Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Looney Tunes passent à l'action
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Looney Tunes passent à l'action" et de son tournage !

Quand les Toons se la jouent live...

Les Looney Tunes passent à l'action n'est pas le premier film où personnages animés et humains se donnent la réplique. Parmi les quelques films du genre, on retiendra Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988), Cool world (1994), Space Jam (1996), Les Aventures de Rocky et Bullwinkle (2000) ou Monkeybone (2001), sans oublier les classiques Mary Poppins (1964) et Peter et Elliot le dragon (1977).

Brendan Fraser dans la peau de Taz...

Héros humain des Looney Tunes passent à l'action, Brendan Fraser a participé doublement à l'aventure, en prêtant sa voix (et ses grognements) au diable de Tasmanie, Taz.

Une première...

Les Looney Tunes passent à l'action est le tout premier film dans lequel les Looney Tunes sont inclus dans un environnement entièrement réel tout au long du métrage. Ainsi, certaines scènes de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? et la grande majorité des séquences de Space Jam mettaient bien évidemment en scène des humains en interaction avec les Toons, mais dans des univers animés (Toonville pour le premier, le monde toonesque et le terrain de basket pour le second).

"Il n'y a pas eu de rencontre entre mondes réel et animé aussi complexe depuis Qui veut la peau de Roger Rabbit ?", explique le réalisateur Joe Dante. "Le film ne met pas seulement en scène quelques personnages filmés sur fond bleu et incriusté dans un film : c'est vraiment un film d'action live avec Bugs Bunny et Daffy Duck en vedettes".

Brendan Fraser, fan N°1 des Looney Toons

"J'ai une vraie gratitude pour les créateurs des petits cartoons mettant en scène les Looney Tunes. Que j'en sois conscient ou pas à l'époque, ils m'ont initié à la musique classique, au timing comique, à l'art de la blague et du bon mot, tout ça dans un court métrages animé. Ils étaient toujours en phase avec le quotidien et l'actualité, politique et culturelle... Les cartoons sont facilement abordables par les enfants, tout en conservant des gags et un humour assez sophistiqués susceptible de plaire aux adultes. Ils m'ont amusé d'une façon qu'aucun film d'animation n'a encore réussi à reproduire. Jusqu'à maintenant, bien sûr..."

Donner vie aux Toons

Le processus technique pour donner vie aux Toons dans un monde live était l'un des défis majeurs du film. Après avoir étudié de façon précise la gestuelle et le débit des personnages animés, deux experts marionnettistes, Bruce Lanoil et Dave Barclay, étaient tout d'abord chargés de donner la réplique aux comédiens humains du film, imitant également les voix des Looney. La scène était ensuite mise en boîte en quatre étapes : répétition avec les acteurs et les marionnettes, tournage avec les marionnettes, tournage sans les marionnettes et enfin tournage de la séquence pour la lumière. Au final, le film regroupe le travail d'une équipe de 500 dessinateurs et compte quelque 1 200 plans d'effets visuels.

Dean Cundey, spécialiste des amis imaginaires

Directeur de la photographie sur Les Looney Tunes passent à l'action, Dean Cundey est un habitué dans la mise en scène de personnages imaginaires, rajoutés durant la post-production : parmi ses travaux, on retiendra Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Jurassic Park, Casper, Flubber, ainsi que l'adaptation de Garfield.

Brendan Fraser habitué de l'animation

Partenaire de Bugs Bunny et Daffy Duck dans Les Looney Tunes passent à l'action, Brendan Fraser avait déjà donné la réplique à un personnage animé et imaginaire dans le déjanté Monkeybone, en 2001.

Les Toons reviennent en force !

Pour leur retour sur grand écran, les Toons reviennent en nombre avec entre autres Porki Pig, Yosemite Sam, Bip Bip, le Coyote, le Diable de Tasmanie, Elmer Fudd ou Marvin le Martien, emmenés par le tandem star Bugs Bunny / Daffy Duck. Lancés en 1930 par le producteur Leon Schlesinger dans des courts métrages animés destinés à être diffusés au cinéma avant les films, les Looney Toons sont rapidement devenus des personnages cultes à travers le monde. Soixante-dix ans plus tard, le succès est toujours au rendez-vous. Mais de façon surprenante, Les Looney Tunes passent à l'action est seulement le troisième long métrage dans lequel ils tiennent un rôle majeur, après Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988) et Space Jam (1996).

Célébrant ce retour en force, une nouvelle série de courts Looney Tunes sera distribuée par Warner Bros. au cours de l'année 2004 avant certaines des productions du studio.

Dixième collaboration pour Joe Dante et Jerry Goldsmith

Une véritable relation de confiance lie Joe Dante au compositeur Jerry Goldsmith. Les Looney Tunes passent à l'action marquent ainsi leur dixième collaboration, après la série télévisée Amazing stories et les films La Quatrième Dimension, Gremlins, Explorers, L'Aventure interieure, Les Banlieusards, Gremlins 2, la nouvelle génération, Panic sur Florida Beach, Small Soldiers. Soit tous les longs métrages du cinéaste, post-Hurlements.

Steve Martin à l'origine de son personnage

Interprète du démoniaque Mr. Chairman, président de la société ACME Corporation, Steve Martin a eu les mains entièrement libre de la part de la production pour créer son personnage et son look.

Quand Timothy Dalton s'auto-parodie...

Le rôle d'agent secret de Timothy Dalton dans Les Looney Tunes passent à l'action n'est pas sans rappeler son célèbre personnage de James Bond, qu'il a incarné à deux reprises dans Tuer n'est pas jouer (1987) et Permis de tuer (1989). Un clin d'oeil parodique à 007...

Un androïde vedette

Robby le Robot, l'androïde vedette du classique Planète interdite (1957), fera deux apparitions pour le cinéaste Joe Dante, dans Gremlins (1984), puis dans Les Looney Tunes passent à l'action, lors de la séquence de la Zone 52.

Brendan Fraser retrouve son éléphant

Lors des séquences des Looney Tunes passent à l'action se déroulant en Afrique, le comédien Brendan Fraser a retrouvé un éléphant prénommé Tai, qu'il avait déjà monté en 1995 dans George de la jungle.

Scooby et Sammy en guests-stars

Le comédien Matthew Lillard, interprète de Sammy dans Scooby-Doo et Scooby Doo 2 : les monstres se déchaînent, fait une apparition clin d'oeil dans le film, aux côtés du Scooby-Doo virtuel du film et du Sammy animé du cartoon original !

La vraie batmobile à l'écran !

La Batmobile que Daffy Duck emprunte dans le film est le véritable véhicule utilisé dans Batman en 1989.

L'anti "Space Jam" ?

Selon la rumeur, le réalisateur Joe Dante, grand fan des personnages animés de la Warner, aurait surnommé son film "L'Anti Space Jam", tant le film avec Michael Jordan, sorti en 1996, avait selon lui dénaturé les Toons.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Aladdin (2019)
  • Sibyl (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Ni une ni deux (2019)
  • Mektoub My Love: Intermezzo (2018)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Mektoub My Love : Canto Uno (2016)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
  • Les Plus belles années d'une vie (2019)
  • Nous Finirons Ensemble (2018)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • Le Jeune Ahmed (2019)
  • The Dead Don't Die (2019)
  • La Belle époque (2019)
  • Pokémon Détective Pikachu (2019)
  • Séduis-moi si tu peux ! (2019)
  • Godzilla II Roi des Monstres (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
Back to Top