Mon AlloCiné
Seul sur Mars
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Seul sur Mars" et de son tournage !

Adapté du best-seller de Andy Weir

"Seul sur Mars" est le premier roman publié de l'auteur Andy Weir. Après un contrat avec des éditeurs qui ne lui a rapporté aucun profit, l'écrivain a décidé de mettre en ligne son livre en 2011. A la vue de son succès, il a attiré l'attention d'autres éditeurs, comme la Crown Publishing Group. En mars 2013, les droits pour adapter son oeuvre au cinéma sont achetés par la franchise 20th Century Fox.

Inspiration

Pour créer le personnage de Mark Watney, Andy Weir s'est inspiré de sa propre personnalité. L'auteur explique : "Même s’il est plus intelligent et plus courageux que moi, et qu’il ne possède pas mes défauts ! C’est en somme celui que j’aimerais être."

Le choix Ridley Scott

Pour Seul sur Mars, le scénariste Drew Goddard a tout de suite été engagé pour écrire et réaliser le film. En mars 2014, Ridley Scott est entré en négociations avec la société de production pour le poste de réalisateur alors qu'il devait déjà travailler sur les suites de Blade Runner et Prometheus. Il n'a cependant pas abandonné ces projets.

La date de sortie avancée

Seul sur Mars était initialement prévu pour le 25 novembre aux Etats-Unis et le 2 décembre en France. Mais, surprise, la Fox a décidé d'avancer sa sortie pour le 2 octobre aux USA et donc le 21 octobre chez nous ! Le long-métrage devait en fait sortir en même temps que le prochain Pixar, Le Voyage d'Arlo, et Hunger Games- La Révolte : Partie 2, mais la Fox a désiré faire de l'adaptation du roman de Andy Weir le premier film événement de la fin d'année.

De Interstellar à Seul sur Mars, un retour dans l'espace

L'apparition de Matt Damon au casting d'Interstellar a été une immense surprise. Souvenez-vous, l'acteur jouait le rôle d'un homme abandonné sur une planète... Pour Seul sur Mars, il a dû se remettre dans la peau de ce même genre de personnage. Matt Damon a tout de suite adoré le concept du film, mais avant d'accepter ce rôle principal, il a eu quelques hésitations. En effet, après un an et demi d'absence sur les écrans, il trouvait bizarre de rejouer un astronaute perdu dans l'espace. Il a quand même donné son accord pour interpréter le personnage de Mark Watney deux jours après avoir reçu le scénario.

Un rôle féminin principal convoité

Dès son arrivée sur le projet en mai 2014, Ridley Scott a tout de suite affirmé vouloir Matt Damon en tête d'affiche. Par contre, pour le rôle féminin principal, plusieurs candidates ont été envisagées, comme Jessica ChastainKristen Wiig et Kate Mara. Pour ne pas faire de jalouses, les trois actrices ont finalement rejoint le casting de Seul sur Mars, dans des rôles différents.

Lieux de tournage

Ridley Scott a en partie choisi de tourner Seul sur Mars dans le studio Korda, le plus grand d'Europe, situé à Etyek en Hongrie, dans lequel une douzaine de décors (dont le vaisseau spatial Hermès et la base de vie des astronautes sur Mars) ont été construits. L'autre partie du tournage s'est effectuée en Jordanie, pour les prises de vues extérieures, car ses paysages désertiques se rapprochent quelque peu de l'authenticité de la planète Mars. De plus, certains bâtiments de Budapest ont été utilisés pour simuler les locaux de la NASA.

Costumes

Les casques des acteurs sont équipés de six éclairages gérés par une télécommande. Ils ont été modifiés pour les rendre plus légers car ils devenaient trop lourds sur le tournage. Un ventilateur, situé à l'arrière de la combinaison, envoyait de l'air dans le casque via un tuyau.


Autre que les casques, les combinaisons orange et blanche étaient aérodynamiques et extensibles ce qui a permis aux acteurs d'effectueur leurs mouvements. Quant aux combinaisons d'activités extravéhiculaires, c'est-à-dire pour aller à l'extérieur du vaisseau, elles ont été fabriquées à partir de plaques en fibre de carbone et comportent huit anneaux d'acier. Inutile de dire que ces costumes pesaient assez lourds. Matt Damon devaient d'ailleurs porter parfois plus de 45 kilos sur le dos.

Préparation des décors

Afin de mieux préparer les décors, le chef décorateur de Seul sur Mars, Arthur Max, a visité les anciens centres de contrôle de mission de programmes Mercury et Apollo, mais aussi le centre de contrôle qui gère les missions actuelles de la NASA et suit la Station spatiale internationale. Il a ensuite intégré des éléments qu'il a vus à la NASA et il a opté pour un design futuriste. L'Agence l'a d'ailleurs beaucoup aidé en lui apportant des conseils et en approuvant les décors.

La NASA nouvelle génération

En plus des studios Korda, le long-métrage de Ridley Scott a été tourné dans un bâtiment baptisé La Baleine, à cause de sa forme, situé aussi à Budapest. A l'intérieur ont été filmées les séquences se déroulant à la NASA, notamment dans les bureaux, les salles de conférence, la cafétéria, la salle de repos, l'entrée principale et le centre de contrôle de mission. L'équipe du film a aussi réaménagé ce bâtiment en y ajoutant de faux murs de béton montés sur roulettes pour créer différents types de bureaux. Quant à l'extérieur en verre et arrondie de la Baleine, il représente dans Seul sur Mars le siège de la NASA nouvelle génération selon Arthur Max, le chef décorateur.

Hungarian Expo

En plus de la Baleine, l'équipe du film s'est installée dans un immense complexe, le Hungarian Expo, où ont été contruits les décors des bureaux, du garage du Jet Propulsion Laboratory et du laboratoire. Le tournage à cet endroit s'est terminé fin novembre, date qui a aussi marqué la fin de l'aventure pour Kristen Wiig, Jeff Daniels, Sean Bean, Mackenzie Davis, Benedict Wong, Donald Glover et Chiwetel Ejiofor.

Une planète Mars plus vraie que nature

La planète Mars a été en partie recréée dans un hangar gigantesque. Pour le sol, du polystyrène mimant l'aspect du sable a été utilisé, quelques rochers de couleur ocre ont été disposés par-ci par-là et l'équipe du film a fait venir 1.2000 tonnes de terre rouge. De la vapeur a aussi envahi le hangar afin de faire de la brume pour rendre le décor de Mars encore plus réel.

Sans effets spéciaux

Ridley Scott désirait que la scène de la tempête de sable sur Mars soit la plus réaliste possible. Il n'a donc eu recours à aucun effet spécial. La séquence a été tournée pendant trois jours dans l'un des plateaux du studio Korda redécoré en paysage désertique martien. Des ventilateurs géants et beaucoup de poussière, qui a réduit la visibilité des acteurs, ont été utilisés. Malgré le port de masques, cela n'a pas empêché que la poussière s'infiltre dans les yeux, les oreilles et la bouche des techniciens. Entre chaque prise, les acteurs ont dû retirer leurs casques, dans lesquels étaient intégrés des hauts-parleurs et des micros pour qu'ils puissent communiquer entre eux et avec Ridley Scott, afin de reprendre leur souffle.

Attention aux secousses

La plupart des plateaux de Seul sur Mars étaient équipés d'une immense machinerie afin de leur permettre de basculer à 180 degrés pour mieux reproduire les perturbations présentes lors d'un voyage dans l'espace.

Construction du vaisseau

Le vaisseau Hermès a été construit d'après les plans de la Station spatiale internationale placée en orbite terrestre. L'extérieur est notamment composé de panneaux solaires, de compartiments de stockage d'oxygène d'eau, d'ailettes de dissipation thermique et de modules de communication. L'Hermès est propulsé par un moteur ionique à plasma alimenté à l'énergie nucléaire. Pour les scènes qui se déroulent dans les zones du vaisseau où la gravité est nulle, les acteurs ont été suspendus à des câbles donnant l'impression qu'ils flottent.

L'aide de la NASA

"Les rovers de Mark Watney", des véhicules tous terrains, ont été reproduits avec l'aide la NASA et utilisés sur une partie du tournage en Jordanie. Deux versions grandeur nature ont été réalisées par 22 techniciens et ont notamment été fabriquées avec des morceaux de tracteurs. La production du film a aussi obtenu l'autorisation de filmer dans la NASA plusieurs lancements de fusées et aussi le décollage d'Orion en décembre 2014.

Temps réel

Pour le centre de contrôle de mission, au lieu d'incruster des images qui défilent sur les écrans en postproduction, Ridley Scott a préféré les diffuser pendant le tournage afin d'utiliser les écrans comme source lumineuse et permettre aux acteurs de réagir en temps réel aux images.

De vraies patates dans l'espace ?

Dans la première partie du livre de Andy Weir, Mark Watney essaye de faire pousser des pommes de terre en utilisant des graines apportées par l'équipage et de la terre martienne. Les scénaristes ont décidé de reprendre ce passage dans le film. Les décorateurs n'ont d'ailleurs pas fait les choses à moitié puisqu'ils ont utilisé des vrais plans de patates. Ils ont été disposés dans une salle sombre recouverte de bâches transparentes et à l'air humide. Le paysagiste, Roger Holden, a réussi à faire pousser 1200 pommes de terre.

En tête-à-tête

La présence de Matt Damon sur le tournage n'a coïncidé qu'avec celle de Jessica Chastain et les astronautes de la mission pendant trois jours à la mi-décembre. Tous les autres acteurs étaient déjà retournés chez eux lorsqu'il est arrivé au studio Korda à Budapest. Matt Damon et Jessica Chastain se sont ensuite retrouvés tous les deux pendant quelques jours en février 2015 et vers la fin du tournage, l'acteur a tourné totalement seul face à la caméra durant cinq semaines.

Rencontre avec des astronautes

Pour les séquences en plein désert jordanien avec un lourd équipement sur le dos, Matt Damon a dû se préparer physiquement pour interpréter le rôle de Mark Watney. Quant à Jessica Chastain, l'actrice a rencontré des astronautes et a visité plusieurs sites de la NASA pour mieux rentrer dans la peau de son personnage. Elle a aussi eu l'opportunité de passer du temps avec la chimiste et astronaute, Tracey Caldwell Dyson. Cette dernière lui a notamment expliqué les aspects techniques et humains d'un astronaute.

Une fin différente

Si vous avez lu le roman "Seul sur Mars" de Andy Weir, vous connaissez la fin. Pourtant, vous allez devoir repartir de zéro puisque le final du film sera différent de celui du livre. Surprise !

Le script de Ridley Scott envoyé dans l'espace

Lors du tournage de Seul sur Mars, Ridley Scott a décidé d'offrir un petit cadeau aux... martiens ! Lors du départ pour l'espace du vaisseau spatial Orion, de la NASA, le réalisateur a joint un dessin fait par lui-même accompagné de la première page du scénario de Drew Goddard. Une idée originale pour laisser son empreinte.

Parlons argent !

Avec un budget estimé à 109 millions de dollars, Seul sur Mars n'est pas le film le plus cher de Ridley Scott. En revanche, c'est presque le film le plus coûteux de Matt Damon derrière Ocean's Twelve (110 millions) et Elysium (115 millions). Seul sur Mars a par ailleurs réalisé le joli score de 640 millions de dollars de recettes dans le monde rien qu'avec sa sortie en salles.

Les références à "Alien"

Plus de 35 ans après Alien (et trois ans après Prometheus), Ridley Scott revient à la SF. C'est donc sans surprises que Seul sur Mars fait plusieurs clins d'oeil au film culte de 1979. Ainsi, le générique du début du film porté par Matt Damon n'est pas sans rappeler celui d'Alien avec ses plans spatiaux, sa musique très caractéristique et la façon dont les lettres du titre s'effacent (renvoyant à la manière dont les lettres apparaissent dans Alien). Certains fans auront aussi compris la référence lorsque, dans une scène à la fin, Beth (Kate Mara) dit à Beck (Sebastian Stan) de faire attention "Car dans l’espace…", reprenant ainsi la tagline du film de 1979 "Dans l'espace, personne ne vous entend crier". Enfin, l'alarme retentissant au moment où la porte de l'Hermès explose à la fin est identique au son de l'alarme du Nostromo, le vaisseau d'Alien.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Au Poste! (2018)
  • Frères de sang (2018)
  • Kursk (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Capharnaüm (2018)
Back to Top