Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Dernier empereur
note moyenne
3,8
3815 notes dont 120 critiques
38% (46 critiques)
32% (38 critiques)
15% (18 critiques)
8% (9 critiques)
5% (6 critiques)
3% (3 critiques)
Votre avis sur Le Dernier empereur ?

120 critiques spectateurs

Mephiless s.
Mephiless s.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 696 critiques

4,0
Publiée le 03/05/2015
Le dernier empereur mérite amplement tout ses prix, même si comme la plupart des biopics il reste un peu trop exhaustif mais il retrace relativement bien la vie de Pu Yi (qui soit dit en passant n'est vraiment pas beaucoup mentionnée dans le cinéma), c'est un intérêt de plus pour ce très beau film qui comporte un excellent casting. Le film montre bien la rupture quand le destin de Pu Yi change, notamment avec son endoctrinement. A noter tout de même de très beaux décors, de beaux plans (certains sont très évocateurs de la solitude de l'empereur) et aussi des musiques vraiment somptueuses!
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 951 abonnés Lire ses 3 064 critiques

4,0
Publiée le 03/01/2014
Il y a vraiment trois avantages que je ne peux m’empêcher de voir dans ce film et qui font que je ne peux m’empêcher de l’adorer. D’une part il aborde une période de transition et de rupture de l’histoire trop rarement traitée au cinéma et que je trouve passionnante. D’autre part, je trouve que la manière dont est orchestrée cette histoire est remarquable a plus d’un titre, car elle parvient justement à montrer la rupture culturelle opérée. Enfin, et c’est peut-être là que Bertolucci emporte mon adhésion, c’est qu’il fait tout cela avec une grâce et une beauté plastique qui moi m’envoute totalement. Il faut dire qu’il est remarquablement aidé par une interprétation de grande qualité (mmmmh Joan Chen !) Voilà un film qui sait jouer de délicatesse, de rupture et de sensibilité comme rarement on y parvient. Honnêtement, je trouve que c’est un régal…
Guillaume182
Guillaume182

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 194 critiques

4,5
Publiée le 18/11/2012
Je ne sais pas si c'est parce que Peter O'tool est dans le film, mais j'avais comme l'impression par moment de voir un film de David Lean. Le dernier empereur est film magnifique qui est bien plus qu'une simple biographie. C'est l'histoire d'un homme qui a toujours vécu en prison, même lorsque qu'il était en liberté. Une grande tragédie à l'heure des grands bouleversements dans le monde. Classique. Très bien réaliser et avec d'excellents acteurs.
Black-Night
Black-Night

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 420 critiques

4,0
Publiée le 01/03/2016
Le Dernier Empereur est un très bon et très beau film. Une fresque sublime et un biopic fastueux réussi néanmoins gâché par une petite baisse de rythme laissant place à quelques longueurs sur les 2h40 de long métrage. Avec ou sans ça on peut vite le qualifier de chef d’œuvre tant il reste excellent et maîtrisé. Concentré sur l’ascension de Pu Yi de 1908 à 1967 qui alors qu’il n’a que 3 ans est enlevé à sa mère et conduit dans la Cité interdite, où il est bientôt promu empereur de Chine, à la mort de l’impératrice. Une évocation grandiose de la vie du dernier empereur de Chine. Considéré comme le chef-d’œuvre du cinéaste italien Bernardo Bertolucci tourné au cœur même de cette Cité interdite facilitant un réalisme prenant. Le film fut auréolé de succès puisqu’en 1988 il remportera 9 Oscars tous mérités avec ceux du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté, meilleurs décors, meilleurs costumes, meilleure photographie, meilleur montage, meilleur son et meilleure musique. Il remportera également la même année le César du meilleur film étranger. À travers la quête identitaire de Pu Yi (loin d’être pourri), catapulté empereur fantoche de Mandchourie par les Japonais en 1932, arrêté par les Soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale puis rééduqué par le régime communiste chinois, le cinéaste italien dépeint la fin d'un monde où s'entrechoquent traditions et modernité. A noter la présence d’une bande son de Ryuichi Sakamoto absolument magnifique, splendide et réjouissante, avec beaucoup de sonorités chinoises que j’adhère tant. Elle porte le métrage avec grandeur et rend grâce aux images, à ses décors et costumes somptueux ainsi qu’à sa mise en scène ample et maîtrisée. Le réalisateur Bernardo Bertolucci signe ici son 10ème long métrage avec une grande réussite doté d’une réalisation splendide et reste son film le plus populaire et le plus récompensé. Avec un casting extra pour couronné le tout : John Lone, Joan Chen, Peter O’Toole, Ruocheng Ying, Ryuichi Sakamoto oui aussi en tant qu’acteur, les excellents charismatiques Dennis Dun et Victor Wong que l’on reverra dans 2 films de John Carpenter. Une fresque épique dans la cité interdite en Chine qui vaut assurément le coup d’œil pour le dépaysement que saura nous donner ce dernier empereur. Ma note : 8/10 !
vive-le-cine123654789
vive-le-cine123654789

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 621 critiques

4,0
Publiée le 16/07/2014
Un film magnifique sans le moindre doute, qui approche l’excellence. Cette véritable fresque historique nous dépeint la vie de celui qui fut le dernier empereur chinois, et une chose ressort particulièrement au générique : cet homme a été décidemment bien seul toute sa vie. Une histoire dramatique. On voit au cours des différentes étapes comment il a essayé de vivre une vie qu’il ne pouvait pas vivre, comment il a été manipulé par son entourage de A à Z jusqu’à la prison, d’où il sort changé. Cette dernière partie de sa vie est traitée de façon assez rapide, certes, mais on a presque envie de hurler de joie de le voir enfin vivre sa vie comme il le souhaite. Sa solitude est exprimé à plusieurs reprises dans les différentes étapes, tout comme les manipulations, et il y a vraiment de quoi hurler. On sent un type qui veut plaire, veut être aimé, mais qui toute sa vie a vécu dans un autre monde et qui a du mal pour exprimer ses sentiments ou même les appréhender. Le final est tout simplement grandiose. Une histoire dramatique. Les acteurs sont tous exceptionnels, les citer serait trop long. Mention spéciale cependant aux enfants ayant interprété Puyi, vraiment incroyables, mais également à son interprète adulte, bluffant. Et mention aussi pour Peter O’Toole, interprétant avec brio toute la classe écossaise. Sur le plan technique, c’est une merveille. La musique est purement géniale, un véritable bijou. Les décors sont fabuleux (ça aide aussi de tourner dans la Cité Interdite), accentuant encore plus l’isolement du jeune Puyi dans ce palais immensément vide, puis aussi ce sentiment d’être constamment sur surveillance jusqu’au tout dernier moment. Décors valorisés comme rarement par une mise en scène soignée et magnifique, regorgeant de plans, de séquences et de scènes sublimes. Un véritable régal visuel. La photo est également magnifique, avec des images superbes. Bref, un film historique devant lequel on ne s’ennuie pas une seule seconde malgré un rythme lent qui pose bien chacune des étapes. Un véritable régal. Un très très grand film à voir absolument !
maxime ...
maxime ...

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 461 critiques

4,0
Publiée le 05/01/2014
Je m'attendais à un film un peu " chiant " du moins difficile d'accès, trop compliqué et prise de tête mais dès le début j'ai été rassuré. Une première partie drôle tout en gardant un coté attendrissant, parfois surréaliste voire totalement déconnecté de la vrai vie ! Une seconde partie plus dramatique, j'ai préféré. Des acteurs brillant John Lone et Joan Chen surtout cette dernière vers la fin complètement dégommé par l'opium, j'étais stupéfait. Une magnifique histoire, tout comme les images , les décors, costumes et la mise en scène de Bertolucci. 9 Oscars mérité ( c'est pas toujours le cas ... ) .
Olmo
Olmo

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 72 critiques

5,0
Publiée le 19/05/2010
D'une beauté à couper le souffle, et doté d'une reconstitution d'une qualité exceptionnelle.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

5,0
Publiée le 08/02/2013
Une magnifique fresque historique de Bertolucci. Un très grand film épique. Je n'ai rien à critiquer, j'ai été captivé tout le long.
NormanBates3
NormanBates3

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 92 critiques

5,0
Publiée le 07/08/2010
Le dernier empereur n'est pas le film le plus célébrés de Bertolucci, jugé trop commercial, trop classique, mais il y a là a mon avis beaucoup de mauvaise foi, oui c'est classique, oui c'est commercial, oui c'est moins novateur que des film comme La Luna par exemple, mais pourquoi bouder notre plaisir face a ce film romanesque, épique qui retrace tout un pan de l'histoire de la Chine, riche en émotion et en morceau de bravoure. Le récit est parfaitement maitrisé, la mise en scéne est somptueuse, les acteurs excellent (avec le grand Peter O Toole dans un second rôle).
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

4,0
Publiée le 17/04/2012
Bertolucci voit grand avec ce film et réussit son pari.
CH1218
CH1218

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 556 critiques

4,5
Publiée le 10/04/2016
Installé sur le siège impériale à moins de 3 ans, ce descendant de la dynastie Qing restera enfermé durant près de 16 ans dans la Cité Interdite. Manipulé par les Japonais, il retrouvera son titre en 1932 dans l’Etat fantoche de Mandchoukouo. Prisonnier des Russes à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, puis détenu en Chine pendant 10 ans pour rééducation, il sera finalement amnistié par Mao avant de finir sa vie comme simple jardinier jusqu'à sa mort en 1967. Une destinée tragique mais incroyable pour un film qui l’est tout autant. Bernardo Bertolucci réaliste-là une très belle fresque historique et didactique richement mise en scène. Les décors, les costumes, la photographie et la musique sont splendides. Bénéficiant d’un excellent casting, du plus jeune des interprètes de Pu Yi à John Lone, en passant par Joan Chen et le génial Peter O’Toole, « le Dernier Empereur » n’a nullement volé les 9 Oscars qui l’on couronné.
Roub E.
Roub E.

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 3 047 critiques

4,5
Publiée le 04/02/2016
C est admirable, un biopic magnifique sur la vie de Pu Yi, désigné empereur de Chine, le dernier empereur puisqu il traversera les remous de son pays avec la guerre et l avènement du parti communiste Chinois. Une réflection sur le sacré, avec cet enfant que l on élève comme un dieu et qui se retrouve d une fragilité désarmante, un pantin manipulé par différents courants tournant autour du palais, un empereur qui ne décide de rien même pas de ses propres mouvements. Visuellement c est admirable, bénéficiant des décors de la cité interdite on est comme un touriste curieux à la découverte d un endroit secret. La musique est une merveille, côté mise en scène Bertolucci évite le piège de montrer cette histoire d un point de vue occidental. Magnifique.
guifed
guifed

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 282 critiques

3,0
Publiée le 21/12/2014
Une bonne reproduction historique, avec une ambiance très convaincante et envoûtante. Mais là où le film brille et pêche en même temps, c'est dans son personnage central. Un personnage vraiment intéressant et riche. Idéal pour un biopic. Le réalisateur choisit de procéder par désordre chronologique, alternant les retours dans le passé et les projections dans le futur. Un choix qui se révèle ingénieux, car il nous permet de mieux mesurer le contraste entre la Chine du début du siècle, et celle de l'après-guerre. Tout en validant l'habile parallèle entre le jeune ... et le ... âgé: il a été un prisonnier toute sa vie. Jeune, prisonnier de ses privilèges et de ses responsabilités. Car oui, il a beau avoir des centaines de serviteurs à son service, bénéficier d'un pouvoir incommensurable, il n'en est que plus prisonnier. C'est finalement un empereur sans souveraineté.Vieux, il a été rattrapé par les mutations éclair d'une société en pleine révolution. Il est le symbole de la transition entre la Chine impériale et la République Populaire de Chine. Un changement de légitimité dans le pouvoir, mais une continuité dans les moyens du pouvoir. Fresque historique et politique réussie, le film agace cependant dans son contournement de la dimension psychologique. L'empereur subit son environnement et son époque, sans qu'on sache le pourquoi d'une telle passivité. Le film vient acter la pensée selon laquelle le système façonne le sujet. Sans aucune vision contraire, sans aucun contre-balancement. De plus, je trouve que la réalisation manque parfois d'originalité. Souvent trop classique. En somme un grand film historique et politique, très documenté et intéressant, servi par des acteurs très performants, mais avare en cinéma.
Kloden
Kloden

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 996 critiques

3,0
Publiée le 25/09/2014
Il est vrai, dans une certaine mesure, que Le Dernier Empereur ne ressemble pas à un Bertolucci. Certes, on sent toujours par intermittence la concupiscence de son cinéma à l'érotisme incontrôlé, mais beaucoup plus rarement les égarements de ses personnages et encore moins la violence existentielle d'un Novecento. Tout s'est perdu dans un polissage navrant, qui fait perdre au film une partie de la force qu'il semblait pouvoir développer. Car oui, la moulinette des Oscars est passé par là, et le calibrage a payé, ramassant 9 statuettes au passage. Mais que sont les oscars, sinon un gage d'académisme très rarement contredit ? Alors oui, Bertolucci déploie encore des plans épurés mais d'une grande richesse, mais la forme ne suffit pas à compenser éternellement la frilosité des séquences qui défilent. Comme trop de grands biopics historiques, Le Dernier Empereur s'appuie énormément sur l'assurance que les scénaristes ont en la puissance du matériau de base, dont ils sont persuadés qu'elle suffira à faire tourner la machine sans chercher à le sublimer en prenant le risque de perdre une partie de public en cours de route. Pour le coup, il est vrai que l'histoire de ce dernier souverain chinois est assez stupéfiante, mais ce traitement faussement dramatique si souvent utilisé dans le genre finit par banaliser et uniformiser les récits denses et amples qu'il illustre. Comme si le fond, l'histoire, devenait l'habillage d'un modèle identique. Peut-être que les producteurs marchent sur la tête, peut-être que je me fais des idées ; quoi qu'il en soit, j'ai trop de fois ressenti la même chose devant un film du genre (pourtant, Dieu sait que j'aime l'Histoire) : c'est-à-dire pas assez. Au-delà de cette confiance paresseuse en leur récit, les biopics ont un autre défaut, qui celui-là m'est pour le coup tout à fait personnel et auquel il n'y a aucun remède : ce sont des films, et comme tout art du récit, la frontière entre fiction et authenticité au cinéma peut se franchir aussi rapidement qu'habilement. Oui dit comme ça c'est bête, mais il n'empêche que je suis incapable de savoir dans quel mesure on cherche à enjoliver l'histoire et dans quelle mesure elle s'est réellement passée, et ce même quand le biopic se veut fidèle. Une situation que je trouve inconfortable, qui n'est en rien à imputer au Dernier Empereur ni à tous ses prédécesseurs, mais qui explique elle-aussi ma relative frilosité vis à vis du film. J'ai aussi par séquences eu du mal à saisir les enjeux politiques, qui m'étaient quelquefois inconnus, et ce nouveau commentaire personnel, sans aucune valeur analytique, fait définitivement de ce paragraphe un avis bien plus qu'une critique digne de ce nom. Un dernier point toutefois, où le reproche que j'ai à faire me semble bien plus acceptable par tous : le choix d'une VO en anglais et non en mandarin. D'une, l'authenticité en prend un coup (un comble pour un récit sensé s'ancrer dans le réel), de deux les acteurs - par ailleurs excellents - sont légèrement pénalisés puisqu'ils doivent s'adresser en majorité à des occidentaux dans une langue qui n'est pas toujours leur langue maternelle. Néanmoins, si emportée par la fougue de ma jeunesse, ma plume se fait virulente, il serait malheureux d'oublier que Le Dernier Empereur reste un récit bien mené et de base très intéressant, seulement trop académique et trop peu pimenté pour m'inclure dans le cercle très large de ceux qui l'admirent. Je comprend l'engouement ; je ne le partage pas.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 1 292 critiques

3,0
Publiée le 20/03/2014
Bernardo Bertolucci s'attaque à l'histoire de Puyi, dernier empereur de Chine. Après une première demi-heure mollassonne et inutile, le film démarre enfin. Intime, politique, et assez émouvant, "Le Dernier Empereur" évite toute sorte d'académisme, même s'il reste à mon goût un peu trop classique. Bertolucci dresse le portrait précis d'un homme seul de bout en bout. Ambitieux et moderne, ce personnage ambivalent au destin exceptionnel finit par nous toucher. Le film est parfois difficile à suivre (peut-être à cause de mes connaissances limitées de cette histoire), mais a le mérite d'aborder son sujet de front, malgré quelques longueurs. Intéressant à défaut d'être passionnant, ce film me fait penser que son réalisateur a en fait quelques qualités (après avoir vu le désastreux "1900").
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top