Mon AlloCiné
Invincible
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Invincible" et de son tournage !

Biopic

Le scénario est basé sur le best-seller Unbroken: A World War II Story of Survival, Resilience, and Redemption (2010) de Laura Hillenbrand, dont l'histoire retrace la vie du célèbre champion olympique et héros de guerre, Louis Zamperini, ici interprété par Jack O'Connell.

57 ans d'attente

Universal Studios acheta les droits de l'histoire de Louis Zamperini en 1957, dans l'espoir de pouvoir développer le projet avec Tony Curtis. Quelques années plus tard, Nicolas Cage manifesta son intérêt pour cette histoire. Le projet d'adaptation au cinéma a finalement vu le jour suite au best-seller écrit par Laura Hillenbrand en 2010.

Un scénario écrit à plusieurs mains

Avant que Joel et Ethan Coen ne rédigent le scénario final d'Invincible, une première version avait été écrite par William Nicholson (coscénariste de Gladiator réalisé par Ridley Scott) et Richard LaGravenese (scénariste du film Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh).

La tornade de Los Angeles

À 19 ans à peine, Louis Zamperini était déjà un champion de course et avait un surnom bien à lui : "La Tornade de Torrance".

Un autre Louis Zamperini

Avant que le casting d'Invincible ne soit bouclé, un autre jeune acteur était en compétition avec Jack O'Connell : Dane DeHann, l'interprète d'Harry Osborn dans The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros.

Lieux de tournage

Invincible a été tourné en Australie. Le producteur Clayton Townsend justifie ce choix : "Sa géographie variée répondait à nos besoins, elle offrait nombre de professionnels qualifiés pour nous venir en aide, sans oublier un crédit d’impôt cinéma et deux studios majeurs à notre disposition.» La décision fut unanime". Situé dans la baie de Tokyo, le camp Omori fut, quant à lui, reconstruit pour les besoins du film dans le parc national de Fort Lytton, à proximité de Brisbane.

Hommage

Louis Zamperini aura vécu juste assez longtemps pour être la première personne à voir le film Invincible, aux côtés d'Angelina Jolie, puisqu'il est décédé le 2 juillet 2014, à l'âge de 97 ans.

Inspiration

Angelina Jolie et son chef opérateur Roger Deakins avouent s’être inspirés du chef d’œuvre de Sidney LumetLa Colline des hommes perdus (1965) pour proposer des scènes de tortures physiques et psychologiques les plus intenses possibles. 

Un acteur qui a du rythme

Miyavi, l’interprète du bourreau Mutsushiro Watanabe, est avant tout un musicien avant d’être acteur. Il est en effet guitariste de rock et a joué dans le groupe Dué le Quartz jusqu’en 2008, avant de développer une carrière en solo. 

Nos (meilleurs) voisins

Avant que Louis Zamperini ne décède, lui et Angelina Jolie étaient voisins à Los Angeles. Ils se connaissaient donc déjà avant de travailler ensemble sur le projet, et l’ancien athlète avait une totale confiance en la réalisatrice : "Angelina est devenue une personne importante dans ma vie. Elle sait ce qu’elle veut et ce qu’elle fait et je lui fais confiance à 100 %. Je suis persuadé qu’Invincible sera un film formidable", a-t-il expliqué. 

Régime draconien

Pour incarner avec le plus de justesse possible des prisonniers de guerre soumis à la famine, le trio d’acteurs (Jack O'Connell, Domhnall Gleeson, Finn Wittrock) et les GI prisonniers des camps ont dû se soumettre à un régime assez rigoureux. Finn Wittrock (Francis 'Mac' McNamara) a notamment perdu 16 kilos pour les besoins d’Invincible. Fort heureusement, chacun était suivi par un nutritionniste, un cuisinier et un coach. 

Une apparition très familière

Clay Zamperini, petit-fils de Louis Zamperini, fait une apparition dans le film. Il est le porteur de la flamme olympique.

Billy Graham, le sauveur de Louis Zamperini

Après tant d’épreuves traversées, Louis Zamperini sombra dans l’alcoolisme et les cauchemars. Il planifia de retourner au Japon pour tuer son bourreau Watanabe. Une rencontre avec Billy Graham, le célèbre prêcheur, l’aida à retrouver la foi et mit un terme à sa vie désordonnée. En 1950, l’ancien sportif olympique accepta de repartir à Tokyo en tant que missionnaire, afin de faire la paix avec ses anciens tortionnaires.

Tiré d’une autre histoire vraie

Jack O'Connell est au casting d’United (2011), un drame basé sur l'histoire vraie de l'équipe "Busby Babes" de Manchester qui fut la plus jeune à remporter la Football League. Invincible n’est donc pas le premier film tiré de faits réels dans lequel l'acteur joue. 

14 semaines intenses

Commencé le 16 octobre 2013 au large de la côte de Queensland, le tournage d’Invincible dura 14 semaines et prit fin le 4 février 2014.

Des épreuves qui marquent

Jusqu’à son dernier souffle, Louis Zamperini garda à l’esprit cette épreuve durant laquelle il a dû soulever à bout de bras au-dessus de sa tête une poutre en bois de 2 mètres de long tout en étant sous la menace de l’exécution s’il la lâchait : "Je me souviens qu’il s’agissait d’une poutre en cerisier, aussi lourde que de l’acier. Je me souviens l’avoir portée pendant 10 minutes, puis je ne me souviens plus de rien. Un des prisonniers anglais a compté. Il m’a dit que j’avais tenu 37 minutes", s’est-il remémoré. Jack O'Connell a avoué qu’il s’agissait de l’épreuve la plus difficile et éprouvante du tournage. 

Bande originale

Le groupe de pop-rock Coldplay a composé le morceau Miracles pour la bande originale du film. La chanson est jouée pendant le générique de fin.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Pupille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Leto (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Pachamama (2018)
Back to Top