Mon AlloCiné
    La Mouche
    note moyenne
    3,8
    11382 notes dont 434 critiques
    35% (153 critiques)
    39% (171 critiques)
    15% (63 critiques)
    7% (32 critiques)
    3% (13 critiques)
    0% (2 critiques)
    Votre avis sur La Mouche ?

    434 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 582 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2014
    Ceux qui connaissent, suivent ou lisent mes critiques savent que j'ai une forte tendance à apprécier les films de David Cronenberg. Et comme je le disais dans mon avis précédent sur "A History of Violence", c'est un réalisateur qui, en plus d'offrir une atmosphère unique à ses métrages, possède une manière de filmer totalement virtuose. Et bien sur, ce n'est pas "La Mouche", remake d'un film culte des années 50-60, si je ne me trompe pas, qui va me faire dire le contraire, ou qui va tout simplement me contredire. Car oui, dans "La Mouche", tout est bien fait et soigné, que ce soit les magnifiques plans de caméra ou les impressionnants maquillages, les acteurs ou le scénario. Rien n'est laissé au hasard, tout est recherché, et c'est principalement pour tous ces éléments que je le considère comme un atypique chef d'oeuvre, une oeuvre unique, un film novateur dans son style, surtout de par ses effets spéciaux, un film qu'on ne peut pas oublier, même un mois après qu'on l'ai vu, il restera forcément une trace, un instant que l'on ne peut se sortir du crâne ( et Dieu sait qu'il y en a beaucoup ). Après tous ces compliments, je vais vous expliquer plus en détail pourquoi "La Mouche" rentre aisément dans le classement des 10 films qui m'ont le plus marqué, sinon le plus plut. Le premier est "Le prestige", mais c'est une autre histoire. Tout d'abord, si je ne devais y retenir qu'une seule qualité, et bien je ne saurais pas laquelle choisir! Peut-être les plans de caméra? Les acteurs, Jeff Goldblum en tête? L'intrigue? Les maquillages? Oui, je crois que je les prendrai. Pour vous expliquer plus simplement la chose, si ce métrage a reçu un oscar des meilleurs maquillages, ce n'est pas pour rien! Ils sont tellement bluffants, convaincants, crédibles, ahurissants! Pour comprendre plus amplement mes propos, il vous suffit de prendre un exemple : "The Thing", de John Carpenter, avec Kurt Russell, vous voyez? Vous vous souvenez de ces effets spéciaux bluffants, qui n'ont qu'à peine prit un très léger coup de vieux? Ceux de "La Mouche" sont encore meilleurs, et tellement plus poussés dans l'horreur! Ils nous offrent tellement d'images inoubliables que je pense n'en pouvoir choisir aucune, à l'image de Jeff Goldblum qui, après avoir fusionné avec une mouche, est physiquement repoussant. Mais je ne vous en dirai pas plus! D'ailleurs, maintenant que j'y pense, l'évolution de Seth Bundle, personnage interprété avec brio et conviction par un Jeff Goldblum au sommet de son art, est tellement bien écrite et réfléchie qu'elle en devient rapidement fascinante! Son déroulement est parfait, ni trop lent ni trop rapide, au bon timing, à la bonne intensité. Tout montera crescendo lorsqu'il ne restera plus rien d'humain en lui, et que son aspect animal aura totalement prit le dessus, tant dans l'action que dans le comportement du personnage, qui terrifiera surement les plus émotifs. Et puis comme je l'ai dit plus haut, les acteurs de ce film, non mais quels acteurs! Jeff Goldblum, dont j'ai déja précédemment évoqué la prestation , est sans aucun doute le meilleur, faisant parfois de l'ombre à certains, bien que la majorité reste vraiment de très bonne qualité, pour ne pas dire excellente! Et là, je pense surtout à Geena Davis, actrice que je ne connais que pour "L'île aux pirates" et qui trouve ici le rôle de sa vie, et à John Getz, qui se trouvent tous deux êtres les deux meilleurs interprètes secondaires de "La Mouche". Geena Davis colle à la peau de son personnage, et touche de par son interprétation passionnée. Quand on la voit jouer, on comprend instantanément qu'elle y croit, à son rôle! D'ailleurs, il y a une apparition assez surprenante de David Cronenberg, réalisateur à la technique superbe. Pourquoi surprenante? Tout simplement parce qu'il prend l'apparence d'un gynécologiste et que je ne m'y attendais pas du tout! Je ne vous en dirai pas plus sur son rôle, pour ne pas risquer de vous spoiler ce monument de l'épouvante science-fictionnelle ( cette expression n'existe pas, je viens de le créer ! ). Le lien de ma critique est disponible ci dessous afin que vous puissiez, si vous le souhaitez, vous rendre sur mon blog, et ainsi en lire la fin.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1562 abonnés Lire ses 8 729 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2013
    Que se passerait-il si un organisme vivant prenait possession de votre corps? Maître canadien du cinèma fantastique, David Cronenberg explore de film en film les mêmes obsessions! Les mètamorphoses, la monstruositè et les manipulations gènètiques et chirurgicales! Lorsque Mel Brooks lui propose de rèaliser un remake de "La mouche noire" de Kurt Neumann, classique du cinèma fantastique datant de 1958, le cinèaste accepte à condition de pouvoir en moderniser le propos! Le hèros, qu'une expèrience ratèe transforme en homme mouche, vit dèsormais une passion amoureuse dèsespèrèe! Ce film n'est pas un film d'horreur, c'est aussi un film d'amour entre Jeff Goldblum, le biologiste et la journaliste Geena Davis! Son corps, parasitè par celui de la mouche, subit une lente mutation, ainsi que son caractère! il en vient à ignorer le bien, le mal, le chagrin, la pitiè, les sentiments! Jusqu'au stade final, où apparaît une crèature de cauchemar, hybride d'insecte gèant et d'être humain! Des effets spèciaux de maquillage qui valent un Oscar mèritè à Chris Walas dèjà concepteur des "Gremlins"! Dans le rôle du savant, Jeff Goldblum fait naître l'èmotion autant que la frayeur, soutenu par une excellente Geena Davis! Rècit d'horreur dans la plus pure tradition du genre, "La mouche" est aussi et surtout une belle et tragique histoire d'amour, de dèpassement de soi! La force de ces images, leur froideur scientifique, hantent le spectateur longtemps après la projection, avec des effets spèciaux règlès avec une virtuositè magistralement rèpugnante...
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juin 2013
    Un très bon film fantastique et d'épouvante, à l'atmosphère sombre, dans lequel on assiste à une métamorphose des plus inquiétantes. L'histoire est très prenante, le scénario est original et intelligent, et les effets spéciaux sont bien réalisés. Une oeuvre étrange, effrayante, et brillante !
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,5
    Publiée le 30 octobre 2014
    Rien ne me préparait à un tel choc... J'ai mis le film un peu par hasard en cherchant sur Allociné un top des films d'horreurs, c'est dire ! Le film était classé 50ème au moins mais j'ai vu "Cronenberg" donc ça valait le coup ! Le début du film m'a un peu déçu, et a failli me faire lâcher, c'est pas très bien joué (surtout le personnage de Veronica), pas très bien écrits même. D'ailleurs ce souci d'écriture réapparaitra parfois. Après ce début assez lent est aussi un mal pour un bien car on ne s'attend pas à ce qui va suivre. Mais dès que les expérimentations avec le télépod commencent, on est en plein dedans, un mélange de stress, d'excitation et d'horreur parfois. Jusqu'au moment fatidique où s'arrête le synopsis: la téléportation avec une mouche. Déjà la scène de téléportation est une merveille car on sait déjà que ça va se passer mais Cronenberg arrive quand même à instaurer de la tension et du drame dans la scène. Et à partir de là, Cronenberg ne se refuse rien ! Un mélange de thriller, d'horreur et de gore. Et il faut avoir le cœur bien accroché car d'une part les effets sont hyper biens réalisés et filmés, mais, d'autre part, c'est tout le concept du film (la téléportation d'un humain avec une mouche) qui fait écho dans ces scènes gores. On n'est pas dans le film d'horreur classique où rien n'est justifié et le gore juste là pour faire vomir. Là il y a un vrai fond, on se sent mal physiquement mais aussi mentalement pour le personnage de Brandon. On sent aussi le scientifique aliéné par sa création. En fait je n'ai jamais éprouvé un tel sentiment de dégoût devant un film. Rien que le fait de m'imaginer à la place du personnage principal était dur mais surtout ce qui est montré à l'écran est tellement horriblement réaliste qu'on n'en ressort pas indemne. En plus la transformation est très bien calculée, le film procède par phase très bien trouvée, notamment au tout début, on voit apparaitre quelques signes, tout doucement. Tout ce processus assez lent ne fait que renforcer le dégoût car on vit la transformation en même temps que le personnage. Et le film ne laisse aucun moment de répit jusqu'à la fin. J'étais vraiment en état de choc, j'ai vécu le film limite en apnée ! Dommage que le début soit un peu raté en fait. Car franchement, il s'agit réellement du film m'ayant le plus retourné (dans l'horreur) et ce, j'insiste, tant au niveau des souffrances physiques que mentales, ce qui est rare ! Un must !
    Véronique I
    Véronique I

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 58 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2011
    Un film tout simplement culte ! Franchement il est toujours aussi flippant après toutes ses années. Le scénario, les acteurs, les effets spéciaux, la musique (qui est tout simplement magnifique), tout dans ce film est parfait ! La transformation de Jeff tout au long du film est vraiment terrifiante et triste à la fois. C'est un film qu'il faut au moins avoir vu une fois dans sa vie.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 333 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juin 2016
    Cronenberg réalise ici un film impressionant et qui fait froid dans le dos. Le visuel de la mouche est absolument fantastique, surtout au moment de la scène finale. Jeff Goldblum est transcendant aux moments ou il est encore lui même. De plus, la réalisation donne une ambiance effrayante au film. Un must de l'épouvante.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mars 2014
    David Cronenberg nous livre avec "La Mouche" un film fascinant, où il étudie comment les progrès de la science peuvent influer sur notre comportement, et si "La Mouche" est considéré comme un film d'horreur, c'est aussi une histoire d'amour originale et réussite. On y suit un scientifique interprété par un excellent Jeff Goldblum, qui va inventer un téléporteur et contre l'avis de sa compagne (la mignonne Geena Davis, impeccable elle aussi) il va l'essayer sur lui-même et malheureusement, il n'est pas seul dans la machine, une mouche s'y trouve aussi et leurs ADN vont se mélanger. Peu à peu la transformation s'effectue, jusqu'à une fin réussie. Le scénario est bien construit, les déroulements convaincants mais la force de ce remake de Cronenberg, c'est de nous livrer à la fois un film d'horreur et une belle et parfois poignante histoire amoureuse. L'atmosphère est à la fois sombre, gore et sale, mais aussi belle et romantique, c'est très fort ce qu'il a fait et au final "La Mouche" est captivant et fascinant. Les acteurs sont excellents et rarement un film aura aussi bien mélangé intelligence, romantisme et horreur. Superbe.
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 637 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juin 2019
    Un grand film ! Sûrement l'un des meilleurs de David Cronenberg. "La Mouche" ou la descente aux enfers d'un brillant chercheur dépassé par son invention et ces risques. Un film malsain et émouvant. Étonnant cocktail qui fonctionne ici à merveille. La transformation physique de Jeff Goldblum est étonnante et marquante. Bref, un film culte.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 683 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juin 2012
    Culte parmi les cultes, "La Mouche" n'a pas vieilli d'un poil. Mêlange entre science-fiction et horreur, il regorge de scènes "chocs" et gore, tout en apportant une réflexion sur les dérives et limites de la science. Jeff Goldblum y campe à merveille un scientifique à la métamorphose physique exceptionnelle, et pathétique en même temps.
    Roger Cola
    Roger Cola

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2017
    Personne n'a peur des mouches, ce serait absurde. Et pourtant... Remake de "La mouche noire", David Cronenberg réussit l'exploit de raconter à la fois une terrifiante histoire d'horreur et une tragique histoire d'amour. Le film repose sur la transformation de plus en plus cauchemardesque de Seth Bundle en mouche, tant sur le plan physique que psychologique (dis comme ça, c'est vrai que la psychologie d'une mouche est difficile à concevoir...), ainsi que la liaison amoureuse entre Bundle et la journaliste Veronica. Le film vous fera passer des frissons aux larmes en un clin d'oeil, particulièrement durant le grand final. Les effets spéciaux sont saisissants, les acteurs sont plus que convaincants, tout ça pour dire que La Mouche est un point culminant de la filmographie de notre cher David.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 1 décembre 2012
    Sans doute l'un des chefs d’œuvres du film d'horreur. Malgré un scénario simpliste, le film fonctionne parfaitement grâce à une mise en scène intelligente et un un très bon jeu d'acteurs ! La progression dramatique (on devrait dire la progression dans l'horreur) est particulièrement efficace (certaines images sont d'ailleurs assez insoutenables)
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 111 critiques

    4,5
    Publiée le 22 octobre 2015
    Déjà en 1986, le problème du déplacement semblait être sur les tablettes. Jeff Goldblum, excellent, incarne un brillant scientifique (impossible de ne pas faire le lien avec l’intelligence du mathématicien de "Jurassic Park" 7 ans plus tard) travaillant seul sur un système de transport de la matière à travers l’espace, d’une cabine à une autre appelées télépodes, via un concept de téléportation, concept que j’imagine aisément dans la tête de nombreux scientifiques. L’entrée en matière (si j’ose dire) est rapide et le spectateur est rapidement mis dans le bain. Pas de fioritures, pas de perte de temps inutile, on entre dans le vif du sujet. Nul doute que si le film avait vu le jour 20 ou 30 ans plus tard, il aurait bénéficié d’une vraie introduction et de quelques scènes transitoires supplémentaires, que je considère comme manquantes ici ou là. Malgré cela, "La mouche" est une véritable réussite tant ce film parait abouti et pose une question d’éthique sur un tel procédé, ainsi que sur la sécurité d’exécution. C’est bien filmé, il y a une ambiance particulière qu’on retrouve dans bon nombre de films de David Cronenberg. Les maquillages (oscarisés) et les effets spéciaux sont impressionnants et ne paraissent pas chiqués même après une trentaine d’années. Ce film a beau dater de 1986, il ne vieillit pas, sauf Jeff Goldblum et Geena Davis qui ont, eux, bel et bien vieillis depuis. C’est avant tout un film dont on se souvient, même si on l’a vu étant jeune, ce qui est mon cas. Et j’ai pris plaisir à le redécouvrir, tellement l’intrigue est captivante et menée avec brio par un Jeff Goldblum des grands jours, apparemment très à l’aise avec l’évolution de son personnage, évolution minutieusement menée par étapes. Je regrette seulement que l’idylle entre Seth Brundle et la journaliste Veronica commence si rapidement. Mais bon, il faut dire que ces deux comédiens vivaient déjà ensemble. Ils sont à l’aise et c’est sans doute pour cette raison que Geena Davis apporte sans vergogne sa touche de charme : elle est jeune, belle, a un sourire ravageur, et apporte même sa touche sexy lorsqu’elle retire son bas. C’est… ravissant. Indubitablement ravissant. Mais il faut compter aussi sur John Getz, parfait en vrai goujat. Le rythme est bon, très bon, et jamais nous ne nous ennuyons. On suit l’histoire sous une logique implacable, sur un scénario plutôt novateur pour l’époque, bien qu’il s’agisse d’un remake de "La mouche noire" de Kurt Neumann (1958), mais avec un traitement plus moderne. Sur une belle partition d’Howard Shore, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir ce film culte, loin des standards des films horrifiques dans lesquels tout est gratuit et non justifié, tout du moins dans la plupart des cas.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 341 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2013
    Rares sont les remakes qui parviennent à dépasser l'original. Mais pourtant, cette nouvelle mouture tient plus de la création que de la redite, tant il est évident que Cronenberg détourne l'intrigue de La Mouche Noire(1958) pour livrer une parabole forte sur la maladie. On peut même voir La Mouche comme une métaphore du SIDA, vu qu'à l'époque de sa sortie, ce virus terrorisait la population. Cette nouvelle version est donc plus une tragédie qu'un film d'horreur. On est littéralement pris aux tripes par le destin de Seth Brundle, éminent scientifique qui, à l'issue d'un test de téléportation réussi sur un babouin, décide de se téléporter à son tour. Malheureusement, une mouche s'introduit également dans la machine, perturbant son programme qui décide...de fusionner les deux organismes. Brundle ressort pourtant bien humain, mais son corps ne tarde pas à montrer certaines anormalités, qui vont progressivement le transformer en monstre. Commence alors un combat intérieur pour le malheureux chercheur, à mesure que l'insecte prend le dessus sur l'homme, ainsi que pour la femme de sa vie qui assiste, impuissante, à son dépérissement. Cronenberg arrive, avec une aisance folle, à mélanger horreur pure (la transformation est tétanisante) et intense émotion. Il faut dire que sa direction d'acteurs est juste parfaite. Jeff Goldblum explose dans le rôle de Brundle et parvient à transmettre une réelle humanité malgré l'énorme travail de maquillage(hallucinant) qui aurait pu masquer son interprétation. Geena Davis est également magnifique en Veronica, femme condamnée à voir l'état de son petit ami se dégrader. John Getz (impeccable) complète le casting en Statis Borans, ex légèrement envahissant finalement plus complexe qu'on imagine. Et Howard Shore livre une composition incroyablement opératique, qui se fond parfaitement dans cet univers tragique de Cronenberg. Un chef d'oeuvre inoubliable.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 1 février 2015
    La mouche est un vrai film de science-fiction et d'épouvante comme on en fait plus. David Cronenberg met en scène un biologiste très doué qui met au point un téléporteur, et qui fusionne avec une mouche après un essai raté. Le personnage principal, magnifiquement campé par Jeff Goldblum, va peu à peu se transformer, perdre son humanité et devenir même effrayant. Le personnage est d'autant plus attachant qu'il vit une romance avec une journaliste ( Geena Davis au top ). La mouche fait clairement dans le gore et le dégueulasse, et certaines scènes sont vraiment écœurantes, d'autant plus qu'elles sont d'un réalisme fou. Parlons-en de ce réalisme ; ce n'est pas pour rien que le film a eu l'Oscar du meilleur maquillage : Goldblum devient une créature hyper repoussante grâce à eux. Les effets visuels n'ont presque pas pris une ride, la mise en scène est soignée et la BO est très bonne. Un film qui marque longtemps ceux qui l'ont vu.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 714 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2013
    Qui d'autre que Cronemberg aurait pu réaliser ce long métrage? Lynch peut être, mais les réalisateurs qui auraient eu le talent pour réaliser un truc pareil ne courent pas les rues! Cronemberg assimile des thèmes forts dans son film, entre la vie en symbiose qui progressivement se change en une vie parasitée par la mouche, le thème du super héros effleuré, l'amour plus fort que la différence et la mort, le rejet de l'autre façon "Éléphant man", la naissance d'une espèce, l'importance de la science avant tout le reste! Le long métrage réserve encore des moments d'effrois notamment sur la fin malgré son âge qui commence a être avancé! On se souvient de l'accouchement d'un Alien dans "Prometheus", ici c'est pas mal non plus...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top