Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Bully
note moyenne
3,5
1732 notes dont 229 critiques
38% (86 critiques)
30% (69 critiques)
10% (22 critiques)
13% (29 critiques)
6% (13 critiques)
4% (10 critiques)
Votre avis sur Bully ?

229 critiques spectateurs

Angela Ki La
Angela Ki La

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 586 critiques

4,5
Publiée le 16/05/2014
La jeunesse américaine selon Larry Clark. Sexe, drogue, viol, violence, perversité et pas de rock n roll. C’est chaud ! J’avais oublié ce côté transgressif dans le cinéma de Clark. Perverse est la vision de l’auteur, tout autant est la prestation des jeunes acteurs, tous excellents. Une réalité avec peu de fard, celle d’une génération sans repères, livrée à elle-même, et qui n’a même pas l’excuse d’être pauvre et non-éduquée, (mais que font les parents ?). Et la caméra colle à l’histoire, à l’action, vulgaire et sublime à la fois, dans une implication totale, on en ressort lessivé, secoué comme un cocotier par temps de pluie. Irresponsables jusqu’au meurtre en bande organisé, amateurs et naïfs dans le meurtre comme dans le sexe. Inconscients comme des sales gosses. La complaisance du réalisateur ferait presque peur, s’il n’y avait une telle lucidité derrière, une lucidité à faire peur. C’est accompagné d’une chaleur, une humanité dans le sens large, car on sent qu’il les aime bien quand même, mais ne les excuse jamais. Un scénario qui pose les éléments du drame dans un déroulé implacable. C’est comme une étude sociologique poussée. Des personnages très forts qui accrochent l’écran, la banalité de la banlieue américaine vue sous un angle différent comme écrasée par la chaleur qui ramollie les cerveaux, et les rend tous abrutis. Le passage de l’innocence à l’âge adulte à la dure, et on finit éclaboussé par la maîtrise de cette mise en scène sobre et brute. Evidemment ce n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais c’est trop bon pour se permettre de passer à côté. Pour amateurs avertis, ils vont se régaler.
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 760 critiques

5,0
Publiée le 12/03/2012
Un film injustement méconnu. Larry Clark ne juge pas ses personnages ni leurs actes. Il nous jette à la figure la vision d'une jeunesse qui erre sans but et pour qui la vie humaine n'a plus aucune valeur. C'est extrêmement dérangeant et brutal. Un mal nécessaire mais avant tout un grand film.
zhurricane
zhurricane

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 328 critiques

5,0
Publiée le 04/06/2010
Le meilleur film de Lary Clark.Le film traite du quotidien d'adolescents américains,entre sexe,drogue et violence physique et morale.Cette partie est très juste.Mais la deuxième partie est hallucinante (notament grace à Michael Pitt troublant en drogué),en effet un ado veut faire payer à son ami toutes les souffrances qu'il a eu durant sa jeunesse à cause de lui,et là on part dans le tripe assassin,(avec certains codes du film d'horreur plus que du film policier)où l'ado maltraité va s'allier à une bande pour le tuer.Mais la 3ème partie qui est la conclusion du film dit que tous ceux qui étaient lier à l'histoire du meurtre sont découvert et punit de peine d'emprisonnement très lourdre.Donc ce film a trois partie distinctes,que l'on ne s'attend pas à retrouver ensemble c'est ce qui fait le chef d'ouvre de ce film.
matt240490
matt240490

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 067 critiques

4,0
Publiée le 04/10/2013
Peu avant de réaliser le génialissime Ken Park, il y eut Bully. L'histoire est simple : une bande d'amis organise le meurtre d'un des leurs, pour le punir de son comportement haineux et pervers. Une fois commis, ils cèdent peu à peu à la panique et multiplient les erreurs autour d'eux, ce qui les conduira directement à un procès lourd de conséquence. Un scénario tiré de faits réels, simple, qui prend aux tripes et dont la force passe par l'analyse d'une jeunesse en déperdition, totalement compromise par une société où drogue, violence et pornographie se trouvent à chaque coin de rue. Un bel exemple offrant personnages attachants et mise en scène soignée.
Truman.
Truman.

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 350 critiques

4,0
Publiée le 01/09/2013
Larry Clark nous plonge dans un fait divers survenu en 1993 ou un jeune s'est fait assassiner de façon sauvage, il nous plonge dans une jeunesse perdu encore une fois, un thème qu'il maitrise a la perfection pour s'attaquer a la violence comme propos principal . Bobby Kent est un jeune des plus détestable, il insulte tout le monde, prend les gens de hauts, les frappes, il viol des femmes et se croit intouchable, son meilleur ami Marty ne supporte plus d’être prit pour un esclave et sa petite amie lui dit " Si on le tuait " d'une simple idée va venir un plan pour assassiner cette "ordure" que personne ne supporte tout comme le spectateur . L'acte aussi atroce soit il nous est donné du point de vue des tueurs, on comprend pourquoi ils le font même si on ressent l'inconscience qu'ils ont a le faire . Larry Clark filme encore cette jeunesse en pleine dérive, dans la drogue, le sexe et dans une violence extrême, le tout dans un réalisme qui intensifie le choc que peut provoquer les images par moment . On retrouve la patte du réalisateur avec ce style un peu trash, cru et sans limites ou il ose aller au bouts et ne va pas par quatre chemins, il n'hésite pas dans la nudité ou l'excès de réalisme pour la violence, il n'hésite pas a nous montrer l’inconscience de ces jeunes qui ne savent pas ce qu'ils vont faire mais qui veulent absolument le faire . Les acteurs sont excellent Brad Renfro, Nick Stahl ou encore Michael Pitt en junkie ( un rôle qui lui va parfaitement ). On arrive a s'attacher a quelques personnages et comme dit précédemment on comprend l'acte ce qui rend le final encore plus bouleversant . On remarque comme souvent dans les films du réalisateurs que les jeunes font un sport, souvent représenté par le skate ici c'est le surf . Bully représente une jeunesse perdu et inconsciente de ses actes qui se livre dans la violence extrême, filmé avec poigne ce film nous prend au tripes, percutant et bouleversant jusqu’à l'image final .
VerbalWallaceKurtz
VerbalWallaceKurtz

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 108 critiques

4,5
Publiée le 18/07/2013
"Bully" ou l'art qu'a Larry Clark de mettre un miroir en face de l'Amérique et de sa jeunesse. Le réalisateur reprend une nouvelle fois des ingrédients qui lui sont chers pour nous dépeindre une bande de jeunes floridiens paumés/dorés qui occupent le gros de leurs journées entre surf, sexe, drogue, alcool et jeux vidéos. Comme à l'accoutumé avec Clark, le propos est cru, l'autocensure absente (et c'est tant mieux) et les acteurs poussés dans leurs limites. On assiste alors à une descente aux enfers de ce groupe qui va décider d'exécuter le plus tordu et tyrannique d'entre eux. Le pire, ici, c'est que cette histoire ne sort pas du cerveau bouillonnant de Larry Clark, mais est tirée de faits réels, à savoir l'affaire de l'assassinat de Bobby Kent en 1993. Quand la fiction s'inspire de la réalité, on assiste, choqué et impuissant, à une fin tragique, qui voit 8 jeunes vies bousillées à tout jamais. Brillant.
nadirette67
nadirette67

Suivre son activité Lire ses 16 critiques

0,5
Publiée le 14/08/2009
Vulgaire, violent, glauque, limite pornographique, choquant, morbide.... Gratuit et inutile.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 1 783 critiques

5,0
Publiée le 13/10/2006
Au début je me suis dit : zut, encore un teenage movie à la American pie...Et bien non, c'est tout autre chose. Tiré d'une histoire vrai, le film de Larry Clark bouleverse par sa mise en scène brute et ses personnages au comportement immature, sadique et sans le moindre scrupule...C'est l'histoire de Bobby, un élève brillant qui passe son temps à martyriser son meilleur ami Marty ( le prémon est t-il symbolique ? ). Influencé par sa petite copine et d'autres adolescents de son entourage, Marty va commettre l'irréparable en préparant un plan pour tuer Bobby. Larry Clark, bien avant Ken Park et Wassup Rockers, filme l'adolescence tout en critiquant ouvertement la cellule familiale. Un suspense permanent, de belles images ( ah, c'est vrai, les scènes de sexe sont assez excitantes ) et une formidable direction d'acteurs ( mention toute particulière à Michael Pitt, dans l'un de ses premiers rôles, excellent dans la peau de Donnie le déjanté ). Ultra violent, sexy, brutal, amoral, Bully est un film viscéral que je recommande, mais à un public averti. Un de mes films cultes !
Ericdec
Ericdec

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

0,5
Publiée le 18/07/2010
Ce film est long et vraiment ininteressant. La premiere partie ne montre que des scenes de sexe entre ados, completement inutiles a la comprehension du film et assez glauques quand on sait que le realisateur avait plus de 50 ans au moment du tournage. Y n'y a que des plans sur les fesses et les entre-jambes des actrices (ou devrais-je dire p*tes). Bref, du cul ado gratuit dans un scenario chiant.
Pascal I
Pascal I

Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 3 031 critiques

0,5
Publiée le 20/12/2010
Friand d'histoires vraies, celle-ci est trop cliché jeunesse américaine à la façon d"American Psycho" ou autre. On tombe dans la banalisation des dérives et sans aucun repères, banal pour dénoncer, facile aussi. Pour montrer du doigt, ok mais est-ce utile ? Comme le film "Éléphant" (indigeste). L'interprétation est juste bon pour dévoiler un peu de sexe (beaucoup ? y'en a 80% du film) alors que des scènes sont totalement inutiles (la suggestion est bien meilleurs). Des histoires comme cela, il y en a plein les bacs (des psycho en meute). Surtout à éviter à moins de vouloir voir des seins ! 0/5
jtdaboss
jtdaboss

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 73 critiques

0,5
Publiée le 29/04/2009
En lisant l'histoire, je me suis dit que ca aller etre pas mal, eh bien que nenni, ce film est une grosse daube. Une suite de scène de sexe entre ados, de l'alcool, de la drogue et de la vulgarité c'est tout. Aucune crédibilité des acteurs qui sont plus que mauvais et qui crée une caricature de la vie des ados aux USA. Seul 15 minutes du film parle vraiment du scénario. Voilà encore un film americain qui sert à rien. 0 amplement mérité !!!!
Lebruitdupopcornmerendfou
Lebruitdupopcornmerendfou

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 151 critiques

5,0
Publiée le 24/03/2014
IL FAUT ETRE FOU POUR METTRE 5 ETOILES A UN FILM QUI VOUS A DONNE ENVIE DE VOMIR. ET POURTANT, JE LE FAIS ! PEUT-ETRE CAR CE FILM N'EST TOUT SIMPLEMENT PAS FILME COMME TEL. C'EST UN REGARD SUR UNE JEUNESSE DESOEUVREE, ALCOOLISEE, DROGUEE ET MARGINALISEE. UNE JEUNESSE SANS REPERE, SANS HORIZON. SEX, DROGUE AND ROCK N' ROLL, CERTAINS DISAIENT DANS LES ANNEES 60 ! ICI, CELA COMMENCE PAREIL, SAUF QUE L'ON CHANGE LE ROCK N ROLL EN VIOLENCE ET HOMICIDE. CE FILM MET VRAIMENT MAL A L'AISE CAR AUCUN DE CES JEUNES N' A QUELQUE CHOSE DE BON EN LUI. LE VICE, LA BRUTALITE D' UNE SOCIETE EN QUETE D' IDENTITE. UNE PEINTURE SUR LE MONDE ACTUEL. BIEN QUE TOURNE EN 2001, CE FILM EST LE REFLET DU NAUFRAGE ANNONCE. TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE, CELA AJOUTE A CE FILM, UN COTE DOCUMENTAIRE.
Renaud Lisandro
Renaud Lisandro

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 2 critiques

0,5
Publiée le 04/11/2011
C'est ça votre chef d'oeuvre?? lol les acteurs sont plus que mauvais la réalisation pas top du tout et meme le meurtre fait faut... franchement tres déçu par se film!!
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 271 critiques

3,5
Publiée le 14/03/2019
Film sur une jeunesse écorchée vive, "Bully" a la forme d'une démonstration. Le procédé a ses limites dans la mesure où le long-métrage n'échappe pas à l'effet catalogue, faisant la liste des déviances et contradictions de ces jeunes coupés du monde adulte. Reste que Larry Clark décrit de manière implacable l'impossibilité de ce groupe à penser alors qu'il se croit capable de s'auto-réguler; l'écart existant entre l'estime que ces jeunes ont d'eux-mêmes et la pauvreté de leur réflexion est illustré dans les deux parties séparées par le meurtre : alors qu'ils sont conscients de la violence dont use Bobby Kent et décident de se faire justice, ils cèdent à la panique et s'enfoncent dans une succession de confusions et d'erreurs qui causent logiquement leur perte. Par un humour noir particulièrement dérangeant, conséquence du décalage entre l'idiotie de certains dialogues et l'horreur de la situation – on a rarement vu une scène de meurtre aussi insoutenable au cinéma –, Clark parvient à ses fins en dressant le portrait sombre et réaliste d'une jeunesse insauvable.
ferdinand75
ferdinand75

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 683 critiques

4,5
Publiée le 19/01/2016
Une ouvre très forte de Larry Clark, plus construite, plus « classique » que certaines autres, car il s’inspire directement d’un fait divers, adapté ensuite dans un roman, et de fait le récit est plus linéaire, plus structuré . Mais on retrouve bien sûr la « patte » et le talent brut de Larry Clarke . Il s’agissait d’une bande de jeunes de la middle class de Floride. Deux copains sont inséparables, mais avec des rôles très caractérisés. L’un , Marty, d’un milieu plus modeste est le souffre douleur de l’autre, Bobby,d’un mileu plus aisé. Il subit des brimades physiques et psychiques à longueur de journée, que lui prodigue son, pourtant, meilleur copain, mâle dominant type. Pourtant Bully trouve une copine et celle- ci ne supporte plus les agressions que subit son chéri. Petit à petit elle va amener le groupe à se révolter et à monter un traquenard au mâle dominant. Mais ils sont tous très jeunes, un peu looser, peu expérimentés et leur plan machiavélique va tourner au fiasco. Le scénario est solide et intéressant mais on notera surtout la maestria de Clark à la réalisation , quelques plans d’anthologie, comme ce plan séquence, panoramique circulaire, où la caméra fait plusieurs fois la ronde à l’intérieur du groupe de copains, qui s’expriment chacun à leur tour, quand la caméra arrive sur eux, absolument diabolique et envoutant. Quelques scènes de rapports sexuels superbement filmés, comme sait si bien le faire Clark, avec la jeune fiancée ( très belle Rachel Miner) qui se regarde dans le miroir, ( évanescente et lumineuse , à la poitrine toute juvénile émouvante) . La direction d’acteurs est comme d’habitude impeccable, les jeunes sont poussés dans leur retranchement, et se donnent à fonds, Larry Clark les « tord » et arrive à chacun de ses films à nous émouvoir au plus profond.Superbe prestation de Michael Pitt qui fera une belle carrière par la suite , ou de la jeune Bijou Philipps, petite diablesse , instigatrice du complot, mais fourbe et veule au final. Les personnages sont bien vus, ils ne sont ni bons, ni méchants, Clarke ne jugent pas , mais nous décrit une situation hors norme, mais qui refléte en même temps le quotidien « très normal »de la vie d’un groupe d’ados , leur sexualité, et de leur relation avec leur paretns, encore une fois magifiquement décrite . Larry Clark , le plus doué pour décrire le côté noir de l’adolescence, le côté « no future », le spleen Beaudelairien. Un film bouleversant et fort.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top