Mon Allociné
The Last Face
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Last Face" et de son tournage !

A l'origine...

Erin Dignam comptait à l'origine mettre elle-même en scène cette histoire qu'elle a écrite après avoir passé beaucoup de temps en Afrique centrale. Souhaitant plutôt se consacrer à l'éducation de ses deux enfants, la scénariste contacta alors le producteur Matt Palmieri qui pensa rapidement à Sean Penn pour mener à bien ce projet. Conquis, ce dernier sollicita Bill Pohlad (producteur d'Into the Wild) de River Road Entertainment qui donna son accord.

Adèle Exarchopoulos à Hollywood

Après une brève apparition dans le film US indé I Used to Be Darker, The Last Face constitue le premier vrai rôle d'Adèle Exarchopoulos, la révélation de La Vie d'Adèle, aux Etats-Unis. La comédienne possède un agent outre-atlantique.

Engagement humanitaire

En dehors de Sean Penn, The Last Face compte d'autres personnalités engagées dans l'humanitaire. C'est le cas de Javier Bardem qui est un grand défenseur des réfugiés et aussi de Charlize Theron qui dirige sa propre ONG venant en aide aux orphelins sud-africains. A noter également que le producteur Matt Palmieri est issu d’une famille investie dans l’humanitaire puisque sa mère était militante pour la paix et son père ambassadeur itinérant auprès des réfugiés sous le gouvernement Carter.

Changements de casting

Avant Charlize Theron et Javier Bardem, Robin Wright (ex-femme de Sean Penn) et Ryan Gosling étaient attachés au projet.

Habitué de Cannes

The Last Face a été présenté en Compétition au 69ème festival de Cannes où il a reçu un accueil particulièrement froid. Sean Penn est un habitué de la Croisette puisque The Pledge, son troisième film, y avait été montré dans cette même catégorie. L'acteur/réalisateur était par ailleurs, en 2008, Président du Jury.

Authenticité

Dans un souci d'authenticité, Sean Penn et son équipe ont visionné d’anciens JT et des documentaires aux images très violentes décrivant le monde dont parle The Last Face.

Aide précieuse

L'expert de la culture africaine Zubin Cooper, qui avait travaillé avec l'ONU et participé au documentaire Liberian Civil War diffusé sur la chaîne Discovery, a pu raconter à Sean Penn et ses collaborateurs la guerre telle qu’elle s’est réellement déroulée au Libéria. Il leur a donné de précieux conseils concernant les accents, les lieux de l’action et autres détails comme les plaques minéralogiques et les tenues vestimentaires. 

Cooper fait par ailleurs, dans The Last Face, ses débuts d’acteur via le rôle du docteur Mousa.

Tournage en Afrique du Sud

The Last Face se déroule dans quatre pays : le Sierra Leone, le Libéria, le Soudan du Sud et l’Afrique du Sud. C'est en Afrique du Sud, un pays très diversifié au niveau des paysages, que le tournage a eu lieu, évitant ainsi à l'équipe de se déplacer aux quatre coins du continent.

Le camp

L'immense camp de réfugiés, incluant les nombreuses tentes conçues avec des matériaux trouvés sur place, a été construit pour les besoins du film. "La dimension du camp qui s’étend sur quelques kilomètres était fondamentale, non seulement sur le plan de la mise en scène, mais aussi pour que les figurants et le spectateur aient le sentiment de se retrouver dans un endroit à part, capable d’accueillir jusqu’à 25 000 personnes", se souvient le chef décorateur Andrew Laws.

Les figurants

Toujours dans un souci de réalisme, de nombreux figurants étaient quotidiennement choisis pendant le tournage. Pour les scènes les plus spectaculaires, comme celle du camp de réfugiés, plus d’un millier de figurants ont été mobilisés sur un total de 8 500 utilisés dans le film.

Une découverte

Diana Cilliers a conçu les tenues de 8 000 personnes, qu'il s'agisse de réfugiés, de travailleurs humanitaires et de soldats. La chef costumière se rappelle avoir remarqué, lorsqu'elle se documentait sur les tenues des rebelles, qu'ils portaient souvent des vêtements féminins et des perruques... Elle confie : "Ils pensent que ces tenues les protègent, mais elles revêtent aussi un sens profond dans leur culture : c’est un rite initiatique. Et je crois aussi qu’ils ont mis au point ces costumes et ces accessoires parce qu’ils étaient totalement shootés."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Split (2017)
  • Lion (2016)
  • Traque à Boston (2016)
  • Alibi.com (2016)
  • Rock'n Roll (2016)
  • La La Land (2016)
  • Cinquante Nuances plus sombres (2017)
  • John Wick 2 (2017)
  • Fences (2016)
  • Chez Nous (2017)
  • Logan (2017)
  • RAID Dingue (2016)
  • Si j'étais un homme (2017)
  • Tous en scène (2016)
  • Ghost In The Shell (2017)
  • A Cure for Life (2017)
  • La Confession (2015)
  • Silence (2016)
  • Patients (2017)
  • Divines (2016)
Back to Top