Mon Allociné
Rocky V
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,3 4184 notes dont 263 critiques
15% 40 critiques 19% 50 critiques 16% 41 critiques 24% 64 critiques 16% 42 critiques 10% 26 critiques

263 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
pierrre s.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 445 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 08/05/2016

Rocky V, tente de renouer avec les origines de la saga. Notamment en laissant l'aspect "bling-bling" de côté. Rocky se retrouve fauché et inapte à la boxe, il retourne donc dans son quartier. Seulement la magie et l'alchimie des deux premiers film n'opère plus autant. De bonnes idées donc, mais pas toujours très bien appliquées.

UnePause A.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 30/03/2016

Retour au sources des origines de la sagas avec l’ambiance des deux premiers films qui avait perdu depuis le troisième épisode, un film très bon et touchant, il est souvent considéré comme le pire de la saga mais n'allez pas croire ce que dit les gens qui critique ce film de façon négative.

Danny Wilde

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 503 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 28/03/2016

Véritable retour aux sources (Balboa redevient pauvre, retrouve la rue et son petit chapeau), histoire de boucler la boucle, confirmé par la présence de John Avildsen, réalisateur du Rocky originel, cet épisode est sans aucun doute le moins utile des films de la saga, le plus faible et le plus critiqué ; il est vrai qu'on peut y voir une facilité dans les relations entre père et fils, de l'émotion souvent forcée ou mal calibrée, et aucun combat sur le ring pour Rocky qui se contente d'un street fight assez original, et pourtant en dépit du fait qu'il utilise toujours le même schéma, il ne m'a pas laissé complètement indifférent, même si je lui préfère les opus 3 ou 4. L'excellente BO rythmée par le "Keep it up" de Snap, le "Go for it" de Joey B. Ellis ou le "Measure of a man" en générique de fin par Elton John, s'inscrit dans son époque de réalisation, et s'accorde au scénario de Sly qui insiste plus sur l'émotion et les désillusions du champion.

ferdinand75

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 2 219 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 12/03/2016

Cet opus est plus faible. L'âge avançant on découvre une lésion au cerveau de Rocky ( là encore on s'inspire de l'histoire vraie et de la maladie de Mohamed Ali). Son combat va lors être double, combattre la maladie et prouver qu'il est le meilleur. Le film est parfois un peu long, une mise en scène trop fade, Plus beaucoup d'intérêt si ce n'est de retrouver Stallone, toujours attachant.

Meryn Fuckin' Trant

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 360 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/03/2016

Malgré tout le charme que je puisse lui trouver le passablement ridicule "Rocky IV" est le seul opus auquel je n'accorde pas la moyenne, et j'avais logiquement très peur de ce cinquième opus, étirement scénaristique oblige (mis à part le second, chaque "Rocky" fut pour moi un peu moins bon que son prédesseceur) mais aussi parce que ce film est le plus mal-aimé du grand public. Au début je trouvais cela pas mal sans plus, l'élément perturbateur m'apparaissait comme un prétexte à tirer encore un peu plus sur la corde, et pourtant, j'ai progressivement retrouvé dans ce cinquième opus ce qui faisait le charme du tout premier et bien que je n'approuve pas la fin, à l'arrivée du générique le constat est sans appel: j'adore "Rocky V". Je le place volontiers au niveau des deux premiers, peut-être même un léger cran au-dessus. Stallone opère un vrai retour aux sources au niveau du scénario, d'abord en ramenant les personnages à leur situation d'origine et dans leur quartier d'origine, puis en renouant avec un aspect de la saga qui s'était quelque peu égaré lors des deux précédents, la leçon d'humilité. L'intrigue tournant autour de l'évolution de Rocky d'élève à maître (à laquelle "Million Dollar Baby" doit pas mal, soit dit en passant) met également en lumière un aspect du personnage que l'on ne connaissait pas, sa facette la plus humaine. Beaucoup semblent se plaindre de l'absence de véritable combat final sur un ring, je trouve au contraire dommage que le film se sente obligé de suivre encore cette vieille règle de l'affrontement final, celui-ci étant clairement de trop dans le développement du personnage et même s'il n'est pas désagréable à suivre, il est loin d'avoir l'impact des combats des précédents et comporte même son petit lot de ridicule. Mais mis à part cette réserve, "Rocky V" s'est révélé l'opus le plus riche jusque là, et aussi l'un des plus touchants.

Monsieur Jo

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 112 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 02/03/2016

"Rocky V" est un film tourné vers le sentimentalisme et l’intimisme. Cestes il est toujours question de boxe mais cette fois Rocky Balboa devient l’entraîneur et se prend tellement d’affection pour son élève qu'il en oublie sa famille et surtout sont propres fils. Le film arrive à son apogée quand l'élève trahit le maître et ou tout fini en combat de rue (inédit pour cette saga). Sous se petit film ce cache finalement une histoire profonde et sincère.

Max Miguel Fuentes Rockatansky

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 842 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 23/02/2016

L'initiateur du premier volet est de retour pour ce cinquième opus. Cinquième opus que j'ai toujours trouvé moins bon que les autres, mais qui après revisionnage mérite quand même amplement sa place dans cette saga qui m'est très chère. J'ai toujours ce joyeux sentiment que je ne regarde pas un film réalisé sans but. Or quand on est quand même au cinquième volet, on pourrait se dire qu'il n'y a plus rien à raconter. Mais non !! Rocky et son coeur d'or sont toujours la pour raconter de nouvelles choses (dans la même structure narrative), présentés d'autres facettes de la vie de famille et du monde de la boxe, bref toujours la pour développer les personnages et les différentes thématiques (thématiques qui se lient à celles des autres films sans pour autant ne rien apporter de nouveau en retour) qu'ils apportent. Après de telles éloges, vous vous demanderez certainement, pourquoi QUE trois étoiles ? Ben, sans vous mentir, il est vrai que la réalisation est tellement peu subtile et kitch qu'elle m'a sortie du film à maintes reprises, et pourtant celle des autres opus l'était déjà, mais la on est clairement dans une limite clairement moins acceptable, celle du mauvais gout et de l'artifice dégoulinant. Mais quand même Rocky V est un petit plaisir assez passionnant pour qu'il soit acceptable et utile. Donc, à la question : Est-il à voir ?. je répondrais sans hésiter que : Oui, il l'est !!

Hadri96

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 930 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 04/02/2016

Un peu lent à démarrer mais la nouveauté du scénario et la fin différente des autres feront qu'on ne ce lassera pas de ce nouvel épisode.

Lothbrok1994

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 410 critiques

3,5Bien • Publiée le 19/01/2016

Le moins réussi car Rocky boxe moins... mais c'est une très bonne bonnes idée son retour dans les quartiers sinistres de ses débuts. Rocky redevient très humain avec ses emmerdes, sa santé déclinante, sa pauvreté qui réapparaît... Le combat de rue final est ahurissant et Stallone confirme qu'il est un formidable acteur. Beaucoup de séquences émouvantes et un superbe générique de fin.

Ricco93

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 598 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/01/2016

Enfin ! Rocky retrouve un vrai scénario très différent des autres épisodesSpoiler: (c'est d'ailleurs le seul à ne pas se terminer par un match de boxe mais par un combat de rue). En 1990, Sylvester Stallone est toujours une star mais ces films n'atteignent pas le même succès que le dyptique Rambo II/Rocky IV. Même Rambo III a vu son résultat aux États-Unis divisé par trois par rapport au second volet. Stallone commence donc à se remettre en cause et à réaliser qu'il peut retomber aussi rapidement qu'il est monté. Comme à chaque étape de sa carrière, il décide de retourner vers son boxeur fétiche et décide au passage de clore la série en essayant de retrouver la magie du premier épisode. Il retrouve donc John G. Avildsen à la réalisation (qui remonte d'ailleurs complètement le match Balboa/Drago) et, contrairement à Rocky IV, rappelle Bill Conti à la musique même si une grande partie de la bande originale est constituée de morceaux rap permettant de montrer le changement d'époque par rapport au film d'origine. Avildsen amène une réalisation jouant moins sur les grosses ficelles que les deux épisodes précédents et privilégiant à nouveau les scènes dramatiques. Il faut d'ailleurs noter que ce ne fut pas lui qui réalisa le combat final mais Sylvester Stallone lui-même suite à un différent artistique avec la productionSpoiler: (Avildsen voulait tourner la fin du scénario d'origine prévoyant la mort de Rocky, dénouement que la production refusa finalement, et refusa de filmer celle qui se trouve désormais dans le film). Ce retour aux origines de la réalisation s'associe à une même volonté au niveau scénaristique. Désormais, Rocky perd tout son argent à cause d'un comptable véreux et ne peut plus reprendre le chemin des rings suite au diagnostique de lésions cérébrales causés par ses différents combats. Revoyant dans un jeune boxeur son propre passé, il en arrive à négliger son fils qui ne demande que sa présence. A travers ce scénario, Stallone réoriente la saga vers un ton plus sensible et plus familial qui rappelle le film de 1976 et qui souligne ses doutes sur son propre comportement. Bien que le trait soit un peu plus gros que dans l'original, cela fait plaisir de retrouver une véritable histoire avec de véritables personnages, même si le promoteur George Washington Duke est une caricature un peu exagérée de Don King. On apprécie notamment le fait de montrer que Rocky, dans sa volonté de retrouver sa gloire passée à travers son poulain, est le seul à ne pas rendre compte qu'il perd involontairement ce qu'il pense définitivement acquis, à savoir l'amour de son fils, joliment interprété par le propre fils de Stallone, Sage, né l'année de la sortie de Rocky. A propos du personnage de Rocky Jr., il faut souligner que les problèmes de cohérences d'âge sont les mêmes que pour Rocky IV, mais cela n'affecte pas pour autant le film en lui-même. Malgré ses bonnes intentions, Rocky V fut l'épisode qui rencontra le moins de succès, le public ayant sûrement l'impression qu'on tirait trop sur la corde. Ce beau film (et son générique final résumant toute la saga) marque donc la fin de la série... pendant 16 ans.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse