Mon AlloCiné
    Hollow Man, l'homme sans ombre
    note moyenne
    2,6
    4435 notes dont 234 critiques
    9% (21 critiques)
    35% (81 critiques)
    24% (56 critiques)
    22% (52 critiques)
    8% (18 critiques)
    3% (6 critiques)
    Votre avis sur Hollow Man, l'homme sans ombre ?

    234 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1114 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juillet 2014
    Alors que tout le monde nous claque du spectaculaire juste pour nous claquer du spectaculaire, Paul Verhoeven fait de ce film une drôle d’exploration sadique de l’humain qui, moi, me plait beaucoup. Et puis franchement, pour l’occasion, les effets visuels ont encore aujourd’hui vraiment de la gueule et permettent de véritables scènes anthologiques…
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    5,0
    Publiée le 18 août 2013
    Ça commence en science-fiction et ça se termine en film d'angoisse/épouvante à gros budget. On comprend que ça puisse gêner (pourtant c'était la recette d'Alien…). Ce film est bien fait, il est mené à un train d'enfer et on ne s'ennuie pas une seconde. Le casting et la direction d'acteur sont parfaits (mention spéciale à la très jolie Elizabeth Shue. Les effets spéciaux sont époustouflants et le pitch original et intéressant. On regrettera juste que le film n'insiste pas davantage sur ce que permet l'invisibilité (contrainte de la prod ?). Quant aux péripéties finales, elles sont sans doute le tort d'être prévisible, mais son néanmoins réalisés avec une maestria stupéfiante.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 328 critiques

    3,0
    Publiée le 28 septembre 2012
    Paul Verhoeven s'attaquant à l'Homme invisible? Voilà qui donnait furieusement envie, connaissant le passif de l'hollandais violent. Et effectivement, le film s'éloigne considérablement du matériau de base pour nous montrer ce que l'invisibilité pourrait donner entre de mauvaises mains. Pas si mauvaises que ça, au début, d'ailleurs, puisqu'elles sont celles d'un scientifique aussi génial qu'arrogant: Sebastian Caine. Ce dernier mène, avec son équipe, diverses expériences sur un sérum rendant invisible. Après plusieurs essais concluants sur des animaux, visant à les rendre invisibles puis visibles, Caine décide d'être le premier cobaye humain à tester cette faculté. Pour lui, et pour pousser la recherche plus loin. Et ce, malgré les mises en gardes de ses collègues (parmi lesquelles son ex-petite amie). La "transformation" (s'apparentant à de la torture) fonctionne, et le voilà invisible. Problème, la réversion s'avère quasi-impossible et, chose encore plus inquiétante, Sebastian commence à prendre goût à ce que lui a apporté cette nouvelle condition. Et c'est là que le bât blesse. Car si le film est absolument excellent la première heure (bien rythmé et très impressionnant), les 30 dernières minutes sont trop expédiées pour qu'on y croit pleinement. Dommage car on salivait d'avance à l'idée de voir ce que Verhoeven allait se permettre avec un tel personnage. Mais le problème est peut être là justement. Avec un personnage si mythique, un casting quatre étoiles (Bacon, toujours aussi génial; Shue et Brolin s'en sortent très bien aussi), et des effets spéciaux de pointe (absolument déments), Verhoeven n'a peut être eu la liberté la plus complète. Tant pis, on se contentera de ce bon divertissement, mené tambour battant, qui ravira autant les fans de fantastique que d'hémoglobine.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    2,0
    Publiée le 15 juillet 2013
    A l'exception de "Starship Troopers", je ne suis pas spécialement un inconditionnel de Paul Verhoeven et si je me souviens d'avoir totalement rejeté "Hollow Man" à sa sortie (j'avais 16 ans), mon ressenti a quelque peu changé en le revoyant par hasard récemment. Certes, le sujet est génial (un homme invisible face à sa propre moralité) mais j'ai l'impression que la machine hollywoodienne a freiné le réalisateur hollandais dans sa vision du film qui reste donc à la surface, notamment gâché par un final qui se complait dans le spectaculaire. Mais bon, Kevin Bacon est génial et les effets spéciaux sont impressionnants. Bref, à découvrir histoire de se faire son propre avis!!
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 428 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2017
    « Hollow Man » n'est sans doute pas une œuvre majeure du grand Paul Verhoeven ; ça ne signifie pas pour autant qu'il est mauvais, loin s'en faut ! Il est juste un poil en dessous en terme de profondeur philosophique. C'est que ce bon vieil « Hollandais violent » nous a habitué à mettre la barre très haut avec des films marquants comme « Basic instinct », « Starship troopers » ou « la chair et le sang ». Ces titres, bien que très différents les uns des autres, ont en commun une terrible violence, tant physique que psychologique, qui est comme une signature pour ce cinéaste de génie. Cette nouvelle adaptation du mythe de l'homme invisible (qui date quand même de 2000) paraît, du coup, un tout petit peu fade. Il faut quand même lui reconnaître des effets spéciaux surprenants et les quelques petits meurtres, bien sadiques, qui pimentent agréablement la seconde partie. Dans l'ensemble ça en fait un film de science-fiction plutôt maîtrisé et bien agréable à suivre. C'est pourquoi je ne veux surtout pas donner une impression de médiocrité. C'est un excellent divertissement et je ne m'y suis pas ennuyé une seconde d'autant que le casting, emmené par Kévin Bacon et Elisabeth Shue, est également impeccable. Il n'y a donc aucun problème, hormis qu'on attend toujours plus d'un réalisateur aussi respectable et respecté. En bref c'est bon, voir très bon, mais...
    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Hollow Man est une réussite. Que ce soit du côté des effets spéciaux ou avec des acteurs compétents, notamment Kevin Bacon & Elisabeth Shue. Un scientifique vient de mettre au point une formule pour rendre invisible. Après quelques tests sur des animaux, il décide de passer le cap, et de se faire l’injection sur lui-même. Mais impossible d’inverser le processus. Ses collègues essayent de trouver le remède, mais le cobaye commence à prendre goût de son nouvel état, et va commencer à devenir incontrôlable et peu à peu une menace pour ses collègues et son entourage ! Un film fantastique de qualité, porté à l’écran par des effets visuels de grandes qualités, seul bémol : le scénario est légèrement mince, et côté intrigue, plus beaucoup de surprise.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 779 abonnés Lire ses 581 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2013
    Paul Verhoeven signe un nouveau film dont on se souviendra, à mi chemin entre un thriller et un film d'horreur. Ultra violent, bien dialogué et très original, ce huit clos est à la limite du terrifiant, la faute à un Kevin Bacon plus que convaincant et à des meurtres d'une extrême froideur.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 431 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mai 2012
    Hollow Man, l'homme sans ombre : Ah ouais !!! Franchement, j’ai adoré ce film qui est l’un des meilleurs films du genre qui mélange habilement bien les genres : Science- Fiction, fantastique, thriller et film d’horreur avec un tueur. Un tueur d’ailleurs des plus original car cette fois ci, c’est un scientifique gentil, ambitieux qui va devenir a cause d’une expérience : une véritable ordure, obsédé, avide de son pouvoir qui est invisibilité d’où l’homme sans ombre. Vraiment ce film est une pure merveille, un véritable bijou du genre. Grâce à une réalisation est une mise en scène des plus efficaces et bien mené. Et surtout les effets spéciaux et visuel qui sont vraiment énorme et de tout beauté : les détailles de l’anatomie humaine lord de la transformation sont ahurissant et très impressionnante, vraiment bluffant. Paul Verhoeven tien la un de ces meilleurs films car il fait très fort dans ce film : bravo. Ensuite, le scénario est vraiment original, captivant et passionnante comme il le faut, vraiment on a le droite a des moments au le suspense est a son comble (surtout a la fin) et a de nombre rebondissement et moment d’adrénaline, vraiment c’est bien dosé entre moment calme et moment sous haute pression. De plus, l’histoire est vraiment intéressant et on voit bien je trouve la transformation de scientifique a véritable tueur fou sans pitié, qui a envie de pouvoir. Le casting est très bon et les acteurs jouent à merveille leur rôle et son très convaincant surtout Kevin Bacon que j’ai trouvé particulièrement excellent. Et pour finir, les musiques ajoute a l’ambiance du film donc ça c’est bien. Voila ce film est vraiment génial et je vous le conseil absolument car il vaut vraiment le coup d’œil. Pour moi c’est un énorme coup de cœur pour ce pur chef-d’œuvre.
    Détecteur de Bousasses
    Détecteur de Bousasses

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 56 critiques

    3,5
    Publiée le 12 avril 2012
    Un long-métrage très intéressant, très fidèle aux inspirations de son metteur en scène. Ici, Paul Verhoeven est égal à lui-même et arrive avec brio à se ré-approprier la psychologie et la morale du roman l'Homme Invisible d'H.G. Wells. Son oeuvre est pessimiste, elle souligne la perversion comme un élément ancrée profondément dans la nature humaine. Seulement à côté de ce point de vue magnifiquement traité, il y a un scénario léger qui lorgne trop vers le survival/thriller horrifique ce qui a tendance à nuire profondément au film. Malgré ça, il en reste une oeuvre très divertissante que je vous recommande. => Voir la critique de Matt en intégralité et en vidéo sur YouTube : http://youtu.be/aCp70GPhs6c
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 301 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mars 2014
    Une équipe scientifique a mis au point un sérum d’invisibilité pour le compte des services secrets, mais au moment du «test humain», le succès des tests préliminaires va se transformer en enfer. Mélangeant adroitement les genres - fantastique, science-fiction, thriller, épouvante - Paul Verhoeven réalise une version sombre, primaire et violente de l’ «homme invisible». Le sujet est génial, la construction narrative l'est par contre un peu moins alors que les effets spéciaux sont vraiment démentielles. Kevin Bacon est excellent dans un rôle particulièrement flippant. Elisabeth Sue et Josh Brolin complètent avec brio le casting. Bien que mal dosé - efficace au début, percutant au milieu, excessif à la fin - «Hollow Man» reste une réalisation perturbante et distrayante.
    Raptor Bonaparte
    Raptor Bonaparte

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mai 2013
    Un grand moment de science-fiction. Paul Verhoeven est un réalisateur habitué au genre de la science-fiction, on peut citer Total Recall, Starship Troopers ou encore Robocop. L'un de ses derniers films, Hollow Man, ne déroge pas à la règle du genre SF et voit le spectateur catapulté dans un vaste univers ou règne paranoïa et invisibilité. Un scénario d'apparence basique, mais qui est en réalité bien plus travaillé que ça. On découvre un vaste complexe scientifique dans lequel bosse des personnes qualifiées dans la recherche de nouvelles technologies pour le compte du gouvernement américain. Jusque là, rien de bien folichon. Pourtant, dès le début on sent que l'histoire va vite déraper, notamment parce qu'on voit les personnages jouer avec la formule d'invisibilité, d'abord sur des animaux, puis sur eux. Vous ne vous êtes jamais propulsé dans un futur où l'on serait invisible ? Moi oui et je pense qu'on a plus ou moins les mêmes idées en tête. Quelle utilisation en ferions-nous de l'invisibilité? Sans doute des bonnes et des moins bonnes. Comment nous comporterions-nous ? Tout dépend des situations. Certes Paul Verhoeven n'invente rien et ce contente de donner les réponses que tout le monde, sans exceptions, donnerait : faire des choses obscènes, observer ses voisins, imaginer des complots, se promener nu ... L'histoire prend tout de suite son sens lorsqu'on remarque qu'on ferait sans doute la même chose que les personnages. Même si le réalisateur critique de manière implicite la science moderne et ses recherches qui vont trop loin, on sent que le réalisateur est à son aise dans ce genre de film. Par ailleurs, l'aspect psychologique de cette histoire est très bien mis en avant, on voit clairement une évolution dans les rapports en l'homme invisible et ceux qui ne le sont pas. De cette sorte, on est tenu en haleine jusqu'à la fin du film qui comporte un excellent twist final qui va en scotcher plus d'un à son siège. Tout ceci fut possible grâce à l'interprétation magistrale de Kevin Bacon (Mystic River, Death Sentence ) qui signe un très bon rôle dans la peau de l'homme invisible. Quelque soit le rôle qu'il obtient, il est toujours plaisant de voir Kevin Bacon dans un film et ici il campe le rôle du scientifique devenu épris de son rêve et qui n'arrive plus à s'en sortir si bien qu'il menace la vie de ses collègues. Elisabeth Shue (Retour vers le futur 2 et 3) est elle aussi très convaincante dans son rôle. Josh Brolin (Men In Black 3) s'en tire lui aussi à merveille. Mais tous les deux sont balayés par la grande prestation de Kevin Bacon. Les effets spéciaux sont, à ma grande surprise, un des gros point fort de ce film. Au début du siècle, je ne pensais pas qu'on était capable d'afficher un tel niveau. On assiste à un déluge d'effets spéciaux qu'on peut qualifier de révolutionnaire, je pense notamment au nombreuses scènes où l'on voit le corps-humains ou animal ce décomposer partie par partie avant de devenir totalement invisible. Et faire disparaître un acteur est aussi très osé, mais ça marche du tonnerre et on en a plein les yeux. Les musiques ne m'ont pas plus tapés dans l'œil, dommage car je suis sûr qu'il y avait des bons morceaux audio, mais je n'en garde pas un grand souvenir. ______________________________________________________________ Note : 16 / 20 Un petit bijou de la SF. Une histoire atypique qui joue sur le fantasme d'être invisible mais aussi sur les excès que comporte ce rêve. Misant sur les qualités du grand Kevin Bacon et sur des effets spéciaux bluffants, le film de Paul Verhoeven a tous les atouts pour plaire à un maximum de personnes. Je vous le conseille si vous aimez les histoires qui sortent de l'ordinaire.
    dralnar
    dralnar

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 125 critiques

    0,5
    Publiée le 1 septembre 2008
    Et voici un film duquel il ressort pas grand chose tellement il apparait que le réalisateur se fout de notre poire ! Tout d'abord, Kevin Bacon jouant le role d'un grand scientifique au look ado ecoutant du punk rock fort dans sa voiture sport decapotable et qui fait une decouverte révolutionnaire permettant d'etre invisible... C'est vrai que niveau crédibilité, on fait fort d'entrée ! Ajoutez à ça entre autre des paraboles philosophiques on ne peut plus classique sur le scientifique se prenant pour dieu, du sexe (hé oui quand on devient invisible on devient pervers violeur etc) et des scenes d'actions ridicules... Certes l'idée de départ etait bonne, à savoir raconter que le fait d'etre invisible peut entrainer une perte progressive de toute moralité, mais bon le choix des acteurs et le réalisateur tout court n'etaient pas à la hauteur. A mon gout, Il aurait sans doute fallu decrire le personnage principal avec plus de finesse, de maniere plus intimiste sans sombrer dans la manicheisme pur tel c'est le cas a la fin du film. trés decevant donc en dépit de la bonne idée de départ.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    4,5
    Publiée le 4 janvier 2014
    Verhoeven nous sert avec Hollow Man une bonne série B de luxe, qui remplit tout à fait le contrat là où on l’attendait, même si ce n’est pas le meilleur film du réalisateur. Coté casting le métrage est très solide. L’équipe du docteur Caine est vraiment à la hauteur, certes dans les premiers rôles, à savoir le duo Elizabeth Shue-Josh Brolin, qui envoie du lourd, mais surtout dans les seconds rôles. Curieusement je trouve les acolytes plus enthousiasmants encore que les sus-nommés, car ils sont plus naturels, plus réalistes, et il y a vraiment de très bonnes choses à retenir de ces-derniers. Quant à Bacon lui-même, on ne le voit sous ses traits que dans la première partie, mais on sait à quoi s’en tenir généralement avec lui, il est toujours précis et juste dans ses prestations, surtout de personnages ambigu, et ici il ne déroge pas à la règle. Le scénario est bien huilé. La tension monte bien, le suspens fonctionne pas trop mal (même si les disparations des personnages manquent d’originalité), et le rythme est solide. Si le film prend son temps parfois, pourtant ce n’est jamais ennuyeux, et on sent un scénario suffisamment intelligent justement pour toujours arriver à tenir l’attention du spectateur. Si l’ensemble manque un peu d’ambition, pour autant la dimension divertissante est excellente, il y a vraiment des passages très prenants, le glissement progressif du personnage principal est très bien emmené, et au final Hollow Man est une machine qui fonctionne sans anicroche particulière, à l’exception de quelques poncifs sur la fin. Le coup du « on se sépare » est très peu digeste. La mise en scène est redoutable. Verhoeven s’est fait plaisir, ca se voit, et il utilise avec un rare talent les spécificités du personnage de Bacon. C’est millimétré, la tension est toujours palpable (je crois qu’il réalise une des plus mémorables plongée dans le décolleté d’une femme au cinéma !). C’est franchement enthousiasmant, et on sent que le réalisateur n’est pas là un vieux routard de la série B bas de gamme, mais un réalisateur qui vient du cinéma, et qui à de l’ambition. La photographie pour sa part est appréciable, mais n’a pas non plus de grande particularité qui lui donne un cachet précis. Les décors sont surtout très intelligents. Ils n’ont rien de spécialement déments, mais en utilisant les mêmes lieux, surtout le laboratoire, Verhoeven nous inclus véritablement dans ce-dernier, tant et si bien qu’il finit par nous devenir familier. Le film gagne en crédibilité du coup et le spectateur est nettement mieux entrainé dans l’histoire. Je note encore des effets spéciaux très impressionnants. Le film date de 2000, mais franchement il ne dépareille pas aujourd’hui. C’est généralement typique des films de Verhoeven, qui ne vieillissent pas vraiment, ou pas aussi vite que la concurrence. La reconstitution et la disparition des corps sont remarquablement faites. A noter aussi une petite pointe d’érotisme dans ce film, et une dose d’horreur et de violence typique du réalisateur. Le film n’est pas un « Homme Invisible » tout public, et je le déconseillerai à un jeune public. Enfin, superbe musique signée Jerry Goldsmith, qui finit de faire de ce Hollow Man un très bon film. Au bout du compte quels sont les mauvais points qui m’empêche de donner la note parfaite : un certain manque d’ambition au niveau du scénario, qui par ailleurs n’est pas imprévisible, loin s’en faut, et n’est pas exempt de poncifs sur la fin. Pour le reste, ca tient la baraque, avec un casting à la hauteur, et une partie technique quasi-parfaite. 4.5.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2014
    Ce film, considéré par Verhoeven lui-même comme un de ses projets les moins aboutis, n’en reste pas moins un thriller de haute volée. La première heure s’avère plutôt intéressante, dénonçant l’hypocrisie de notre système de valeur moral qui repose uniquement sur l’image. En se débarrassant de son propre reflet, le héros abandonne donc toute notion de bien et de mal et cherche à éliminer tout ce qui pourrait se mettre sur sa route. En revanche, la fin du film est très décevante et se résume à un simple survival en milieu clos. Pas mauvais, mais on attendait plus de la part du hollandais violent.
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 125 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2014
    Verhoeven utilise des fx numériques inouïs pour transformer Kevin Bacon selon une technique jamais employée : la disparition et l'apparition progressives qui réservent quelques sensations horrifiques du plus délicieux mauvais goût, bref du pur Verhoeven qui aime bien gratter là où ça fait mal, en recyclant le mythe de l'homme invisible de façon magistrale, avec l'aide d'un Kevin Bacon toujours aussi parfait dans ce type de rôle de salopard prétentieux et ambigu à souhait.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top