Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Filles du Docteur March
    note moyenne
    4,0
    1439 notes dont 157 critiques
    répartition des 157 critiques par note
    28 critiques
    57 critiques
    44 critiques
    17 critiques
    9 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Les Filles du Docteur March ?

    157 critiques spectateurs

    Judge Rotkopf
    Judge Rotkopf

    Suivre son activité 1 abonné

    2,5
    Publiée le 2 janvier 2020
    Le film n'a pas réussi à me captiver malgré son ambiance (costumes et décors) et le casting. Les histoires proposées pour chacune des sœurs ne sont pas d'un grand intérêt, à part celui de Jo qui veut s'affirmer en femme indépendante. Le long métrage de 2h14 est très long pour le peu d'événements racontés. Les autres personnages sont assez archétypaux, et ne proposent pas de réels évolutions au cours du récit. On a du mal à s'y attacher ou de s'y identifier.
    dragonfly_
    dragonfly_

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 31 décembre 2019
    Œuvre considérée comme ringarde par les plus jeunes d’entre nous (moi compris), Greta Gerwig fait de cette nouvelle adaptation des "Filles du Docteur March" une œuvre profondément contemporaine. Une vraie réussite. Bien qu’il soit une adaptation, le film possède un solide scénario, très bien écrit. La narration est de plus renforcée par un bon montage et notamment la superbe photographie de Yorick Le Saux qui tous deux, permettent de distinguer facilement les deux périodes auxquelles se déroule le film. Tantôt grisâtre pour décrire la période racontée présentement, tantôt lumineux et coloré pour raconter une histoire passée, le film jongle parfaitement bien entre deux époques et deux humeurs. Cette impression est donc renforcée par le montage, souvent réalisé en symétrie ou miroir, rappelant chacune des époques racontées. Le procédé est très bien maîtrisé et permet de jolis plans et transitions fluides. Tout le film rappelle cet aller-retour entre passé et présent, entre souvenirs et désillusions. Là est la vraie force du scénario, qui parvient à conter une histoire authentique et sincère autour de très bons personnages (féminins), superbement présentés. Une histoire sincère et progressiste, toujours de bons sentiments, comme l’importance de la famille, l’émancipation des femmes ou encore trouver sa voie dans la vie. Des thèmes intemporels racontés avec brio et sans simagrée. On sent un fort dévouement et un profond respect de Gerwig pour ses personnages et leurs péripéties. La réalisatrice s’entoure d’ailleurs d’un superbe casting, Saoirse Ronan en tête et meneuse de troupe. Toujours aussi investie et géniale, cette dernière porte le film sur ses épaules et livre une interprétation soignée et énergique de Jo March, qui refuse les conventions établies par la société. On retiendra aussi la performance remarquée de Meryl Streep en tante rabat-joie. Mais aussi, les performances justes de Florence Pugh et la jeune Eliza Scanlen. Le film s’avère touchant et émouvant tout du long (les scènes entre Jo et sa sœur Beth sont très bouleversantes) durant lequel Gerwig propose une mise en scène maligne et efficace (superbe plan d’ouverture). La musique d’Alexandre Desplat, en toute discrétion et légèreté, vient ajouter encore plus de cachet à une adaptation parfaitement réussie de l’œuvre de Louisa May Alcott.
    Adelme d'Otrante
    Adelme d'Otrante

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 192 critiques

    2,0
    Publiée le 4 janvier 2020
    J'attendais avec une certaine impatience le second film de Greta Gerwig qui m'avait enchanté avec son "Ladybird" la plaçant directement sur la carte du spleen adolescent entre Gus Van Sant et Larry Clark. Et quelle déception avec cette adaptation poussiéreuse d'un roman déjà bien ringard à la base. Je ne m'attendais pas à un tel classicisme de sa part, seule la déconstruction de l'oeuvre est louable, je la voulais sur le terrain de Sofia Coppola, je l'ai eu sur celui de Paul Thomas Anderson, celui de la naphtaline et du passéisme à tous les étages. Surlignée en permanence par une musique omniprésente l'émotion étouffe avant de naître, un casting féminin pourtant brillant au service d'un film rétrograde.
    Jean-François Demeyère
    Jean-François Demeyère

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 4 janvier 2020
    Les filles du docteur March est un film magnifique, remarquablement bien distribué et dirigé, le scénario est haletant, la photographie exceptionnelle. Saoirse Ronan, qui joue le rôle de Joe March, est l'une des plus époustouflantes actrices de sa génération, pleine de sensibilité, d'énergie vraie et d'intelligence. Elle égale Meryl Streep en talent, qui elle aussi est impressionnante dans ce film. Nous sommes émus, nous rions, nous pleurons tout au long des "Quatre filles du docteur March". Le film est trop bien produit, trop bien léché, trop propre et feel good pour être considéré comme un chef d'oeuvre absolu, mais il s'en approche. Courez le voir !
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 458 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2020
    Commençons l'année 2020 avec Les Filles du Docteur March. Je n'ai jamais lu le roman de Louisa May Alcott (Les Quatre Filles du docteur March paru en 1868) et je n'ai qu'un très vague souvenir du dessin-animé que je regardais étant enfant. Ceci étant, je dois bien avouer que cette énième adaptation du roman de Louisa May Alcott est une belle réussite. Le film est très bien réalisé, très bien interprété par les nombreuses actrices (Saoirse Ronan en tête) et l'histoire est très plaisante à suivre. Le film ne manque pas de moments d'émotion et les décors et costumes sont très réussis. Un film fort sympathique donc qui permet de nous mettre tout doucement dans le bain de cette nouvelle année cinématographique.
    gene B.
    gene B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 28 critiques

    2,5
    Publiée le 5 janvier 2020
    Film long et limite ennuyeux, trop d'aller retours entre passé et présent. On y perd en émotion. Décevant.
    Benoit Verguin
    Benoit Verguin

    Suivre son activité 1 abonné

    2,5
    Publiée le 1 janvier 2020
    Si l’on ne connaît pas l’histoire, on se perd dans les flash-back dès le début du film et certaines longueurs. Très peu de musique. Sinon de très bons acteurs et très bien joué
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2434 abonnés Lire ses 1 403 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2020
    « Les Filles du Docteur March » en étant adapté par Greta Gerwig, gagne sans doute un dépoussiérage salutaire avec une touche de modernisme bénéfique qui nous renvoie à une problématique très actuelle, mais paradoxalement devient aussi un film plus formaté que son très beau « Lady Bird » dont le travail était alors plus personnel et original. Et cependant, ce qui surprend et retient l’attention dans cette énième adaptation du roman de Louisa May Alcott, se situe dans cette chronologie où l’on fait des bonds en avant et en arrière, où les situations se répètent, se succèdent voire se mélangent à travers le temps, en donnant l’impression de vivre plusieurs époques confondues, ce qui permet de saisir de plein fouet l’évolution de chaque fille, tant du point de vue de l’affirmation du caractère que de la psychologie féminine... On sent poindre l’effervescence, la détermination, ou alors la soumission, voire la résignation selon le personnage de Jo, de Amy, de Meg ou de Beth, pourtant moins représentée ! Chaque actrice y met une énergie très (presque trop...) convaincante, à commencer par Saoirse Ronan elle-même ou encore Florence Pugh, tout comme le jeune Timothée Chalamet, à nous donner le tournis quelquefois. Toute la place de la femme, son rôle et son destin à cette époque, est un aspect d’ailleurs bien mis en évidence et analysé avec justesse comme il se doit. De même que le thème de la sortie de l’adolescence et le glissement vers le monde adulte, est ici abordé avec tact, subtilité et intelligence, un peu comme dans « Lady Bird », histoire sans doute encore plus axée dans cette démarche ! Alors cette romance aura évidemment tout pour plaire, si ce n’est qu’en ayant justement toutes les caractéristiques de l’adaptation d’un roman, on perd à fortiori l’idée de la découverte et de la surprise, d’autant plus que l’ensemble baigne dans la bonne humeur à souhait avec musique et très belles images en prime, pour bien marquer les esprits, en confirmant cette fois les intentions plus sages de la réalisatrice. Un bon moment, une photographie élégante et de qualité, avec des lumières, des décors et des costumes superbes sans pour autant atteindre la puissance et la profondeur que l’on espérait.
    Tiphaine D.
    Tiphaine D.

    Suivre son activité 30 abonnés

    2,5
    Publiée le 5 janvier 2020
    Déçue par cette adaptation qui ne rend pas justice aux personnages, notamment à Jo dont l'histoire d'amour avec le professeur Baer est bâclée. C'est ce qui m'a le plus frappée : Jo n'aurait pas imaginé tomber amoureuse, car la romance ne fait pas partie de ses préoccupations premières, cet amour lui tombe dessus lorsqu'elle rencontre et apprend à connaître ce professeur avec lequel elle a des discussions intellectuelles sur la littérature, l'écriture, la politique... Par ailleurs, j'ai trouvé dommage de ne pas avoir casté une actrice plus jeune pour jouer Amy au début de l'histoire car malgré les tresses et les jupes courtes, Florence Pugh ne m'a pas convaincue en gamine colérique et têtue. Enfin, les trop nombreux flashback sont extrêmement perturbants, même lorsque l'on connaît l'histoire par cœur. Lorsque Beth meurt, notre émotion suite à sa mort est immédiatement balayée car on la retrouve immédiatement lors d'un flashback qui nous montre le mariage de Meg.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 593 abonnés Lire ses 3 170 critiques

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2020
    Le monde avait-il besoin d'une nouvelle adaptation de Little Women (c'est vrai que Petites femmes, cela ne sonne pas très bien en français) ? Pas sûr, après notamment les versions de George Cukor et de Mervyn LeRoy (ah, Liz Taylor !) mais avec Greta Gerwig, un beau coup de pinceau était à prévoir et le jeu en valait peut-être la chandelle. En définitive, pas autant qu'espéré, dans un film dont la modernité a voulu s'exprimer principalement dans son architecture narrative qui fait passer sans cesse et sans transition, d'une époque à une autre (distante de 7 ans mais personne ne semble vieillir, bizarrement). L'autre ajout, plus convaincant, est dans le personnage central, apprentie romancière, qui permet à la réalisatrice de donner une bonne idée de la place de la femme, pendant et après la guerre de Sécession (par ailleurs assez peu présente). Un volet féministe qui sonne juste et qui donne un peu de densité à ces belles et courageuses sœurs sourire (ou soupir, selon les événements). La dernière partie des Filles du docteur March joue enfin frontalement la carte du romanesque, sans arrière-pensée, et le film finit ainsi en beauté, effaçant quelque peu les réticences que l'on a pu ressentir auparavant. Assurément, l'interprétation haut de gamme participe du fait que le temps ne semble pas si long. Difficile de ne pas mettre en avant Saoirse Ronan mais Florence Pugh, avec un rôle moins valorisant, n'est pas loin de l'égaler. Quant au charme d'Emma Watson, il est intact. Il y a aussi un français qui brille dans le film : non pas Louis Garrel, simple faire-valoir, mais Alexandre Desplat dont la musique parvient à s'inviter de manière très prégnante, sans pour autant paraître envahissante.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 568 abonnés Lire ses 1 083 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2020
    Greta Gerwig, auréolée du succès critique et public quelque peu exagéré de son premier film « Lady Bird », nous revient avec une nouvelle adaptation d’un roman très connu de Louis May Alcott, « Les Quatre filles du Docteur March ». On sent dans chaque aspect de cette relecture le besoin de rendre le récit moins poussiéreux et conventionnel et surtout de l’actualiser à l’heure où l’émancipation féminine est à l’ordre du jour comme jamais auparavant. Elle y parvient relativement bien en faisant ressortir la condition de ces jeunes filles à l’heure de la Guerre de Sécession ainsi que leurs aspirations personnelles dans une société où prédominent le mariage et la tradition de la femme au foyer. Même si le dénouement retombe dans la bienséance ayant cours à l’époque, ce qui semble d’ailleurs plus réaliste mais moins téméraire, il manque de points de vue contraires faisant comprendre la dure réalité de l’époque (hormis la tante et l’éditeur). Tout cela reste donc bien gentillet et presque à l’eau de rose. On est loin, très loin, de « Les Liaisons dangereuses » par exemple pour ce qui est du pouvoir exercé par la femme dans une époque qui ne le permet pas. Gerwig a donc choisi de rester relativement sage et fidèle au matériau original. On suit les pérégrinations de ces quatre sœurs avec intérêt mais sans réelle passion, il faut le dire. Et le scénario (ou le montage ?) met en avant deux d’entre elles laissant les deux autres de côté, ce qui déséquilibre quelque peu le récit. Pourtant il y a un beau travail sur l’image et la mise en scène. Le rendu des couleurs automnales est magnifique tout comme le soin apporté aux costumes et à la décoration des intérieurs. Et la caméra de Gerwig est tout sauf statique ce qui rend « Les filles du Docteur March » en perpétuel mouvement surtout que le montage est plutôt alerte. Sur ce point, c’est assez réussi et cela enlève le côté académique et poussiéreux tant redouté pour ce genre de productions. Mais attention, encore une fois, ce n’est pas non plus le « Roméo et Juliette » de Shakespeare revisité en mode rock’n roll par Baz Luhrmann, pour citer un auteur dont on parle dans le film. En dehors de ces menus défauts et qualités, « Les filles du Docteur March » souffre de deux défauts qui l’empêchent clairement d’être une excellente adaptation. D’abord et surtout, le choix de cette chronologie faite de flashbacks incessants et très mal délimités dans le temps. Avec comme effet de nous faire perdre le nord puis de désamorcer tout semblant d’émotion. Au début, on se dit que cela a été décidé de façon à ce que chaque scène du passé réponde à une du présent au sein du long-métrage. Au vu du résultat final, on trouve cela plutôt gratuit et ça n’apporte rien d’autre que la confusion pour le spectateur. Ensuite, l’énergie développée par ces jeunes filles vire parfois à l’hystérie. On a du mal à saisir ce que chacune dit au gré de dialogues débités en même temps et d’un perpétuel mouvement général usant sur le long terme. Au final, cette nouvelle mouture n’est pas désagréable et a le mérite de montrer encore une fois le talent du jeune Timothé Chalamet, encore plus que de ses partenaires féminines, mais reste imparfaite. Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 350 abonnés Lire ses 2 132 critiques

    3,0
    Publiée le 4 janvier 2020
    Une fois de plus, voici un film qui aurait pu être magnifique si on avait mis un gros bémol sur une musique par trop présente et, surtout, si la réalisatrice ne s'était pas cru obligée de martyriser la conduite du récit afin de faire plus moderne. Et c'est ainsi qu'on n'arrête pas de passer d'une époque à l'autre, au point que, toutes les 5 minutes, on se demande si le projectionniste n'a pas fait une inversion de bobine. Eh ben non, car, à l'époque des projections en numérique, il n'y a plus de bobines ! En tout cas, le résultat est qu'on se retrouve complètement perdu, par exemple en voyant apparaître Amy dans la maison familiale alors qu'on vient de nous dire qu'elle était en Europe. Je sais bien que les réalisateurs sont persuadés que les spectateurs du 21ème siècle sont très intelligents au point de suivre sans aucun problème ces aller-retours dans le temps qui ne sont jamais annoncés et qui ne sont, du moins dans ce film, presque jamais explicités par des détails dans l'habillement ou la coiffure, mais à la façon extrémiste pratiquée dans ce film, je n'avais jamais vu. Et c'est vraiment dommage, car la fin du film durant laquelle il n'y a pas de flashback ou de flashforward donne une idée de ce qu'aurait pu être le film sans le côté prétentieux du choix fait par la réalisatrice : superbe, émouvant. Quel dommage ! D'autant plus que la distribution est exceptionnelle avec surtout les prestations de très haut niveau de Saoirse Ronan (Marie Stuart, dans "Marie Stuart, reine d'Ecosse") dans le rôle de Jo et Florence Plugh (L'extraordinaire Katherine de "The young lady") dans le rôle d'Amy.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 699 critiques

    3,5
    Publiée le 1 janvier 2020
    Enième adaptation du roman de Louisa May Alcott paru en 1868, ce drame réalisé par Greta Gerwig sur la vie d'une famille composée de quatre filles et se déroulant pendant la guerre de Sécession possède un charme évident. Le casting global est vraiment excellent avec en tête le rôle de Joséphine "Jo" March interprété par une Saoirse Ronan éblouissante d'énergie, de talent et de caractère. Le choix de rompre la chronologie des événements et de faire beaucoup d'aller-retour présent-passé déroute un peu au départ quand on ne connaît pas bien les personnages, mais finalement, petit à petit, la magie opère et l'émotion est tout de même au rendez-vous. Un film plutôt bon rempli d'amour, de générosité, de bienveillance et d'humanité : il y a pire pour commencer la nouvelle décennie ! Site www.cinemadourg.free.fr
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 2 456 critiques

    2,0
    Publiée le 6 janvier 2020
    C'est bien fait, c'est beau, mais qu'est ce que c'est plat! A être trop lisse et propre sur lui, le film fini par manquer d'intérêt et nous ennuyer.
    Les choix de pauline
    Les choix de pauline

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 96 critiques

    4,5
    Publiée le 4 janvier 2020
    Excellent dans son genre. c'est à dire un beau film familial et populaire rehaussé par le jeu intense et piquant de tous les acteurs. Une mention spéciale à Saoirse Ronan et thimotee chalamet qui sont formidables et donnent de la profondeur et un charme fou à cette histoire classique. La réalisation est vive, expressive et attachante. Une très belle réussite à voir en famille.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top