Notez des films
Mon AlloCiné
    Echange standard
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Echange standard" et de son tournage !

    Le changement d'identité est donc un thème sacrément cinématographique !

    Parce que le réalisateur David Dobkin s'y permet presque tout

    Parce que Jason Bateman et Ryan Reynolds sont définitivement des poids lourds de la comédie

    L'écriture des personnages

    Pour le metteur en scène David Dobkin, "le plus important était de faire de Mitch (Ryan Reynolds) un personnage totalement imprévisible, irrévérencieux et entier. Une personne traversant la vie avec une insouciance totale, ignorant les conséquences de ses actes et de ses paroles et de l'effet qu'elles peuvent avoir sur les gens qui l'entourent". Diamétralement opposé, Dave est un père de famille hyperactif marié à son amour de jeunesse sur le point d'être embauché dans un cabinet d'avocats réputé. Tout le ressort comique est là : après "échange standard", chacun des personnages doit se soumettre à de nouvelles exigences. Le réalisateur explique : "je voulais que Jason Bateman se transforme en rustre lorsqu'il interprète Mitch face à ses nouvelles responsabilités. A l'inverse, en mettant Mitch dans la peau de Dave, on lui donne la licence de faire tout ce dont chaque parent a un jour secrètement rêvé."

    Le choix du casting

    Dénicher les comédiens capables d'interpréter Mitch et Dave avant et après leur "échange standard" a été une épreuve délicate pour les producteurs. Les deux interprètes devaient en effet être à même de jouer les deux personnages dans les mêmes proportions. Ce, tout en maîtrisant aussi bien les moments comiques que l'expression de sentiments plus complexes. Les amis de longue date Jason Bateman et Ryan Reynolds, qui n'avaient pas été réunis à l'écran depuis Mi$e à prix (Joe Carnahan, 2006), furent finalement choisis pour ce challenge.

    David Dobkin sinon rien

    Pour la réalisation d'Echange standard, les scénaristes ont pensé à David Dobkin après avoir vu Serial noceurs. Le scénariste Scott Moore déclare à son propos : "Nous l'avons rencontré au moment de Serial Noceurs. En plus d'être des fans inconditionnels, nous savions qu'il était marié et père de deux jeunes enfants, et qu'il pourrait facilement s'identifier à la situation. Il n'était pas indispensable de s'être fait réveiller par un nourrisson à 1h, 3h et 5h mais ça pouvait aider". Le réalisateur ne se sentait pas pour autant prédisposé à la tâche. Il explique : "Il y a des films qui utilisent le même ressort narratif et que j'adore, comme Volte/Face ou Freaky Friday, mais je n'ai jamais été tenté d'en réaliser un."

    Naissance du scénario

    Jon Lucas, scénariste, dévoile sa source d’inspiration : "Une fois par mois, je dîne avec une bande de copains. Au début, nous n’étions que deux à être mariés, et tous les célibataires se foutaient de nous à cause de la façon totalement absurde dont nous envisagions leur existence. Je leur demandais : "Qu’est-ce que vous dites au juste aux femmes que vous abordez ?" Et eux nous demandaient : "Combien de fois par jour faites-vous l’amour avec votre femme ?" Ces conversations, et ces malentendus, servirent de base au scénario."

    Renaissance de la comédie

    David Dobkin a relancé le concept de la vraie comédie pour adultes avec le succès de Serial noceurs en 2005, avec Vince Vaughn et Owen Wilson en têtes d'affiche. Le film a réalisé plus de 285 millions de dollars de recettes dans le monde.

    Le sabre de Ryan Reynolds

    Au début d'Echange standard, on voit Ryan Reynolds manier un sabre de samouraï avec habilité. L'acteur avait d'ores et déjà acquis cette compétence pour interpréter le rôle de Wade Wilson dans X-Men Origins: Wolverine.

    Lieux du tournage

    Le tournage d'Echange standard a eu lieu à Atlanta en Géorgie. Certaines scènes sont d'ailleurs filmées dans le stade de baseball de Turner Field.

    Une place à Hollywood !

    Ryan Reynolds a confirmé sa place à Hollywood avec deux films qui ont dépassé la barre des 300 millions de dollars de recettes au box-office mondial en 2009 : La Proposition avec Sandra Bullock, et X-Men Origins: Wolverine avec Hugh Jackman. S’étant déjà fait remarquer aux génériques de deux productions indépendantes présentées à Sundance, à savoir Adventureland : un job d'été à éviter et The Nines, l'acteur a confirmé son talent avec Buried (Rodrigo Cortés), dans lequel il tient le spectateur en haleine à lui seul pendant 95 minutes.

    Un tandem bien réputé

    Avant Echange standard, les scénaristes Jon Lucas et Scott Moore s'étaient déjà fait connaître en écrivant le scénario de la comédie Very Bad Trip, de Todd Phillips, ainsi que celui de la comédie romantique Hanté par ses ex, réalisée par Mark Waters. Le succès rencontré par Very Bad Trip a été déterminant pour la carrière des deux hommes.

    Numéro 5

    Echange standard est le cinquième film réalisé par David Dobkin, après Clay Pigeons, Shanghaï kid II, Serial noceurs et Frère Noël.

    Duo d'acteurs au top

    En plus de tenir la tête d'affiche d'Echange standard, Jason Bateman fait partie des acteurs principaux du film Comment tuer son Boss ?, également sorti en 2011. Cette même année avait aussi été propice à Ryan Reynolds, qui avait brillé dans Green Lantern.

    Leslie Mann, encore

    Leslie Mann, qui interprète la femme de Jason Bateman à l'écran, n'en est pas à sa première expérience de changement de corps. Elle figurait en effet au casting de 17 ans encore, dans lequel Matthew Perry se retrouvait dans la peau de l'adolescent qu'il avait été, incarné par Zac Efron.

    Rated (R)éalisateur

    Bien que son curriculum ne soit pas à proprement parler conséquent, David Dobkin possède une solide expérience des comédies, ces dernières constituant l'intégralité de sa filmographie. On lui doit également la renaissance de la comédie "Rated R" (c'est-à-dire déconseillée aux plus jeunes), avec le succès surprise de Serial noceurs (avec Owen Wilson et Vince Vaughn) en 2005.

    Un échange pas vraiment standard

    Echange standard n'est, dans son principe, pas vraiment original. En effet, le fait de se retrouver dans la peau d'un autre a toujours inspiré les scénaristes, de Peggy Sue s'est mariée (1986) de Francis Ford Coppola à Freaky Friday dans la peau de ma mère (dans lequel Jamie Lee Curtis se retrouvait coincée dans les minijupes de sa fille, interprétée par Lindsay Lohan), en passant par le passage à l'âge adulte bien trop précoce de Tom Hanks dans Big (1988). Cependant, c'est dans sa forme que le long-métrage diffère. Ainsi, comme le souligne Jason Bateman, "le changement d'identité est abordé d'une manière inédite. Plus personne ne voulait de la forme traditionnelle, qui avait déjà été excellemment traitée. La nôtre est une version bien plus osée." C'est donc de par son ton que le film entend créer une rupture, ce qui n'est pas surprenant de la part du scénariste de Very Bad Trip.

    Le ton est donné

    En optant pour un ton résolument grossier, Echange standard s'inscrit parfaitement dans l'année 2011, qui a vu abonder les comédies à l'humour situé bien en-dessous de la ceinture. Tous les types de films ont ainsi été relevés à la sauce grasse de l'humour sale : la comédie romantique (Sexe entre amis, qui vantait les mérites du sexe sans sentiments), la comédie pour filles (Mes meilleures amies et sa désormais anthologique scène de l'essayage des robes), le film d'époque (Votre majesté), ou encore la farce pure (Bon à Tirer, dont les deux protagonistes reçoivent l'autorisation d'exprimer leur libido hors des frontières castratrices du mariage, ou encore Bad Teacher, dans lequel Cameron Diaz incarne une enseignante dont la motivation et le vocabulaire laissent à désirer).
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Tenet (2020)
    • Les Nouveaux mutants (2020)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Effacer l’historique (2020)
    • Police (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • La Daronne (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Petit Pays (2019)
    • Les Apparences (2019)
    • Antebellum (2020)
    • Enorme (2019)
    • Mignonnes (2019)
    • Boutchou (2019)
    • Éléonore (2020)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    • Enragé (2020)
    • Dans un jardin qu'on dirait éternel (2018)
    • Belle-Fille (2020)
    • Blackbird (2020)
    Back to Top