Mon AlloCiné
    Présumé coupable
    note moyenne
    4,2
    2359 notes dont 444 critiques
    29% (127 critiques)
    50% (222 critiques)
    16% (73 critiques)
    3% (14 critiques)
    1% (3 critiques)
    1% (5 critiques)
    Votre avis sur Présumé coupable ?

    444 critiques spectateurs

    Septième Sens
    Septième Sens

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 516 critiques

    3,0
    Publiée le 31 mai 2013
    Si nous étions en pleine période des Césars, Philippe Torreton décrocherait haut la main le prix du Meilleur Acteur. La boule à zéro, 27 kg en moins, la métamorphose est saisissante tant on pourrait ne pas reconnaître le comédien. Il campe ici Alain Marécaux, accusé à tort d'avoir violé plusieurs enfants dans l'affaire Outreau. Le film reprend la Chronique de mon erreur judiciaire écrit par l'huissier, et suit le parcours (chaotique) de ce dernier de 2001 à 2005. Entre les tentatives de suicide, le départ de sa femme ou les incohérences judiciaires, tout est signalé dans Présumé Coupable. Même si Marécaux pleure beaucoup et que cela nous tord l'estomac, le film laisse le pathos de côté pour s'intéresser aux faits concrets de ce procès. Grâce à l'intelligence des dialogues et de la mise en scène, le spectateur arrive à s'agacer tout seul sur son siège face aux absurdités et aux contradictions de l'affaire qu'il est en train d'observer. Au-delà de cette critique virulente envers la justice française, il y a une inhumanité inquiétante qui se dégage de ce procès. Malgré les erreurs prouvées des différents juges et procureurs, la plupart de ces derniers n'ont pas une seule fois montré de quelconques regrets, comme si le fait d'avoir mis pendant plus de trois ans des personnes en prison ne leur provoquait aucun état d'âme. On pourrait croire que des personnes si instruites peuvent avoir l'intelligence d'esprit de se remettre en question, mais il n'en est rien, et c'est peut-être ça le plus effrayant.
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 134 critiques

    3,5
    Publiée le 10 juillet 2014
    Tout le monde a entendu parler de la fameuse affaire d'Outreau. Ce film propose de la vivre, ou plutôt de la subir, du point de vue d'un huissier accusé à tort. Une véritable déchirure judiciaire qui enrage le spectateur et lui fait se rendre compte qu'on est très peu de chose face à cette grosse machine mal huilée...
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2435 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2011
    "Présumé coupable" est ici moins le film de cette tragique erreur judiciaire que celui du personnage d'Alain Marécaux incarné magistralement par Philippe Torreton ! On ne peut pas nier que l'acteur est ici le pilier central du film tant il crève l'écran du début à la fin... La crédibilité qu'il dégage est même rare à ce point au cinéma ! On regrettera peut-être l'oubli de certains faits comme la pression médiatique dont le rôle a été essentiel au sein de cette affaire. Cependant, Vincent Garenq a choisi avant tout de se focaliser sur l'histoire d'un homme comme seul reflet de cette cruelle erreur judiciaire... C'est un parti pris mais beaucoup d'éléments de l'enquête sont alors mis de côté... Le film par cette descente aux enfers, fait froid dans le dos ! La précision des événements et son côté clinique rendent ce film terrifiant !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,5
    Publiée le 20 février 2012
    L’affaire est suffisamment sordide pour que peu de temps après un metteur en scène décide de relater les énormités ayant émaillé une instruction menée en dépit du bon sens par un jeune juge sans doute en quête de célébrité suite au retentissement de l’ affaire Dutroux qui avait traumatisé la Belgique dans les années 1990. L’affaire est connue et son issue ne porte pas à polémique comme celle du père Dominici ou celle plus récente du Pull over rouge qui avaient toutes deux donné lieu à des films militant pour une thèse contradictoire aux décisions de justice. Ce qui intéresse Vincent Garencq, c’est l’observation des réactions d’un quidam moyen pris dans la tenaille de fer d’une justice devenue aveugle, réagissant sans recul aux convulsions médiatiques propres à ce genre de faits divers. Alain Marécaux un des prévenus innocents de l’affaire a fourni le matériau idéal dans lequel beaucoup d’entre nous peuvent se reconnaître. Restait à trouver l’acteur assez fou pour se prêter au type de performance extrême dont sont friands les grands acteurs américains depuis la prestation remarquée de De Niro dans « Raging Bull ». Torreton a choisi de relever ce pari un peu fou, acceptant de perdre plus de 20 kilos pour interpréter l’huissier de justice qui voit l’institution qu’il sert depuis des années se retourner contre lui. Son interprétation est bouleversante et nous fait toucher du doigt la détresse de cet homme qui ne comprend rien à ce qui lui arrive et se retrouve en un quart de seconde relégué du statut de notable de sa cité à celui de paria. Sa prestation constitue le grand intérêt de ce film qui ne nous apprend rien de plus sur l’affaire, un excellent livre ayant été écrit en son temps par Florence Aubenas. Un type de cinéma salvateur qu'il est difficile de critiquer.
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mars 2013
    Avec « présumé coupable » Vincent Gareng allait se heurter à deux écueils, celui de l’affaire en elle-même dont l’ultra-médiatisation rendait une mise en image fictionnelle difficile, voir suspecte de racolage avec un sujet qui rameutait tout ce qui a de plus polémique dans notre société. Le deuxième écueil était celui de tomber, en traitant d’un cas individuel, dans un pathos d’indignation un peu consensuel rendant le film trop convenu. Le réalisateur a su avec brio éviter ces deux problèmes en rendant, non pas une mise en image de l’affaire elle-même, mais plutôt le destin d’un homme au prise avec la machine judiciaire et qui fait en outre face à tous les dysfonctionnements que celle-ci peut présenter. On y suit donc Alain Marécaux, huissier de justice et heureux père de famille, arrêté pour de faits de pédophilie et qui face à ces accusations grotesques et dénuées de preuves voit sa vie être naufragée sans que jamais sa voix ne soit entendue, le poussant à plusieurs reprises à commettre des tentatives de suicide, y compris par une grève de la faim. La force du film c’est de montrer à travers ce destin individuel l’emballement de la machine judiciaire qui, devant l’impéritie de ces garde-fous, a oublié tous les droits de la défense pour déclarer avant le procès la culpabilité de cet homme, oubliant une des règles cardinale de la justice moderne : tout homme est innocent tant que sa culpabilité n’est pas démontrée devant une cour de justice. On a pointé du doigt la responsabilité du Juge Burgaud, responsabilité réelle évidemment, mais le film montre que celle-ci pour avérée qu’elle soit a été étayée par les divers responsables judiciaires qui par aveuglement ou négligence ont tacitement approuvé chaque acte qu’il a promulgué. Je pense qu’il n’est possible pour personne de regarder le film et de rester froid devant cette farce judiciaire digne d’un roman de Kafka et de finir le film sans la conviction qu’il vaut mieux éviter toute fréquentation du système judiciaire dont rien ne garantit qu’il ne s’emballera pas de nouveau comme à l’époque d’Outreau. Un film fort par son sujet même et dont le traitement sobre et la prestation habitée de Philippe Torreton nous laisse K.O sur notre siège. À voir comme la meilleure porte d’entrée pour analyser « le plus grand scandale judiciaire de l’après-guerre ».
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 620 critiques

    4,0
    Publiée le 20 septembre 2012
    Alain Marécaux, huissier de justice à Outreau, est arrêté, incarcéré en 2001 et durant 2 ans suite aux allégations de quelques personnes. Comme d’autres dans cette affaire, sans preuve matérielle, un juge d’instruction méthodique et mécanique va maintenir en prison ce brave père de famille en détention provisoire. Ce film montre tous les rouages d’une justice devenue folle. Déshumanisée et sans contrôle, la machine détruit à petit feu cet homme, brise les siens et détruit tout ce qu’il avait mis une vie à construire. Cette reconstitution quasi chirurgicale d’une destruction annoncée nous rend nauséeux et révolté. Que faire contre une justice sans garde fou ? Dans le rôle de Marécaux, Torreton démontre encore toute l’étendue de son talent et ce jusque dans sa chair (27 kg perdu). Pour une fois la fiction dépasse le documentaire tant l’immersion dans la vie de cet homme est nécessaire pour mieux comprendre les dérives judiciaire de cette affaire. Révolté de bout en bout mais essentiel à voir.
    diki2
    diki2

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 273 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2012
    J'ai été impressionné par le jeu de Philippe Torreton et effrayé par la mécanique judiciaire disséquée ici comme dans la lumière froide d'un laboratoire. Film éprouvant même si le dénouement connu nous semble par moment inatteignable. Le film qu'il fallait, qui dénonce sans en rajouter, et qui nous laisse à notre jugement d'homme le soin d'apprécier l'humanité de notre justice rendue par ses serviteurs qui en sont dépourvus.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1562 abonnés Lire ses 8 725 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2011
    Oeuvre bouleversante sur l'ècrasement, "Prèsumè coupable" dèmontre que cette tragèdie aurait pu arriver à chacun d'entre nous! Après presque deux ans d'incarcèration, une grève de la faim de quatre-vingt dix-huit jours et trois tentatives de suicide, Alain Marècaux a tout perdu: son èpouse, la garde de ses trois gosses, son ètude, sa rèputation et même sa mère, morte de chagrin durant l'instruction! Tout ça parce qu'au petit matin du 14 novembre 2001, il a vu son existence basculer pour quelque chose qu'il n'avait pas fait! Arrêtè avec sa femme et accusè de faire partie d'un rèseau de pèdophilie, il a ètè l'un des nombreux inculpès du procès d'Outreau! Ce film chargè d'èmotion relate son calvaire: la descente aux enfers d'un homme broyè par la machine judiciaire! Tournè camèra à l'èpaule dans un style brut, quasi documentaire, cette oeuvre coup de poing provoque la colère et l'indignation! Alors qu'il incarne pour la première fois un personnage rèel au cinèma, Philippe Torreton, qui joue le prèvenu, livre une performance gigantesque et mèriterait le Cèsar du meilleur acteur! Le comèdien a maigri de 27 kilos pour l'occasion en devenant limite un zombie! Le rèalisateur Vincent Garenq montre la rèalitè d'une garde à vue, la brutalitè des mèthodes policières, mais aussi l'ètat des prisons françaises et surtout met en lumière les absurditès d'un système judiciaire souvent injuste! Un film choc qui prend aux tripes et qui met en scène le chemin de croix d'un homme accusè à tort! Tout simplement dèchirant...
    minimaxag
    minimaxag

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 26 août 2011
    Film extrêmement fidèle a la réalité. Poignant! Enfin un film / documentaire d'une grande sincérité. L'acteur principal a vraiment souhaité jouer son rôle au maximum!! Cela peint un tableau de la justice bien réel qui est très grave. Quand on pense qu'aucun des tribunaux de Boulogne, St. Omer etc.. n'ont accepté de leur ouvrir la porte pour faire le film, ça fait pleurer... Il y a encore du chemin a parcourir...
    sararemi
    sararemi

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 87 critiques

    4,0
    Publiée le 8 septembre 2011
    superbe bouleversant!!! mais ca fait peur quand on se rend compte qu'on est a la merci d'un petit juge qui a tous pouvoirs. A VOIR ABSOLUMENT
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 17 août 2014
    Inspiré d'une histoire vrai et adapté du livre d'Alain Marécaux, Chronique de mon Erreur judiciaire, paru en mai 2005, Présumé Coupable est un film poignant ! L'histoire est intéressante, le scénario n'est pas mal et la mise en scène est crédible, les acteurs le sont aussi (surtout Philippe Torreton). Pour ce qui est du personnage Alain Marécaux, il m'a beaucoup touché ! En regardant ce film en cours d'éducation civique et juridique, j'ai ressenti beaucoup de tristesse avec la tournure que prennent les choses qui est hyper dramatique : spoiler: le présumé coupable qui n'a rien fait, fait plusieurs tentatives de suicides, fait une grève de la faim, sa mère meurt, sa femme le quitte, il ne voit pas ses enfants ect ... Sachant que ça s'est réellement passé, j'ai ressenti également beaucoup de colère et d'incompréhension envers la justice spoiler: qui a fait une grave erreur . Bon, c'est quand même très bien de nous faire ressentir autant de choses. De plus l'ambiance de ce film est assez... comment dire... choquante ? triste ? pesante ? les trois en même temps ? En tout cas l'émotion passe bien !
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 509 critiques

    3,5
    Publiée le 1 octobre 2011
    Malgré certains défauts de rythme, pour qui connaît l'affaire, tout y est, tout est bien rendu, sans dispersion : l'histoire se concentre en effet, sur la descente aux enfers d'un seul "présumé coupable", l'huissier Alain Marécaux, d'après son livre. Relevée par un casting irréprochable, la réalisation de Vincent Garenq intègre quelques épisodes esthétiques mais s'avère globalement un peu trop téléfilmique et expéditive - on ressent un manque de profondeur. On pourra louer la performance d'acteur de Philippe Torreton, qui mériterait bien un César pour ce rôle éprouvant ; on n'oublie pas son personnage. S'en suit immanquablement un vif sentiment de dégoût face à une police ignoble puis face à un système judiciare honteux, qui emprisonne et peut détruire la vie d'innocents en accordant plus crédit à des enfants sous emprise ou à des déséquilibré-e-s qu'à des adultes sains et responsables. Triste.
    roddie71
    roddie71

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    3,5
    Publiée le 27 octobre 2011
    Philippe Torreton magistral dans ce film quasi-documentaire sur le basculement de la vie d'un citoyen lambda à cause d'une erreur judiciaire. Le plus flippant, c'est je suis ressorti de la salle avec l'impression que cela pourrait arriver à tout le monde. Bon film sans fioritures. Sans temps mort. Ce long métrage avait tout verser dans le téléfilm académique mais ce n'est pas le cas. Allez le voir en salle !
    nathyellow
    nathyellow

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 22 août 2011
    Il FAUT voir ce film. Pour des jeunes de ma generation (20-25 ans) qui ont, comme moi, suivi cette affaire d'assez loin et avec trop peu d'interet, il est tres important de voir ce film et de prendre conscience de la terrible erreur judiciaire qui a été commise et des graves consequences qu'elle a engendrées sur les innocents inculpés... Ce film est revoltant, scandaleux, mais necessaire et d'une réalité deconcertante. Philippe Torreton excelle dans le role poignant de l'huissier de justice accusé à tort. Bravo au realisateur.
    alexy888
    alexy888

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 212 critiques

    0,5
    Publiée le 18 mars 2013
    " arrêtés (...) pour d'horribles actes de pédophilie qu'ils n'ont jamais commis " : en êtes vous sur ? ....
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top