Mon AlloCiné
La Couleur des sentiments
note moyenne
4,4
9165 notes dont 849 critiques
32% (269 critiques)
39% (327 critiques)
19% (163 critiques)
8% (70 critiques)
1% (10 critiques)
1% (10 critiques)
Votre avis sur La Couleur des sentiments ?

849 critiques spectateurs

Thor2029

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 239 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/02/2013

J'ai lu que l'un des critiques trouvait le film bêtement optimiste d'une société américaine des années 60. Je peux dire qu'après avoir vu plusieurs véritables documentaires de ces époques et aussi lu des ouvrages sur la ségrégation raciale où les noirs (nègres) afro-américains aujourd'hui. Ces noirs de l'époque étaient encore traités comme des moins que rien, avant c'était encore pire et maintenant le racisme est toujours présent mais contre tous ceux qui ne suivent pas le mode et les codes de vie à l'américaine qu’ils soient noirs ou étrangers subissent eux aussi un isolement et une indifférence totale, je sais je connais plusieurs personnes qui y sont allés, certaines sont revenues et ne supportant pas cette mentalité et d’autres y sont encore parce que leurs enfants sont à l’université, mais après ils quitteront ce pays que beaucoup s’imaginent être comme dans les films un paradis, allez demander aux indigents les personnes en difficultés si pour celles-ci c’est le paradis, ah oui les riches et tous ceux qui comme à Hollywood sont des stars du cinéma un du bisness, mais dans ce film on dépeint les gens de maison, les boniches quoi, menées avec un sarcasme exacerbé par le méprit qu'ils avaient de se sentir les nombrils du monde et qui plus est de leurs servantes ou serviteurs noirs. Non cela n'est pas de la fiction mais bien une des réalités d'époque comme il y en a eu plein d'autres, et cela a duré bien au-delà des années 60-70. Croyez-vous que l'Amérique a tellement changée ? Alors allez dans certaines contrées du sud, pour voir tout l'amour qu'ils portent pour les noirs aujourd'hui encore et autres étrangers. Ce dédain de cet américain moyen de l'époque où encore aujourd’hui sauf que cela touche maintenant tous les étrangers à leur communauté, mais à cette époque trouble et au maximum du racisme était bien et bel comme ça et même encore pire dans beaucoup de cas, alors avant de juger et de se prendre pour le devin de l'époque, faut d'abord se regarder dans la glace. C'est vrai, ce n'est qu'un film, mais il a au moins le mérite de nous montrer comment étaient les américains de l'époque. (Avec beaucoup de retenue que moi je n’airais pas eu, mais je ne suis pas réalisateur… Et il a encore pris des gants de gentils pour nous démontrer cette époque bouleversante où les noirs étaient moins bien traités qu’un animal par certains maîtres ou maîtresses Je trouve que le film a été bien joué et l'atmosphère y était présente. J'ai super bien aimé une de ces scènes qui paraissent anodines dans le film et qui l'étaient beaucoup moins dans la vie de ces pauvres noirs de l'époque et des dures batailles futures qu'ils ont dû mener pour avoir les droits qu'ils leurs revenaient. Mais ça est encore une autre histoire que beaucoup aiment encore se voiler les yeux pour ne pas avoir à comprendre. J’ai été super heureux de voir qu’un noir était devenu président de l’Amérique. Les racistes ne devaient sûrement pas faire la fête eux… Ah oui je ne suis pas noir, je suis juste un bon blanc qui parle de ses sentiments contre toutes formes de racisme = Je note ce film 5 étoiles sur 5 amplement méritées.

MattBD

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 467 critiques

3,5Bien
Publiée le 26/04/2015

Une belle histoire nous rappelant qu'il ne faisait pas bon d'être noir jusque dans les années 60. Et même au-delà. Plusieurs films ont traité du sujet et je pense que celui-là est un des meilleurs. Sa force réside dans le caractère attachant et approfondi des personnages: les bonnes Aibileen et Minny, ainsi que Skeety, Celia et l'infame Hilly, laissent un tableau inoubliable. Certes, "La couleur des sentiments" n'est pas toujours consistant et s'égare parfois dans les clichés, mais il sait aussi tacler ces derniers au bon moment. A la fois touchante et drôle, cette adaptation est un oscillateur de sentiments que l'on ne lache à aucun moment.

wendsoy

Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 760 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 21/06/2012

Une couleur pourpre revue, corrigée, et formatée. Tantôt drôle, tantôt triste, avec un défilé de personnages solides et ce sentiment si évident d'assister à tant d'injustices si évidentes. Mouais.

benoitG80

Suivre son activité 930 abonnés Lire ses 1 263 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 08/11/2011

"La Couleur des sentiments" est à l'image de son titre, c'est à dire un film mielleux, sans force, sans saveur ! L'Apartheid méritait tout de même une étude, un traitement plus juste, plus pertinent ! Au lieu de cela, on assiste à un défilé de caricatures hystériques qui en font des tonnes face à une journaliste trop timide et sans envergure pour faire le poids... Ici, l'Apartheid en est réduit au problème de l'utilisation des toilettes ! Un peu maigre quand on y pense... Le livre, enjeu principal du film, publié finalement, semble se focaliser sur le fameux gâteau qui était déjà plus que redondant dans cette histoire... Les servantes noires, elles, sont plutôt sacrifiées dans ce film jusqu'à les enfoncer comme dans le vol de la bague ! Quel intérêt ? En tous cas assurément une grosse erreur qui dessert justement leur cause ! Sérieusement, quelle déception que cette dégoulinade de sentiments bien américaine ! Cette lutte historique est vraiment bâclée telle un semblant de farce bien lourde, bien épaisse... Elle exigeait un respect, une dimension, une puissance, donc largement mieux !

chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 9 999 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/06/2013

Un grand changement commence parfois par un murmure...Avec "The Help", on rèalise ce qu'ètait la subtilitè du racisme à cette pèriode de l'histoire et à quel point c'ètait dèsolant de confier ses enfants à quelqu'un a qui on refusait ses toilettes! Durant les 2h26 de projection sur cette sociètè amèricaine des sixties, (l'assassinat de J.F.K...de Martin Luther King en fond de tableau, les exigences et les peurs d'une ville en pleine mutation) le spectateur se met dans la peau de ces femmes en uniforme (Aibileen, Minny, n'ayons pas peur de les citer), invisibles et humilièes au quotidien, et qui trouvent la force de survivre! Toutes les actrices sont remarquables et c'est èvidemment ce qui fait la première qualitè du film de Tate Taylor! Octavia Spencer a obtenu l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle! Viola Davis en eût mèritè un autre pour sa performance, notamment sa relation avec la petite fille dont elle s'occupe ("T'es gentille, t'es intelligente, t'es importante"). Un film passionnant avec de beaux moments, de belles personnes, qui rappelle dans un autre genre "Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe" de Jon Avnet et "The Color Purple" de Steven Spielberg...

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 127 critiques

0,5Nul
Publiée le 07/09/2014

D'un côté les blanches (méchantes, racistes et bêtes), de l'autre les noires (gentilles, sensibles et intelligentes) et au milieu ce personnage de Skeeter que joue Emma Stone (très gentille, très sensible et très intelligente). Il est d'ailleurs très drôle de voir à quel point ce film est manipulateur. En nous servant un personnage blanc conforme aux noirs, Tate Taylor voulait nous faire croire que son film n'était ni manichéen, ni simpliste. C'est faux. Car le manichéisme ne réside pas ici dans la séparation des couleurs, mais bien dans les caractéristiques des personnages, jamais nuancées. De plus, "The Help" (titre moins gerbant que la traduction française) est formellement banal, avec une joliesse qui n'a d'autre but que de tirer les larmes du spectateur naïf et fragile. Enfin, il serait tant de se poser la question de l'utilité du propos qui est le suivant: Pendant la période de la ségrégation, la quasi totalité des blancs ont été des salauds et tous les noirs des anges persécutés incapables de faire le mal. Conclusion du propos: aimez les noirs. Alors, je ne sais pas à qui s'adresse ce film, mais au XXIème siècle, il me semble que toute personne saine d'esprit acceptera ce postulat. Ce "film" est donc navrant, tant d'un point de vue cinématographique que réflexif.

Santu2b

Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 412 critiques

0,5Nul
Publiée le 18/12/2014

Voilà encore un bel exemple d'académisme gnangnan et de démagogie binaire basée sur une unique équation : le racisme, c'est mal. Pour l'apport cinématographique en revanche, on repassera. Car dans le sujet, le nouveau film-repentance du moment s'appelle "La Couleur des sentiments" adapté de l'œuvre de Kathryn Stockett. Sous l'égide de Tate Taylor, on reprend les mêmes écueils, le même manichéisme borné et les mêmes personnages caricaturaux. Étrange tendance contemporaine consistant à servir les causes mais pas le cinéma. L'un de ses soucis est d'ailleurs une longueur aberrante conjuguée à un insupportable esprit tire-larmes. Sur ce point, "La Couleur des sentiments" fait un sans faute.

0101001101100001011101000110000101101110001000000100111101100110011001100110100101100011011010010110010101101100

Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 352 critiques

0,5Nul
Publiée le 24/01/2016

Ah, Mickey, Mickey, Mickey. Mickey tu ne comprendra donc jamais. Vois tu il y'a plein de facettes que j'aime en toi. J'aime par exemple (parfois) ta casquette de producteur dans des gros films comme Pirates des Caraibes ou Avengers ou même encore Tron (que beaucoup semblent oublier puisque Lucasfifm et Marvel semblent monopoliser le temps de tout le monde), tu sais créer du divertissement ni débile, ni paresseux, mais sacrément jouissif et intelligent, j'aime également (et beaucoup plus cette fois ci) ce que tu fait avec les studios Pixar, qui comme tout le monde le sais est la représentation parfaite du divertissement pour enfant, mais adulte dans sa façon de traiter ses sujets (sauf exceptions). Alors, pourquoi, bon dieu, pourquoi à tu fait un tel film ? Pourquoi penses tu que nous sommes des ignares, pire !!!! Des personnes formatés qui veulent que tout leur soit pré-découpé, mâché, si ce n'est régurgité. Pourquoi être autant poussif et mielleux avec ton "La Couleurs des Sentiments" (même le titre donne envie de vomir des arc-en-ciels). Pourquoi ce toujours sempiternel message pompeux et rébarbatif consistant simplement à dire aux enfants et aux ménagères : "Bouhhh, le racisme c'est mal ! Regardez ces pauvres domestiques noires martyrisés par ces vilaines mégères blanches frustrés. Bouhh, Ouin et tout un tas d'onomatopées misérabilistes". Pourquoi, toujours cacher ton message archaïque et ta vacuité derrière un personnage tout gentil, tout mignon, qui j'en suis sur doit faire des cacas papillons, blanc (pour qu'on puisse dire : "Tiens, ce film n'est pas manichéen puisque son héroïne et blanche et gentille" (regardez la Liste de Schindler, voilà un film qui n'est réellement pas manichéen). Pourquoi être même niais dans la mise en scène. Avec tes plans de téléfilms, tes petits oiseaux qui sifflotent, tes airs de guitares printaniers. Tu vois Mickey, si je déteste le racisme et le succès (et aussi le film) d'Autant en emporte le vent, c'est pas pour qu'on me face l'opposée qui est tout aussi blâmable, tant il nous prend pour des abrutis, nous manipule pour qu'on ne culpabilise plus parce que finalement on éprouve des sentiments pour des domestiques (le but rechercher. Pas mon ressentit). Tu vois Mickey, étendre un tel supplice remplis de guimauves et de bons sentiments qui en cachent de beaucoup moins bons pendant près de 2h30 j'appelle cela de la torture. Tu vois Mickey, ton infâme bouse m'a donner envie de re-regarder un film que beaucoup taxent de niais, mais qui ne l'est pas : Titanic. Parce que dans Titanic, il y'a des connards (pardonnez moi l'expression) partout, parce qu'en trois heures au lieu de dire ce qui est bien et ce qui ne l'est pas, on te développe tes personnages, et ainsi les scènes dramatiques le sont vraiment. Bref, Disney (ouais on va arrêter de dire Mickey) je te maudis pour faire des trucs pareils (surtout en 2011), je te maudis pour la façon dont tu traite ton spectateur (d'un côté, vu les notes, ça n'a pas trop l'air de le déranger au spectateur d'être pris pour un abrutit), et surtout je maudis ton film.

LeddyZ

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 67 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/05/2013

La Couleur Des Sentiments est le premier film de Tate Taylor. Le réalisateur nous offre ici une belle oeuvre, émouvante, qui dénonce avec ferveur et justesse le racisme sévissant dans l'État américain du Mississippi durant les années 60. On rentre avec facilité dans ce long-métrage plein de bons sentiments, composé d'une myriade d'actrices talentueuses: Emma Stone, Jessica Chastain, Viola Davis ou encore Bryce Dallas Howard. Ces dernières sont bien ancrées dans leur rôle et l'on s'attache facilement à elles (de même, on exècre certains personnages détestables, et l'on se surprend même à s'énerver tout seul devant notre écran durant certaines scènes). Si le film dispose de pleins d'atouts, il est également taché de défauts notables: la mise en scène est très simpliste, si bien que l'on se croirait devant un téléfilm. Par ailleurs, l'histoire ne se révèle pas du tout originale, et limite "gnan-gnan"...En réalité, on devine trop aisément tout ce qui va se dérouler: le film est véritablement cousu de fil blanc. Malgré tout, on parvient à passer outre ces quelques défauts et l'on passe un très agréable moment: loin d'être un chef d'oeuvre (contrairement à ce que la moyenne des critiques spectateurs d'Allociné laisse penser), La Couleur Des Sentiments n'en demeure pas moins une oeuvre très intéressante et émouvante.

willydemon

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 522 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/03/2012

Un casting très bon, avec des actrices excellentes dans leurs rôles respectifs, un sujet intéressant mais traité en surface seulement (on entend parler du KKK qu'une seule fois..). Le racisme édulcoré : un film Disney quoi, mais ça reste un film drôle et intéressant.

Caine78

Suivre son activité 688 abonnés Lire ses 6 836 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 11/03/2012

Pas de doute : nous sommes dans le classicisme, l'académique, le manque d'audace... Bref, « La Couleur des sentiments » ne révolutionnera rien et ne prétend d'ailleurs pas le faire. Cela dit, c'est aussi cet aspect très humble qui permet de rendre l'entreprise si agréable à regarder. On a beau connaître la chanson par coeur (le racisme, c'est mal), s'y intéresser durant une période où la condescendance envers les noirs était très haute permet de lui donner un réel sens, le contexte et la reconstitution s'avérant d'ailleurs tout à fait acceptables. De plus, Tate Taylor a beau ne pas prendre beaucoup (pour ne pas dire aucun) de risques, son recours à une voix-off discrète mais efficace, son amour pour les beaux personnages et quelques dialogues truculents finissent par emporter le morceau. C'est toutefois bien ce merveilleux casting féminin que l'on retiendra avant tout (Jessica, je t'aime!), l'Académie des Oscars ne s'y étant d'ailleurs pas trompée en nominant pas moins trois d'entre elles. Le public féminin se sentira peut-être plus concerné, mais c'est charmé et même assez ému que je suis sorti de la salle : les amateurs de jolies histoires bien racontées devraient apprécier.

Alexis C.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/07/2013

Je suis allé voir ce film avec mon lycée, et j'avais énormément peur de m'ennuyer. Mais non, dès les premières minutes du film, on est plongé dans cette Amérique raciste, et tout au long du film, on s'attache à ces personnages haut en couleurs (ahah). J'avoue même avoir pleuré, plusieurs fois, lors par exempleSpoiler: de l'humiliation de Celia, ou lors de la scène avec Constantine (là tout le monde pleurait). J'avais peur de m'ennuyer, mais que nenni, j'ai pleuré, ri, et depuis, j'ai revu ce film 6 fois. Mais s'il vous plaît, regardez le au moins une fois en VO, il en vaut la peine.

TheCinéphile95

Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 432 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/07/2012

L'émotion est présente du début à la fin, la musique est très belle, les personnages sont vraiment attachants, leurs prestations sont vraiment marquantes... bref, 'La Couleur des sentiments' est un film qui m'a vraiment touché !! J'ai apprécié cette histoire traitant avec brio le racisme américain, et ses beaux personnages. L'histoire est saisissante tout au long du film qui est très émouvant et fais couler quelques larmes. Maintenant je suis encore plus fan d'Emma Stone, son charme et son charisme sont vraiment uniques ! Pour conclure, 'La Couleur des sentiments' est un film brillant, drôle, émouvant et doté d'un panel d'actrices très douées. A voir absolument !!

lhomme-grenouille

Suivre son activité 889 abonnés Lire ses 2 988 critiques

0,5Nul
Publiée le 12/08/2014

Aaaaaaaaaaah !!! Par tous les dieux mais au secours ! On en fait encore des films comme ça aujourd’hui ? Sérieusement ? Quel horrible académisme nunuche ! On croirait un mix de « la maison dans la prairie » et de « la maison de Mickey » ! Parce que franchement, au niveau de la démarche, ça a l’air de s’arrêter à ça : « Vous savez les enfants ! Le racisme c’est pôô bien ! Regardez comment c’est injuste et comment les vilaines personnes rendent les gens tout triste ! » J’ai jamais compris cette attitude qui consiste à arriver après la bataille et vouloir malgré tout mener le combat… mais surtout en ne blessant personne ! Désolé pour ceux qui ont été émus, mais moi j’ai vraiment eu du mal à voir dans ce film autre chose qu’un cours moralisateur et inoffensif pour enfants…

yarennais

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

0,5Nul
Publiée le 15/12/2011

Un film qui se laisse regarder malgré la longueur. Alors pourquoi 0,5 ? Qui se laisse regarder ne veut pas dire bon film. On est ici dans le bon divertissement (celui qui fait vendre du coca cola), qui en plus a la prétention d'aborder un sujet politique, voire plusieurs, et le contexte historique de l'amérique des années 60... Au final on est dans une caricature qui nuit totalement à la réflexion, c'est complètement manichéen. Le bien : ne pas être raciste, ne pas être homophobe mais aimer dieu quand même, aimer les enfants, se battre pour les autres, devenir une femme sage et importante... J'aime pas qu'on me dise quoi penser. Et quitte à ce qu'on me dise quoi penser, j'aime mieux être d'accord. Sauf que là, la seule aspiration des noires est d'être traitée un peu plus convenablement. La cause de tous les malheurs de la société est la discrimination raciale. Pas une once de réflexion sur la discrimination économique, et je ne vous parle pas d'amorcer une critique sur la distribution des rôles entre hommes et femmes dans la société. A défaut d'avoir un point de vue intéressant sur les phénomènes de discrimination raciale de l'époque, on aurait bien aimé ne pas voir vilain ramassis de conneries qui renforcent à légitimité des discriminations économiques et sexuelles. Le contexte d'hier n'empêche pas d'y poser un regard d'aujourd'hui (sans être forcément manichéen). En bref un joli film gentillet d'apparence mais au fond détestable.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top