement, des films comme ça tous les ans il doit y en avoir que deux ou trois ! en fait je les compte sur les doigts d'une main tellement l'univers est décalé : la caméra est spectatrice au lieu d'être actrice de la scène ; les comédiens ont l'air de ne pas être dirigés tout en étant dirigés vu leur degré de folie et le réalisme déconcertant de leur jeu ; on alterne entre séquences humoristiques très drôles ( la folie qui émane des personnages, le langage recherché et en même temps ''légers''...) et celles plus sérieuses avec des réflexions philosophiques très intéressantes... Franchement, drôle d'objet que j'ai pris plaisir à regarder.
    Alexandra C.
    Alexandra C.

    Suivre son activité 21 abonnés

    1,5
    Publiée le 4 décembre 2014
    Vu sur Arte hier soir. Je suis restée plantée devant ce film indigeste et agaçant jusqu'à 3 dum (quasiment jusqu'à la fin). C'était la pleine lune ou quoi?? Était-il nécessaire qu'il durât plus de 2h?? A part un montage plutôt fûté et une jeune comédienne qui sort du lot (rôle de Salma), le contenu de ce film est horripilant. Sans parler du fait qu'il faille tendre l'oreille et ne surtout pas manger de pain grillé ou de crakers pour pouvoir deviner certains passages inaudibles, ce qui rajoute une dose d'agacement. Des personnages féminins agressifs, tout en force, revendiquant une position sociale et intellectuelle de domination sur l'homme. Des hommes lâches, vils, parasites, fuyant leur responsabilité. Pourquoi être aussi dur vis-à-vis des hommes aussi gratuitement??? Et l'image qui est rendue de la femme indépendante, tellement clichée, ne nous rend pas vraiment service. Le personnage de la prof est irritant. Ça pue le film revenchard. Un film ensensé par la critique uniquement grâce à son coup marketing du "film à 150€" selon moi. Je reste perplexe face à cet engouement infondé et doute de la véracité du "film qui a coûté 150€". Mais c'est bel et bien un film à 2 balles.
    Sorwell
    Sorwell

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 17 novembre 2014
    Donoma est un film qui a fait pas mal parler de lui sur le thème « le film qui a coûté 150€. » Si cette appellation est un peu une arnaque (ça veut juste dire qu'à peu près personne n'a été payé sur ce film, qu'ils ont squatté du matériel etc), elle sous-entend aussi une façon de faire du cinéma radicale qu'ils qualifient de « cinéma-guérilla », avec peu de moyens, des acteurs non-professionnels, dans une démarche proche de la Nouvelle Vague (et elle soulève aussi la difficulté de produire des films qui sortent des sentiers battus). Le résultat est un film choral, très bien construit, autour des histoires d'amour et de cul de plusieurs personnages. S'il y a de l'improvisation dans les scènes, le canevas est sans doute précisément écrit. Pour résumer, il y a Dacio, le lycéen agité de 17 ans, qui a une aventure étrange et un peu dérangeante avec sa sulfureuse et explosive prof d'espagnol ; il y a Salma, dont la sœur est leucémique, qui a la mauvaise idée de sortir avec Dacio, et qui est paumée dans ses questionnements métaphysiques ; et Chris, une photographe qui met la vie à distance à travers son objectif, qui a envie de faire de sa première histoire d'amour quelque chose d'unique : elle emmène le premier inconnu qu'elle croise (Dama) chez elle, où ils resteront un mois sans se parler, à simplement mimer ce qu'ils ont à dire, pour être dans le sensible, le corporel. Quand j'ai vu ce film, il était précédé d'un (brillant) court-métrage, White Girl in her Panty (2008), que l'on peut voir sur dailymotion, et qui donne une assez bonne idée du style de Djinn Carrenard, où l'on assiste à la rencontre de Dama et Leelop à New-York. Ce court-métrage est une sorte de « prequel » à Donoma. Il ne faut pas s'arrêter au slogan « film à 150€ », Donoma est beaucoup plus que ça. Parfois cruel, sensible, fin, très touchant, tournant autour du thème vieux comme le monde du sentiment amoureux sous toutes ses formes, mais dépoussiérant les clichés, par sa façon de filmer, par son approche des histoires, par le naturel de ses acteurs. Il s'attaque à des thèmes assez durs et forts (la violence, les rapports de force et de domination, le racisme...) mais sans jamais en rajouter, sans appuyer, sans être démonstratif. Comme parfois dans les films choraux, certains passages sont moins intéressants que d'autres, mais c'est rattrapé par la justesse d'ensemble et la sensibilité du ton.
    Cineseba
    Cineseba

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 260 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2014
    Le film "Donoma" est une réflexion philosophique sur la communication qui permet aux interlocuteurs de réagir mais aussi qui les perturbe à cause des quiproquos, il montre aussi qu'on peut se communiquer sans voix ... Intéressant mais une seule reproche : sa grande longueur ... Mmmhhh ... Et enfin, un énorme bravo pour sous titrer ce film pour les sourds et malentendants !
    lorenzo fly
    lorenzo fly

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 583 critiques

    2,5
    Publiée le 31 décembre 2013
    Un film assez particulier et réaliste qui montre plusieurs personnages plus ou moins éloignés et qui bénéficie d'une bonne réalisation. Un film vraiment intéressant à suivre et assez brut...
    Quagmire92
    Quagmire92

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    3,5
    Publiée le 13 juillet 2013
    Un film qui a quelques beaux voire très beaux moments mais qui essaie de traiter trop de sujets à la fois, qui part dès le début dans la mauvaise direction et qui finit par se perdre, en tout cas moi il m'a perdu. Cependant le jeu d'acteur est impeccable, la réalisation est bonne, même si en qui me concerne, j'ai eu un peu de mal avec le rythme du film à cause du texte et de la diction "réaliste" qui m'ont parfois été pénibles tellement j'ai l'habitude que les acteurs déclament leur texte avec fluidité mais c'est vrai que ça rajoute de l'authenticité donc ça passe. En tout cas on en voit pas tant que ça des films avec de beaux moments de profondeur qui paraissent vrais donc, pour cela, il est définitivement à voir.
    Septième Sens
    Septième Sens

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 516 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2013
    Aujourd'hui, tout le monde peut faire un film. Il suffit d'avoir une caméra donnant des images passables, des acteurs amateurs, et de tourner le plus souvent dans des décors intérieurs. Donoma (prénom voulant dire « le soleil est là ») est un scénario chorale parlant d'amour et de sentiments. Une adolescente athée qui cherche des réponses. Un jeune de banlieue qui tombe amoureux de sa prof. Une photographe qui choisit le silence pour sa première relation amoureuse. Il est question dans ce film de beaucoup de choses. De ce qui nous lie, de ce qui nous sépare, de nos différences culturelles, sociales, religieuses. À 30 ans, Djinn Carrenard réalise un premier long d'une très grande maturité, et prend plaisir à filmer les multiples joutes verbales de ses interprètes. Ces derniers sont d'ailleurs tout aussi impressionnant, de sorte que l'on pourrait croire que ce n'est pas leurs rôles qu'ils jouent mais bien une tranche de leurs vies. Ce ne sont pas de simples dialogues qui sont en jeu ici, mais de réelles convictions auxquelles ces gens croient. Filmé en caméra à l'épaule, on note la présence de certains aspects documentaires, où l'objectif est constamment en mouvement, à l'image des idées et sentiments qui traversent l'esprit des personnages. Les trois histoires principales avancent progressivement, sans jamais que l'une prenne plus d'importance que d'autres. Elles arrivent à s'entremêler en arrivant à lier des thèmes similaires qui nous donnent à réfléchir et où chacun peut s'identifier. Donoma a coûté 150 euros, et c'est l'un des meilleurs films français de l'année. Comme quoi, l'argent ne fait pas tout...
    yayo
    yayo

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 201 critiques

    4,5
    Publiée le 17 avril 2013
    Ce film s'est surtout fait connaître par son argument marketing d'avoir été "fait" avec 150 euros. Bon, cela semble totatement impossible dans la réalité (enfin si, si on prend en compte que personne n'a été payé et que Carrénard faisait tout) mais force est de constater qu'on a clairement ici un film fauché. Pourtant il ressort de ce film une fraîcheur que je n'avais pas ressenti depuis un bon moment. Les acteurs semblent très impliqués, ont sent qu'ils tiennent à coeur ce projet. La mise en scène est inventive et recherchée. J'ai eu un peu peur de m'ennuyer durant ces deux heures et finalement je n'ai pas vu le temps passer tant les dialogues sont fluides et semblent évident. Une belle surprise.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top