Notez des films
Mon AlloCiné
    Southland Tales
    note moyenne
    2,3
    2244 notes dont 414 critiques
    répartition des 414 critiques par note
    84 critiques
    54 critiques
    30 critiques
    57 critiques
    61 critiques
    128 critiques
    Votre avis sur Southland Tales ?

    414 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 27 février 2013
    A la base, je ne voulais pas laisser de critiques. Mais en lisant celles notées à 0,5, je me suis bien marrée!! "Avec Justin Timberlake et Sarrah Michelle Gellar (etc) comme acteurs, ont s'attend à ce que le film soit bien" (une phrase de ce style)! Bin franchement avec ces acteurs, j'appréhendais de le voir. La 1ère fois, j'étais perplexe, car c'est vrai qu'il y a des choses que je n'arrivais pas à assimiler (amas d’informations continues), ce qui fait que je suis restée sur ma fin, tout en réfléchissant, mais je savais que je le reregarderais. Du coup, la seconde fois, j'ai vraiment beaucoup aimé! C'est un future exagéré (enfin des fois on se demande si c’est vraiment exagéré…), avec de la peur, de l’ignorance, de la violence, de l’insécurité, des armes, des croyances, des gens complètement cons qui dirigent … Ah, ça me rappelle étrangement notre monde non ? Je peux comprendre que ce film ne plaise pas à tout le monde, qu'il peut être dur à suivre, mais quand même y’a des limites à dire que c’est de la merde ! Richard Kelly reste vraiment très doué dans son domaine. Dans la lignée de Donnie Darko, Southland Tales offre au spectateur une faille beaucoup plus grande et décalée, qui n’est plus restreinte à un adolescent, mais à l’humanité toute entière. (PS : Par ailleurs, Donnie Darko reste incontournable et je le préfère largement à Southland Tales, peut-être parce que les repères me touchent plus, dans Southland Tales, c'est dur de se référer vu que tout par en cacahuète!! Mais c'est ça qu'est génial!!)
    Marty M.
    Marty M.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 57 critiques

    5,0
    Publiée le 31 mars 2009
    Si je devais faire une liste des 10 films qui sont à mes yeux les meilleurs, Southland Tales en ferait certainement partie. OVNI incompris de Richard Kelly, le réalisateur du majestueux Donnie Darko, Southland Tales aura fait couler beaucoup d’encre et aura divisé les critiques du monde entier, certains y voyant le summum du chef d’oeuvre et d’autres y voyant le film le plus bordélique et incompréhensible qui soit. D’ailleurs la première version présentée à Cannes eut une réception tellement mitigée (voire mauvaise) que Kelly décida de le remonter, l’audience n’y ayant rien compris tellement le first cut était éminemment bordélique. Contrairement à Christopher Nolan, Kelly aime laisser une place énorme au mystère, chose qu’il fit avec Donnie Darko, cependant ce dernier était narré de manière compréhensible, tout comme le fait Nolan, or là c’est totalement l’inverse. Kelly nous offre une oeuvre singulière et étrange, et tellement désarticulée qu’elle nous donne l’impression d’être un puzzle dont toutes les pièces pourraient s’assembler les unes aux autres. Pour faire simple imaginez Pulp Fiction, qui raconte plusieurs histoires sans ordre chronologique, maintenant imaginez le comme si toutes les histoires qui le composent étaient divisées en 10 ou en 100 et qu’ensuite tout ai été mis dans le désordre, bref une folie totale, tout simplement invendable si ce n’est à quelques amateurs de cinéma façon casse-tête chinois. De plus le film demande un culture catholique relativement importante, le film étant une adaptation contemporaine de l’Apocalypse du Nouveau Testament. Il est bon de savoir aussi que le film est adapté d’une graphic novel en 6 volumes (mais ne traite que des 3 derniers), écrite par Kelly lui-même. Résumer l’histoire tiendrait de la prétention, mais grosso-modo, pour vous expliquer de quoi il en retourne, le film prend place dans un futur proche dans une réalité alternative, dans laquelle une multinationale a développé une technologie qui utilise le flux des océans pour palier à la pénurie de carburants. Malheureusement cela perturbe l’espace-temps ainsi que le comportement des humains. Boxer Santaros, interprété par Dwayne ‘The Rock’ Johnson, est un acteur amnésique qui veut réaliser un film, « The Power », qui est une mise en abîme, étant en fait l’histoire du film (en informatique on appelle cela une récursivité). Aidé par sa compagne (Sarah Michelle Gellar) ainsi que des révolutionnaires (dont Seann William Scott) il tentera d’aller à l’encontre de cette multinationale et sauver la Terre. Il est également curieux, en plus de cette histoire alambiquée, que Kelly ait choisi des acteurs utilisés à contre emploi, étant tous plus familiers des blockbusters que des petites productions indépendantes (le film n’a coûté que 15 millions de dollars, soit les deux tiers de Bienvenue Chez les Ch’tis !). Pourtant Dwayne Johnson s’en sort parfaitement dans son rôle de pleutre pris de tics dés qu’une situation lui semble dangereuse, de même que Sean William Scott dans celui d’un révolutionnaire à la personnalité complexe, ainsi que Justin Timberlake en vétéran usé jusqu’à la corne et narrateur. En somme des acteurs souvent sous-estimés à cause de leurs interprétations habituelles et de leur passé, et auxquels Kelly fait le plus beau cadeau de leur vie, un rôle remettant les pendules à l’heure et prouvant que les plus belles perles ne sont pas toujours dans les océans que l’on croit. Kelly pousse même le vice jusqu’à offrir un rôle à Christophe Lambert, pariât du cinéma que plus personne ne veut engager, et qui comble de l’ironie se fait éclater les boules après avoir injurié une femme, du délire à l’état pur. A noter aussi la présence de Bai Ling, une des actrices la plus allumée du showbiz, ainsi que celle de Kevin Smith, grimé en vieillard. On appréciera également la bande-son entièrement composée par Moby, mélancolique au possible et renforcée par des titres dans le même ton, comme « Wave of Mutilation » des Pixies, « Tender » de Blur ou encore « Blackout » de Muse. La direction de la photographie n’en est pas en reste puisque Kelly a repris son comparse habituel, Steven Poster, avec lequel il avait déjà travaillé sur Donnie Darko ainsi que plus récemment sur The Box. En somme le film que Philip K. Dick aurait réalisé s’il avait été encore vivant et toujours aussi drogué, captivant et enivrant comme ses meilleures nouvelles, et qui est sans nul doute un hommage que Kelly lui a fait. Malgré tout on reste déçus par cette édition DVD qui était promise comme comportant l’édition remontée et l’édition Cannes, hélas cette dernière sera passée à la trappe, néanmoins un petit malin ayant accès à cette version (Kelly ?) a eu la bonne idée de la balancer sur des sites illégaux, mais chut on ne vous a rien dit !
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 558 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2014
    Réalisé en 2006, soit cinq ans après l’inoubliable Donnie Darko, puis renvoyé pendant plusieurs années en chantier post-production suite à un rejet massif du public lors du 56ème festival de Cannes avant de n’âtre finalement affublé que d’une diffusion en DVD, Southland Tales est une œuvre cinématographique qui continue à diviser ses spectateurs. Avec son casting qui laissait craindre le dernier des navets (Dwayne Johnson, Seann William Scott, Sarah Michelle Gellar, Christophe Lambert…), mais qui a aussi attiré la curiosité des amateurs de ces acteurs, c’est une réelle surprise de découvrir avec quelle ambition Richard Kelly nous plonge dans sa vision chaotique de l’Amérique post-11 septembre en en offrant une alternative dont il pousse la dégénérescence à son paroxysme. Avec son scénario à tiroir, aussi tordu qu’un film de David Lynch, cette uchronie débordant de référence à culture pop s’est montré si difficile d’accès qu’elle a perdu beaucoup de son public. Mais même si un unique visionnage n’est pas suffisant pour réfléchir au sens donnée à chacun des éléments et ainsi découvrir que plus qu’un regard cynique sur la vacuité du pouvoir politico-médiatique –angle de lecture le plus évident de ce capharnaüm narratif- c’est une réflexion sur le sens de la vie que nous offre son auteur, le fait de profiter pleinement de ce thriller futuriste, filmé avec ingéniosité et panache et jouissant d’une entrainante musique signé par Moby, devrait suffire à assimiler cette expérience à un bon moment de cinéma contemporain.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    0,5
    Publiée le 12 mai 2009
    Incroyablement grotesque,une espèce de film mistyco-fictionesque totalement ridicule.Car non seulement ce pseudo scénar complexe est débile et sans grande imagination.Mais tout est nul,les acteurs sont mauvais,l'image est carrément hideuse,comme les cadrages et les plans,quand aux effets spéciaux ils sont dégueulasses,les dialogues sont ringard,tout comme les tentatives d'humour donné aux personnages.Il n'y a rien a sauver dans ce pauvre film merdique foireux.L'un des pires films et l'une des pires distribution du cinéma de ces dernières années.Catastrophique tout simplement.
    Usura
    Usura

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 29 critiques

    5,0
    Publiée le 19 février 2013
    Un film extra, qui a reçu 8 nominations du festival de Cannes , on passe une excellente soirée ou après-midi devant ce film !! Emotif , futuriste comique et dramatique , ce film est tout simplement génial !! Le réalisateur Richard Kelly est un génie avec en plus de acteurs sublimes ( Dwayne Johnson alias The Rock , Sarah Michelle Gellar ,, Justin Timberlake et Mandy Moore ). Donc c'est un film futuriste vraiment touchant !! Je vous le conseille !!
    Eskape Eskape
    Eskape Eskape

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 133 critiques

    5,0
    Publiée le 8 septembre 2013
    J'ai adoré ce film! L'ambiance, la perte de repères et la fin du monde qui se profile. L'histoire du film est la réalisation d'une prophétie , ce qui est loin d'être simple et le voyage du prophète (the Rock) et de ses apôtres (un flic, un traître, une pute etc.) Le film alambiqué et demande du souffle mais reste véritablement jouissif car les images sont belles la bande son bien réalisée, le casting varié et plein de surprises. Un must qui deviendra à coup sûr un film culte.
    EauQuiChante
    EauQuiChante

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 176 critiques

    0,5
    Publiée le 22 mai 2020
    Le film est totalement incompréhensible, le comportement des personnages illisible, des scènes et des passages qui sortent d'on ne sait où....C'est malheureux à dire mais pour pouvoir être intéressant, un film doit avoir à minima un début, une fin, et des péripéties qui s'enchainent dans un ordre logique. Or, ici ce n'est pas le cas.
    -VEGETA-
    -VEGETA-

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 79 critiques

    0,5
    Publiée le 1 mai 2009
    j'ai attendu de voir le film et une voie le nez collé a ma tv au bout de 50mn j'ai stopé net ce film complétement STRANGE .... film de ouf (O_O)panic ... et quand je voie les personnes qui ont mit 4 étoiles et qui dise que ce qui ont pas aimé ce film ont 0 de QI, moi ça me fait trop marré ;) et la preuve que ce film et nul ? le film et pas sortie en france au ciné mais dirécte en DVD ... j'ai rien d'autre a rajouté la preuve et la !!!
    Sébastien D
    Sébastien D

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 382 critiques

    1,0
    Publiée le 12 mars 2013
    C'est long, ennuyeux, incompréhensible. Le casting n'est pas si bon que ca, y a de longs moments ou le scénario est vide et plat. Sarah Michelle Gellar est la seule qui s'en tire bien, son personnage est souvent drôle et décalé. Et au final, je n'ai rien compris au film... Faut dire que j'étais pas vraiment dedans.
    Zantrak2
    Zantrak2

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 615 critiques

    0,5
    Publiée le 4 avril 2009
    Daube infâme ou film incompris? difficile a dire, car Southland Tales est un ovni qui c'est écrasé sur notre pauvre planète et qui malheureusement pour nous navire pas a repartir. Tous dans ce film et incompréhensible, que ce soit le scénario ou les acteurs, Rock et plus mauvais que jamais, Sarah de Buffy tous simplement mauvaise et insupportable dans le rôle de star du x sans parlez des personnes secondaire plus insignifiant les un que les autres. La mise en scène est improbable avec des plan d'un platitude incroyable, et les quelque plan a sortir de l'ordinaire sont du laideur incroyable. j'aurais bien voulu sauvais le film grâce a sont humour mais encore une fois, le résultat tiens plus de la vulgarité qu'autre chose. Voila un film a oublier a tous jamais au risque d'avoir le cerveau atomisé et risque de pleuré en voyant des acteurs aussi connu tombé aussi bas.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1614 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2008
    N’attendez pas sa sortie au cinéma, elle ne viendra pas ! Eh oui ! Brocardé par la critique cannoise, "Southland Tales" a vu ses producteurs retirer leurs billes au dernier moment et le film n’est jamais sorti, faisant de lui l’un des plus gros naufrages de tous les temps. Et pourtant, que d’injustice ! Certes, on ne comprend pas grand-chose pendant les trois quarts du film, le ridicule flirte avec une drôle de fantaisie anticipatoire, et le tout est servi par des acteurs volontairement ringards… Il est donc facile de décrocher tout de suite et d’attribuer à ce drôle d’OVNI le titre de gros nanar de l’année 2006. Mais, si on accepte de se laisser surprendre, de chercher à le comprendre jusqu’au bout, sans a priori, alors la séduction fera progressivement son effet. C’est qu’il joue là-dessus ce "Southland Tales" : le contournement des idées reçues, le renversement des valeurs, la prise à contre-pied des conventions… Et même si tout ceci vous échappe, la persévérance à suivre ce film jusqu’au bout vous récompensera de superbes moments, notamment avec cette danse apocalyptique sur fond d’un Moby de très bon ton. Même si l’illumination ne touchera pas tout le monde, voila un film qui gagne à être vu car il ne ressemble à rien d’autre. Vous n’avez pas grand-chose à perdre en essayant, alors n’hésitez pas à profiter de sa sortie DVD en décembre !
    T800
    T800

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 428 critiques

    1,0
    Publiée le 5 mars 2013
    Je n'ai strictement rien compris. Je ne peux même pas le critiquer, c'est juste délirant et sans queue ni tête.
    buddy-holly
    buddy-holly

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 737 critiques

    0,5
    Publiée le 25 octobre 2010
    Je deteste ce film,c'est un navet.Incohérent et incompréhensible.Dommage pour le réalisateur de Donnie Darko.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1328 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    0,5
    Publiée le 6 avril 2013
    Je ne sais même pas pourquoi j'ai voulu voir ce film. Sans doute la présence de The Rock que je n'ai pas encore pu voir dans GI Joe 2. Pas que j'aime cet acteur, mais il m'est pas antipathique. Mais bon faut dire que s'il joue dans des mauvais films ou des trucs sympas, je ne l'avais jamais vu dirigé par un tocard complet, qu'est évidemment Richard Kelly. Vous savez les films surestimés que sont Donny Darko et the Box. Ce sous Lynch pour adolescents boutonneux écervelés. Je crois qu'en ce moment je suis maudit, ça devait faire plusieurs années que je n'avais pas commencé à m'emmerder à un tel point que je sois obligé de faire autre chose pour me tenir éveillé et ne pas péter un câble. Mais là entre les misérables, cloud atlas et ça. Je suis gâté. Déjà putain la durée quoi. Quitte à faire de la merde, faite la courte. Pas la peine d'allonger vos films. Que dirait Freud de cette volonté dégueulasse d'allonger vos navets à l'extrême ? Là ça dure plus de 2h20. J'ai tenu pile 1h20. Après j'en avais tellement mort que j'ai tenté d'installer des trucs sur mon ordinateur que je n'aurai jamais cru avoir envie d'installer. Mais le monde est ainsi fait. Ce qui est incroyable c'est que j'étais dans de bonnes dispositions, je n'avais pas envie de dormir ni rien. Je lance le truc et dès les 2 premières secondes j'en avais déjà marre. Je captais rien. On est où ? qui sont ces gens ? pourquoi ils ne ferment pas leur sale gueule ? C'est quoi cette narration de merde ? T'es qui toi de nouveau ? t'es de quel côté ? ah mais en fait j'en ai rien à foutre, il n'y a aucun impact émotionnel, je ne vous connais pas et je n'ai pas envie de vous connaître. Je suppose que le film est censé être une caricature des USA et surfe sur une sorte de second degré qui camoufle un message très premier degré et très con. Je dis je suppose parce que j'en ai mais rien à foutre à un niveau cosmique. C'est un film tellement dégueulasse. Et pourtant la fin du monde et les trucs pseudos religieux j'aime ça. Mais non, c'est juste dégueulasse. C'est quoi cette esthétique de merde ? on dirait un clip vidéo, c'est surexposé, ou alors l'image a des teintes atroces. Le tout avec une mise en scène plate qui sert parfaitement la platitude de mon intérêt pour le film. Accumuler les trucs étranges ne suffit pas à faire un film, surtout si on veut dire quelque chose. Non c'est juste un objet de culte pour adolescents. Je suis sûr qu'on peut adorer à 16 ans. Bon au delà je pense qu'inévitablement on va se faire chier. Parce que c'est tellement perché qu'il faut se protéger mentalement d'une telle connerie. Tu m'étonnes que le film ne soit pas sorti en salle en France. Si on excepte quelques nerds ça aurait été boudé. Et avec raison. Encore un film sans cinéma qui surfe sur la crédulité et la goût la bizarrerie volontaire et complètement artificielle de certains.
    WoodyH
    WoodyH

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 150 critiques

    0,5
    Publiée le 28 mars 2013
    Certains "direct to DVD" mériteraient le grand écran ... pas ce film. Un début qui tombe littéralement du ciel sans qu'on y comprenne pas grand chose. Le vain espoir que tout soit ensuite développé, et bien non. On s'enlise, on remue le mal fait comme si on aimait ça. Et vas y que je tente le coup du film prémonitoire insensé ( des neo-marxistes, wow ) avec un narrateur qui n'apporte rien et est très désagréable. Un second degré parfois qui frôle le ridicule, et puis le casting est loin de faire saliver. C'est décousu et donne l'envie irrésistible de couper le film dans la première demi-heure même chez les plus résistants. Le synopsis semblait promettre mais un gros échec constaté sans trop de difficulté
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top