Notez des films
Mon AlloCiné
    Soleil vert
    note moyenne
    4,0
    7415 notes dont 351 critiques
    répartition des 351 critiques par note
    79 critiques
    134 critiques
    73 critiques
    45 critiques
    19 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Soleil vert ?

    351 critiques spectateurs

    Alex*56*
    Alex*56*

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 314 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mai 2014
    Le film d'anticipation de Richard Fleischer est très pessimiste sur le futur du monde, s'en est même troublant de voir qu'en 1973, où les débats sur l'écologie n'alertaient pas autant qu'aujourd'hui, on puisse avoir un avis si avancé par rapport à son temps. L'ambiance est assez lugubre et sombre apportée par l’entassement et la saleté des humains victimes de l’épuisement des ressources naturelles. On suit donc le Détective Robert Thorn (interprété par un très bon Charlton Heston) dans une enquête à l'apparence banale, d'un meurtre qui finira par démanteler tout un réseau et entrainera Thorn dans une course effrénée à la vérité. De très belles scènes accompagnent Charlton Heston et l'excellent Edward G. Robinson, petit exemple : " spoiler: La scène du diner ponctuée par des silences et des éclats de plaisirs très communicatifs " ou la scène ou " spoiler: Sol se rend compte qu'il est temps pour lui de partir pour de bon, il redécouvre alors les images de ce qu'était la vie avant et c'est vraiment beau à voir ". Les scènes d'actions ont plutôt mal vieillit par contre, les grands gestes avec les bras que font les protagonistes lorsqu'ils tombent après s'être prient des coups de poings sonores que seul Chuck Norris & cie ont gardés. Mais ça peut toutefois avoir du charme ! La fin est remarquable, car Thorn découvre enfin le poteau rose, un poteau rose qui n'est pas montré directement mais qu'on devine très facilement. En bref c'est un très bon film avant-gardiste sur le futur de la Terre, bien qu'exprimé d'un point de vue négatif par le réalisateur, avec de très bon acteur et une ambiance prenante et angoissante qui accroche le spectateur malgré certains passages qui font très rétro. A voir.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4135 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2014
    Surpopulation, famine, baston, cannibalisme industriel et pollution dans le toujours impressionnant "Soylent Green", sorti en 1973, soit la même annèe que "The Exorcist". Là, ce ne sont pas que les feuilles que l'on ramasse à la pelle, mais les manifestants au tracto-pelle! Le film de Richard Fleischer est trop frappant, dans la forme comme dans le fond, pour que quiconque le conteste! Le futur subit la disparition de tout vègètal et de tout animal! La population se nourrit uniquement de tablettes de diffèrentes couleurs! L'une se nomme le "Soylent Green". Dans un futur apocalyptique où les rèserves minèrales n'existent plus, l'inoubliable Charlton Heston est seul contre tous! Un propos passionnant, une vision inèdite du futur, une mise en scène qui redore le blason du classicisme pour une certaine forme de perfection! Ecologique avant la lettre, ce film est devenu depuis un grand classique de la science-fiction des annèes 70, qui, curieusement, n'a subi aucun remake! A noter que c'est le dernier film du grand Edward G. Robinson qui devait s'èteindre quelques semaines après la fin du tournage...
    Wingnut7
    Wingnut7

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 305 critiques

    5,0
    Publiée le 14 janvier 2013
    On commence par une explication contextuelle pour nous dévoiler le monde dans lequel on va évoluer au long du film. Décor planté, R.Fleischer s'intéresse aux personnages dorénavant. Entré du héros et de son acolyte fidèle. Et tout le long ensuite, les personnages feront partis de ce décor, subi, malgré eux et sans révolte. Ils l'acceptent. Survivre est le mot d'ordre et non l'espoir. Un film pessimiste en somme. C.Heston enquête sur un meurtre sans jamais savoir où cela va le mener par la suite. L'affaire devenant de plus en plus grosse. Chevaleresque, il y aura un semblant d'histoire d'amour dans un monde où ceci n'a pas sa place. Les personnage étant même mal à l'aise avec leurs sentiments. Chose pratiquement oubliée. Le vieil acolyte (E.G.Robinson) permet de garder cette attache. Ce n'est que dans l'épilogue monstrueux (dans tous les sens du terme) que C.Heston retrouvera ses sentiments, malheureusement. Car R.Fleischer nous offre un instant de pur beauté et d'émotion au "Foyer". Habitué tout le long du film à des décors tristes, sales, en perdition, détruit...Il balance les images de la Nature accompagné d'une musique classique indémodable pour sublimer tout ça. La beauté pour la beauté. C.Heston étant tout aussi ému que nous en (re)découvrant tout ceci. Un épilogue qui fait entrer le film dans le cercle des films d'anticipation intelligent et électrisant. Une oeuvre à voir assurément car il touche l'âme qu'un jour, qui sait, on pourrait perdre.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 688 critiques

    1,0
    Publiée le 3 décembre 2014
    Devant un tel film on est un peu partagé... Faut-il se remettre dans le contexte ou le noter à l'heure actuelle? On peut discuter pendant des heures du fait de savoir si le côté anticipation est réussi, ça à la limite ça passe au second plan, évidemment que le réalisateur ne pouvait pas avoir vu juste à 100%. Par contre un film réussi en 1974 reste regardable en 2014. Or ici ce n'est pas le cas... Au fur et à mesure du film, une chose m'a sauté aux yeux: le manque d'ambition flagrant, couplé à un manque d'implication de l'équipe... D'une part le film est d'une lenteur abominable, on a des scènes qui pourraient être lourdes de sens mais qui sont jetées pèle mêle au milieu, une enquête policière qui n'avance pas et pourtant occupe 80% du film. Et d'autres part le tout est mal joué et mal interprété. La scène du repas entre Sol et Thorn, franchement, comment y croire une seul seconde quand c'est joué avec si peu de finesse... Charlon Heston cabotine, les scènes de combats sont ridicules. Mais là où le manque d'ambition se fait sentir c'est dans le monde créé. J'attendais pas des voitures volantes, mais au moins un truc qui me fasse croire qu'on est en 2022 et non pas en 1974... Il n'y a rien de changé, strictement rien, même un space opéra avec ses boutons de commandes kitsch à souhait fait mieux... Comment je peux croire à ton monde? Comment je peux penser une seule seconde que le film est sincère, qu'il veut faire passer un message? Le message parlons-en d'ailleurs. Oui on montre une société en manque de nourriture, les femmes sont des objets, la police est corrompue, etc. Effectivement il y a des idées... mais ça reste seulement des idées, le réalisateur n'en fait rien. L'histoire principale c'est une enquête policière, et elle occupe 80% du film. Les questions sociales, d'éthique, d'environnement ne sont jamais abordées. Le réalisateur balance des idées et voilà, il n'y a aucune réflexion autour d'elles, forcément vu que l'on voit l'histoire à travers le prisme d'un policier, dont la seule préoccupation est son enquête. Pour moi c'est un film raté, il pose des idées qui dérangent mais ne les exploite jamais. Jusqu'à cette révélation finale qui n'aboutit à rien...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 24 septembre 2013
    En lisant les critiques, je me suis fendu la poire. "Ce film n'est pas de la SF", "On a l'impression d'être aujourd'hui", " les jeux vidéos datent" ... Ben oui les mecs ! Et c'est bien cela qui fout les boules en le regardant aujourd'hui ... En 1974, quand je l'ai vu au cinéma, je me suis dit : "c'est ignoble mais c'est pour 2022, on a encore le temps". Quand je l'ai revu en 1995 à la TV, après avoir travaillé dans des quartiers surpeuplés et crados de notre bon vieux Paris, le 18ème tout ça quoi, je me suis dit : "Mais j'ai déjà vu cela quelques part ! ". Aujourd'hui, après avoir vu les faubourgs de Nairobi et avoir suivi les reportages sur les quartiers pauvres de la puissante Amérique, sachant aussi ce que Mossanto fait aux paysans des pays en voie, non pas de développement, mais en voie de libéralisation économique, je l'admets avec la bouche ouverte sur un cri qui jamais ne sortira : "on est cuit, on y est ! ". Réfléchissez bien les mecs et regardez un peu les réserves de poissons sauvages, les pics de productions agricoles, technologiques, et surtout la courbe d'une démographie galopante. Nous sommes grillés et rien ne nous sauvera, surtout pas le libéralisme et l'économie de marché. Ce film est génial car il a prévu, il y a 39 ans, les évènements quasiment exacts qui vont avoir lieu dans la décennie à venir. Le duo d'acteurs Charlton Heston et Edward G. Robinson y est fantastique quant aux scènes soit-disant Kitchs, elles sont largement compensées par la mort de Sol dans le "centre" et par le repas où Charlton Heston mange pour la première et certainement la dernière fois de sa vie, un steak de bœuf. Le final, la main ensanglantée qui crie une vérité irréversible par la bêtise des financiers m'a marqué à tout jamais d'une haine envers eux, alors qu'ils pouvaient nous éviter tout cela d'un simple accord commun ... "Comment a-t-on fait pour en arriver-là ?"
    Vrakar
    Vrakar

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 349 critiques

    3,5
    Publiée le 4 décembre 2012
    Ce film d'anticipation très kitsch s'en sort très bien en dépit de gros défauts dû à un budget et des capacités technologiques très limités. Les acteurs surjouent, ne sachant pas sur quel pied danser vu la piètre qualité des dialogues. C'est le scénario qui tient la vedette. Qu'est-ce que ce soleil vert ? Comment l'humanité en est-elle arrivé là en 2022 ? Quelques séquences choc, comme le ramassage des manifestants à coup de tractopelle et les femmes traitées comme des objets. Le dénouement de l'intrigue est gardé intact jusqu'au bout tout en laissant au spectateur son imagination se délier.
    gnomos
    gnomos

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 508 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2013
    Personnellement, je trouve que ce film n'a pas vieilli du tout, peut-être sur la forme, mais le fond est en gros ce qui est en train de se produire. Surpopulation, gaspillage des ressources naturelles, réchauffement climatique, ( dans le film, la canicule est constante), hyper-capitalisme qui crée de plus en plus une élite goinfrée et privilégiée sur le dos des masses exploitées, menant des vies effroyables et ne se rebellant pas, ( comme dans le film où tout le monde semble accepter son sort ), le film est visionnaire à ce niveau. Pour le reste, les décors imaginés comme futuristes ne le sont pas, bien sûr, ils sont même kitsch. Mais Charlton Heston s'en sort très bien avec son rôle de flic macho et profiteur, qui sera éclairé par son ami Sol, qui a connu l'ancien monde, ce qui donne d'ailleurs lieu à une des scènes les plus émouvantes du cinéma, (Sol au foyer), la manière dont est menée l'enquête quant à elle est secondaire, et la fin d'un pessimisme terrifiant. Chef d'œuvre dystopique.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 407 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 1 mars 2014
    Richard Fleischer nous emmène dans un futur terrifiant et inquiétant dénué de faune et de flore, sous une étrange lumière jaune. On y suit Thorn, un journaliste de "premier ordre" vivant avec Sol, un vieillard qui a connu la terre comme on l'a connait, verte et peuplé de différentes faunes et flore et peste contre ce nouveau monde, tandis que Thorn est habitué à la canicule permanente et la nourriture de synthèse. Thorn sera amené à enquêter sur un meurtre puis, au fur et à mesure de son enquête va découvrir les vérités sur ce monde, avec tous les dangers qui vont avec. Le suspense et la tension montent en même temps que les minutes, Fleischer donne à son film d'anticipation une atmosphère sombre, oppressante, angoissante et terriblement réaliste, accentué par le fait que ce soit dénuer d'effets spéciaux et de décors surnaturels, la reconstitution de ce futur est parfaite. Soleil vert nous propose de vraies réflexions autour de notre avenir, de la surpopulation ou encore de l'affaiblissement des ressources naturels, sans que ça apporte une lourdeur au récit. La mise en scène de Fleischer est impeccable et c'est un grand film de science-fiction qu'il nous livre, à la fois intelligente, captivante, divertissante et angoissante avec une fin remarquable. Et puis comment ne pas souligner l'extraordinaire interprétation de Charlton Heston ! Un grand film, de la très grande science-fiction. Superbe.
    dahbou
    dahbou

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 2 088 critiques

    5,0
    Publiée le 12 avril 2008
    Même si le film a vieillit, il a quand conserver toute sa puissance narrative et se pose comme un classique de la science fiction avec une vision particulièrement pessimiste mais plutôt juste du futur. Richard Fleischer était bel et bien un maitre et le désormais regretté Charlton Heston assurait parfaitement tout comme Edward G. Robinson dont c'était le dernier rôle, la scène de sa mort avec les images d'une nature préservée reste un grand moment du film.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    4,0
    Publiée le 11 août 2012
    Un très bon film d'anticipation qui, malgré quelques longueurs, reste vraiment intéressant et présente quelques très belles scènes. Une ambiance assez bizarre, sobre et pessimiste, bien maîtrisée.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 516 abonnés Lire ses 3 421 critiques

    5,0
    Publiée le 3 décembre 2012
    Bien sûr ça fait drôle de voir en 2012 un film de 1973 censé se passer en 2022 sans ordinateur et sans téléphone portable. Mais qu'importe. la science fiction ne parle jamais du futur mais du présent, et c'est probablement la première fois que sont abordés dans un film àa gros budget les problèmes de surpopulation et d'épuisement des ressources naturelles. Mais parlons du film, si l'aspect policier est intéressant mais quelque eu prévisible, il faut aussi regarder ce film comme un film d'ambiance et là on est gâté, les scènes d'anthologies abondent : Robinson mourant au son de Beethoven et de Grieg, le foutoir de l'appartement de Robinson et Heston, les gens entassés dans les escaliers pour dormir, l'église transformé en hospice, les gens ramassés à la pelleteuse par les brigades anti-émeutes... et dans un autre registre les femmes qui font partie du mobilier dans les appartements de luxe. Quel film est capable de nous offrit une telle collection d'images ? Chef d’œuvre.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1265 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 2 décembre 2010
    Un film d'anticipation qui a pas mal vieilli,mais qui a eu le grand mérite en son temps,de livrer une vision très pessimiste et effrayante du devenir de l'humanité."Soleil Vert"(1973)met le doigt sur le problème écologique et sur la surpopulation,qui menace l'équilibre planétaire.Ici,la végétation n'existe pas.Les aliments non plus.La famine est monnaie courante,alors que tous s'entassent dans des dortoirs insalubres.Une entreprise tentaculaire détient le monopole du Soleil Vert,unique molécule nourrissante.Elle est aussi de mèche avec la police pour étouffer dans l'oeuf toute tentative de rébellion,soit en sortant les tractopels,soit par l'intermédiaire de leur table d'opération.Le dernier quart d'heure,où le policier incarné par un Charlton Heston charismatique et obstiné,découvre ce qu'on fait des cadavres humains est particulièrement marquante.Mais par ailleurs,le film pâtit de façon flagrante d'un manque de rythme et d'une intrigue pas franchement évidente.Les bonnes idées émises par le scénario serviront de base à des oeuvres ultérieures plus abouties et engageantes.Reste que le caractère précurseur du film mérite d'être relevé.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Soleil vert est un film d'anticipation sur fond de moral écologiste , le sujet est donc très intéressant et bien réalisé mais souffre de quelques longueurs et le film a vieillit sur certains points. Le personnage principal n'est vraiment pas attachant et tape sur les nerfs a vouloir être badass . Bref un bon film de science fiction mais qui a prit un coup de vieux .
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 596 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2015
    Dans cette vision aussi kitsch que pessimiste de notre avenir, nous suivons un flic nonchalant, excellemment interprété par Charlton Heston, dans une investigation palpitante qui nous prouvera que l'exploitation de la misère ne peut être qu'une activité inhumaine. Ce classique de la science fiction est également une excellente dénonciation de la manipulation politico-médiatique dont le rôle est, dans ce monde futurique au moins que dans le notre, de cacher la barbarie qu'engendre le désespoir à une société bien pensante.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 1691 abonnés Lire ses 5 470 critiques

    3,0
    Publiée le 10 février 2011
    Nous sommes en 2022, le monde n’est que chaos et s’amenuise petit à petit. La pauvreté est omniprésente, la pollution et les vagues de chaleur foisonnent, face une végétation presque inexistante sur toute la surface du globe. Les ressources naturelles s’étant amenuisées, la population ne se nourrit que d’aliments de synthèse. Pourtant, derrière toute cette misère, une terrible machination est en marche. Un policier va découvrir, au péril de sa vie, l'effroyable réalité inhumaine. Richard Fleischer (Conan le destructeur - 1984) adapte ici le roman Make Room ! Make Room ! de Harry Harrison et nous livre une vision d’horreur de notre futur. Réalisé en 1974, on voit l’avenir de la race humaine en péril, le monde qui court à sa perte, bref, Soleil Vert est une véritable réussite en matière de film de science-fiction. Son scénario, très accrocheur et réfléchi, puis ses acteurs, l’excellent tandem Charlton Heston & Edward G. Robinson. Ce film d’anticipation est une œuvre mythique, dont la vision pessimiste de notre société a tout à fait sa place à notre époque. Même après les trente ans qui nous sépare de cette œuvre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top