Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Nosferatu le vampire
note moyenne
4,0
2574 notes dont 220 critiques
42% (93 critiques)
31% (68 critiques)
16% (35 critiques)
6% (13 critiques)
3% (7 critiques)
2% (4 critiques)
Votre avis sur Nosferatu le vampire ?

220 critiques spectateurs

QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 248 critiques

4,5
À l'époque de sa sortie, on présenta ce film comme le récit d'une histoire vraie ! Mais il s'agit bien d'une adaptation non avouée (la première connue) du Dracula de Bram Stocker (1897). Murnau en a magnifié l'histoire grâce à un fascinant, saisissant jeu d'ombre et de lumière. Grâce aussi à un sens du détail et du présage, à des variations inspirées sur la présence-absence... Rien de mieux que l'expressionnisme pour créer des ambiances fantastiques, distiller la peur, voire l'épouvante. Un style hallucinant que les surréalistes ont adoré. Un style qui ne s'exprime pas ici uniquement dans des décors fabriqués et stylisés (sur le modèle du Cabinet du docteur Caligari), mais également dans des décors naturels, sous influence du cinéma suédois et de la peinture romantique du XIXe siècle. Les intertitres possèdent eux aussi une grande force expressive, empreints d'une poésie inquiétante. "Dès qu'il eut franchi le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre..." Nosferatu, c'est par ailleurs un grand film érotique morbide, où la pénétration et le sang sont autant synonymes d'horreur que de plaisir. Nosferatu, c'est enfin (et surtout) Max Schreck, acteur mystérieux dont on ne sait pas grand-chose, puisque les films qu'il aurait tournés par la suite sont perdus ou invisibles. A-t-il seulement existé ? La légende dit que c'est un vrai vampire qui a joué devant la caméra de Murnau... Impossible, en tout cas, d'oublier son horrible physique émergeant des ombres d'un château gothique ou des brumes d'un port gagné par la peste.
elbandito
elbandito

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 865 critiques

4,0
La première version cinéma de Dracula, inspirée du roman de Bram Stoker de 1897, et réalisée par F.W. Murnau en 1922, une œuvre phare du cinéma allemand pour un film mythique au charme désuet mais qui a conservé malgré les années une forte puissance évocatrice. Quasiment un siècle après sa prestation, Max Schreck est inoubliable dans son rôle le plus connu.
scorsesejunior54
scorsesejunior54

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 789 critiques

5,0
Je ne suis pas un connaisseur du cinéma muet, j'en ai vu quelques-uns mais "Nosferatu" est celui qui m'a subjugué. Tout d'abord, la mise en scène, primordiale dans ce genre étant donné que les scénarios sont souvent réduits au plus simple à cause des dialogues qui ne peuvent être effecutés. Et bien, cette mise en scène est superbe: elle capte parfaitement l'ambiance du film grâce à de mâitres plans (qu'ils soient d'ensemble ou rapprochés), une direction d'acteurs parfaite (rien n'a été laissé au hasard), une photo étonnate et une musique géniale. Avec peu de moyens, Murnau signe donc une oeuvre importante et impressionnante de modernité. Essentiel pour comprendre les techniques de base du cinéma. Un film transcendant!
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,0
Inspiré de "Dracula" (même totalement, ce sont les droits d'auteurs qui ont empêché de le faire officiellement) et que pouvait-on espérer de mieux, que cette histoire basée sur le conflit éternel entre la lumière et l'obscurité soit tourné par une figure de l'expressionnisme Allemand ? Et en effet, techniquement c'est excellent, que ce soit au niveau des jeux d'ombres, cadrages... et c'est avec ces jeux d'ombres que ce sera symbolisé la lutte entre le bien et le mal. La grande réussite du film, c'est d'avoir réussi à instaurer une atmosphère sombre, glauque et parfois malsaine et pourtant le film est parfois baroque et lyrique. Les décors sont bien réussi et l'histoire, plutôt simplifié on n’a pas d'ail, de pieux..., est pourtant intéressante et se suit sans aucun problème. Les interprétations sont bonne et notamment Max Schreck qui interprète Nosferatu de manière époustouflante et terrifiante. A l'image des ombres effrayants projetés par le comte Orlok lorsqu'il poursuit Hunter ou d’Orlok se levant avec raideur de son cercueil, c'est un film obsédant et persistant.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 170 critiques

4,0
Donc le méchant Murnau qui ne voulait pas payer de droits d'auteurs a pillé le Bram Stoker et a changé tous les noms. C'est lent, c'est très épuré. Pas de crucifix, pas d'ail, pas de pieu dans le cœur. Non l'histoire est toute simple, Dracula (Nosferatu, pardon !) tombe amoureux d'une nana en en voyant sa photo sur un médaillon. "Votre épouse a un cou magnifique !" s'exclamera-t-il provoquant le seul moment d'humour (involontaire) du film. Du coup il en oubliera que le chant du coq peut le tuer (un peu lourdingue l'apparition de ce coq depuis longtemps passé à la casserole !). L'histoire qui manque de rythme ne parvint ni à décoller ni à passionner. Il y a quand même une séquence assez fabuleuse où l'on voit une foule haineuse (et en définitive plus terrifiante que le vampire) poursuivre le marchand de biens désigné comme bouc émissaire de leur infortune. En fait il faut regarder le film "autrement", s'intéresser aux cadrages, aux lumières, aux plans… et là il faut bien dire qu'on est magnifiquement servi.-------- NB : Il existe plusieurs accompagnements musicaux du film, dont un de Galeshka Moravioff qui est une horreur !
Buzz063
Buzz063

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 919 critiques

5,0
Adaptation libre de Stoker. Murnau utilise nombres d'effets visuels alors originaux (accéléré, pellicule colorée, éclairage) pour renforcer l'ambiance assez morbide et dérangeante du film. L'histoire s'accorde très bien avec l'esthètique expressionniste qui domine le cinéma allemand de l'époque, Murnau et son inoubliable acteur laissent nombre d'images inoubliables tout au long du métrage.
ClashDoherty
ClashDoherty

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 878 critiques

5,0
Que dire ? D'une beauté visuelle sidérante, d'une poésie rare. La scène finale est tout simplement une des plus belles du cinéma. Un film essentiel et remarquable de bout en bout, porté par l'interprétation incroyable de Max Schrek, qui se croyait vraimnt être un vampire (ou en tout cas, il joue son rôle avec beaucoup de vécu...). Mythique chef d'oeuvre.
Ricco92
Ricco92

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 133 critiques

4,5
Cette première adaptation du Dracula de Bram Stoker a été faite de manière clandestine en Allemagne. Ainsi, tous les noms des personnages ont été changés : Dracula devient Orlok, Jonathan Harker Thomas Hutter, Renfield Knock, Mina Murray Ellen Hutter et Van Helsing le professeur Bulwer. Cependant, et même si l'intrigue est très réduite (au point que l'on ne comprend pas l'utilité du professeur Bulwer) et que la fin est différente, il est très difficile de ne pas reconnaitre le roman de Stoker tellement l'histoire du film de Murnau en est un plagiat. Cela causa un procès par la femme de l'écrivain qui obtenu la destruction des copies du film. Heureusement, cette condamnation ne fut jamais réellement appliquée et, peu après la mort de Florence Stoker, des copies cachées sont réapparues (où pour les copies françaises les noms d'origine ont été rétablis). Nous avons ainsi évité la disparition d'un classique de l'expressionnisme cinématographique. En effet, si le film n'effraie plus aujourd'hui comme à l'époque, il possède tout de même de nombreux moments mémorables avec des plans gravés dans toutes mémoires de cinéphiles. Il faut noter aussi que c'est dans ce film qu'est apparu l'idée, reprise dans presque tous les Dracula suivants, que le soleil est mortel pour un vampire. Si Nosferatu le vampire reste moins attractif que le Dracula de Coppola, par exemple, pour le spectateur moyen, il est une étape nécessaire pour tout cinéphile avide de cette période importante qu'est le cinéma expressionniste.
LilP-91
LilP-91

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 419 critiques

4,0
Voici donc le légendaire Nosferatu, film muet des années 20, le premier à mettre en scène à l'écran l'histoire du roman Dracula de Bram Stoker, et c'est franchement réussi dans mon oppinion. Tout d'abord, j'ai été séduit par l'ambiance, assez sombre, voire un peu mystérieuse, elle est en tout cas bien mise en avant grâce à une musique plutôt bonne et surtout grâce aux superbes jeux d'ombre et de lumière habilement utilisés par Murnau. Un autre aspect intéressant du film est l'image du Comte Dracula, ici appelé Orloff, par manque des droits d'auteur. Le fameux vampire est ici présenté comme une espèce d'ombre, un fantôme en quelque sorte, et non pas un être de chair et de sang. Avec cela, il perd également le côté plus séducteur qu'il possède dans de nombreuses autres adaptations cinématographiques. Pour en faire donc ce personnage "ténébreux", Murnau a très bien choisi le comédien Max Schreck, qui campe le vampire de manière vraiment convaincate, aidé, il faut le dire, par son physique qui est parfait pour un tel personnage. Finalement, j'évoquerai encore quelques plans, que j'ai trouvés non seulement beaux ésthetiquement, mais également intéressants de par leur sens. Comme exemple, je pourrais citer le plan ou ils observent des parasites sous un microscope. Pour le reste, je dirai donc que Nosferatu est un bon et beau film, à découvrir sans aucun doute. On peut dire que l'histoire avance parfois un peu trop vite, mais c'est tout à fait pardonnable quant on considère l'oeuvre en son tout, qui reste quand même bien plus que sympathique. Pour être bref, Nosferatu est un morceau de l'histoire du cinéma, à voir.
Raffaele C
Raffaele C

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 988 critiques

5,0
Un véritable chef d'oeuvre ! C'est un très grand film, prémonitoire sans le vouloir, avec une mise en scène et un jeu de contraste extraordinaires. Un des Grands Classiques du Cinéma. Le film a beau être vieux, il a conservé depuis sa force d'impact. Visuellement on est en plein expressionnisme allemand avec ces faciès hallucinés et ces ombres portées sur des murs décrépis. Le film arrive a créer un sentiment de malaise si puissant, terrifiant. C'est un très grand film, un monument pour tous les cinéphiles adorant le fantastique. Merci Murnau pour ce chef d'oeuvre absolu !
Lalec
Lalec

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 401 critiques

5,0
Quelle claque ! Et dire que ce film a près de 100 ans ! Quelle esthétique, quelle ambiance... Les décors, la musique. Un film que je me lasse pas de revoir avec une ambiance jamais reproduite au cinéma. C'est tout simplement magnifique et bien plus efficace que certains films plus récents. Du pur délice !
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

5,0
Malgré qu’il n’ait pas les droits d’adaptation du roman de Bram Stoker, Friedrich-Wilhelm Murnau est parvenu, dans cet incontournable classique du cinéma fantastique, à faire du mythe du vampire un élément phare du genre. En faisant de son suceur de sang incarné par Max Schreck une créature nocturne difforme et tourmentée par ses propres démons intérieurs, on peut considérer que Nosferatu a même réinventer l’image propre à cette légende, et ce à travers un travail esthétique révolutionnaire. Le travail sur les contrastes et les ombres portées ainsi que les effets de cadrages pour le moins baroques font en effet de ce film muet une référence formelle d’une beauté lyrique sans précédent mais surtout une pièce majeure de ce que fut l'expressionnisme allemand de l’entre deux-guerres.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

5,0
« Quand il eut passè le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre...» , c'est l'introduction cèlèbre dans le domaine du comte Dracula du premier grand film de vampires: "Nosferatu, eine Symphonie des Grauens" de Friedrich Wilhelm Murnau! Le roman de Bram Stoker, adaptè librement par Henrik Galeen, ne citait nullement l'origine du thème, et dans le rècit le hèros vampiresque ne rèpondait pas au nom de Dracula! Mais ce film reste l'une des oeuvres maîtresses du cinèma expressionniste allemand, et le meilleur film rèalisè par Murnau en Allemagne qui fut tournè en dècors naturels èclairès et mis en valeur avec un soin tout particulier, ce qui donne à l'oeuvre un aspect ètrangement rèaliste avec une atmosphère exceptionnelle et unique en son genre! Mettant l'accent sur un environnement qu'il rend inquiètant par des trucages optiques, Murnau nous propose une vèritable symphonie macabre conjuguant rèalisme et expressionnisme au service de la plus belle adaptation du « Dracula » de Stoker! A l'aide d'une sèrie de mouvements de camèra, rèvolutionnaire pour un film datant de 1922, le cinèaste nous entraîne dans un univers de pourriture et de mort où plane l'ombre menaçante de l'inoubliable Max Schreck, crèature aux oreilles pointues, aux dents proèminentes et aux ongles dèmesurèment longs! Tournè avec très peu de moyens, "Nosferatu, eine Symphonie des Grauens" est un monument du cinèma muet et garde encore aujourd'hui tout son pouvoir horrifique et onirique! Tout comme le Château d'Orava en Slovaquie qui a servi de dècor au film! Ayant une passion dèmesurèe pour les beaux châteaux, j'espère le visiter un jour...
Kino177
Kino177

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 142 critiques

5,0
Incroyable!!!Un film muet arrive a nous faire flipper comme des betes, Max schrek(qui signifie
Sergio-Leone
Sergio-Leone

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 1 092 critiques

4,0
Très belle oeuvre expressionniste que nous offre Murnau, un acteur impressionant et des images très bien travaillées pour une envoutante oeuvre de référence. En revanche comme dans beaucoup de films muets ou vieux films, la musique omniprésente est parfois lourde et assommante. Même si les scènes unes à unes sont de toute beauté, le montage en lui-même est assez inégal et pas toujours des plus pertinent perdant parfois le fil de la narration.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top