Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Brasiers de la Colère
note moyenne
3,5
3932 notes dont 429 critiques
4% (16 critiques)
29% (123 critiques)
41% (176 critiques)
21% (89 critiques)
3% (15 critiques)
2% (10 critiques)
Votre avis sur Les Brasiers de la Colère ?

429 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1032 abonnés Lire ses 10 094 critiques

3,5
Publiée le 03/02/2014
Fabuleuse distribution pour ce drame familial prenant comme on n'ose plus trop en faire aujourd'hui! Entre misère, violence et vengeance, "Out Of The Furnace" raconte le destin tragique de deux frères originaires d'une ville ouvrière amèricaine, qui rappelle celle de "The Deer Hunter". Quel que soit le monde, trouver sa place dans une Amèrique industrielle telle que Braddock est avant tout affaire de courage et d'honnêtetè! il est dès lors amusant de faire la comparaison avec le chef d'oeuvre de Michael Cimino: les silences et les regards en disent longs et le personnage principal se montre incapable de tuer dans la chasse aux cerfs! Des premiers aux seconds rôles, les gueules sont marquèes! Christian Bale approche son personnage de Russell Baze avec une immense retenue tout en douceur et en humilitè, un acteur qui apprècie toujours autant la diversitè de ses personnages qu'ils incarnent à l'ècran! Casey Affleck, lui, est bluffant de naturel (une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle n'aurait pas ètè de trop) et ne cessera de s'humaniser au fur et à mesure du rècit, qui se mue au fil de ses combats de boxe clandestin en une paix rèdemptrice qui conduit lentement vers la mort! Tout ce que touche Willem Dafoe se transforme en or! Dans un rôle inaccoutumè de « gentil » , il est juste formidable! Quant à Woody Harrelson, il se montre effrayant en parrain sociopathe et bouseux et ce dès la scène d'intro! Le seul à ne pas tirer son èpingle du jeu est curieusement Forest Whitaker en flic local! Thriller au goût seventies et au discours social fort, "Out Of The Furnace" peut se targuer d'être un classique instantanè du genre dont les images imposent le talent de Scott Cooper (son premier film "Crazy Heart" ètait dèjà un coup de maître), qui s'affirme plus que jamais comme le cinèaste de l’Amèrique d’en bas, avec son dèsir de crèer l'environnement qu'il veut! il y a presque une sensation d'apocalypse dans ce film, de fin d'un monde, où l'on sent que tout arrive dans un final crèpusculaire! Aussi modeste qu'attachant, parcouru de fulgurances èmotionnelles, "Out Of The Furnace" va bien au-delà d'une trame classique, c'est une oeuvre uniquement destinèe à illustrer l'ètat intèrieur des personnages, solitaires et sans dèfense dans une sociètè mue par la misère et la violence! A l'instar de Russell, le spectateur quitte le mètrage un goût amer à la bouche même si, quelques minutes auparavant il chialait à ècouter les nouvelles rèsolutions de Rodney: arrêter les combats de boxe clandestin et travailler dans l'usine sidèrurgique de son frère...
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 951 abonnés Lire ses 3 064 critiques

3,0
Publiée le 23/01/2014
J’avoue que, me concernant, il n’est pas très évident d’écrire sur ces "Brasiers de la colère", tant au final j’ai pour lui des sentiments mitigés. Et le pire dans tout ça, c’est que j’ai l’impression que les raisons qui expliquent que je ne m’y suis pas trop ennuyé sont les mêmes qui expliquent que je ne m’en suis pas trop imprégné non plus. Bah oui, c’est que Scott Cooper ne va pas chercher bien loin au fond : il nous fait le coup du cinéma bien naturaliste avec ces bons vieux stéréotypes sans rien apporter de bien neuf. Alors oui, c’est vrai, c’est beau ce joli paysage de Rustbelt bien dans la déche, mais qu’est-ce que c’est lourd comme peinture ! Dans l’ordre on empile les dettes de jeu ; les problèmes de famille ; l’alcoolisme ; la prison ; le chômage ; les gangs ; la drogue ; la fatalité... Heureusement que la réalisation ne sombre pas dans le misérabilisme, parce que le déroulement presque didactique de l’intrigue donne déjà un aspect trop artificiel pour que ça ne me gène pas. Et, me concernant, c’est le même problème avec les personnages. Leurs traits de caractère, leurs motivations et leurs lignes de dialogues sont pas mal simplistes et parfois vraiment caricaturales. Là encore, de voir des personnages aussi tranchés, sans ambiguïté morale et sans réelle originalité dans les questionnements, ça me les a totalement désincarné. Alors après, bon revers de la médaille, cela permet aussi à des acteurs de premier choix de se faire plaisir en cabotinant sans trop se prendre la tête. C’est aussi à ça qu’on reconnait les vrais bonhommes : Christian Bale se révèle bien basique finalement et pas très intéressant dans ce film, tandis que Casey Affleck a vraisemblablement découvert son pouvoir d’invisibilité... Par contre, de l’autre côté de la barre, William Dafoe s’en sort avec les honneurs et SURTOUT Woody Harrelson a su imposer ici sa gueule comme rarement on peut le faire dans un film. Il a beau lui aussi être un stéréotype sur pattes (notamment dans cette scène d'intro qui dans un premier ne m'avait pas trop rassuré sur la profondeur du film) et pourtant, la prestation remarquable de l'ami Woody m'a donné envie de voir jusqu'où il pouvait aller avec son personnage. Sans lui, peut-être n’aurais-je vu que ce qui me déplaisait sans le film sans faire preuve de véritable ouverture d'esprit sur ce que Cooper faisait de pas trop mal à mon goût. Or, c'est justement l'inverse qui en fin de compte s'est produit. En fin de compte, je me dis que l’univers de ce film et les autres personnages ne sont pas si mauvais que ça et on suffisamment d’épaisseur pour AU MOINS rendre cette opposition à l’ami Woody captivante. D’ailleurs, je trouve que sur la fin, Cooper se risque un peu plus, notamment dans quelques effets assez audacieux et beau plastiquement (on sent l’inspiration du « Old Man » des Coen qui n’est pas loin), ce qui a contribué à me faire sortir de la salle pas mécontent à défaut d’être ravi. Certes, c’est pas grand-chose, mais après tout, de nos jours au cinéma, c’est toujours mieux que rien...
Edgar L.
Edgar L.

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 271 critiques

2,5
Publiée le 04/06/2014
On est prévenus dès la scène d'introduction, le film est noir et ne laissera que peu de place à l'espoir ! Le long-métrage s'ouvre ainsi avec une scène de violence gratuite mettant en avant l'excellent Woody Harrelson qui livre ici une fois de plus une prestation convaincante. On retrouve au cœur de ce film un Christian Bale lui aussi toujours aussi impressionnant par la justesse de son interprétation. Il incarne un ouvrier travaillant comme un forcené en plein cœur de l'Amérique profonde. Le sujet de la violence dans cette Amérique aux moeurs violentes est à la mode chez les cinéastes américains puisqu'il était également au cœur du moyen "Joe" sorti il y a quelques semaines dans nos salles. [...] Le film qui était pourtant prometteur ne parvient donc finalement pas à trouver l'étincelle nécessaire qui lui donnerait un souffle plus important. Déception donc pour un film qui disposait d'un casting puissant mais qui n'a pas su transformer l'essai. Dommage ...
Laurent M
Laurent M

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

4,0
Publiée le 07/03/2019
"Les brasiers de la colère" de Scott Cooper, est un drame vraiment remarquable d'authenticité se déroulant à Braddock, une banlieue ouvrière américaine où la pauvreté et la misère sont omniprésente. Russell, tout comme son père avant lui, travaille à l'usine sans trop se poser de question. Son jeune frère Rodney a préféré s’engager dans l’armée, en espérant s’en sortir mieux. Après quelques missions en Irak, ce dernier revient brisé physiquement mais surtout psychologiquement. Malgré l'insistance de Russell pour qu'il travaille comme lui et son père à l'usine, Rodney refuse catégoriquement. Ce Dernier va alors, pour gagner de l'argent, faire des choix plus que discutables, qui vont le mener à fréquenté des gens peux recommandables et d'une extrême violence. Un drame puissant, porté par une palette d'acteur au sommet de leur art, avec en tête Christian Bale et Casey Affleck.
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

2,0
Publiée le 16/01/2014
Après la mélancolie d’un chanteur de country has-been dans son Crazy Heart il y a quatre ans, Scott Cooper s’intéresse à un autre visage de l’Amérique profonde en exposant un redneck du fin-fond d’une zone industrielle en pleine misère à sa volonté de justice sauvage. La scène d’ouverture est d’une violence et d’une noirceur qui laissent subodorer la façon dont le réalisateur va mettre en scène son pamphlet moral, mais l’introduction des personnages et leurs relations se révèlent en fait être traitées avec un académisme fade et donc décevant. La façon dont le personnage de Christian Bale va ensuite, après le meurtre de son frère, se lancer dans une vendetta contre le toujours impressionnant Woody Harrelson n’est absolument pas développée, seul le flic qu’interprète Forrest Whitaker, et son ex sous les traits de Zoe Saldana, incarnent un semblant de bonne morale, qu’il va rapidement passer outre. D’ailleurs tous ces personnages secondaires, tous ceux de Willem Dafoe et de Sam Shepard, sont terriblement sous-exploités alors qu’ils représentaient un panel d’individus assez hétéroclite pour apporter une dimension sociale à ce regard posé sur cette population américaine désœuvrée. Ce contexte économique mortifère et ce casting prestigieux nous laissaient espérer un film plus profond que cette sempiternelle histoire de vengeance auquel les prestations nerveuses de ces trois acteurs principaux ne sauraient en aucun cas donner le statut de chef d’œuvre.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 729 abonnés Lire ses 7 310 critiques

3,0
Publiée le 05/02/2014
Après le séduisant « Crazy Heart », Scott Cooper la joue crépusculaire dans un film ne manquant pas d'ambition, mais vraiment d'originalité. Encore une histoire de frère(s) voulant rentrer dans le droit chemin, ce à quoi le destin s'oppose, le tout dans une ambiance sombre renforcée par le côté Amérique profonde. Le réalisateur a le sens du cadre, de l'espace, et se montre parfois très doué pour offrir quelques scènes assez marquantes. Reste que cela est parfois laborieux, notamment au niveau d'une intrigue trop souvent prévisible et plusieurs grosses ficelles, empêchant ainsi l'immersion totale. On en vient même à se dire qu'il n'était pas forcément nécessaire de mobiliser un tel casting, même si globalement celui-ci est à la hauteur, malgré un Forest Whitaker en faisant curieusement trop et surtout une Zoe Saldana transparente, peu aidée par un personnage plutôt inintéressant. Malgré tout, une certaine force parvient à se dégager de ce décor moite et plutôt desespérant, à l'image d'un final légèrement attendu mais fort bien mis en scène. Bref, plutôt décevant au vue des espoirs suscités, mais fréquentable.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 527 abonnés Lire ses 4 333 critiques

2,5
Publiée le 06/01/2014
En seulement 2 films,les thématiques de Scott Cooper ont été bien cernées. Il s'intéresse à l'Amérique profonde en détresse,celle d'un misérable chanteur de country sur le retour("Crazy Heart),celle ici d'un ouvrier désabusé de la Rust Belt. Christian Bale est toujours impressionnant de charisme,malgré son mutisme et le manque d'ampleur d'un personnage qui verse trop facilement dans l'auto-défense. Casey Affleck montre une autre facette d'un revenant d'Irak ravagé mentalement qui se lance dans les combats de boxe clandestins. Quant à Woody Harrelson,c'est un vrai méchant de cinéma,redneck bien badass et déjanté. "Les Brasiers de la colère" comporte plusieurs scènes effrayantes,qui s'impriment immédiatement sur la rétine. Vous verrez par vous même... Mais à côté de cela,Cooper n'exploite pas assez le délabrement social,le paysage urbain à l'abandon et se passe d'un scénario consistant. La morale,elle,peut être considérée comme réac,donc dépassée. Dommage car il y avait tous les éléments pour faire mieux.
renaudot94
renaudot94

Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 69 critiques

3,0
Publiée le 15/01/2014
J'avoue être quelque peu déçu ,moi qui attendais beaucoup de ce film. Les Brasiers de la Colère reste un bon film en soi. La plus grande force du film réside dans son casting 4 étoiles ou les acteurs sont tous excellents même les seconds rôles. Dans le rôle principale un Christian Bale tourmenté par les déboires de son frère et des ses problèmes sentimentales, il incarne ce personnage silencieux et froid avec beaucoup d'aisance et de classe,un bon rôle qui lui va à merveille . Ensuite On découvre un nouveau Casey Aflleck qui est décidément un acteur épatant, malheureusement aujourd'hui on ne le voit que dans très peu de films. Forest Whitaker est comme à son habitude impeccable, rien à lui reproché il a l'habitude de jouer des rôles de flics. Et enfin un Woody Harrelson complètement déjanté et sans pitié, la meilleur scène du film laisse place à un dialogue vraiment jouissif entre Affleck et Harrelson. Le vrai plus du film est sans aucun doute son coté réaliste et noir. Mais malgré une histoire intéressante le film manque cruellement de rythme, il y a quelques longueurs et des scènes inutiles, notamment la scène d'introduction qui n'apporte rien de plus au film. De plus notons également une fin décevante, ou le spectateur reste un peu sur sa faim. La réalisation de Scott Cooper manque parfois d'audace dans ses plans mais une chose est sur il sait diriger ses acteurs! Dans son ensemble Les Brasiers de la Colère est un bon film mais à la fin on a comme un sentiment de déjà vu...En conclusion il aurait du être beaucoup plus marquant, Dommage. Ps: je viens de le revoir en VO il est beaucoup mieux, ça passe vraiment bien donc maintenant je lui mettrais 3.5/5 !
conrad7893
conrad7893

Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 1 577 critiques

3,0
Publiée le 07/02/2014
un tableau de l'amérique sombre un film assez lent surtout pour ce genre d'histoire. Le côté psychologique prime sur l'action, il est vrai que certaines scène peuvent faire penser à voyage au bout de l'enfer un casting royal l'acteur principal christian Bale est fascinant , de très bon seconds rôles de beaux paysages mais le rytmme du film m'a gêné ainsi que la trame de l'histoire sans vraiment de surprise
Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 542 critiques

2,0
Publiée le 17/01/2014
Voici le retour du film noir par excellence. Une belle photographie et de bons acteurs, mais pas assez d'originalité. Le réalisateur bâcle le scénario pour affiner les caractères des personnages. Mais que certaines scènes sont longues! Christian Bale est, quant à lui, impressionnant, mais a un peu de mal (et c'est bien compréhensible) à défaire les menottes de l'ennui qui retient les spectateurs. Ces derniers ont un mal fou à entretenir des liens avec le "méchant principal", qui caricature ses gestes et ses paroles au maximum. Il ressemble pour beaucoup au Sean Penn de "Gangster Squad". Comment comprendre la psychologie d'une personne si l'on ne supporte même pas sa manière d'être et qu'on a de la pitié envers lui (c'est la même chose pour "Rodney", alias Casey Affleck)? Vivement que le réalisateur change de sujets, vu que c'était aussi le même thème pour son dernier film.
joelle g
joelle g

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 704 critiques

3,5
Publiée le 19/01/2014
Un beau film, sur le thème de la légitime défense sur fond d'amour fraternel . Très bien joué par Christian Bale surtout . Un rythme agréable , avec une lenteur voulue qui apporte de la profondeur au film . Une référence à voyage au bout de l'enfer avec la scène de chasse et du cerf, dans une région de sidérurgie . Mais rien à voir avec ce film culte en dehors de cela .
elbandito
elbandito

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 865 critiques

3,0
Publiée le 18/01/2014
Trop prévisible dans son scénario et relativement académique dans sa forme, ce voyage dans une Amérique traumatisée par la crise économique et la guerre en Irak est un véritable hommage au troublant « Voyage au bout de l’enfer » (The deer hunter). Cependant, et malgré un casting exceptionnel, il n’atteint pas les sommets du film de Michael Cimino. Scott Cooper, réalisateur de Crazy Heart, va même jusqu’à copier littéralement certains plans sur les aciéries en fusion ou la chasse au cerf. Ici, l’ouvrage repose entièrement sur les solides épaules de Christian Bale, épatant de force tranquille, mais qui surjoue parfois dans certaines scènes pour faire passer les émotions. Casey Affleck est assez crédible en vétéran de l’armée devenu accroc à la violence pour cacher sa douleur et son mal de vivre. Mais notons la performance de Woody Harrelson, qui trouve ici un rôle de brute épaisse à sa démesure, sorte d’homme des montagnes hyper violent, amateur de drogues et de combats clandestins. Hormis le côté prévisible des événements, l’autre gros point négatif de ce film réside sur les seconds rôles inconsistants : Forrest Whitaker shérif transparent en posture délicate, Zoé Saldana peu inspirée dans ses propos tenus au héros, Willem Dafoe bookmaker caricatural, Sam Shepard, seul rempart familial qui accompagne le héros dans sa soif de revanche sans lui être utile au final. En bref, ces brasiers manquent réellement de colère et ce qui aurait pu être un chef d’œuvre flamboyant et radical n’est qu’un film de plus sur l’Amérique profonde contemporaine en détresse.
Shephard69
Shephard69

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 888 critiques

3,5
Publiée le 28/02/2017
Sans être le film de l'année, un polar rural efficace assez proche de "Winter's bone" avec Jennifer Lawrence. Une mise en scène froide et glaçante qui plonge très bien le spectateur dans son ambiance lourde, un casting de haut vol. Si Christian Bale est une fois encore assez monolithique, Woody Harrelson en sociopathe est plutôt intéressant. Plutôt pas mal.
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 659 critiques

4,0
Publiée le 08/09/2016
Film pas mal du tout porté par un casting excellent. Le scénario est bien écrit, faisant le choix d'insister sur les drames des personnages, qui, du coup, sont très bien écrit.spoiler: J'ai trouvé qu'il y avait un peu un côté Taxi Driver dans ce film, mettant en avant un type lambda mais tellement désespéré qu'il en est capable de renverser la pègre locale. N'y allez pas si vous voulez voir un film qui vous mette de bonne humeur, on ressort de ce film assez déprimé tant la description sociale que le réalisateur fait des États-Unis n'est pas très joyeuse. Christian Bale est excellent dans ce rôle plein de subtilité. Casey Affleck se montre aussi talentueux que son frère et prouve une fois de plus que c'est un acteur à suivre avec beaucoup d'attention. Par contre, la vedette est volée par Woody Harrelson en chef de gang local aussi brutal qu'imprévisible. Quel dommage que l'on découvre le talent de cet acteur aussi tard ! Les seconds rôles sont très bien incarnés (par Willem Dafoe, Zoe Saldana ou encore Forest Whitaker). Par contre, le film est trop long, j'ai dû le regarder en plusieurs fois (je me serai certainement ennuyé si je l'avais vu au cinéma). Un film noir très réussi.
moket
moket

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 2 881 critiques

4,0
Publiée le 18/01/2016
Un drame poignant et intense qui nous montre "l'autre Amérique", celle des laissés pour compte qui essaient de gagner et de vivre leur vie honnêtement mais sont confrontés à la violence implacable de la société américaine. Le casting est éblouissant : Christian Bale comme toujours habité par son rôle, Woody Harrelson en parfait salaud, Casey Affleck en esprit torturé, Zoe Saldana magnifiquement triste... Pourtant, après une plongée dans cet univers sans espoir et une mise en place un peu longue, le film perd un peu d'intensité dramatique tant la fin semble inéluctable...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top