Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Lolita
note moyenne
4,0
3447 notes dont 238 critiques
33% (79 critiques)
38% (90 critiques)
15% (35 critiques)
10% (23 critiques)
4% (10 critiques)
0% (1 critique)
Votre avis sur Lolita ?

238 critiques spectateurs

Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,5
Publiée le 02/03/2014
"Comment a-t-on osé faire un film de Lolita ?" Kubrick éleva l'âge de Dolores "Lolita" Haze de douze à quatorze ans mais parvint à déjouer la censure tout en réalisant un film érotique et obsessionnel et fit de Lolita est excellent drame, non dénoué d'humour (noir et parfois cynique). La grande force de Kubrick est là, il ne montre rien, mais on comprend tout, en plus d'être très bien mis en scène, c'est brillamment adapté et écrit, de manière très subtile. Sue Lyon dans le rôle-titre est époustouflante, tout comme James Mason en universitaire quinquagénaire tombant amoureux de Dolores tout en étant poursuivie par sa mère ! Le film passe brillamment de la farce à la tragédie (et vice-versa), comme en témoigne cette superbe scène d'ouverture. L'atmosphère est toujours envoutante, et si comme moi on n’a pas lu le livre, le suspense est présent tout comme le déroulement avec parfois inattendus péripétie. Un grand film signé Stanley Kubrick, l'un de ses meilleurs, intelligent, subtile et captivant.
LeddyZ
LeddyZ

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 67 critiques

4,0
Publiée le 06/09/2013
Stanley Kubrick réalisa avec Lolita une oeuvre fascinante, car osée, tragique et burlesque à la fois. En effet, le film est profondément dérangeant par l'histoire qu'il relate, celle d'un homme mûr fou amoureux d'une jeune adolescente, à tel point qu'il serait prêt à tuer pour rester à ses côtés. Par ailleurs, si Lolita est un drame, on y trouve plusieurs scènes à fin comique qui font mouche, et c'est là que le long-métrage subjugue: le réalisateur est parvenu avec brio à façonner des ambiances antagonistes dans un même film et le résultat est stupéfiant. Kubrick, comme toujours, a choisi avec attention et exactitude ses acteurs: James Mason incarne de manière brillante l'amoureux possessif, Sue Lyon interprète quant à elle magnifiquement Lolita, mais c'est surtout Peter Sellers qui excelle à mon sens, irrésistible en journaliste délirant et mystérieux (il conservera le même jeu déjanté dans Dr Folamour). Lolita est un long film, un peu trop même, si bien qu'il peut arriver que l'on décroche de temps à autre. Cependant, cette oeuvre ne fait aucunement tache dans la filmographie du génie Stanley Kubrick et demeure un classique indémodable, intelligent et troublant.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 271 critiques

4,0
Publiée le 27/12/2013
S. Kubrick s'empare du célèbre roman de V. Nabokov en adaptant "Lolita". Drôle par son cynisme, délicat par son érotisme, et plus dramatique en évoquant la jalousie, le film possède une richesse de tons et de thèmes qui le fait devenir singulier. Fascinant sur un bon nombre de points, notamment dans le portrait de Humbert (remarquablement joué par J. Mason), homme naïf et minable, et dans le mystère qu'il apporte sur le personnage de Claire Quilty, dont les apparitions sont rares mais déterminantes. Quant à Lolita, sa figure laisse plus de questions que de réponses. Fille libertine, rebelle, manipulatrice, ou tout simplement normale? Kubrick joue continuellement avec cette problématique en ayant lui-même une certaine admiration devant ce personnage, mais aussi pour Sue Lyon absolument époustouflante. Et sans une dernière partie moins enlevée, nous parlerions certainement d'un chef-d'œuvre.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 1 074 critiques

4,5
Publiée le 19/04/2014
Un drame subtil et intelligent de Stanley Kubrick, adapté du célèbre roman de Vladimir Nabokov, qui possède une richesse de tons et de thèmes impressionnante, rendant la réalisation tout à fait singulière. Le réalisateur, encore une fois en véritable virtuose, nous offre une mise en scène parfaite, soulignée par des interprétations choisies avec soin : James Mason incarne brillamment l'amoureux possessif, Sue Lyon interprète, quant à elle, magnifiquement le personnage de Lolita, et surtout, Peter Sellers se révèle irrésistible en journaliste délirant et mystérieux. Une œuvre fascinante car tout aussi délicate, osée, dérangeante, tragique, que cynique et burlesque !
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 713 critiques

4,0
Publiée le 15/12/2017
Réalisé par Stanley Kubrick en 1962, ce film en N&B a certes quelque peu vieilli, mais la qualité du casting et de la direction d'acteurs font de cette romance un pur bonheur. Tiré d'un roman de Vladimir Nabokov, le scénario de Stanley Kubrick donne à ce drame une atmosphère trouble et captivante. Il nous conte une histoire passionnelle et torturée. La qualité de l'interprétation apporte beaucoup à la beauté de ce film : Peter Sellers est fantastique dans le rôle délicat et ambigu de l'écrivain Clare Quilty. Pour son premier film, la jeune Sue Lyon, alors âgée de 16 ans, est on ne peut plus impressionnante dans son personnage d'effrontée et libertine. Quant à James Mason, il est sublimement efficace dans le premier rôle.
Luc G.
Luc G.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 105 critiques

4,0
Publiée le 21/02/2019
Un film malaisant à regarder. Même si le fait d’assister à l’abus d’une adolescente par un homme d’âge mûr sans scrupule est intolérable en soi, on réussi tout de même à nous garder bien calé dans notre fauteuil. Est-ce dû au voyeurisme primitif qui nous habite ou au talent de Stanley Kubrick? Je préfère opter pour la seconde option. En ouvrant le film avec la conclusion, le réalisateur met le spectateur dans un état distancié pour entreprendre le flashback dune durée de plus de deux heures. En le ponctuant de quelques numéros de slapstick, comme par exemple celui où deux personnages parviennent difficilement à ouvrir un lit de camp transportable, il désamorce la cruauté de l’histoire. La direction d’acteur contribue également à rendre le tout plus digeste. James Mason joue par moment comme Cary Grant dans un film d’Hitchcock, l’ado aguichante de Sue Lyon est caricaturale à souhait et le personnage de Peter Sellers est un électron libre ahurissant. Mais cela n’enlève rien à la gravité de la situation. Dans cette chasse à la jeune chaire, ce sont les deux vieux pervers qui finiront soit avec une demi douzaine de projectiles dans la carcasse ou au fond d’un cachot pour plusieurs années. Tant pis pour eux. L’intégrité d’un enfant c’est sacré. Et puis on a droit à un happy end! Malgré la perte de sa mère, Karin trouvera le bonheur auprès d’un jeune homme sain d’esprit de qui elle tombera enceinte. En plus, elle pourra toucher un peu d’argent de l’héritage pour subvenir aux besoins de la famille. Un bon film finalement !
Moorhuhn
Moorhuhn

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 573 critiques

4,0
Publiée le 25/04/2011
J'avais déjà vu le remake de Lyne qui était assez bon mais là autant dire que je préfère largement l'original qui évite de sombrer dans la vulgarité et joue beaucoup sur la subtilité. ( Attention la critique suivante risque de révéler des moments-clé de l'intrigue) Si Lolita est le Kubrick qui me plait le moins j'ai quand même été remué par ce film. Tout d'abord je voudrais aborder l'aspect technique. Même si on a connu un Kubrick plus inspiré derrière la caméra, la mise en scène de Lolita reste de toute beauté. Entre travellings et plan-séquences soignés, nous sommes gâtés. Chaque cadrage, chaque plan est étudié minutieusement et le tout est sublimé par une photographie, encore une fois, à tomber par terre, un Noir & Blanc somptueux est utilisé en guise de douceur pour la rétine. Le scénario du film est également un modèle de maîtrise. Si le sujet semble être aseptisé par rapport au roman ( Le code Hays était encore en vigueur), force est de constater que Kubrick tourne ça en son avantage en proposant une oeuvre qui se base avant tout sur la subtilité et joue volontiers sur l'ambiguité des personnages et des relations entre eux, en particulier bien entendu la relation Lolita-Humbert. Les personnages du film sont très intrigants et d'une profondeur remarquable. Humbert apparait ici comme un homme entre deux-âges qui se retrouvera dévoré par une passion dévorante et excitante du fait des "interdits" moraux mais qui se laissera posséder celle-ci et deviendra un beau salaud. James Mason est génial dans ce rôle. Son personnage vivra chez Charlotte, la mère de Lolita, surtout pour rester près de la fille tout en rejetant les avances de sa mère, femme passionnée, qu'il épousera en fin de compte pour avoir l'autorité sur Lolita en cas de décès de la mère. D'ailleurs il est intéressant de voir jusque dans quels retranchements un homme passionné peut-il aller afin d'arriver à ses fins. L'énigmatique Lolita est l'objet de cette passion, cette nymphette qui d'un regard a envouté cet homme mature. Au fil du temps elle observe cette fascination dévorante du professeur envers elle et en jouera beaucoup. Elle semble à la fois posséder la conscience d'un adulte mais aussi l'innocence d'une fille de son âge, ce qui en fait un personnage presque à double tranchant et cette fille est juste fascinante et magnifiquement interprétée. Bon par contre le personnage le plus mystérieux reste ce fameux Clare Quilty que l'on rencontre pour la première fois dans la séquence d'ouverture où Humbert décide d'en finir avec lui. Quilty ( Encore une performance de malade Peter Sellers, qui augure celle(s) de Docteur Folamour deux ans plus tard) est un homme qui comme Lolita est un objet de fascination mais à grande échelle, les femmes l'adulent et on découvrira que Lolita aussi en particulier. C'est un homme qui semble prendre du plaisir à manipuler sans pour autant vraiment se l'avouer à lui-même, ses longs monologues reflètent une personnalité maline et taquine, ce personnage semble toujours dégager cette impression de tirer les ficelles. Lolita creuse la personnalité de ses personnages, touche à l'intime tout en gardant une forme de pudeur. On devine ce qui s'est passé mais rien ne nous est dit, rien ne nous est montré. La relation incestueuse semble évidente, le fait que Lolita se soit tapé le fils de la directrice au camp aussi mais ce film c'est tout un lot d'ambiguités, de mystères à percer. De plus le ton du film se veut aussi assez ironique, il prend plus la forme d'une comédie noire teintée d'un drame puissant. Pour conclure, Lolita n'est pas le meilleur Kubrick et pourtant le film possède son lot de qualités aussi bien artistiques et techniques que scénaristiques. On retrouve la patte du cinéaste dans cette oeuvre noire et ironique, un film qui ne m'a pas laissé indifférent et qui fut quand même une bonne surprise, moi qui m'attendait à un film "seulementé bon. Une réussite indéniablement.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1010 abonnés Lire ses 3 054 critiques

3,0
Publiée le 23/03/2005
Il ne faut pas s'y méprendre, Lolita fut un véritable scandale à l'époque de sa sortie. Aujourd'hui, l'évolution des mœurs étant, le film a beaucoup perdu de sa percussion... On en vient même à le trouver trop prudent. Néanmoins, à mes yeux, ce violent coup de vieux n'a pas gâté le talent des interprètes (notamment celui de Peter Sellers) et la justesse de la réalisation. C’est donc sans ennui et encore avec un certain plaisir que je me suis plongé dans ce « Lolita » et pourrait y retourner aujourd’hui sans trop sourciller.
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 490 critiques

1,5
Publiée le 17/05/2015
On m’a seriné avec ce film et le livre de Nabokov dont il est tiré. N’ayant pas lu l’un j’ai maté l’autre, et on peut vraiment dire qu’il y a une sorte de tendance chiante à surévaluer les films anciens. Oui c’est réputé, mais est-ce bon pour autant ? Peu de gens vont « si loin » dans la réflexion, quelle pitié. Certes je me doute que la censure est passée par là pour détruire tout aspect sulfureux, mais vu le thème il aurait mieux valu s’abstenir de toute adaptation. En effet, Lolita s’avère plutôt être un film chiant, point barre. Déjà, c’est une comédie ou un drame ? On peut faire les deux ? Moui, mais bien faire non, autant se contenter d’un seul aspect et le réussir… Si l’histoire est bonne, inhabituelle pour l’époque, la trame est déjà plus connue et la réalisation est catastrophique. Le début n’est qu’une introduction complètement reprise à la fin, et on gagne 10 minutes de film sans gâcher de pellicule… S’il n’y avait que ça cela passerait mais non, on a surtout trop à un nombre d’ellipses incroyables et incroyablement mal faites. Franchement si vous comprenez tout dans le film au 1er coup vous êtes très fort (et vous avez réussi à garder les yeux ouverts, vraiment balaise), mais si vous avez toutes les réponses/explications vous mentez. Un exemple ? spoiler: Quand et comment commence la relation entre les 2 personnages principaux ? Juste au début en se regardant ? Quand Lolita s’enfuit comment fait-elle ? Tout l’hôpital est payé ? Puis elle s’installe et tombe enceinte, jamais avant ? Comment la mère peut ne pas voir le triangle amoureux, se marier, et supporter la désinvolture voir le désintérêt de son mari pour elle ? Allons un peu de réalisme sinon je vais voir Transformers 4. De plus, niveau montage ce n’est pas mieux, spoiler: la mort de la mère en est le parfait exemple : elle prend la décision de s’enfuir de la salle de bain, sort du 1er étage donc et va dehors, court et se prend une voiture, tout cela en… même pas une minute montre en main, Usain Bolt a du souci à se faire. Rajoutons que le rythme est sans cesse cassé par ces coupes, et que les longueurs sont légions (la scène du lit dépliant elle sert à ?). Hormis ces erreurs grossières on a aussi des acteurs peu inspirés, l’émotion ce n’est pas être lent, enfin ici oui car il n’y a que ça. On est dans une histoire d’amour mais on ne voit jamais James Mason sourire, il est plus pathétique et stoïque qu’amoureux. Je veux bien que l’histoire soit tortueuse mais là ça ressemble plus à du désamour qu’à autre chose. De plus, Sue Lyon joue mal l’allumeuse de ces vieux, à moins que là encore juste se bronzer en bikini dans un jardin suffise (enfin oui mais c’est peu pour engager une relation si sulfureuse et qui dure). Enfin Peter Sellers est chiant comme pas possible, dans sa voix, son jeu, sa diction, ses manières, son rôle spoiler: (lui aussi les fait toute tomber sans rien faire, quand on voit sa tête on se demande comment), puis une « star » à priori qui n’est pas connue et peut se faire passer pour détective si maladroitement c’est d’une naïveté… Bref, trop de facilités, tant dans la réalisation que dans l’histoire et le jeu des acteurs, on ne va pas se fatiguer la réputation sulfureuse du livre suffira, c’est à peu près ça. Du coup, si vous arrivez à rester devant un ensemble si décousu vous profiterez quand même d’une musique sympa, d’un road trip inhabituel, de dialogues plats et creux mais d’aucune scène d’amour (et ne parlons pas de sexe) bande de vicieux. Mais au final, qu’aurez-vous vu ? Rien ou presque, sauf qu’un raté de Kubrick ça arrive.
nusim
nusim

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0
Publiée le 17/04/2010
HH n'est-pas Lewis carrollien qui aime la compagnie des petites filles,mais toute sa vie il a une fixation pour les pré-ados (12-14ans) environs;tout simplement parce-que ils les adorent tendrement et libideusement!,sans tomber dans la pédo.Tardivement il trouve enfin sa LOLITA et rêve de la posséder romantiquement et exclusivement,c'est sa raison d'être. Pour moi, le scandale, il est prêt à tuer ça mére et plus par addiction sur cette SWEET DREAM LOLITA,débile et malsain ,je retiens simplement qu'il l'aime ???, peût-on avoir vraiment de tel sentiment envers une enfant qui vs demande rien . Sue LYON joue si natuellement que je fond en la voyant ,et il ya des scénes hyper-culte!:lolita est en maillot de bain la premiére fois qu'il la découvre/pendant qu-il a dans les bras la mére (S.Winters) il regarde affectueusement le portrait sous-verre de LOLITA ect....; sans le génie du grand KUBRICK le film ne serais être l'un des chef-d'oeuvre du 7 arts.
Shephard69
Shephard69

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 865 critiques

5,0
Publiée le 07/03/2014
Encore une œuvre de Stanley Kubrick qui semble en avance sur son temps en évitant habilement les écueils de mise en scène de l'époque. Un chef d'œuvre de génie, troublant, ambigu, presque dérangeant. Les interprétations de James Mason et Peter Sellers sont exceptionnelles Un film qui laisse une tenace impression de solide référence.
dearprudence
dearprudence

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 19 critiques

2,5
Publiée le 20/04/2011
Ma foi, je suis un peu déçue de Lolita. Si je le suis autant, c'est parce que je connais pas mal l'oeuvre de Kubrick, et que ce film me semble assez 'mineur' par rapport aux autres. Nabokov est aux commandes du scénario, et c'est assez étonnant. Où sont passés le cynisme, la provocation, l'humour parfois franchement limite du bouquin ? Tout l'aspect scandaleux du roman est évincé (rappelons que dans le livre, Humbert Humbert se qualifie de "pédophile" et est assez explicite par rapport à ses relations avec Lolita) pour se concentrer sur le thème de la jalousie. A l'époque, le film a peut être choqué, mais de nos jours, il semble avoir pris un sacré coup de vieux. La faute à notre époque peut être, où on n'apprécie pas vraiment l'implicite, le flou, voire le carrément passé sous silence. En soit, Kubrick a eu raison de ne pas faire une pâle copie du livre (tout comme dans Shining où cette fois-ci, la réussite était totale) mais il s'est sûrement trop attaché au thème assez peu original de la jalousie amoureuse. Au final, on y croit pas tellement. Sue Lyon incarne à ravir la "nymphette" mais James Mason a bien de la peine à faire vivre ce Humbert. Il manque peut être de folie, de superbe. Son jeu poussif ne convainc pas. Heureusement, la fin sauve les meubles. Le dur retour à la réalité d'Humbert Humbert émeut. Assurément, Kubrick a réussi cette scène. Mais le reste est relativement lent, et manque du génie habituel du réalisateur. Qui blâmer ? Sûrement la censure des américains puritains de l'époque ! En même temps, adapter une oeuvre aussi sulfureuse est risqué...Je félicite l'audace de tourner un tel film pour l'époque, mais le rendu est décevant de la part de Kubrick.
Durden777
Durden777

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 33 critiques

5,0
Publiée le 01/11/2010
Un des plus grands film de Kubrick... Lolita est une pure merveille ; drôle, triste, magique, et par dessus tout très émouvant, cette œuvre raconte l'histoire d'un homme amoureux d'une jeune fille alors qu'il a l'âge d'être son père. À voir de toute urgence car malgré la longueur du film, on ne s'ennuie pas un seul instant devant.
John d
John d

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 257 critiques

1,5
Publiée le 21/06/2011
Le film de Kubrick loupé, malgré un bon départ... Cette relation beau-père belle fille s'essouffle très vite et devient lassante... Les 30 dernières minutes ont été un calvaire, trop long...
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 411 abonnés Lire ses 2 229 critiques

5,0
Publiée le 05/06/2011
LOLITA est encore un chef oeuvre du grand Stanley kubrick . L'interprétation des personnage sont vraiment parfaite . l'histoire est excellent et très captivante . Les plans sont encore magnifique . L'humour noir et dramatique du film est vraiment excellent . Un pur chef oeuvre .
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top