Mon AlloCiné
Les Enchaînés
note moyenne
4,1
1394 notes dont 153 critiques
36% (55 critiques)
35% (53 critiques)
15% (23 critiques)
10% (15 critiques)
5% (7 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Enchaînés ?

153 critiques spectateurs

Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 1 898 critiques

4,5
Publiée le 08/03/2014
Fille d'un espion allemand condamnée à une longue peine de prison au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Alicia va rencontre un agent secret américain qui va lui proposer de s'infiltrer au Brésil, là où d'anciens nazis ont des activités suspectes. Dès ma première rencontre avec Notorious, il a été l'un de mes Hitchcock (et film par la même occasion) favoris, un exquis et savoureux mélange d'amour et d'espionnage où un Cary Grant, cynique à souhait, rencontrait une magnifique Ingrid Bergman. D'ailleurs, c'est surtout sur l'écriture et l'alchimie de ce duo que le film est exceptionnel et Hitchcock s'y intéresse autant, si ce n'est plus, qu'à l'intrigue principale. C'est par cette qualité d'écriture que le film est d'abord brillant, proposant un scénario assez simple mais intéressant et efficace et surtout des personnages ambigus et mystérieux, voire même fascinants mais toujours passionnants, que ce soit en premier lieu le duo principal, puis toute la galerie qui va peu à peu se greffer autour d'eux. La grande réussite de ce classique du maître du suspense vient de l'alchimie entre les différentes composantes de l'oeuvre, Hitchcock sublime cette écriture à travers une mise en scène capable d'alterner légèreté et gravité et mettant en avant une atmosphère de plus en plus envoûtante capable de nous faire passer par diverses émotions. Il orchestre son récit avec brio, sachant bien mettre en place le contexte avec une certaine rapidité avant de prendre son temps pour élaborer les relations entre les personnages et de mêler ces différents amours au fond d'espionnage, le tout sans lourdeur et sans que Hitchcock ne perde de vue l'essentiel. Derrière la caméra, il fait preuve d'habilité et ingéniosité et c'est de manière aussi efficace que superbe qu'il fait monter une angoisse et tension qui ne redescendent jamais vraiment. Tous les ingrédients du maître du suspense sont ici réunis et très bien mélangés, sa construction du récit est remarquable. Emmenées par une très belle musique de Roy Webb, les séquences mémorables ne manquent pas à l'image de celle du vin, de la tasse de thé, du final ou encore de la fameuse scène du baiser où Hitchcock s'amuse à détourner le code Hays. Le noir et blanc est somptueux et va à merveille avec l'oeuvre et la photographie assez sombre. Devant la caméra, Ingrid Bergman était à son apogée, elle est ici magnifique et son jeu est d'une grande sincérité et justesse tandis que Cary Grant est toujours génial dans ce genre de rôle charmeur et cynique. C'est aussi à travers ces seconds rôles que Notorious brille et notamment un Claude Rains de plus en plus inquiétant. Dans la riche et faste filmographie d'Hitchcock, Notorious fait évidemment partie des incontournables, une oeuvre aussi magistrale qu'éternelle, emmené" par deux acteurs au sommet et un cinéaste particulièrement inspiré, et pour laquelle j'aurai toujours une affection particulière.
Roy Batty
Roy Batty

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 213 critiques

5,0
Publiée le 14/09/2014
"Les Enchaînés" est un des plus grands chefs-d'oeuvre d'Alfred Hitchcock. Se déroulant à la fin de la seconde guerre mondiale, le film nous raconte l'histoire d'Alicia (Bergman), une américaine d'origine allemande, engagée par Devlin (Grant), un espion américain, pour effectuer une mission d'infiltration auprès d'un groupe nazi. Ce film d'espionnage est aussi et surtout une grande histoire d'amour contrariée entre ces deux anti-héros. Comme toujours avec Hitchcock, le scénario entretient parfaitement le suspense, les dialogues sont ciselés et la mise en scène est remarquable et inspirée. Les acteurs sont excellents. Cary Grant impose tout son charisme dans son personnage manipulateur et macho. Ingrid Bergman est absolument magnifique et parvient à retranscrire toutes les facettes de son rôle difficile. Leur couple est un des plus beaux que j'ai vu à l'écran. Quant à Claude Rains, il est formidable dans son rôle ambigu. La musique de Roy Webb sert bien le film, mais manque un peu d'originalité et reste loin de la qualité des compositions de Bernard Hermann. Notons également que le noir et blanc est sublime et que la longue scène du baiser est un beau pied de nez à la censure de l'époque. "Les Enchaînés" est un de mes Hitchcock préférés.
Mathias Le Quiliec
Mathias Le Quiliec

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 358 critiques

4,0
Publiée le 13/04/2014
Franchement ce n'est pas le meilleur film du monde ni le meilleur de la part d'Alfred Hitchcock, mais je ne sais par où commencer tellement ce film est beau en tout point. La réalisation et la mise en scène assez sobre mais, grâce a quelques scènes innovantes et un noir et blanc qu'il maîtrise à la perfection, Hitchcock livre ici un film intéressant visuellement. Ensuite, il y a Ingrid Bergman, une des meilleures actrices du 7ème art et Cary Grant, star montante de cette période et de la décennie à suivre. Une réelle complicité à l'écran, chacune des scènes les réunissant sont magnifiques, les dialogues d'Hitchcock aidant aussi. Une romance et un thriller sur l'espionnage avec une galerie stupéfiante de seconds rôles. Hitchcock nous obliges à reconsidérer nos sentiments envers les personnages principaux, notamment Claude Rains parfait de bout en bout dont l'héroiisme final est étonnant. Plein de rebondissements et de bonnes trouvailles, "Les Enchainés" est de ces films que l'on aime dès la première fois et que l'on peut revoir 10 fois la semaine suivante. Inoubliable. Sur le podium derrière Psychose et Vertigo.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

5,0
Publiée le 08/06/2013
Un superbe film relatant une histoire d'amour sur fond d'espionnage, et réunissant tous les ingrédients d'un grand Hitchcock : des acteurs d'envergure, ici, Cary Grant et Ingrid Bergman, un scénario prenant, une photographie sombre et soignée, avec des plans efficaces, une tension qui ne faiblit jamais... Une réalisation impressionnante de maîtrise ! Un chef d'oeuvre !
cinono1
cinono1

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 372 critiques

5,0
Publiée le 19/07/2009
Quel film ! maitrisé de bout en bout par un hitchcok au sommet (la scène de l'empoissonnement est inoubliable). Le film raconte l'histoire d'amour contrariée entre un agent du FBI et la fille d'un ancien nazi en mission périlleuse dans la famille d'un ami de son père, et qui ne va pas tarder à s'eprendre d'elle. Même si apparait quelques invraisemblables, on est totalement transporté par cette histoire d'amour tourmentée, d'ou suinte un malaise persistant. Cary Grant et Ingrid Bergman sont fascinants en couple ne parvenant pas à se comprendre mais tombant peu à peu amoureux. Difficile de ne pas mentionner la scène des baisers d'une belle sensualité ou Hitchcock contourna la censure de l'époque qui imposait que les baisers ne pouvaient exceder deux secondes. L'autre couple du film, la mère et le fils, cherchant à proteger leurs intérets et composé de claude Rains et leopolde Konstantine sont également incroyables d'intensité et d'inquiétude. Chef d'oeuvre, mon Hitchcock préféré.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 1 263 critiques

5,0
Publiée le 19/01/2019
Elle est de face dans la lumière, lui est de dos vêtu d'un costume sombre : ils cultivent leur mystère et s'aiment indéniablement, mais la mise en scène ne perd pas de temps pour imposer son évidente puissance et indiquer qu'entre Devlin et Alicia, l'histoire d'amour n'ira pas de soi. Elle est la fille d'un ancien nazi, lui est un espion américain et, ensemble, ils vont tenter de déjouer les plans d'un ancien ami du père d'Alicia établi au Brésil. Alors que le film semble d'abord porté sur l'aventure et sur une histoire d'espionnage trépidante, il déjoue très vite nos attentes en se recentrant autour de quelques lieux, dont le plus essentiel reste cette demeure majestueuse dans laquelle réside une véritable galerie de monstres – anciens nazis exilés qui se méfient les uns les autres tout en poursuivant leurs affaires criminelles. Mettre les pieds dans la maison hantée, s'y fondre totalement en se mariant avec le dangereux Alexander Sebastian, sous la houlette de sa terrible mère qui semble toujours avoir un coup d'avance, c'est la mission acceptée par Alicia mais dont le plan finira par être compris. Le suspense chez Hitchcock est souvent une fin en soi dans la mesure où il suffit de poser un enjeu haletant et de mettre en doute sa résolution heureuse; dans "Notorious", si le spectateur retient son souffle c'est non seulement parce qu'il veut savoir si Alicia, empoisonnée par ses hôtes, va s'en sortir et aussi parce que l'histoire d'amour, étouffée par cette affaire d'espionnage, a encore une maigre chance d'exister. Il ne s'agit donc pas d'un film d'aventures, ni d'un pur mélodrame mais d'un suspense qui mêle des codes de genres variés pour les fondre dans une proposition qui ne ressemble à rien de connu : tragédie suffocante où les détails (une clé, une bouteille de vin) ont une importance capitale, "Notorious" met simplement en scène une princesse prise au piège (Ingrid Bergman, qui a rarement été aussi belle), emprisonnée dans un donjon, espérant d'être sauvée par son preux chevalier (Cary Grant, qui a rarement été aussi grave) et laissant leurs terribles ennemis régler des comptes qui ne regardent qu'eux. D'une noirceur implacable, l'une des plus belles pièces du maître : un chef-d'oeuvre absolu !
MarieMonCinéma
MarieMonCinéma

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 04/05/2018
Je t'aime, moi non plus. Notorious : je vois donc je suis. Il y a l’histoire et il y a les images. Je parlerai des images. Cary Grant est à son sommet. Il est beau, il est grand, il est élégant, mais voilà, il n’aime pas les femmes. Et Hitchcock le sait. Il lui présente la plus belle femme qu’on puisse imaginer – Ingrid Bergman – et il attend. Cary Grant est invité chez elle, pour une soirée. Il est assis de dos, dans un fauteuil, et il l’observe, au milieu de sa Cour. Il est à la place du spectateur et il la regarde sans rien dire. C’est une ombre imposante, la nuque droite, qui se laisse envahir par la beauté lumineuse d’Ingrid Bergman. Il tombe sous son charme presque immédiatement. Mais il refuse de l’admettre. Elle le regarde et lui sourit, fascinée. Il reste de marbre. Ils se disputent, ils se battent. Il ne change pas, enfermé dans sa tour d’ivoire. Le temps passe. Il n’y a plus qu’une solution. L’envoyer dans les bras d’un autre homme. C’est le désir de l’autre qui pourra éveiller son propre désir et fendiller son armure. Claude Rains arrive ; Ingrid Bergman l’épouse et lui livre son corps, son désir restant intact pour Cary Grant. Elle se retrouve prisonnière de son mari et de sa belle-mère. Elle est enfermée dans un château maudit, telle une princesse de conte de fée, entre Barbe bleue - le maître des clés - et sa marâtre acariâtre. Cary Grant, son chevalier servant, souffre longtemps, s’interroge, tergiverse, et puis agit enfin. Il court vers elle, grimpe les escaliers puis l’arrache des mains de celui qui avait programmé sa mort, Claude Rains. C’est quand Eurydice est aux portes de l’Enfer qu’Orphée vient l’arracher à son destin. Désormais ils n’ont d’yeux que pour eux. Nul regard en arrière ne pourra les renvoyer à la mort. Les voici réunis dans une étreinte éternelle… Alfred Hitchcock savait non seulement que Cary Grant (l’acteur) ressentait de la défiance vis-à-vis des femmes, qu'il était homosexuel, mais également que c’était un agent secret au service de l’Angleterre pendant la guerre. Il a intégré tous ces éléments au film. Son oeuvre est une biographie. C’est ce qui fait sa force. L’histoire du film ne s’arrête pas en 1946. David Lynch a donné une seconde vie à Hitchcock et à Cary Grant à travers ses propres films ; mais ceci est une autre histoire…
Carlos Stins
Carlos Stins

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 657 critiques

3,0
Publiée le 18/09/2017
Hitchcock est un génie du septième art mais "Les enchaînes" ne m'a finalement que très moyennement convaincu. La mise en scène est sans surprise très bonne et le film procure quelques jolies séquences. La narration est globalement bien menée avec quelques scènes de suspense appréciables mais ça reste assez cliché dans le style film d'espionnage. Le traitement n'est pas très original, les personnages sont sous écrits et je n'ai pas du tout adhérer à l'histoire d'amour qui est vraiment mièvre et très cliché. Alors on a évidemment pas affaire à un mauvais film mais forcé de constater qu'on est loin du chef d'oeuvre ou meme du grand film annoncé, enfin c'est ce que j'ai personnellement ressenti.
Newstrum
Newstrum

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 251 critiques

5,0
Publiée le 05/01/2017
Hitchcock est au sommet de son art dans ce film faussement romantique, qui inverse la figure du "gentil" et du "méchant" (le nazi Claude Rains se conduit davantage en preux chevalier que l'espion américain Cary Grant, sauf à la fin) et qui est illuminée par Ingrid Bergman en blanche neige attendant son prince charmant. Voir ma critique complète sur mon blog :
matt240490
matt240490

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 067 critiques

2,5
Publiée le 05/06/2016
Les Enchaînés est mis en scène par un certain Alfred Hitchcock, offre un superbe duo en les personnes de Cary Grant / Ingrid Bergman et aborde la thématique de l'Après-Guerre alors même qu'on en sort (le film voit le jour en 1948). Et au vu des premières images, compliqué d'y voir son succès il reste. Car plus les événements s'enchaînent, plus on a du mal à suivre le récit, tant l'ennui qui nous guette tire sa force. Il faudra attendre les trente dernières minutes, après un effort considérable, pour enfin se voir remercier : les images finales méritent qu'on s'y attarde. Premièrement, elles sont pleines de tension, une tension palpable comme on en fait plus. Ensuite, elles permettent un échange de mots et de maux à son summum, avec un Claude Rains sensiblement affecté. Enfin, elles laissent le spectateur poursuivre sa réflexion suite aux indices glissés dans sa poche. Il est juste dommageable que seule la fin propose un contenu aussi riche.
Mad Gump 10
Mad Gump 10

Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 716 critiques

4,0
Publiée le 26/10/2015
Encore un bon film du maître du suspens. On a encore une fois une histoire d'espionnage (thème récurrent dans sa filmographie), avec une histoire d'amour (moins niaise que dans La maison du Dr Edwardes). On pourra noter l'intrigue assez prenante, même si, je trouve, elle manque de rebondissements, les acteurs au top (et surtout Cary Grant et son visage impassible) et une fin réussie (enfin un dernier plan iconique, enfin une fin rapide mais efficace, où on n'a pas l'impression qu'Hitch avait envie de boucler le film vite fait). Un film au suspens maîtrisé, assez prenant. À voir
mazou31
mazou31

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 841 critiques

5,0
Publiée le 10/01/2015
Un grandissime Hitchcock ! Histoire d’espionnage, histoire d’amour, drame psychologique : par patriotisme, le héros va-t-il sacrifier la femme qu’il aime ? C’est simple, puissant, sobre, élégant, mais quel travail et quel génie pour arriver à la perfection de la mise en scène et de la tension de l’atmosphère comme si de rien n’était. Et quelle maîtrise du noir et blanc ! Avec un couple mythique dont les baisers (à l’ancienne) sont malgré tout un summum de sensualité. Un film qui a pris quelques rides mais qui demeure un chef-d’œuvre.
Tom H.
Tom H.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 62 critiques

4,0
Publiée le 03/01/2014
Un film pioché au hasard dans la longue carrière de réalisateur d'Alfred Hitchcock, c'est un des premier que j'ai vu étant enfant. C'est un bon film, un peu court tout de même, mais la maitrise du réalisateur est bien présente, c'est agréable à regarder et on ne peut être qu'en joie en voyant le trio incroyable Hitchcock, Bergman et Grant ! Bien que le mélange romance et espionnage ne soit pas encore bien maîtrisé (ce que Hitchcock améliora plus tard dans La Mort aux Trousses), on prend quand même du plaisir à suivre les deux personnages.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 3 058 critiques

5,0
Publiée le 19/03/2013
Sans doute le plus beau noir et blanc du maître (quoi que Rebecca…) C'est Bergman qui porte le film, Grant étant réduit à jouer les faire valoir. Le rôle n'était pas évident, une aventurière très habilement manipulée par les services secrets qui s'en sort merveilleuse bien, en revanche son personnage commettra une gaffe, interviendra alors un suspense haletant. Chef d'œuvre.
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 847 abonnés Lire ses 3 679 critiques

4,0
Publiée le 17/03/2011
J'avais commencé à le voir il y a fort longtemps, j'avais pas tenu plus longtemps que les 5 premières minutes (la faute à l'absence de sous titres), je le recommence donc aujourd'hui, et si on est loin de la baffe à laquelle je m'attendais ça reste un excellent film. Il y a quelques scènes dont toute la fin, mise en scène d'une main de maître qui est un modèle du genre, la tension monte, et ce plan final est absolument excellent. Les deux acteurs sont géniaux. Ce film m'a rappelé La dame de Shanghaï tourné deux ans plus tard (va savoir pourquoi), avec ce côté mélange des genres, romance et thriller conjugué pour un résultat optimal avec des acteurs merveilleux. Du coup vu que j'adore le Welles, je ne peux pas m'empêcher de trouver les enchaînés un poil moins bon. Même si on final ça doit sans doute plus relever d'une simple affaire de goûts. En tous cas Notorious est un grand film, maîtrisé de bouts en bouts, plaisant, et fichtrement intéressant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top