Notez des films
Mon AlloCiné
    La Boum
    note moyenne
    2,7
    7003 notes dont 177 critiques
    répartition des 177 critiques par note
    36 critiques
    52 critiques
    39 critiques
    34 critiques
    10 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur La Boum ?

    177 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1579 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2013
    Que celles qui avaient l'âge de Sophie Marceau en 1980 se souviennent: Vic, Pènèlope, Samantha, Mathieu, Poupette, les surprises party, les premières sorties sans l'accord des parents ("La Main Jaune" où l'on ètait juchè sur des patins à roulettes), les premiers èmois amoureux..."La boum" est un grand film nostalgique de toute une gènèration, une rèfèrence du cinèma français et bien sur la rèvèlation d'une jeune actrice au naturel incroyable! Le public a fait un triomphe à cette histoire contemporaine qui traite bien le monde de l'adolescence, de ses premiers flirts à ses premiers pleurs! Rajoutez les relations bien sûr conflictuelles avec les parents (Claude Brasseur et Brigitte Fossey sont formidables) qui eux-mêmes ont des problèmes et se sèparent! Sur tous les films sortis à cette èpoque, "La boum" est le long mètrage ayant rèuni le plus de spectateurs : 4 378 430 entrèes, pas un de plus, pas un de moins! Et comment parler de ce succès de Claude Pinoteau sans èvoquer la chanson devenue culte, "Reality" interprètè par Richard Sanderson! Sans oublier le frissonnant "Go On Forever" où l'on est transportè sous les stroboscopes du dance-floor 80 avec le regard rêveur de Vic! il faut tirer un coup de chapeau pour le travail extraordinaire d'Edmond Sèchan car le slow final est d'une maîtrise confondante et en dit long sur le savoir faire de ce directeur de la photographie! Avec aussi cette camèra comme scotchèe à son hèroïne qui brûle le temps d'un slow inoubliable ces 14 ans! Rarement Sophie Marceau a ètè aussi exceptionnelle qu'ici (hormis chez Zulawski et Antonioni)...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 262 abonnés Lire ses 555 critiques

    3,5
    Publiée le 9 novembre 2018
    " La boum " film culte des années 80 . C'est l'histoire de Vic ( Sophie Marceau ) une jeune adolescente de 13 ans qui intégre un nouveau lycée lors de la rentrée scolaire . Elle fait alors la connaissance de ses nouveaux camarades de classe dont Penelope ( Sheila O’connor ) qui devient très vite sa meilleur ami . Vic est inviter par ses camarades à sa première Boum . Elle va alors connaître ses premiers émois amoureux au même moment ou ses parents ( Claude Brasseur et Brigitte Fossey ) sont au bord de la rupture ... " La boum " est une sympathique comédie mis en scène par le réalisateur Claude Pinoteau qui a marquer toute une génération d'adolescents au début des années 80 . Beaucoup d'ados on du se retrouver dans les personnages de Vic , Penelope et les autres . Le réalisateur dépeint sur le ton de l'humour le passage à l'adolescence marquer par les premières boum , les premiers émois amoureux . Même si le film a viellit sur la forme ( avec les coupes de cheveux de l’époque , la mode de l’époque , les musiques de l’époque etc ... ) il reste encore très d’actualité sur le fond ( le passage à l’adolescence telle qu’il est décrit dans le film est toujour autant d’actualité aujourd’hui avec les premiers émois amoureux des ados , les soirées entre pote pour aller draguer les filles , les sortie entre potes dans les fast food ou au ciné etc ... Au final c’est pareil que aujourd’hui les smartphone et les réseaux sociaux en moins ) . Une comédie très sympathique ou la jeune Vic va entrer en plein dans l’adolescence et vivre ses délires d’adolescentes comme ses premiers émois amoureux au grand désarrois de ses parents qui vont tenter de gérer la situation comme ils peuvent alors qu’ils sont en pleine rupture ce qui va donner lieu à quelques moments drôles . Un film remplit de séquences drôles et cocasses spoiler: ( Sophie Marceau qui fait croire qu’elle sort avec Claude Brasseur pour rendre jaloux son petit ami , Claude Brasseur qui va chercher sa fille qui a fait le mur à la main jaune et qui se retrouve sur des patins à roulettes , les mensonges de Claude Brasseur pour cacher son infidélité ... ) . On se laisse emporter par les premiers émois amoureux de la jeune Vic interpréter à merveille par la jeune mais déjà talentueuse Sophie Marceau véritable révélation du film dont le succès en fera une immense star . Sa fraîcheur et sa spontanéité crève l'écran . Elle tient ici l’un de ses meilleurs rôles à l'écran a seulement 13 ans . Elle est vraiment parfaite et très crédible dans le rôle de cette adolescente avec ses tourments d’adolescentes . Le reste du casting est très bon avec nottament Claude Brasseur et Brigitte Fossey tout les deux très bon et crédible dans le rôle des parents de Vic au bord de la rupture au même moment ou leur fille entre véritablement dans l'adolescence . Complètement dépasser par les évènements ils devront gérer la situation comme ils peuvent et sa ne va pas être triste . Sans oublier l'inoubliable et sympathique Poupette l'arrière grand mère de Vic interpréter à merveille par l’actrice Denise Grey totalement indépendante , très jeune dans sa tête et très ouverte d'esprit a qui Vic se confiera sur ses déboires amoureux . On aurait tous aimer avoir une arrière grand mère comme Poupette . Sans oublier Dominique Lavanant en maîtresse nympho de Claude Brasseur et Bernard Giraudeau dans le rôle du prof d'allemand de Vic . Le film est marquer par l'énorme tube " Reality " de Richard Sanderson qui accompagne à merveille plusieurs scènes du film dont celle du slow de Sophie Marceau rester dans toute les mémoires . Une comédie culte qui connu un immense succès surprise en 1980 avec plus de 4 millions d'entrées devançant des hits comme " Star Wars épisode 5 , L’empire contre attaque " sortit la même année . On passe un très bon moment .
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    2,0
    Publiée le 6 janvier 2011
    Plus gros succès de l'année pour un film français au box office, resté à l'affiche pendant près de 9 mois (!!), La Boum (1980), en plus d'être devenu un film culte pour toute une génération, aura aussi permis de voir éclore l'une des meilleures ambassadrices du cinéma français à l'international (Braveheart - 1995 & Le Monde ne suffit pas - 1999), en la personne de Sophie Marceau, qui tenait là à l'âge de 14 ans, son premier rôle au cinéma. Le film de Claude Pinoteau avait tout pour être un succès, un scénario intéressant, des personnages haut en couleurs, une héroïnes attachante, une B.O mièvre et collant parfaitement à l'époque de sa sortie, bref, si le film fait un peu "cul-cul" et niais par moment (avec trente d'âge, ce n'est pas surprenant), cette comédie sur l'adolescence reste tout de même un agréable souvenir d'enfance, en grande partie grâce à ses comédiens (Sophie Marceau, Brigitte Fossey, Claude Brasseur, Denise Grey & Alexandra Gonin ). A signaler aussi qu'il existe une suite, sobrement intitulé La Boum 2 (1982).
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 483 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Publiée le 27 décembre 2012
    Film qui a bercé toute une génération de jeunes filles qui rêvait, comme Vic, de trouver l'amour et le garçon idéal, "La boum" vaut surtout pour le regard qu'il apporte sur la jeunesse dans les années 80 où les parents s'inquiètent de savoir où est leur fille, dans un monde où les portables n'existaient pas. La réussite du film (en dehors de la scène du slow), c'est de mêler la découverte de l'amour de Vic (Sophie Marceau, épatante dans son premier rôle) avec en parallèle la crise conjugale de ses parents (Brigitte Fossey et Claude Brasseur, tous deux très bons) qui sont tout autant attachants. Aussi pardonne-t-on au film ses quelques clichés qui passent facilement grâce au charme des interprètes (Denise Grey campe une irrésistible arrière grand-mère et Bernard Giraudeau un prof d'allemand fort séduisant) et de ses situations, un peu clichées mais filmées avec beaucoup de tendresse.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1169 abonnés Lire ses 2 473 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Il y a les nostalgiques… Je les comprends. Malheureusement, moi je n’en fais pas partie. Revoir ce film a donc été pour moi la simple résurgence d’un fantasme révolu d’une période révolue. Reste la chanson… Mais c’est si peu…
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,5
    Publiée le 29 juillet 2018
    Le teen movie à la française, aussi culte que kitsch. On parle plutôt de pré-ados ici, donc des premiers coups de coeur, des premiers slows, des premiers baisers. L'héroïne est en pleine crise d'adolescence et ses rapports tendus avec sa famille occupent une place aussi importante que ses relations amoureuses et amicales. Globalement, le personnage est insupportable, mais aussi suffisamment juste et touchant pour avoir solidement ancré Sophie Marceau dans le paysage français. Niveau ambiance, le film est vraiment dans son jus 70's-80's et vaut surtout pour les touches d'humour qu'il réserve à travers les personnages secondaires.
    Samuel G.
    Samuel G.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 367 critiques

    3,5
    Publiée le 6 décembre 2013
    Le film qui a marqué toute une génération.. nostalgie..nostalgie... On ne se lasse pas de voir et revoir ces films cultes.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,0
    Publiée le 31 mai 2016
    Je poursuis mes investigations dans le cinéma de Pinoteau, avec, évidemment, son film le plus connu : La Boum. Bon, ben un film sur l’adolescence plutôt basique, sans histoire très marquante, néanmoins gentil et sympathique. On reste cependant assez loin de la finesse et de la subtilité, dans le genre, des meilleurs John Hughes. Le casting est emmené par une charmante Sophie Marceau, alors débutante, qui s’en sort bien. Pétillante, naturelle, elle évite le surjeu, et même si elle emmène un personnage finalement très basique, elle lui donne du piment, épaulée en cela par sa relation avec le personnage joué par Denise Grey, déchainée ! Le couple Fossey-Brasseur fonctionne plutôt bien, même si les deux interprètes ne paraissent pas forcément très assortis, mais ils jouent bien, sans en faire trop. Il y a de solides seconds rôles, avec l’éternelle apparition de Dominique Lavanant (ici très sexy !) qui en avait fait sa spécialité à l’époque ! Le scénario est quand même très basique. Finalement on sent un film qui se laisse avant tout porté par son charme et quelques scènes rigolotes ou cocasses, un peu d’émotion, une recette simple et pas super imaginative, pour un film qui se laisse voir cependant sans déplaisir particulier. A noter cependant qu’il y a des redondances sur le long terme, je ne crois pas qu’une durée de presque 2 heures se justifiait compte tenu du propos très light du film. J’attendais c’est vrai un peu plus de romantisme ou de puissance dans ce métrage qui s’est quand même emparé du titre de film générationnel et de plus célèbre film sur l’adolescence des années 80. Formellement Pinoteau nous sert une mise en scène pas très punchie. Pour moi il s’est quand même pas forcé, et hormis à quelques moments (les costumes), sa réalisation ne met pas en valeur l’humour ou l’émotion. Il faut vraiment compter, pour cela, sur une bande son célèbre, sur une photographie de qualité, mais la mise en scène m’a personnellement déçu. Pour un film de jeunes sur les jeunes, on s’attend forcément à une réalisation plus dynamique, et plus travaillée. Malgré ces réserves assez nombreuses c’est un film propre, emporté par ses acteurs, et par de belles idées (la femme dessinatrice de Bd). Un peu d’humour, de tendresse, de la joie, quelques chagrins d’amour, même si le traitement est un poil pépérisant parfois, et qu’on sent un manque de profondeur, c’est sympathique. 3.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juin 2011
    C'est une comédie générationnelle culte et une romance au féminin."La Boum"(1980)est resté dans toutes les mémoires.Tout d'abord,pour son slow entêtant "Reality",omniprésent dans le film.Ensuite,bien sûr,pour la fulgurante fraîcheur de Sophie Marceau,13 ans à l'époque.Enfin,car ce fut l'un des premiers divertissements grand public,à oser parler de la crise et de l'adultère dans un couple,et du mode de vie des adolescents(parisiens,certes).Pour tout ça,et cette ambiance gentiment surannée,on continue à apprécier cet hymne à la jeunesse,à la vie et à l'amour.Ce qui émeut le plus,c'est le sentiment que cette époque révolue était bien plus humaine que l'actuelle.Des ados qui avaient réellement des préoccupations de leur âge,des parents qui veillaient jalousement sur leur progéniture...Bref,ce n'est pas la tribune pour faire le vieux blasé du "c'était mieux avant",mais il y a de ça.Sophie Marceau,naturelle,vit de chagrins d'amour et de rencontres enrichissantes.Parallèlement à l'histoire de Vic,nous est contée celle de ses parents François et Françoise,auxquels les pétillants Claude Brasseur et Brigitte Fossey donnent un savoureux ton tragi-comique.Sans oublier Poupette,la grand-mère affable que tout le monde rêverait d'avoir.Culte,on vous dit!
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 355 abonnés Lire ses 2 127 critiques

    4,0
    Publiée le 16 août 2010
    Le film de notre jeunesse. La découverte de Sophie Marceau (qui depuis n'a pas fait grand chose). Des seconds rôles au top, de la pétillante Denise Grey au regretté Bernard Giraudeau. Toujours autant de plaisir à le revoir !
    Critik D
    Critik D

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 282 critiques

    3,5
    Publiée le 10 janvier 2014
    un film certes un peu niaiseux mais tellement bon enfant et qui rappel surtout beaucoup de souvenir sur nos années adolescentes. On suit donc le quotidien de Victoire (Vic) qui arrive dans un nouveau collège et une nouvelle vie où elle rencontre Pénéloppe (sa meilleure amie) et va tout faire pour assister à sa première boum et vivre le grand amour. La jeune Sophie Marceau fait ici ses premiers pas en tant qu'actrice et avec des grands comme Claude Brasseur ou encore Brigitte Fossey. On remarque aussi qu'elle n'a pas tellement changé (mis à part qu'elle a vieilli). Le reste du casting est bon, chacun sa personnalité et son histoire. On ne peut que s'identifier à la jeune Vic (même si on est grand) et revivre nos années d'adolescent. On redécouvre aussi le Paris des années 80, les décors et les costumes à la pointe à l'époque. Et enfin une musique culte que tout le monde connaît. A voir et à revoir sans ce lasser.
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 247 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2007
    Plus que la révélation confirmée depuis de Sophie Marceau, La boum doit son succès à son ton juste et à sa capacité à bien lire et mettre en scène les troubles de l'adolescence et ceux de la vie de couple.
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 970 critiques

    1,0
    Publiée le 29 décembre 2010
    Maintenant je sais pourquoi on dit de "LOL" que c'est "la boum 3". C'est exactement la même chose mais en 1980. Si peu de cinéma pour tellement de téléfilm, comme beaucoup de films français même les plus sympathique. la boum est un film bobo, cucul la praline, qui renonce à une totale forme cinématographique comme la plupart des films français d'aujourd'hui. Le jeu des acteurs est digne de "plus belle la vie". Ce n'est absolument pas un problème générationnel, j'ai même trouvé que c'était l'aspect le plus interessant du film, à savoir comment c'était les années 80.
    xx--Max--xx
    xx--Max--xx

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 177 critiques

    4,0
    Publiée le 8 novembre 2008
    La comédie pour adolescents des années 80. Un tout nouveau genre de film pour moi, je pense que c’est hyper original. Je n’ai pas vu beaucoup de films avant celui-là qui parlait de l’adolescence, des premiers amours etc… En gros vous avez compris, le film est original. Et en plus de ce synopsis, on va rajouter dans l’histoire une famille globalement déjantée, la grand-mère hilarante, les ami(e)s complètement fous et surtout les parents de Vic qui ne sont pas mieux non plus. Cette comédie est vraiment agréable à regarder, elle est culte. Le scénario est bien écrit avec des situations comiques bien mises en scène, bien imaginées. Ce film raconte à peu près la vie d’une adolescente dans les années 80 et c’est un pur bonheur de suivre cette vie car on mélange humour, drame, amour… En gros cette comédie sent le bonheur et c’est ça qu’est bon. Les acteurs sont formidables, Sophie Marceau dans son rôle le plus culte et certainement le meilleur aussi, Brigitte Fossey excellente ainsi que Claude Brasseur vraiment très bon. Bref cependant il manque un petit quelque chose pour que je mette 4 étoiles, mais dans l’ensemble je vous l’ai dit, c’est que du bonheur !
    Nick La Main Chaude !
    Nick La Main Chaude !

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 281 critiques

    3,0
    Publiée le 28 avril 2012
    " La Boum " relate les premiers émois amoureux de Vic, jeune collégienne de 13 ans, à Paris, au temps des premières boums et des premiers baisers. Parallèlement, on suit l’histoire de ses parents, joués par Brigitte Fossey, charmeuse, et Claude Brasseur en parfait bougon.L’histoire se passe à Paris, en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, un temps où le portable n’existait pas (mais comment faisaient-ils ?), et où les boosters s’appelaient des mobylettes... Et pourtant, malgré ces détails qui démodent le film, l’histoire garde tout de même une certaine actualité, parce qu’elle est intemporelle : Toi aussi, jeune loveuse, tu rêves que le plus beau garçon de ta classe va t’inviter à son anniversaire, qu’il se désintéressera des autres et n’aura d’yeux que pour toi. Quant aux lovers plus âgés, ils suivront avec sympathie les tribulations des parents, avec leurs petites lâchetés et leur façon de pardonner, parce que, finalement, tout finit bien ! Plus de trente ans après, ce film reste plein de fraîcheur : il règne une ambiance sympathique, les dialogues sont modernes, l’opposition parents-enfants ne semble pas avoir évolué au fil des ans, des scènes comiques donnent au film un ton de comédie très agréable et le tout parvient à provoquer une certaine émotion et un attendrissement quasi constant. C'est d'un romantisme naïf et enfantin, mais ça marche toujours. On s’attache aux personnages, et on passe un bon moment. Bien sûr, tout le monde se rappelle de Vic car ce rôle a révélé Sophie Marceau, qui le joue effectivement avec justesse. Mais les rôles secondaires sont parfaitement tenus, et on ne peut passer sous silence la performance de Denise Grey qui joue Poupette, l’arrière grand-mère libérée que tout le monde aurait aimé avoir. Et qui ne connait pas cette musique "Dreams are my reality", le slow parfait pour un baiser. "La Boum", c’est le film idéal pour une soirée d’ados, pour se moquer de leurs émois tout en les comparant aux siens mais c’est aussi un film pour les lovers plus mûrs qui le regarderont avec une certaine nostalgie : Parce qu’on se souvient tous de notre premier baiser, de notre première boum. Parce qu’on a tous eu 13 ans. Parce que "La Boum", c’est notre histoire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top