Mon AlloCiné
Les Infiltrés
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Infiltrés" et de son tournage !

Inspiré d''"Infernal affairs"

Les Infiltrés est l'adaptation hollywoodienne du long métrage hongkongais Infernal affairs d'Andrew Lau. Dans l'oeuvre originale, l'action se déroule à Hong-Kong, Tony Leung Chiu Wai jouant un policier infiltré dans les triades, alors qu'Andy Lau interprète un truand devenu policier. Martin Scorsese a transposé l'action de ce thriller dans la mafia irlandaise de Boston, Leonardo DiCaprio reprenant le rôle de Tony Leung Chiu Wai et Matt Damon celui d'Andy Lau.

Les "Affairs" de Scorsese...

Le réalisateur Martin Scorsese évoque Infernal affairs, dont est inspiré Les Infiltrés : "Infernal affairs est un très bon exemple de ce que j'aime dans le cinéma de Hong-Kong. Les Infiltrés n'est pas, pour autant, un remake de ce film. Il s'inspire de l'intrigue originale, mais l'univers qu'a imaginé William Monahan est très différent. J'ai mis un certain temps à lire ce script, parce que j'ai tout de suite commencé à visualiser l'action, à m'imprégner de l'histoire et des protagonistes. J'ai été frappé, notamment, par l'approche des personnages et de leur vision du monde. Ce traitement sans compromis m'a séduit et donné envie de réaliser le film."

L'adaptation d'un brûlot hongkongais

Le scénariste William Monahan évoque le travail d'adaptation qu'il a effectué à partir du long métrage hongkongais Infernal affairs : "Je n'ai pas souhaité voir Infernal affairs avant de transposer cette histoire, et c'est à partir d'une traduction du scénario chinois que j'ai travaillé. Sa ligne directrice, d'une grande ingéniosité, m'a permis de créer de nouveaux personnages. J'aimais beaucoup la duplicité des deux protagonistes originaux, mais mon scénario met d'abord l'accent sur les drames qui adviennent lorsqu'un homme s'écarte de la route que lui trace la vie."

Les retrouvailles Scorsese/DiCaprio

Les Infiltrés marque la troisième collaboration entre Martin Scorsese, le réalisateur de Taxi Driver, et Leonardo DiCaprio, l'acteur de Titanic. Leur relation a débuté en 2003 avec le drame historique Gangs of New York, puis s'est poursuivie deux ans plus tard avec Aviator, le biopic sur Howard Hughes.

DiCaprio : la "corruption de certains systèmes"

Leonardo DiCaprio, qui travaille pour la troisième fois avec Martin Scorsese, note : "Les Infiltrés ne ressemble à aucun des "films de gangsters" de Martin. Son contexte est totalement distinct, au moins pour trois raisons : parce qu'il y est question de la pègre irlandaise, de la police et de la corruption, et parce que Boston constitue un tout autre environnement que New York. Cette histoire parle finalement de l'Amérique et de la corruption de certains systèmes à l'échelle d'une nation."

Nicholson et Scorsese : la rencontre de deux géants

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Jack Nicholson, l'une des vedettes des Infiltrés, n'avait jamais joué sous la direction de Martin Scorsese auparavant. Le cinéaste raconte : "Nous nous connaissons depuis plus de trente ans. Cela ne s'était encore jamais traduit au cinéma, et j'étais curieux de savoir si Jack serait tenté par ce rôle. Mon attente a été récompensée : nous nous sommes vraiment éclatés sur ce film." Le producteur Graham King pousruit : "La première fois que Martin a mentionné Jack pour ce rôle, j'ai cru que nous délirions tous les deux, mais le rêve est devenu réalité, et Jack a hissé ce personnage à un niveau dont lui seul a le secret. Le film regorge de ses touches caractéristiques, qui sont tout bonnement formidables."

L'ombre de De Niro

Robert De Niro, fidèle complice de Martin Scorsese, aurait dû jouer dans Les Infiltrés. L'acteur aurait du incarner le personnage de Frank Costello, finalement campé par Jack Nicholson. C'est son engagement à la réalisation de The Good Shepherd qui empêcha De Niro de s'illustrer sur le plateau des Infiltrés. A noter par ailleurs que Leonardo DiCaprio, qui devait jouer dans The Good Shepherd (et dans lequel s'illustre... Matt Damon !) a effectué le chemin inverse pour figurer au casting des Infiltrés.

Brad Pitt à la production

Les Infiltrés bénéficie de la présence du comédien Brad Pitt à la production, via sa compagnie Plan B, fondée avec sa compagne Jennifer Aniston. Un Brad Pitt qui devait, à l'origine du projet, incarner le personnage de Collin Sullivan, finalement dévolu à Matt Damon.

Une inconnue privilégiée

A l'origine, Martin Scorsese voulait confier le rôle féminin principal des Infiltrés à une actrice de renom. Kate Winslet et Hilary Swank furent ainsi pressenties. Mais au fur et à mesure de la production, le cinéaste décida plutôt de se tourner vers une actrice moins connue : c'est Vera Farmiga, vue notamment aux génériques de 15 minutes et Un crime dans la tête, qui fut choisie.

Un conseiller technique de renom

Les Infiltrés a pu bénéficier du soutien quotidien de Tom Duffy, conseiller technique sur toute la préparation du film. Cet Américain fit partie, durant de nombreuses années, de l'Unité des Enquêtes Spéciales du Massachusetts, dédiée à la lutte contre la criminalité organisée. Retraité après trois décennies de bons et loyaux services, il se révéla, à l'occasion de son premier tournage, une irremplaçable mine d'informations. De son côté, Duffy put apprécier la minutie de Martin Scorsese. Il raconte au sujet du cinéaste : "Son exigence de vérité, son souci du détail juste m'ont impressionné. Nous avons fait ensemble un gros effort pour que tout soit authentique, tant en ce qui concerne les procédures et opérations policières que la psychologie des agents. Je trouve le film étonnamment réaliste."

Un tournage à Boston

L'action des Infiltrés se déroule à Boston, une nouveauté pour le New-Yorkais Martin Scorsese. La quasi-totalité des extérieurs du long métrage a été filmée à Boston, ainsi que dans les proches banlieues de Braintree, Quincy et Dorchester. Une bonne partie des intérieurs furent réalisés à Brooklyn, un des rares quartiers de New York à pouvoir "doubler" la capitale du Massachusetts.

L'inspiration des "Infiltrés"

Le personnage de Jack Nicholson dans Les Infiltrés, Frank Costello, est inspiré de Whitey Bulger, qui contrôla la pègre de Boston pendant plus de 50 ans, avant d'être arrêté en 2011 et incarcéré. Son procès démontra que Bulger, en plus de ses activités criminelles, fut un indicateur zélé du FBI... qui était censé le traquer.

Succès au box-office

Le budget des Infiltrés est estimé à 90 millions de dollars. Le film a réalisé le joli score de 290 millions de dollars de recettes dans le monde, ce qui en fait l'un des plus gros succès publics de Martin Scorsese derrière Shutter Island (300 millions) et Le Loup de Wall Street (392 millions).

Récompensé aux Oscars

Les Infiltrés a été auréolé de quatre Oscars : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur montage et du meilleur scénario adapté. Ces récompenses avaient surpris Martin Scorsese, qui ne pensait pas qu'un film aussi violent puisse concourir aux Oscars.

Prise de poids

Dans le but d'être plus crédible dans la peau de son personnage ayant passé beaucoup de temps à faire des pompes en prison, Leonardo DiCaprio a pris 7 kilos de muscles. L'acteur avait déjà procédé à une transformation de ce type avec son rôle d'Amsterdam Vallon dans Gangs of New York.

Retrouvailles

Mark Wahlberg et Leonardo DiCaprio s'étaient déjà donné la réplique dans The Basketball Diaries (1995), où ils jouaient chacun un jeune lycéen tombant dans la drogue.

Puiser dans son vécu

Pour incarner son personnage au parler un peu trop franc et amateur de grossièretés, Mark Wahlberg s'est inspiré de policiers qui l'avaient arrêté à plusieurs reprises dans sa jeunesse, mais aussi de ses parents qui devaient constamment le chercher au poste de police.

Mel Gibson choisit Apocalypto

Un certain Mel Gibson avait été sollicité pour se glisser dans la peau d'Ellerby (Alec Baldwin) mais il a refusé l'offre parce que le tournage d'Apocalypto allait commencer à ce moment. A noter aussi que Ray Liotta et Denis Leary étaient les premiers choix de Martin Scorsese pour camper le sergent Sean Dignam, mais les deux comédiens refusèrent également à cause d'une incompatibilité d'emplois du temps.

Une suite tombée aux oubliettes

Une suite au film avait été annoncée mais le projet tomba tout simplement aux oubliettes, Martin Scorsese n'étant pas enclin à cette idée. A en croire le scénariste William Monahan, l'intrigue de cette suite, qui aurait dû se tourner en 2010, devait se focaliser sur l'un des principaux rescapés du premier opus, Dignam, flic au franc-parler incarné par Mark Wahlberg, et sur un sénateur corrompu. Rôle qu'aurait tenu Robert De Niro, grand absent du premier volet et initialement pressenti pour camper le caïd Frank Costello en lieu et place de Jack Nicholson.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top