Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Toy Story 2
note moyenne
4,0
18466 notes dont 494 critiques
44% (217 critiques)
38% (190 critiques)
13% (62 critiques)
4% (20 critiques)
1% (4 critiques)
0% (1 critique)
Votre avis sur Toy Story 2 ?

494 critiques spectateurs

L'Otaku Sensei
L'Otaku Sensei

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 224 critiques

5,0
Publiée le 27/05/2015
Toy Story 2 est sans aucun doute la meilleure suite jamais faite dans l'animation, le meilleur exemple du genre de suite qui ne gâche en rien son prédécesseur et qui casse une bonne fois pour toute l'argument: "c'est un 2 alors c'est forcément moin bien que le 1. Ce 2è opus selon moi surpasse largement le 1er déjà excellent. Petit résumé rapide de l'histoire: Tout va pour le mieux pour nos jouets préférés qui vivent tranquilles dans leur nouveau foyer, Woody et Buzz ne sont plus rivaux mais d'inséparables partenaires, un beau jour alors que Woody devait accompagner Andy en camps de vacance, l'un de ses bras se déchire au cours d'un "accident de jeux" ainsi il doit faire une croix sur ses vacance. Plus tard, Woody qui tentait de sauver un de ses compagnons sur un vide grenier, est enlevé par un homme qui se trouve être le propriétaire d'un célèbre magasin de jouets et un collectionneur qui cherche à réunir toutes les figurines d'une célèbre collection dont Woody fait justement partie. Notre cowboy va alors découvrir qu'il est en réalité une véritable star et tandis que Buzz et les autres jouets entament une mission de sauvetage pour l'arracher des mains de son ravisseur, Woody se retrouve confronté au choix le plus important de sa vie: retourner chez Andy au risque d'être oublié avec le temps ou bien resté avec son groupe et éxister pour toujours en tant que star. Voilà le pitch de départ (désolé du pavé^^). Et donc en règle général les suites sont qualifiées de "moin bon" car elles ne procurent plus le même effet de surprise et leur originalité est moin travaillée. et bien non !!! ici c'est totalement l'inverse, ce nouvel épisode des aventures de Woody et Buzz reprend les éléments mit en place dans le 1 et arrive même à les exploiter encore mieux, Pixar arrive à ajouter de nouveaux éléments sans trahir ceux déjà présents et ça c'est vraiment très fort et peu de suite l'on réussit. On retrouve bien ces mêmes personnages hilarants, fidèles à eux même dans de nouvelles aventures. La réflexion entamée dans le 1 est beaucoup plus approfondie car si le 1 nous interrogeait sur la place du jouet dans le coeur d'un enfant et traité des émotions du jouet dans son rapport à l'enfant, ici on remet tout cela en question en s'interrogeant sur l'évolution de cette relation, que le réalisateur nous laisse entendre que la vie de jouet est éphémère, proche de la vanité. Le ton monte vers des questions plus philosophiques dans ce 2è opus et c'est en cela que le film a un vrai propos bien construit. Le film nous présente aussi une évolution des personnages, on apprend les origines de Woody, qui s'accorde bien, sans incohérences au personnage qu'on avait dans le 1, il est encore plus intéressant car c'est par lui que le spectateur va pouvoir réfléchir aux problématiques soulevées. Et d'ailleurs, le fait qu'il soit rattrapé par son passé permet au réalisateur d'installé tout son univers du Far West, ce qu'on avait pas trop vu dans le 1 car Buzz lui faisait de l'ombre. Et l'ambiance de cet univers est très bien retranscrit par la musique: "Western Woody" que l'on doit à Georges et Michel Costa pour la VF. Mais si c'est Woody qui est la vedette du film les autres personnages ne passent pas au second plan pour autant, Buzz a un rôle tout aussi important et lui aussi connaît une évolution dans ce numéro 2 par rapport au premier opus:spoiler: Notamment tout le passage dans le magasin qui nous était présenté rapidement dans une publicité du 1, au moment ou Buzz est devant la TV et qu'il se rend compte qu'il n'est qu'un jouet,l'évolution du personnage était donc déjà amorcée dans le 1,spoiler: et son évolution nous apparaît très clairement au moment de sa rencontre avec l'un de ses doubles dans le magasin, il fait face à un autre Buzz qui a le comportement exacte du notre dans le 1, qui se comporte donc comme un vrai ranger, par ce procédé, le réalisateur nous montre efficacement l'évolution du personnage qui est confronté à lui même et réalise l'absurdité de son précédant comportement, il le dit lui même: "et j'avais l'air aussi grotesque, la honte !" et il décrédibilise l'autre en qualifiant son l'aser d' "ampoule qui clignote quand on appuie,cette confrontation fait naturellement rire le spectateur. Aussispoiler: indirectement le combat des deux buzz m'a donné l'idée qu'il pourrait en fait s'agir pour notre ami Buzz d'un combat à sens unique contre son "fantôme" du passé caractérisé par l'autre Buzz, en d'autres termes on peut y voir une rupture définitive avec celui qu'il à été dans le 1.Au final ce paradoxe est à la fois drôle et intéressant car Woody hésite à "replonger" dans son passé alors que Buzz veut justement s'en détacher définitivement. Bon on va arrêter un peu la réflexion psychologique pour en revenir aux caractéristiques un peu plus basiques de ce films d'animations^^, Au niveau du casting c'est encore une fois très très bon, Jean Philippe Puymartin et Richard Darbois donnent plus de voix et de charismes aux héros, c'est bien à eux que l'on doit le caractère bien trempé de Woody et Buzz, et on a également de nouveaux venus comme Barbara Tissier qui double Jessie et dont la voix colle très bien au caractère un peu hyperactif de la cow girl. Le personnage de Jessie est également très bien introduit et a une vrai utilité puisque c'est elle qui va amener la prise de conscience chez Woody sur le sort qui attend tous les jouets lorsque les enfants grandissent et c'est amené de manière efficace:spoiler: par un flashback de son passé avec la chanson "Qund elle m'aimait encore", chantée par Myriam Morea en VF. ici la chanson n'est pas là pour faire jolie, elle sert de narration au propos, chantée en musique extra diégétique (la personne qui chante n'apparaît pas à l'écran) on nous présente Jessie qui, a déjà été confronté à l'abandon.Cette séquence ne manquera pas de nous faire lâcher notre petite larmichette. Sinon, en terme de scénario c'est impeccable, parfaitement maîtrisé, l'intrigue nous tient en haleine jusqu'au bout, sans temps mort, les péripéties sont nombreuses mais toutes suffisamment développées, du coup le film ne nous paraîtra pas être trop long ou trop court, 1H33 c'est la durée moyenne pour un film d'animation de nos jours donc pour moi la durée est raisonnable, c'est pas trop court et ça n'aurait pas forcément d'intérêt à être rallongé. Et puis bon il faut en parler, l'un des très gros point fort de ce film d'animation c'est son humour !!! mais qu'est ce que c'est drôle et en plus ça permet de garder une certaine fraîcheur et une légèreté qui est la bienvenue par rapport aux enjeux de l'histoire, on tombe pas dans le pathétique non, on garde le ton léger et une certaine féerie propre aux films de Pixar. Ce film déborde d'humour surtout à travers ses répliques cultes que ce soit lorsque Zurg reprend la réplique de Dark Vador: " Je suis ton père" ou les répliques comme celles de Mr Patate: "à gauche, non l'autre gauche" ou encore: "serre toi de ta tête" (mdr à chaque fois !!!!). L'humour est aussi soutenue par de nombreuses références culturelles du cinéma comme Star Wars, Jurassic Parc (quand Mr Patate voit Rex dans le retro viseur de la voiture), James Bond et aussi 2001 L'odyssé de l'espace (au début, le passage d'ouverture ou Buzz est dans le jeu vidéo). Le film est également bourré de clein d'oeil aux autres productions du studio Pixar: Le réparateur de jouet qui recoud Woody n'est autre que Geri, le vieillard du court métrage "Le joueur d'échec", aussi quand Buzz s'arrête brusquement après avoir vu le rayon des autres Buzz l'éclair dans le magasin, on a en arrière plan des figurines de 1001 pattes a bug's life. Bon, va falloir que je pense à conclure (bravo à ceux qui ont eu le courage de lire ce pavé !^^), ce film à vraiment mérité son passage en salle en 1999, les gars de Disney l'on jugés tellement bon qu'ils ne pouvaient pas ne pas le diffuser au cinéma et ils ont eu entièrement raison car ce film est tout bonnement un chef d'oeuvre !!!!!! enfin, en "bonus", Toy story 2 arrive déjà à posé les bases de son 3è opus qui est sortit soulignons le 11 ans après en 2010 (le destin d'un jouet d'être délaissé lorsque les enfants grandissent). La meilleur suite jamais faite à un film d'animation 5/5 amplement mérité. Le meilleur des 3, à ne rater sous aucun prétexte !!!!!
Spider fan
Spider fan

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 31 critiques

4,0
Publiée le 23/03/2014
Enfin ! Nous n'attendions que Toy Story 2 ! Du début à la fin, le réalisateur nous fournit de bonnes scènes très amusantes !!! Une histoire (encore) très intéressente... On ne s'ennuie pas une seconde, mais je trouve qu'il y a un peu trop de scènes "aidez-moi" ou bien "au secours". Cela m'a paru long et répétitif. Mais sinon, une très bonne suite du 1, drôle et divertissante, comme l'on peut le rêver pour un bon film d'animation !... Ni trop long ni trop court, la bonne longueur. Bon, il n'y a plus qu'a attendre de voir le 3 avec impatience et envie ! Encore un très bon film d'animation, aussi tordant que jamais ! Si vous ne l'avez pas encore regardé, c'est le moment !!!!
Antony.M
Antony.M

Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 642 critiques

5,0
Publiée le 23/07/2015
Une Réussite Total. Aprés un Premier Episode incontournable,les Studios Pixar reviennent pour notre grand plaisir en retrouvant les nouvelles aventures de Woody et de ses amis dans une Suite qui parvient a surpasser son illustre prédécesseur en marquant une nouvelle étape dans l'histoire du cinéma. Pour Commencer les Graphismes sont plus éblouissants que jamais avec une Animation qui devient plus en plus magnifique avec des détails minutieusement soignée et qui servi par la même occasion par une somptueuse BO de Randy Newman qui compose de nouveaux thèmes qui colle a merveille a l'univers de ce deuxième épisode. Ensuite le Scénario est plus Aboutissant en réservant son lot de Péripéties endiables avec des Morceaux de Bravoure plus nombreuses mais pleins de Trouvailles qui donne naissance a des Séquences d'Anthologies qui est parsemer de Références Cinématographiques jubilatoires tout en n'oubliant pas son lot d'Humour et D'Emotion qui sont également au programme. Enfin on retrouve avec joie ces fameux jouets a commencer par le personnage de Woody le Cow Boy dont on parvient a découvrir son mystérieux passé sans oublier le mythique Buzz L'Eclair ainsi que les irrésistibles Monsieur Patate,Bayonne,Rex et Zig Zag qui voient leurs rôles plus approfondies dans cette suite mais qui sont néanmoins rejoint par de nouveaux venus qui viennent enrichir l'univers de Toy Story tels que la charmante et espiègle cow girl Jessie en compagnie de l'adorable cheval Pile Poil mais aussi l’énigmatique et imposant chercheur de trésor qui prend les traits de Papi Pépite en passant par le Terrifiant Empereur Zorg qui viennent compléter cet univers fascinant avec en bonus un Doublage Français et Internationaux toujours aussi excellent. En Conclusion, Toy Story 2 est un classique instantané qui entre au panthéon des meilleurs suites dans l'histoire du Cinéma en étant a la fois Intelligent,Drôle et Émouvant qui parvient a confirmer tout le génie des Studios Pixar et dont les fans du premier Volet sont littéralement combler pour cette véritable pépite d'animation a voir et a revoir.
Vincent L
Vincent L

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 73 critiques

5,0
Publiée le 26/12/2015
2ème volet de cette saga d'animation devenue culte. Cette suite reste, pour moi, encore meilleur que le 1er. Elle garde les ingrédients qui ont fait le succès critique ( et commercial ) du film original, à savoir de l'humour, de l'émotion, une belle musique ( accompagnée d'une merveilleuse chanson ), de l'action et un bon scénario bien mené et bien écrit grâce à des dialogues croustillants et hilarants.. Pourtant, cette suite va encore plus loin dans l'univers et l'esprit de cette fantastique histoire pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le visuel est plus élaboré, plus éblouissant comme on peut l'apercevoir dès l'introduction du film dans laquelle on se retrouve spoiler: dans le monde des jeux vidéos. On remarque d'ailleurs un lien avec l'évolution de notre société spoiler: vers le virtuel. De plus, l'univers s'agrandit, pour nous enrichir et nous captiver davantage car on peut enfin voir l'infâme Zurg, l'ennemi juré de Buzz l'éclair, une sorte de Dark Vador animé.. Mais au delà de l'aspect visuel grandiose, il convient d'ajouter que le film est une réussite totale, ça reste passionnant car on a une avalanche de gags jubilatoires ( ex: spoiler: le «faux» Buzz l'éclair, la gaiëté de Rex, de Bayonne ou même de Zigzag ), dû notamment, entre autres, à ces nouveaux personnages drôles et attachants, comme Pill-Poil, Siffly ou encore l'énergique Jessie.. D'autre part, cette suite essaie intelligemment de nous faire comprendre que, plus un enfant grandissait, plus il oubliait peu à peu son jouet spoiler: pour se consacrer à des activités de «grandes personnes» (les adolescentes qui se consacrent au maquillage par exemple), à tel point d'abandonner son jouet malgré les moments de bonheur qu'il a pu partager avec son «meilleur ami» quand il était petit. Une belle morale que chaque spectateur peut s'identifier, et s'émouvoir en écoutant la divine chanson « When she loved me», dans la scène où spoiler: Jessie raconte son histoire avec son Emilie...
Le Loubar
Le Loubar

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 147 critiques

4,0
Publiée le 11/08/2016
Une excellente suite. John Lasseter nous offre avec Toy Story 2 une suite qui n'a rien à envier à son prédécesseur, et pour cause : le scénario est excellent et palpitant. Là où dans le premier film, c'était Buzz qui avait disparu, ici c'est Woody que la joyeuse troupe de jouets doivent retrouver. J'adore l'idée d'avoir fait kidnapper le cow-boy par un entrepreneur de jouets, ce qui amène le film à critiquer ces entreprises ne pensant qu'à l'argent, et oubliant que les jouets sont avant tout là pour recevoir l'amour des enfants. De plus, alors que le premier volet s'intéressait à l'amour que porte l'enfant pour ses jouets, Toy Story 2 analyse le caractère éphémère des jouets, susceptibles d'être délaissés quand l'enfant s'en lassera. Cela amène à des passages extrêmement touchants, je pense en particulier aux scènes où Woody entre en conflit avec Jessie et Papi Pépite, ces derniers jugeant qu'il est préférable pour un jouet d'être un objet de collection, exposé dans un musée est ainsi éternel (j'adore également l'idée d'avoir introduit Pile-Poil, fidèle destrier de Woody, personnage muet contrairement aux autres jouets ce qui amène plus d'émotion), et aussi à la chanson "Quand elle m'aimait", qui m'a d'ailleurs fait verser une petite larme. Toy Story 2 est vraiment intéressant de ce point de vue là car il comporte un véritable sous-texte qui amène à réfléchir sur le comportement des enfants et le caractère superflu et temporaire des jouets (la scène du cauchemar de Woody, très profonde). De plus, l'univers du film est toujours aussi soigné que le précédent : la débauche de produits dérivés à l'image de Woody, la scène du nettoyeur que je trouvait absolument fascinante quand j'étais petit, l'aéroport, le vide-grenier, ... J'adore également la scène où notre cher Buzz se retrouve dans le rayon du magasin contenant des dizaines d'exemplaires de ce même Buzz, et le moment où il rencontre le Buzz avec la ceinture multi-usages est juste génial car il nous rappelle Toy Story premier du nom de manière comique (le jouet persuadé d'être un ranger de l'espace) comme thématique (le jouet plus "high-tech", surpassant le précédent). L'animation est toujours d'excellente qualité, nous offrant des séquences intéressantes (comme la séquence d'ouverture, peut-être peut-on y voir une critique d'une jeune société de plus en plus tourné vers le monde informatique ?) et même parfois grandioses (la fin du film à l'aéroport). Si je pouvais reprocher une chose au film, ce serait l'écriture des humains qui n'ont aucune autre personnalité que leur fonction : Al est entrepreneur et ne pense qu'au fric, Andy est un jeune enfant qui s'amuse avec ses jouets et est triste quand ils sont abîmés, le nettoyeur nettoie, etc. Mais en même tempos, c'était difficile de développer tous ces personnages dans un film d'1h33 déjà chargé avec les personnages du premier opus ainsi que les nouveaux (Jesse, le chercheur d'or, Pile-Poil, Zorg, Barbie...) donc ce n'est absolument pas un défaut et puis il ne faut pas oublier que le film se nomme "Toy Story" et non pas "Human Story". Toy Story 2 est donc une suite à la hauteur du précédent, offrant des moments drôles et touchants, brassant des thématiques très intéressantes et ayant bercé l'enfance de beaucoup d'entre nous.
AV ciné
AV ciné

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 397 critiques

4,0
Publiée le 06/01/2016
Une très bonne suite du chef-d'oeuvre Toy Story des fabuleux studios Disney-Pixar ! L'histoire est très satisfaisante et l’univers des jouets vivants reste génial ! Woody est toujours aussi sympathique et Buzz l’éclair est encore très bon. Les nouveaux personnages : Jessie, Pile-Poil et Papi Pépite sont satisfaisants tout comme les autres nouveaux jouets, tous les personnages restent vraiment très agréables et très bien élaborés, chaque jouets sont toujours aussi super et très bien faits et les images sont encore très bien conçues ! Les effets visuels restent très bien travaillés et les décors sont toujours aussi convaincants. Le magasin de jouets et l’aéroport sont très appréciables et très bien réalisés tout comme l’appartement de Al et les tenues des personnages sont encore très convaincantes. Tous les objets, équipements et véhicules restent très convenables et l’ambiance est toujours aussi plaisante. Les clins d’œil à d’autres films célèbres sont encore amusants et les gags restent drôles. Les répliques sont toujours aussi correctes et la séquence dans le magasin de jouets est très amusante. Le final à l'aéroport est très plaisant et la scène sur le passé de Jessie apporte de l’émotion, l’aventure de Buzz, M. Patate, Rex, Zig-Zag et Bayonne pour retrouver Woody est entraînante. Une suite donc très réussie ou l'on retrouve tous les formidables jouets que l'on avait adoré dans le fantastique premier film !
Mad Gump 10
Mad Gump 10

Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 716 critiques

4,0
Publiée le 13/11/2015
Bon, je préfère le premier, mais cette suite réussit tout de même à atteindre un bon niveau, explorant de nouveaux thèmes (et c'est une des choses que j'aime le plus dans la trilogie Toy Story : ça pousse la thématique à fond en trois films : le premier pose les bases de l'univers, le second parle de la peur de l'abandon qu'ont les jouets, et le troisième parle de la place des jouets une fois l'enfant passé à l'adolescence), ajoutant d'autres personnages intéressants (même si j'ai jamais été un grand fan de Jessie, gamin comme à l'heure actuelle, sans doute à cause de sa VF), et gardant un humour sympa (avec en prime un "je suis ton père à la Star Wars"... Énorme !) Donc une suite de très bonne qualité, même si dans la trilogie Toy Story, c'est le volet que j'aime le moins.
dougray
dougray

Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0
Publiée le 27/07/2010
"Toy Story" avait été une révolution visuelle et scénaristique, sa suite est encore meilleure ! Et pas seulement au niveau visuel, où les derniers petits défauts des images de synthèse présents dans le premier épisode ont été gommés (les humains sont plus qu'acceptables tout comme le chien), puisque ce 2e épisode est supérieur à tous les niveaux. Sur le plan des personnages tout d’abord, on retrouve avec plaisir les héros du 1er opus dont les rôles ont été développés. On a ainsi droit à un Woody en pleine crise de doute suite à la découverte de son glorieux passé télévisuelle (les extraits de sa série sont de grands moments de nostalgie), un Buzz promu chef de l'équipe de sauvetage, un Rex obsédé à l'idée de vaincre Zurg sur jeu vidéo sans oublier Bayonne, Zig-Zag et Monsieur Patate. Quant aux nouveaux, ils sont franchement réussis avec la cowgirl Jessie pleine d'énergie (Barbara Tessier à la VF), le gentil cheval Pile-Poil, le trouble Papy Pépite (l'excellent Dominique Paturel), le méchant collectionneur Al (inévitable Jacques Frantz) ainsi que l'apparition surréaliste de l'Empereur Zurg. "Toy Story 2" est également supérieur sur le plan de la mise en scène avec des séquences plus travaillées (voir les scènes dans l'ascenseur ou dans l'aéroport), un rythme beaucoup plus soutenu (pas une minute à jeter), une avalanche de gags et de dialogues hilarants (le clone de Buzz en référence au 1er épisode, la visite du magasin de jouets par Barbie hôtesse, le retour des aliens verts de Pizza Planet sans oublier un bêtisier final très amusant...), des références en pagaille ("Star Wars", "Jurassic Park"...). L'intrigue est également plus développée avec d'un côté la "renaissance" de Woody qui se découvre une nouvelle famille et, de l'autre, l'opération de sauvetage de ses amis. Enfin, le film ne se limite pas à une succession de gags puisqu'il s'intéresse au rôle véritable des jouets (objet de divertissement ou pièce de musée), enfonce le clou de la peur de l'abandon (le traumatisme de Jessie) et évoque déjà le futur des jouets quand Andy aura grandi (esquissant ainsi un 3e épisode qui aura du mal à être aussi réussi). En bref, "Toy Story 2" est sans doute l'un des meilleurs dessins animés Pixar (avec "Monstres et Cie") et devraient encore plus empêcher les enfants de se séparer de leurs jouets !
B-Lyndon
B-Lyndon

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 44 critiques

5,0
Publiée le 01/09/2012
Faire une suite supérieure au premier opus ? C'est le pari de ce film délirant et survitaminé, et il est réussi. Humour, action, développement des personnages, tout est réussi et multiplié par deux. Le divertissement est parfait : Ici, une traversée de route prend des allures de gigantesques morceaux de bravoure. Marcher dans un buisson est aussi dure que d'affronter la jungle amazonienne et se promener en voiturette en évitant des balles rebondissantes revient échapper à une pluie d'astéroïdes vous prenant pour cible. Au delà de l'incroyable absurdité de ces scènes, on suit l'action les poings serrés et les zigomatiques explosées. Car côté humour, c'est au sommet. Les références pleuvent. Le scénario multiplie envolées scénaristiques folles et courses poursuites parfaitement réglées. Et parfois, dans tout cela se dessine quelques esquisses mélancoliques : dans la tête d'un jouet (qui gagnent d'ailleurs en profondeur psychologique) s'illustre la crainte du noir d'une poubelle et l'abandon, terrible cauchemar pixarien. Emouvant et jouissif.
Chris46
Chris46

Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 947 critiques

4,0
Publiée le 12/09/2014
Deuxième volet de la saga " toy story " . Woody le cowboy est un jour kidnappé par un collectionneur de jouet . Celui ci veut revendre Woody a prix d'or a un musée de jouet ancien situer a Tokyo . Buzz l'éclair , zigzag , rex et les autres jouets se lance alors dans une grande aventure a la recherche de Woody ... Ce second opus est une suite réussit . On retrouve l'esprit du premier volet . Les personnages sont toujour aussi délirants . On retrouve avec grand plaisir toute la clique du premier volet ( Woody , buzz , zigzag , rex , monsieur patate .... ) . De nouveaux personnages délirants font leur apparition pour notre plus grand plaisir ( l'empereur zurg , barbie ... ) et viennent enrichir l'univers de toy story . L'animation est toujour aussi réussit . Il y a eu 4 ans d'écart entre le premier et le deuxième volet et l'amimation a donc évoluer et est donc plus réussit . On ne s'ennuie pas une seconde dans cette nouvelle aventures ou nos jouet préférer vont être embarquer dans de nouvelles mésaventures délirantes pour aller délivrer Woody qui a été kidnapper par un collectionneur de jouet . Un film remplit d'humour avec son lot de gag délirants et de répliques hilarantes , d'aventure et d'action . Le film contient des clins d'oeuil sympa a quelques films cultes comme star wars ou jurassic park au travers de quelques parodies hilarantes . On passe un très bon moment.
Walter Mouse
Walter Mouse

Suivre son activité 392 abonnés Lire ses 417 critiques

5,0
Publiée le 30/08/2012
Toy Story 2 est comme je le disais dans ma précédente critique, une suite qui ne trahit pas le premier et qui se montre toute aussi convaincante, peut-être même un poil mieux. L'animation a fait un grand pas! On le remarque dès le début! Les couleurs sont beaucoup mieux, les décors, les personnages, tout est beaucoup plus détaillé, et les animations se sont beaucoup améliorées! Aujourd'hui, on est un peu choqué au début car on est habitué à mieux de nos jours mais ça reste très agréable à l'oeil! Niveau musique, Randy Newman frappe encore très fort! Les chansons sont magnifiques! Celle de Jessie est très touchante! Les thèmes sont très bons! Super musique! Niveau scénario, les questions des jouets sont encore plus poussées que dans le premier, Pour combien de temps, je vais rester avec Andy? Que se passera t-il quand il voudra plus de moi? Ça offre des moments vraiment très forts dans le film! L'histoire est donc plus poussée et possède plein d'action! L'humour est là et fait mouche à chaque fois! On a droit comme dans le premier à des répliques très bonnes et PLEIN de références à d'autres films comme " Rends-toi Buzz! "-" Jamais je ne me rendrai, vous avez tué mon père! "-" Non Buzz! Je suis... ton père! "-" Non!!!!!! " ou même des bruitages issus de Star Wars comme au début du film! Les personnages sont toujours aussi géniaux! Jessie est vraiment super! Buzz et Woody sont toujours au top! Le seul défaut du scénario, c'est qu'il y a encore plus de scènes un peu coconnes qui viennent un peu gâcher le rythme du film. Mais heureusement, c'est un détail, rien de plus. Les doublages français sont encore d'excellente qualité! Jean-Philippe Puymartin et Richard Darbois sont toujours là et toujours autant à l'aise dans leurs personnages, Barbara Tissier vient compléter le casting et est elle aussi géniale! Chance, tous les anciens doubleurs sont là! Toy Story 2 arrive donc largement à ne pas trahir son aîné, vivement le 3!
Les Razmottes
Les Razmottes

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 675 critiques

5,0
Publiée le 16/09/2017
Un chef d'œuvre qui entre au panthéon des meilleurs suites dans l'histoire du cinéma en étant à la fois intelligent, drôle et émouvant avec un scénario original et bien écrit, des dialogues croustillants et hilarants, des décors réussis et des personnages attachants et intéressant notamment Jessie, Woody, Buzz et Pile-Poil.
Nicolas V
Nicolas V

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 259 critiques

4,0
Publiée le 21/04/2017
Le premier Toy story était une prouesse technique incomparable et inédite au cinéma. La suite de cette aventure de jouets est à la hauteur des attentes. Visuellement, le spectacle est assuré. Les animations sont fluides, l'action est palpitante, le scénario surprendra les petits et grands. Le studio Pixar continue de parsemer un humour toujours aussi efficace dans ses films. Les personnages sont toujours aussi drôles et attachants. Cette suite réussi haut la main de divertir autant ( voir plus ) que le premier opus.
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 663 critiques

4,0
Publiée le 19/09/2016
Film très drôle, dépassant le premier volet qui avait déjà mis la barre très haut. Adulte comme enfant, le film est tout public. Les personnages sont drôles et toujours aussi attachants. Les nouveaux personnages sont intéressants (Jessie, Zorg, Pile-Poil et Papy Pépite). L'histoire est pleine de gags et on ne s'ennuie jamais. Les gags et références sont très drôles. Le doublage et l'animation sont toujours d'excellente qualité. Pixar prouve une fois de plus que les studios sont révolutionnaires pour l'industrie du cinéma.
Papy J
Papy J

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 109 critiques

5,0
Publiée le 19/07/2016
Toy Story 2 !! 3ieme long-métrage d'animation du studio à la lampe ainsi que la suite de leur premier succès qu'était le premier. Quand on était gosse, on inventait 1001 histoires avec nos jouets mais eux aussi on de quoi raconter ! Si le premier parlait du remplacement, celui-ci parle la postérité d'un jouet ! Woody : Notre vaillant cow-boy est cette fois-ci au centre de l'histoire alors que dans le premier il n'était que co-protagoniste. Ce n'est pas la jalousie de se faire remplacer qui l'inquiète à présent, ce qu'il va connaitre est cette question que tout jouet se pose "Que deviendrai-je lorsque mon propriétaire grandira". Normalement, ça ne le préoccupe pas plus que ça car il est conscient de ce problème et c'est pour ça qu'il profite de chaque moment même si ça l'effraie bien encore. C'est surtout à nos nouveaux personnages qu'il devra leur expliquer ! Jessie : Cow-girl venant de la même gamme de jouet que Woody venant lui-même d'une ancienne série télé. Cet élément met un cas que je développerai plus tard. Jessie était comme Woody, aimée par sa propriétaire mais au contraire de ce dernier fut abandonnée. Elle n'a plus d'espoir d'être adorée à nouveau et surtout elle est claustrophobe. En effet, longtemps elle a été placée dans un coffre sans chance d'en sortir, pour un jouet c'est un sacré traumatisme. Nous retrouvons sans problème tous les personnages du premier toujours en forme ! Même si Buzz est un peu mis en arrière, il a toujours ses bons moments ! Papy Pépite : Antagoniste du film, il est l'exemple des jouets qui n'ont pas eu la chance d'avoir eu un enfant. Voulant être reconnu, il a cette chance en devenant une pièce de musée où tout le monde le verra et l'appréciera. Mais pour ça, Woody doit faire parti du voyage et c'est là que se déroule un combat idéologique de jouet : l'un prone le Carpe Diem (Woody) profitant du jour présent et l'autre prone le Carpe Tempus (P.P) qui profite du temps donné puisqu'il sera exposé pour la postérité. Sauf que l'idéal de Woody est plus loyal car il reste fidèle à son propriétaire et à sa tache de jouet qui est de l'amuser alors qu'exposer dans un musée n'apportera rien de cela. Jessie sera entre le Carpe Tempus car ça lui permettra de ne plus être dans un coffre mais quand Woody lui promet qu'elle pourra être plus heureuse tout en rendant heureux quelqu'un, elle n'hésite pas une seconde. Je vais revenir au fait que Woody soit une ancienne star de télévision, ça met en contexte la catégorie des jouets de collection ultra rare valant des millions face aux jouets en série, comme Buzz, pour seulement quelques dizaines de dollars. Ca peut remettre en question le cosmonaute qu'il n'est pas aussi unique que ça mais il sans fiche royalement car il est unique pour Andy tout comme Woody. Animation : De grands progrès sont très vite visible ! L'animation autant des jouets que des humains est plus fluide, les humains ressemblent à des humains même si pour les figurants il y a encore du boulot à faire, les décors sont plus vastes avec des textures plus soignées. Musique : On retrouve toujours le thème général et un remix de "Je suis ton ami" mais le style va se généraliser vers un style far-west pour montrer l'aspect oldschool de Woody se dirigeant vers un ton plus épique vers le climax. Mention spéciale à la chanson "Quand elle m'aimait" montrant bien la détresse de Jessie qui vous tirera facilement une petite larme. En terme de décors, pas grand chose à dire sauf que c'est plus palpable et réaliste avec les nouveaux environnements. Emotions : De la joie, des pleurs et un humour qui fonctionne au poil enchainement jeux de mots en rapport avec le jouet, des réflexions cynique de Bayonne et Patate ou encore des situations comme la fameuse course-poursuite avec le Pizza Planet. Petite mention à la petite allusion sous-entendu de notre cher Buzz et ses ailes spoiler: érectionnelle ! Avis Personnel : On retrouve le même casting de voix qui fait chaud au coeurs avec Barbara Tissier pour Jessie. Et de nature, je déteste l'univers de Star Wars et ses références mais c'est bien la seul fois où je rigole face à une parodie de "Je suis ton père". Conclusion : Première suite de Pixar et c'est un chef-d'oeuvre alors que chez Disney, c'est la misère à côté. Il reste encore un épisode de notre fabuleuse série "Toy Story" en liste, ne le manquer pas et dès qu'il sortira : Filez comme le vent à la Pil-Poil !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top