Mon AlloCiné
3h10 pour Yuma
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "3h10 pour Yuma" et de son tournage !

Cinquante ans après

3h10 pour Yuma est le remake du film homonyme réalisé en 1957 par Delmer Daves. Dans l'original, Van Heflin interprétait le personnage de Dan Evans, tenu dans la nouvelle version par Christian Bale. Glenn Ford jouait quant à lui Ben Wade, incarné cinquante ans après par Russell Crowe.

Le cinéma aime Elmore Leonard

Né en octobre 1925 à la Nouvelle Orléans, l'écrivain Elmore Leonard a de nombreuses fois été adapté au cinéma. L'un de ses premiers romans, "The Tall T.", a été porté à l'écran en 1957 par Oscar Boetticher dans L'Homme de l'Arizona, avec dans le rôle-titre Randolph Scott. La même année, c'est le triomphe de Trois heures dix pour Yuma, dont le film de James Mangold est le remake. Avec Hombre en 1967 et Joe Kidd cinq ans plus tard, il continue d'exploiter la veine des westerns. En 1974, il signe l'histoire de Mister Majestyk, dans lequel Charles Bronson est l'archétype même du personnage surfant sur la vague naissante des films d'auto-défense. Bien loin de cet univers sombre et glauque, on lui doit également la nouvelle "Get Shorty", dont Barry Sonnenfeld s'empare en 1995 pour en faire une comédie sympathique, emmenée par une belle brochette d'acteurs : John Travolta, Danny DeVito, Gene Hackman et Rene Russo. Le truand Chili Palmer, alias John Travolta, aura même une suite en 2005 avec Be Cool. On peut retenir enfin que l'auteur figure parmi les préférés de Quentin Tarantino, qu'il portera à l'écran en 1998 avec son Jackie Brown, marquant au passage la renaissance d'une égérie du cinéma de la Blackxploitation des 70's : Pam Grier.

Souvenir ému

James Mangold avait 17 ans lorsqu'il vit pour la première fois Trois heures dix pour Yuma, réalisé en 1957 par Delmer Daves. Un film qui lui fit une forte impression : "j'avais été frappé par la sophistication des questions qu'il soulevait sur la morale, le courage, l'honneur et la famille. Les personnages de Ben Wade et Dan Evabs étaient plus complexes que les archétypes habituels et l'histoire permettait à la fois pas mal d'action et un étonnant sentiment de claustrophobie -unique dans l'histoire du western-, en contraignant les deux adversaires à une grande proximité".

Un polar urbain à la sauce western

James Mangold s'est déjà inspiré de Trois heures dix pour Yuma pour écrire et réaliser son second long métrage en 1997 : Copland, où Sylvester Stallone joue le modeste shérif d'une petite ville du New Jersey opposé à un groupe de flics ripoux de New York. Son admiration pour la première version de la nouvelle d'Elmore Leonard l'a même poussé à nommer le personnage principal "Freddy Heflin", en référence à l'acteur Van Heflin.

Vieille complice

Pour créer les costumes du film, James Mangold a fait appel à une vieille complice : Arianne Phillips , qui travaille à ses côtés depuis Une vie volée en 1999. Son travail a d'ailleurs été salué par une citation à l'Oscar des Meilleurs costumes pour Walk the Line. Pour 3h10 pour Yuma, elle a étroitement collaboré avec Russell Crowe afin de dresser sa garde-robe; l'acteur étant convaincu que son personnage avait une prédilection pour des vêtements sombres. Elle raconte : "Dans mon esprit, Wade était le genre d'homme qui a du fric et un certain sens de la sophistication. Ses habits ont été conçus spécialement pour lui. Wade n'est pas un dandy mais un homme doté d'une grande présence physique. On a donc utilisé un peu de broderie, du cuir et du velours. A distance, c'est une simple silhouette noire. Mais si vous vous rapprochez, sa personnalité transparait".

L'écriture du scénario

James Mangold a commencé à réfléchir sur une possible nouvelle version de la nouvelle 3h10 pour Yuma pendant qu'il tournait Identity. "J'ai eu comme une révélation" explique-t-il. "Pourquoi ne pas tenter de traiter les idées du film d'origine avec une perspective plus moderne ? Souvent, vous êtes attiré par un terrain parce qu'il n'a pas été très exploité récemment. Le western me semblait avoir été négligé au cours de la dernière décennie. Et pourtant, il demeure une part essentielle du cinéma américain". Si l'équipe du film s'est donné pour consigne de respecter la trame et l'esprit de la version originale signée par le scénariste Halsted Welles, elle souhaitait en revanche que le transfert entre la petite ville de Bisbee et Contention, à peine ébauché dans le premier film, soit nettement plus développé, menant Wade et ses gardes en territoire Apache, ainsi que vers les montagnes où des ouvriers luttent contre la roche pour construire la voie ferrée. Michael Brandt, à qui l'on doit le scénario de cette nouvelle version, explique : "on était tous fan de l'original, et on cherchait un moyen de le rendre accessible à un public contemporain. Le mot d'ordre de Jim était : toujours plus âpre. Toujours plus réel".

Tournage en temps (quasi) record

Le film a été tourné dans la région désertique du Nouveau Mexique entre les mois d'octobre 2006 et janvier 2007, sur une durée de 54 jours. Mais la période choisie pour le tournage ne fut pas de tout repos pour le duo Russell Crowe / Christian Bale, car il faisait particulièrement froid, surtout la nuit. L'amplitude thermique est parfois tel dans la région que l'équipe du film s'est même trouvée prise dans une tempête...de neige, noyée sous près d'1m30 de poudreuses ! Une situation à la fois cocasse et pénible, puisque les acteurs devaient alors jouer des scènes qui évoquaient...la sécheresse.

Peter Fonda retourne au western

3:10 to Yuma est le premier western que réalise James Mangold. Pour incarner l'un de ses personnages, il a d'ailleurs choisi une légende du cinéma qui s'est déjà adonné à ce genre cinématographique : Peter Fonda. En 1971, ce dernier avait choisi le western pour son coup d'essai en tant que réalisateur, dans L'Homme sans frontière. Huit ans plus tard, c'est aussi par l'intermédiaire du western que l'acteur culte d'Easy Rider retournait une troisième fois à la mise en scène dans Wanda Nevada.

Un ballet d'homonymes...ou d'hommages ?

L'un des deux adjoints du Shérif de la ville de Contention porte le patronyme de Sam Fuller. On ignore si c'est un hommage explicite au grand cinéaste Samuel Fuller, à qui l'on doit notamment les westerns J'ai tué Jesse James et Le Jugement des fleches. A moins que ce ne soit plutôt un hommage au Train sifflera trois fois (1952), un autre grand classique signé par Fred Zinnemann, dans lequel un personnage porte également le nom de Sam Fuller. L'autre adjoint du Shérif de 3h10 pour Yuma est un certain Harvey Pell. Soit exactement le même patronyme que le personnage du Marshall du Train sifflera trois fois, campé par Lloyd Bridges. La troisième référence enfin est Will Doane, le Marshall incarné par Sean Hennigan. C'est aussi un clin d'oeil évident au personnage central du film de Fred Zinnemann, interprété par Garry Cooper, qui s'appelle...Will Kane. Il ne s'agit pas d'une erreur : à l'origine, le personnage joué par ce dernier devait porter le nom de Will Doane...qui fut changé en Will Kane par la production, lorsqu'elle se rendit compte que l'actrice Katy Jurado, d'origine mexicaine, n'arrivait pas à le prononcer correctement !

Tom Cruise se désiste

A l'origine, ce devait être Tom Cruise qui devait endosser le costume du truand Ben Wade. Eric Bana devait quant à lui lui donner la réplique, dans le rôle du fermier Dan Evans. Mais Tom Cruise délaissa rapidement le projet, qui en était alors au stade des pourparlers. James Mangold insista alors pour que Russell Crowe prête ses traits à Ben Wade. Son acceptation du rôle a permis de remettre sur les rails la production du film.

Une fructueuse collaboration

3h10 pour Yuma marque la troisième collaboration entre James Mangold et son directeur de la photographie Phedon Papamichael, après leurs aventures communes sur Identity (2003) et Walk the Line en 2005.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top