Mon AlloCiné
Vendredi 13
note moyenne
2,8
1739 notes dont 291 critiques
19% (56 critiques)
18% (52 critiques)
22% (63 critiques)
21% (62 critiques)
14% (41 critiques)
6% (17 critiques)
Votre avis sur Vendredi 13 ?

291 critiques spectateurs

yohanaltec

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 758 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 05/05/2018

La saga Vendredi 13 a acquis avec ses nombreux volets un statut important dans l’histoire du cinéma d’horreur, du à son méchant d’envergure qu’est Jason Voorhees. Ce premier volet s’avère pourtant extrêmement décevant : en effet, le film ne devient intéressant que durant ses 20 dernières minutes. Le reste est assez ennuyeux, consistant à des échanges entre de jeunes gens. On notera également les effets éculés et particulièrement le jeu exécrable de certains comédiens, particulièrement Mme Voorhees, qui a un potentiel incroyable dans ses mimiques mais qui en fait beaucoup trop. Une seule scène effraie réellement le spectateur. Une grande déception.

PierrotG21

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 13/04/2018

Un exelent slacher des années 80. Les acteurs, les meutres, la bande originale et le twiste final, tout ça donne un exelent film.

Robrex

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 463 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/04/2018

Premier film d'une saga de film d'horreur mythique, "Vendredi 13" restera toujours gravé dans la légende des slashers. (et j'ai décidé de faire une critique sur ce film un vendredi 13 pour rester pile dans le thème, comme quoi !). Plus sérieusement, "Vendredi 13" peut être considéré comme l'un des slashers les plus fulgurants de l'histoire du cinéma d'horreur, du même niveau que "Freddy Les Griffes de La Nuit", "Scream" ou "Halloween". Mais on va pas se mentir, "Vendredi 13" reste culte surtout pour son personnage central, le redoutable Jason Voorhees, avec son masque de hockey flippant et son arme bien tranchante. Les fanatiques de films d'horreur connaissent le scénario de "Vendredi 13" sur le bout de leur doigts, et connaissent aussi les scènes horrifiques du film tellement elles sont fulgurantes et bien marquantes. Même si ironiquement, le film a ses doses humoristiques et dramatiques, ça reste quand même un très bon slasher efficace. Le casting joue bien, aussi bien les jeunes acteurs que les plus âgés, en particulier Adrienne King, Robbi Morgan, Kevin Bacon et Jeannine Taylor, et bien sûr Ari Lehman dans le rôle de Jason Voorhees, mais les autres acteurs se débrouillent bien aussi. Même si le film a assez mal vieilli visuellement avec les années qui ont passé, on se lasse pas de le revoir, surtout en période d'Halloween, ou même un vendredi 13. En conclusion, matez ce premier volet de "Vendredi 13" si vous voulez bien vous mouillez. Les suites seront également se montrer à la fois bonnes ou mauvaises. Mais grâce à ce film, Jason Voorhees deviendra une légende du cinéma d'horreur, du même niveau que Freddy Krueger, qu'il rencontrera d'ailleurs dans "Freddy contre Jason", Michael Myers, Chucky ou Pinhead.

Selçukcritique

Suivre son activité Lire ses 30 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 03/04/2018

Les acteur sont ridicule, les effet speciaux sont mauvais, la peur n'est pas présente est enfin sa à vieillie de fou. Il y a juste le masque qui est bien fait. Si vous vous attendait a un bon slasher passer votre chemin. Est aller vers Halloween ou Freddy.

Shephard69

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 739 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/03/2018

Une référence dans le genre du film d'horreur, souvent copiée et parodiée, rarement égalée. En dépit de grosses incohérences scénaristiques, un slasher movie diablement efficace mais un peu moins inspiré que "Halloween" de John Carpenter ou "Massacre à la tronçonneuse" de Tobe Hooper. Un jeu d'acteurs déplorable, risible mais une mise en scène et un suspense qui rappelle énormément le savoir-faire d'Alfred Hitchcock. Un ensemble qui a pas mal vieilli mais qui reste très divertissant.

gloupi y.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 63 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/02/2018

vendredi 13 est l'un des meilleurs film d'horreurs des années 80 ; tous est bon dedans ,les meurtres,les effets speciaux, la mère de jason,et meme l'heroine

Skudd01

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 200 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/01/2018

Vendredi 13 est une œuvre dont il faut se remettre dans le contexte de sa sortie pour l’apprécier. Nous sommes au début des années 80 et ce film va apporter une mode : Les Slasher, sorte de film d’horreur gore souvent avec des scénario et des jeux d’acteurs de série B. Mais dans ce long métrage, outre les aspects un peu exagéré sur lequel je reviendrais, je trouve tout de même qu’il y a une certaine intelligence dans sa réalisation. En effet, contrairement à ce que l’on peut croire, les meurtres ou « les avants meurtres » se déroule avec une caméra qui nous place dans la peau du tueur, à la première personne donc. Et quand on connaît le monument qu’est devenu Jason Voorhees il assez surprenant de ne pas le voir physiquement. De plus, l’oeuvre alterne entre meurtre filmé et meurtre seulement évoqué, nous faisant surgir le cadavre plus tard. Au niveau du scénario, les révélations finale sont tout de même glaçante, encore aujourd’hui, surtout quand on voit la folie du ou des personnages à la fin. L’histoire du ou des meurtriers reste tout de même sacrément marquante puisqu’elle est suggérée plus que réellement montrée, nous laissant ainsi le soin de l’imaginer. Malheureusement, on ne pourra passé à côté des cris de femmes complètement exagéré devant le meurtrier, qui se sont ancré dans l’univers des slashers ensuite. Et le dernier meurtre, celui de la tête coupé est vraiment risible tellement c’est du grand n’importe quoi. Quand au personnages ils sont complètements oubliable, étant la juste pour se faire tuer. Mais passé ces quelques défauts, je trouve vraiment que Vendredi 13 mérite son titre de « papa des slashers » puisqu’il aura montré que dans ce genre où l’on trouve beaucoup de navet, lui aura été le tout premier et pourtant l’un des plus intelligents.

Hash07

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 2 336 critiques

2,5Moyen
Publiée le 13/12/2017

Même si ce film commence à dater, le suspense y est quand même, un peu léger certes mais il faut bien partir de quelque chose pour lancer la saga.

Fabien S.

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 364 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/10/2017

Un terrifiant film d'horreur. Devenue une référence dans le cinéma de genre. De l'angoisse et de l'épouvante à vous glacer le sang.

cheesecake631

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 909 critiques

3,5Bien
Publiée le 28/10/2017

Une frayeur moyenne, avec surtout un sursaut important dans la dernière ligne droite, sur le lac, et encore il est possible de le voir arriver... Le principal intérêt du film est de chercher et de découvrir qui se cache derrière le masque de hockey le plus célèbre du cinéma... Et quelle surprise à la fin (pour ceux qui n'auraient pas vu Scream avant) ! Car, Scream étant mon premier film d'horreur, et donnant dans les premières minutes le nom de celui ou celle qui est le meurtrier, le suspens était au point mort pour ma part. Dommage car en respectant l'ordre chronologique des films, il y avait une sacrée chute quant à cette identité à la fin. Autrement, le scénario est classique : le groupe de jeunes dans les bois qui se font massacrer un à un, font des "groupes de un" pour "aller voir ce qu'il y a là-bas dans l'ombre"... Les clichés du genre sont bien là, mais cela amuse sans agacer nullement. Le design du tueur est bien pensé, et à de rares occasions il pourra vous faire sursauter (Spoiler: le jeune qui se fait transpercer de par-dessous son lit... J'ai fait un bond de surprise). Autrement, pour la terreur totale, ce n'est pas le film le plus adapté. On lui préfère sa chute finale sur l'identité du tueur absolument renversante ! (Jeu de mots pour les cinéphiles qui connaissent ou connaitront la scène de la barque sur le lac...)

ollavatelli

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 546 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 23/10/2017

1er opus de la saga Vendredi 13 qui a la particularité que Jason ne commence pas encore à tuer. Bien heureusement pour moi que mon coffret Vendredi 13 ne commençait pas avec celui-ci d’ailleurs parce qu’il m’aurait fait directement tout arrêter. En effet, bien que l’ambiance Vendredi 13 est déjà trouvée ici dès ce premier opus et que l’intrigue est totalement similaire aux autres. Le choix de la vue subjective pour les scènes de meurtres venant du tueur n’était absolument pas intéressante ni même efficace. Les scènes de meurtres se résument très souvent à : le plan du jeune qui crie ; et le plan suivant, l’arme planté dans le corps du jeune. Les scènes de meurtres sont faites en mode Ninja. Il y a beaucoup de meurtres (dont parfois même un peu de sang) mais il y a la sensation de s’ennuyer. Comme dit plus haut parfois certaines scènes peuvent procurer une bonne ambiance (les scènes de douche) mais l’idée de cacher le tueur empêche considérablement le spectateur de se surprendre à le voir apparaître à tel ou à tel moment. Pas de moment de stress puisqu’à chaque fois que le tueur apparaît devant ses victimes, il apparaît comme une personne normale (et c’est le cas). Jusqu’à la dernière victime où là, le visage du tueur tombe. Bon bref, vous le savez, c’est la mère de Jason. Je n’ai pas été très emballé par son physique : elle fait bien trop sage. Le pire n’étant pas ça : ce sont ces horribles scènes de combat entre la mère de Jason et sa dernière victime. Totalement nanardesque !! C’est moche et ces combats enlèvent toute crédibilité aux scènes de meurtres précédentes complètement furtives, violentes et astucieuses. La mère de Jason se montre face à la caméra toute faiblarde, attaquant au ralenti. Désolé mais c’est une horreur cinématographique ! Et cerise sur le gâteau, l’attentat auditif : « Jacky » ! Sérieusement, c’est trop compliqué de respecter le nom du tueur !! C’est Jason, putain !! N’appelons pas un chat, un chien. Tant qu’à faire pourquoi pas l’appeler Freddy Krueger ? C’est impardonnable (que ce soit version Française ou non). Tout ça sans, bien évidemment, éviter tous les mauvais clichés de film d’horreur : des victimes passives et qui crient en attendant de se faire tuer; des personnages qui se séparent; une victime qui laisse le tueur vivant alors qu’elle était à sa merci. Pour moi, c’est trop. Ce 1er opus de la saga Vendredi 13 est donc une grossière erreur. Je ne comprends pas comment on peut réussir à apprécier cette production pour cet horrible et honteux mauvais jeu d’acteur à la fin et pour ce « Jacky ». À part une petite ambiance plaisante parfois similaire aux films de Jason Voorhees, ce film est raté en tout point de vue, que même le grand nombre de meurtres ne sauve pas ce film pour ma part. Je n’arrive pas à comprendre les bonnes appréciations générales autour de cet opus mais bon... Je dois oublier Jacky et sa mère au plus vite.

Christian M.

Suivre son activité Lire ses 152 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/10/2017

Scénario peu original, mais la réalisation l'interprétation et la montée en puissance de l'intrigue ne laisse pas une minute de répit aux spectateurs. A signaler également une excellente bande son aux accents parfois presque hitchkoquien.Assurement le premier et le meilleur d'une franchise qui ira en s'etoliant au fil des épisodes.

gimliamideselfes

Suivre son activité 835 abonnés Lire ses 3 593 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 17/06/2017

Après m'être fait Jason X et Freddy contre Jason je regarde le premier film de la franchise, sans Jason donc et putain que c'est nul. Entre la musique qui semble repompée sur celle de Psychose, entre les acteurs nuls (bon ça fait partie du charme de ce genre de production), les personnages totalement à l'ouest et surtout le vide, l'absence de tension pendant 1h30, franchement qu'est-ce-que l'on peut bien trouver de palpitant à ça ? J'ai l'impression que c'est un peu lui qui a lancé la mode d'aller massacrer de l'ado dans une cabane au beau milieu de la forêt, mais ça ne suffit pas pour faire un truc ne serait-ce que correct, parce que si c'est pour voir de l'ado se faire massacrer autant voir Black Christmas ou Halloween... Le fait de ne pas voir le tueur aurait pu être intéressant, ça aurait pu apporter quelque chose, une tension, mais non, il n'arrivent jamais rien en faire quelque chose d'intéressant puisque de toute façon on a une grosse musique bien putassière derrière qui fait "je suis le méchant et je suis là", jamais les scènes de tension ne sont construite dans le temps. Jamais on n'ose prendre le temps de faire ne serait-ce que semblant que le danger est crédible et palpable. Et puis franchement je crois que niveau chair à canon, j'ai rarement des personnages aussi dispensables, même dans les pires nanars. Là ce n'est même pas drôle, c'est juste du vide, c'est juste des gens ils sont là, ils s'embrassent et puis c'est un peu tout. Jamais on n'a la moindre scène qui serait là pour les humaniser un peu, pour faire en sorte qu'on s'y attache... Alors c'est peut-être voulu, mais entre ça et la main invisible qui bute les gens il n'y a rien d'intéressant à l'écran.

Dylan C.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 67 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 17/06/2017

Jacky ? Jacky !?, non c'est Jason !, bref un bon film qui lance la saga comme prévue, une bonne surprise pour le tueur qui joue très bien mais les scènes de combat ont mal vieilli.

dougray

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 882 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 15/06/2017

Plus qu’un film culte, "Vendredi 13" est devenu, au fil des années un classique du slasher movie, genre dont il est l’un des archétypes avec "Halloween" et "Les Griffes de la Nuit". Pourtant, contrairement à ses "semblables", le film s’inscrit dans une logique se voulant plus réaliste (ou, plutôt, moins fantastique) et, surtout, ne compte pas sur la puissance visuelle d’un croquemitaine iconique comme Michael Myers ou Freddy Krueger. En effet, bien qu’on ait tendance à l’oublier (malgré la piqûre de rappel de la scène d’intro culte de "Scream"), ce n’est pas le boggeyman Jason Voorhees qui massacre de l’ado en rut dans ce premier opus Spoiler: mais bien sa folle de mère, Pamela Voorhees. Et encore, ce n’est que dans le dernier acte qu’on découvre l’identité du tueur, jusque-là invisible… ce qui renforce le côté atypique de ce premier opus quand on sait que la saga évoluera de façon ultra-classique (et caricaturale) avec son tueur increvable affublé de son masque de hockeyeur et sa machette. Rien que pour ça, "Vendredi 13" vaut d’être vu. Mais ce n’est pas son seul intérêt puisque, mine de rien, il film a enfoncé le clou planté par John Carpenter avec Halloween et a posé les règles du genre slasher, qui valent, aujourd’hui encore. On retrouve, ainsi, le coin désert (ou presque) et isolé du reste de la civilisation (Crystal Lake, devenu culte depuis), les futures victimes qui sont forcément des jeunes plus intéressés par le sexe et la drogue que par le travail ou les valeurs morales (ah le puritanisme américain !), le tueur mutique qui poursuit calmement ses proies courant dans la forêt ou se cachant dans des placards où ils se font immanquablement repérés, un certain gout pour la sophistication dans les mises à morts, l’inconscience de la future victime qui ne peut pas refréner son envie de vérifier (seul évidemment et malgré le danger qui rode) quel était ce bruit qu’il a cru entendre à la cave, le cliffangher final qui annonce une suite Spoiler: (ah l’inattendue sortie de Jason Voorhees du lac) ou, encore, ses dialogues sans grand intérêt. La pérennité de ce modèle au cours des décennies en dit long sur le choc qu’a dû provoquer le film à sa sortie et force, tout de même, le respect. Le film s’autorise même une très grande idée, dont peu de slasher peuvent se targuer : son thème musical aussi flippant qu’intriguant… Spoiler: et qui se révélera être une évocation des voix qu’entend le tueur ("Kill Kill Kill Kill Kill Kill Kill Kill… Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma"), soit un incroyable indice sur l’issue du film à côté duquel on passe complètement lors du premier visionnage et qui vous poursuit longtemps après la révélation finale ! Le casting est, par ailleurs, plutôt réussi puisque, sans être transcendantal, il parvient à trouver l’équilibre entre empathie et détachement pour ses futurs "trophées de chasses". On retient Adrienne King en survivante inattendue (la plus pure, la plus chaste, la plus chiante… bien évidemment !), Robbie Morgan en auto-stoppeuse délurée, Jeanine Taylor en mono coquine et le jeune Kevin Bacon qui s’offre une mort mémorable ! A ce titre, "Vendredi 13" (et ses jeunes éphèbes aux hormones bouillonnants) s’avère être l’un des slashers les plus sexués qui soient, au point qu’on puisse s’étonner que le genre se soit censuré à ce point par la suite. Spoiler: Quant à Betsy Palmer, sa prestation est, forcément mémorable (ne serait-ce qu’en raison de la surprise qu’elle provoque et de son style tellement atypique pour une tueuse psychopathe) même s’il faut bien admettre qu’elle en fait des tonnes dans le cabotinage lorsqu’elle fait parler son fils à travers elle. De manière générale, il faut bien admettre, près de 40 ans après, que "Vendredi 13" reste très limité dans son propos et ne peut pas se targuer d’avoir atteint des cimes que les films qui ont suivi n’ont pas su égaler. Le rythme du film n’est pas toujours très maîtrisé, son esthétique dénonce, par moment, son budget limité et, aussi originales qu’elles aient pu paraître lors de sa sortie, les ficelles scénaristiques utilisées sont quand même énooormes. Pour autant, ces défauts participent, aujourd’hui plus encore qu’hier, au charme du film et contribuent à imposer une autre règle du slasher : la connivence avec un public pas vraiment dupe de ce qu’il vient voir. Les faux moments de tension, les réactions plus qu’inconséquente des jeunes ou encore les effets sonores qui accompagnent les séquences horrifiques sont autant de clins d’œil fait au public pour lui rappeler qu’il ne s’agit que d’un film et qu’il n’est, dès lors, pas interdit de prendre du recul et de s’amuser des horreurs qu’on voit à l’écran. En cela, "Vendredi 13" a su s’affranchir de l’héritage d’Halloween, qui se plaçait davantage sur le terrain du conte d’horreur très premier degré dans sa violence. Un dernier mot : la VF est particulièrement indigne mais révèle quelques petits bijoux invraisemblables, dont le summum reste le nom dont est affublé la future star de la saga Jason Vorhees, rebaptisé ici Jackie !!!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top