Notez des films
Mon AlloCiné
    Ken Park
    note moyenne
    2,9
    2783 notes dont 293 critiques
    répartition des 293 critiques par note
    65 critiques
    60 critiques
    28 critiques
    51 critiques
    49 critiques
    40 critiques
    Votre avis sur Ken Park ?

    293 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1248 abonnés Lire ses 3 095 critiques

    1,0
    Publiée le 16 juillet 2014
    J’aime quand on ose renverser les limites, mais pas quand c’est au final franchir la limite juste pour franchir la limite. Quel est le but ici ? Qu’est-ce que le propos parvient à construire ? La crudité de l’image change-t-elle quelque chose au rendu de la mélancolie ? Certains diront que oui. Moi je pense que non. D’ailleurs, j’ajouterais même à ça le fait que cette mélancolie à elle toute seule ne peut suffire à faire un film. « Ken Park » est trop statique dans son intrigue. Il n’avance nulle part. Il m’ennuie vite. Désolé, mais moi je dis « sans moi »…
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 1 563 critiques

    0,5
    Publiée le 8 mai 2011
    A chaque film de Larry Clark en découle son scandale adéquat. Présenté à Venise, Toronto ou encore Rotterdam, "Ken Park" fut même affublé d'une interdiction aux moins de 18 ans lors de sa sortie. Une restriction bien sévère tant l'oeuvre n'apporte strictement rien de neuf sur la question. Nous l'aurons compris, dans "Ken Park", Clark a clairement opté pour la provocation et de surcroit, la provocation facile. Et puis, non seulement le cinéaste provoque facilement mais, en outre, il généralise ; la jeunesse américaine d'aujourd'hui n'est qu'un lot d'adolescents utopistes, rêveurs et incompris confrontés à des parents tous irresponsables, médiocres, autoritaires, alcooliques et même quelques peu volages. C'est précisément dans cet aspect là de facilité généralisatrice que réside tout ce que l'oeuvre a de plus malsain et écœurant. A cet étalage grotesque, le cinéaste semble donc proposer deux alternatives : le suicide ou une vie résolument asociale, nappée de drogue, de sexe et de rock'n'roll... Ne vous avais-je donc point prévenus que nous nagions en pleine facilité ?
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 15 février 2015
    L'atmosphère dramatique à elle seule était efficace donc je ne vois pas l’intérêt d’avoir autant provoqué... pour faire polémique ? En tout cas ce film est... bizarre ! Les acteurs sont moyens, leurs personnages sont plats et le rythme est un peu lent. Par contre le scénario est simple mais ses thèmes sont intéressants et bien exploités. Je suis très partagé !
    siojim
    siojim

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 112 critiques

    0,5
    Publiée le 9 décembre 2010
    Le porno tendance pédophilie typique à notre cher Larry Clark. Ah ça, il suffit de prétendre que c'est de l'art, pour que le film le plus trash, le plus limite, le plus carrément à boycotter, devienne un chef-d'oeuvre aux yeux d'une élite intellectuelle qui se gave de caviar et de manzana glacée. Les mêmes scènes dans un porno bien gras seraient "du porno bien gras limite pédophile", mais là c'est de l'art, mettre un doigt dans le cul d'une ado c'est de l'art si c'est filmé par Larry Clark. Vaut mieux ne pas voir ce "chef d'oeuvre" si on n'a pas envie de se rincer l'oeil sur des ados à poil en train d'éjaculer.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1894 abonnés Lire ses 10 388 critiques

    0,5
    Publiée le 6 mai 2013
    Immonde et particulièrement malsain, "Ken Park" est de ces films qui dèrangent! L'exploration de la camèra de Larry Clark est rude, vide de sens et de forme, un tableau gerbant de teenagers de classe moyenne qui trompent leur ennui avec de la baise, de l'ultra violence, de la perversion et qui n'est vraiment pas de tout repos! Comment ne pas être consternè devant ce mètrage nausèabond et exagèrè où Clark se veut scabreux, filmant avec complaisance tout ce qui bouge ? Un constat difficile mais une reprèsentation beaucoup trop pornographique et violente pour adhèrer totalement à la chose où le spectateur « èjacule » dans la suffocation tel James Ransone que l'on peut difficilement oublier après la projection! Un faux pas (pour ne pas dire une merde) où l'univers de la jeunesse amèricaine ne transmet finalement que des situations invraisemblables et des personnages stèrèotypès! Quitte à voir un grand film de Larry Clark, prèfèrez "Kids"...
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 543 critiques

    4,0
    Publiée le 14 février 2015
    La banlieue américaine d'après Clark. Ses familles heureuses, sa mise en scène chaleureuse... Mince, mauvais disque : en effet, "Ken Park" ne possède rien de tout cela. La réalisation, un poil distante, laisse place aux actes (souvent) sexuels d'enfants et d'adultes. Parfois même entre eux. Clark a toujours autant ce regard novateur envers ses interprètes, et c'est pour ça que les scènes de sexe sont aussi crues : il les laisse s'exprimer à travers le toucher sensuel et les comportements brutaux. L'amitié ou la douleur d'un être envers un autre sont transposés à l'écran par la sexualité, ce qui donne lieu à des plans admirables où l'on voit l'adolescent en perdition se déshabiller de toute pudeur et de toute honte pour vivre, enfin, la libération sexuelle qui l'enlèvera de son état dépressif. "Ken Park" est un récit touchant, bouleversant... Et tellement véridique qu'on en ressort presque scandalisé... Mais charmé!
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 517 critiques

    5,0
    Publiée le 12 septembre 2013
    Toutes les anecdotes qui entourent Ken Park sont aussi intéressantes que le film en lui-même. Première chose à savoir, c’est que Larry Clark s’est inspiré de faits réels pour créer ses personnages, que ce soit dans des faits divers ou même de personnes qu’il connaissait personnellement, qu’il a ensuite décrit à Harmony Korine (Gummo, Spring Breakers), le scénariste de Kids, son premier film, afin qu’il en écrive le scénario. Mais au-delà de ça, ce sont de vives polémiques et réactions, notamment au festival de Venise en 2002, qui ont fait la réputation du film. Ken Park est une oeuvre volontairement provocante, qui n’hésite pas à montrer une violence extrême et des scènes de sexe explicites et non-simulées. De quoi faire parler les moins préparés donc. Mais ce qui rend le film si intéressant, et on peut même carrément dire passionnant, c’est le traitement réservé à chacun des personnages. Le film ne porte aucun jugement sur eux, il ne fait que constater ce qui anime leur vie au quotidien, soit un ennui qu’ils essaient tant bien que mal de contrer à leur façon: Découverte de leur sexualité, qui est donc traitée de façon un peu crue mais finalement réaliste, escapades dans le monde de la drogue, mais aussi de toute la violence et la rage qui sommeillent en eux. Au-delà de ça, le film s’intéresse aussi au cas des parents, de classe moyenne, et aborde avec une intelligence rare cette peur de voir, et de se rendre compte, que leur jeunesse est passée, qu’elle ne leur appartient plus, et qui essaient de la revivre au travers des ces jeunes, et l’oppression, l’incompréhension, et surtout l’appréhension de la jeunesse face à l’âge adulte. C’est finalement un fort sentiment de désespoir qui caractérise Ken Park, mais un désespoir contré par une insouciance qui laisse place à un optimisme criant de beauté, magnifiquement montré au travers de cette très longue, et très belle, dernière séquence de sexe durant laquelle un personnage pose cette question existentielle, marquant ce passage si redouté à l’âge adulte et qui ne trouvera pas sa réponse: "alors, qui es-tu?". Pour coller à la touche réaliste du film, voulue par Larry Clark, on notera dans les points forts du film cette collaboration parfaite entre les acteurs professionnels, incarnant les personnages adultes et leurs caractères complexes, et des acteurs alors complètement inconnus et amateurs qui donnent vie à ces jeunes que l’on suite pendant une heure trente. En conclusion: Ken Park n’est pas un film à mettre entre toutes les mains, mais il se doit d’être vu tant le message qu’il véhicule est fort. Ken Park est une oeuvre provocante, désespérée et malsaine, mais d’une intelligence rare, qui ne porte pas de jugement et qui laisse une place à l’optimisme! Un film qui ne laissera personne indifférent, que ce soit en bien ou en mal, un film que vous n’êtes pas prêts d’oublier de sitôt, et surtout un véritable chef d’oeuvre cinématographique.
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 851 critiques

    4,5
    Publiée le 27 février 2018
    Un film intense et poignant, avec de la violence, du sexe, de la noirceur, et des personnages vraiment antipathiques. Le film est un tableau provocant d'adolescents américains de classe moyenne qui trompent leur ennui avec du sexe, de la violence et de la perversion à Visalia, une petite ville de Californie. "Ken Park" est une œuvre volontairement provocante, qui n’hésite pas à montrer une violence extrême et des scènes de sexe explicites et non simulées. De quoi faire parler les moins préparés donc. Mais ce qui rend le film si intéressant, et on peut même carrément dire passionnant, c’est le traitement réservé à chacun des personnages. Le film ne porte aucun jugement sur eux, il ne fait que constater ce qui anime leur vie au quotidien, soit un ennui qu’ils essaient tant bien que mal de contrer à leur façon. Au-delà de ça, le film s’intéresse aussi au cas des parents, de classe moyenne, et aborde avec une intelligence rare cette peur de voir, et de se rendre compte, que leur jeunesse est passée, qu’elle ne leur appartient plus, et qui essaient de la revivre au travers des ces jeunes, et l’oppression, l’incompréhension, et surtout l’appréhension de la jeunesse face à l’âge adulte. Un film choc, et un excellent film sur l'adolescence
    MrJ_TheOne
    MrJ_TheOne

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 28 critiques

    0,5
    Publiée le 19 décembre 2008
    Une daube sans nom. Quel est l'intérêt de montrer le sexe d'un homme entrain de pisser ? Pour monter l'émotion intime, naturelle ? Laissez moi rire... Outre les scènes inutiles où l'on voit les parties intimes des acteurs, je n'ai pas très bien saisie quel était le but du film. Aucun fil directeur, cette chose n'est ni plus ni moins qu'un amas de scènes à caractère pornographique d'une profonde inutilité. La seule scène encore agréable étant celle avec la mère de famille blonde, puisqu'elle est belle et agréable à regarder, au moins.
    Colombe d.
    Colombe d.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 11 décembre 2013
    Ken park est un film troublant. Par ses scènes érotiques, violentes parfois perverses mais surtout pour son réalisme. Dans cette petite ville insignifiante de Californie, l'action est centrée sur 4 adolescents après le suicide de leur ami ken park. Ceux-ci évoluent dans le sexe et la violence, et tentent tant bien que mal de vivre. Leur vie est d'ailleurs montrée sans fard, les moments de bonheurs sont rares, voir inexistants. Le film est ponctué par la violence, la haine, la drogue, l'ennui, le sexe, a deux, a trois. Leurs vie débridée n'est qu'en réalité le reflet de leur classe moyenne, de leurs parents brutaux, méprisants, aveugles ou rongés par la folie. L'atmosphère est morose et accablante et Peaches, Tate, Claude et Shawn n'en sortiront pas indemne
    Jérôme L.
    Jérôme L.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 53 critiques

    2,5
    Publiée le 23 février 2014
    Une jeunesse écorchée, aux soucis familiaux stéréotypés, qui baise, mais pourquoi? Je n'ai pas très bien compris le message (s'il y en avait un), outre une envie de subversif en montrant des ados copuler...
    ApocalypseOne
    ApocalypseOne

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mai 2013
    Je.. Je m'attendais pas du tout à voir tout ça dans ce film. On parle de Ken Park, puis ensuite on vois le quotidiens de 4 ados, quotidiens assez, très, spécial même. Je vais pas détailler plus pour pas spoiler, mais en tout cas je me suis retrouver à m'arracher les cheveux devant certaine scènes (surtout le papa bourré). Il réussi à retenir mon attention par une atmosphère que j'adore, malgré la progression du film qui ma, comme qui dirais nos amis anglophone : "blow my mind."
    Athalie
    Athalie

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 216 critiques

    5,0
    Publiée le 30 juillet 2009
    Génial. Brillant. L'histoire , très prenante, nous prend aux tripes, les personnages sont tous extrèmement attachants, les acteurs vraiment bons... Rien à redire. Très bon film!
    ocelot
    ocelot

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 927 critiques

    4,0
    Publiée le 19 décembre 2012
    Attention, film perturbant, choquant, violent. Waouw: quelle confiance le réalisateur a réussis à donner à ses acteurs lors de certaines scènes, chapeau !
    peer2peer
    peer2peer

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 87 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mars 2009
    Enfin un film qui montre, sans effet de flou psedo-artistique, ce que tout le monde veut voir. Des vrais ados, avec des gueules de vrais ados. Les traits du mal etre americain sont grossis, mais c'est un film. Et puis, pour ceux qui osent traiter CLARK de pornographe, et bien, moi je leur dit qu'il faut regarder ce film sans preter attention a leurs propos puritains. Qui n'a jamais fait de partie de sexe comme a la fin du film a leur age ? Qui ne s'est jamais branlé ? Qui n'a jamais révé de se taper la mere de sa copine ? Ce sont des fantasmes, mais pour une fois qu'un film les montrent sans faux semblants, je dis bravo au réalisateur .. Marre des films a l'eau de rose dans le pays des bisounours !!!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top