Mon AlloCiné
    Les Fils de l'homme
    note moyenne
    3,9
    17309 notes dont 1386 critiques
    40% (559 critiques)
    32% (438 critiques)
    7% (102 critiques)
    11% (146 critiques)
    5% (73 critiques)
    5% (68 critiques)
    Votre avis sur Les Fils de l'homme ?

    1386 critiques spectateurs

    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 328 critiques

    5,0
    Publiée le 18 mars 2018
    Chaque époque a eu son film d'anticipation. Les années 80 ont eu Blade Runner, les années 90 Bienvenue à Gattaca, les années 2000 auront Les Fils de l'Homme. Les points communs à ces trois films? Ils se déroulent tous dans un futur pas si éloigné de notre temps, et partagent une bien sombre vision de ce que nous réserve l'avenir. Et dans cette optique, le film d'Alfonso Cuarón (adapté de l'oeuvre de P.D James) se présente comme peut être le plus terrifiant, vu qu'il nous présente une humanité condamnée par l'infertilité. En l'an 2027, cela fait 18 ans qu'aucun bébé n'a vu le jour, en résulte un chaos généralisé autour du globe. Les populations immigrées sont stigmatisées et traquées, les groupes rebelles lâchent des bombes dans le but de faire plier des gouvernements de plus en plus sécuritaires. C'est le cas de l'Angleterre, lieu du film. Un ancien activiste aujourd'hui reconverti en simple employé de bureau -Theo Faron- se retrouve malgré lui protecteur du dernier espoir de l'humanité. Le résumé vous paraît simpliste? Ne vous inquiétez pas, Cuarón n'oublie pas de nous concerner à chaque instant, en créant un futur plus vrai que vrai mais qui ne fait que nous renvoyer au présent. En ce sens, Les Fils de L'Homme est sûrement l'une des rares adaptations de roman à dépasser le matériau originel. Comment est ce possible? Eh bien, tout d'abord les différents rapports avec notre époque rendent le film beaucoup plus pertinent (et effrayant). Et c'est également la réalisation absolument grandiose du réalisateur mexicain qui élève le film bien au dessus des autres. Cuarón nous livre une succession de scènes toutes plus fortes les unes que les autres. On pense bien évidemment à ces plans-séquences absolument démentiels qui aurait dû placer le cinéaste en pôle position pour les Oscars ou les Baftas. Car, en toute objectivité, ils sont surement les plans séquences les plus marquants qu'on ait vu depuis très longtemps. Ils parviennent à nous plonger à eux seuls dans le film avec une force incomparable. Le réalisateur s'est également entouré d'une palette de comédiens en état de grâce. Clive Owen est bluffant en Theo Faron, cynique et peu porté sur l'humour; Julianne Moore livre également une excellente composition dans le rôle de son ex-femme activiste, et Michael Caine nous offre sa prestation la plus épatante depuis L'Oeuvre de Dieu, la part du Diable. On dit souvent que les films futuristes ne parlent de rien d'autre que de notre présent. Ça n'a jamais été plus vrai que pour ce film, qui sera sans nul doute considéré au même niveau que les autres chefs d'œuvres dont j'ai parlé plus haut. Et à juste titre.
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 334 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mai 2014
    Dernier film de l'excellent Alfonso Cuarón avant sa bombe "Gravity", "Les Fils de l'homme" est lui aussi un film hors du commun. Cette œuvre a tout d'un film culte qui restera dans les mémoires longtemps. Ce film visionnaire, d'une grande originalité, pose une question effrayante : Et si l'Homme ne parvenait plus à se reproduire ? C'est sur cette base que commence le film, cela fait 18 ans que plus aucun bébé n'est né et la plus jeune personne sur Terre vient tout juste de mourir. La population est en deuil tandis que le monde sombre peu à peu dans le chaos. Alfonso Cuarón réalise un film d'une main de maître, que ce soit la mise en scène (il réalise tout de même un plan séquence, comme on en retrouvera dans "Gravity", qui dure plusieurs minutes, caméra à l'épaule), la BO d'une grande intensité où les acteurs (Clive Owen en tête), tout est savamment dirigé. "Les Fils de l'homme" est parfois émouvant, parfois violent mais toujours d'un réalisme stupéfiant et permet de remettre en question l'humanité toute entière.
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 551 abonnés Lire ses 172 critiques

    5,0
    Publiée le 3 juillet 2014
    Les Fils de l'Homme est un incroyable film d'anticipation. Une œuvre percutante, viscérale et violente, qui dépeint une humanité monstrueuse et désespéré, dans un monde qui ne demande qu'une étincelle avant de s'embraser. Et pourtant, au milieu du chaos, de la guerre et de l'horreur, ce réalisateur de génie qu'est Alfonso Cuaron, à choisit de faire un film sur l'espoir. Un espoir retrouvé progressivement par le personnage de Clive Owen, tout bonnement remarquable dans son rôle, et ce, afin de prouver à tous, que l'espoir est la motivation la plus puissant de l'homme. Un message simple et percutant, développé au sein d'un univers envoûtant, où se mêle intrigue politique et révolution sur fond de pandémie et de terrorisme. Mais c'est surtout grâce à la mise en scène et la réalisation, que Curaon nous met un véritable uppercut. Les plans séquences du film sont MAGISTRAUX et offre une des meilleurs réalisation jamais vu au cinéma. La trame scénaristique est excellente et superbement écrite, offrant des personnages attachants et permettant d'explorer des décors ahurissants de réalisme. Voilà pourquoi, et pour toutes les raison évoquées précédemment, je me rends compte, en écrivant ses lignes, que les Fils de l'Homme, est sans doute un des meilleurs films que j'ai vu de ma vie.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 610 critiques

    4,0
    Publiée le 14 novembre 2006
    A la sortie de la séance, il m'était dificile de dire si ce film m'avait plu ou non tant il est différent des autres films d'anticipation par son style et sa narration, il s'agit en fait d'un film à tiroirs qu'il faut absolument voir plusieurs fois (en v.o.) pour apprécier pleinement. Beaucoup d'images apparemment anodines prennent un sens très fort avec du recul. De quoi serait fait notre vie quotidienne s'il n'y avait pas d'espoir pour demain ? Donc, allez le voir et faites vous votre propre idée.
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 90 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2014
    Adaptation du roman éponyme de P.D. James, "Les Fils de l'homme" est une grande réussite. Comme beaucoup de films d'anticipation avant lui, il dépeint un futur pour le moins pessimiste, dans lequel des lois anti-immigration ont été votées, des attentats sont commis un peu partout dans les grandes villes du monde et les êtres humains ne parviennent plus à se reproduire. Exception faite d'une jeune femme, qui va attirer toutes les convoitises et dont on va suivre le parcours semé d'embûches. L'avenir tel qu'il est décrit dans le film fait froid dans le dos, car il est proche et paraît crédible. A ce titre, faire se dérouler l'action en Grande-Bretagne n'est sans doute pas un choix anodin, tant certains aspects du film entrent en résonance avec des évènements réels et récents (les attentats de Londres ou les immigrés toujours plus nombreux à vouloir rejoindre l'Angleterre). En outre, le propos est renforcé par la mise en scène absolument magistrale d'Alfonso Cuarón, lequel a vraiment cherché à plonger le spectateur en immersion dans chaque scène. Ainsi, le superbe plan-séquence à la fin est un grand moment de cinéma, où l'on ressent presque ce que ressentent les personnages. Les acteurs sont vraiment tous parfaits dans leur rôle, que ce soit Clive Owen (sans doute son meilleur rôle avec "Inside Man"), Michael Caine (qui continue d'enrichir sa filmographie impressionnante), Claire-Hope Ashitey (très émouvante dans le rôle de Kee) ou Julianne Moore (même si j'aurais aimé la voir un peu plus). Enfin, la belle musique de John Tavener apporte beaucoup d'émotion aux images. A noter également l'utilisation de la magnifique chanson "The Court of the Crimson King" de King Crimson. Selon moi, "Les Fils de l'Homme" est un des tous meilleurs films de SF de ces dernières années et confirme l'immense talent d'Alfonso Cuarón.
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 406 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2013
    Un bijou cinématographique. Un film dans lequel l'intelligence du propos, évoqué sans lourdeurs narratives handicapantes, est magnifiquement porté par une réalisation au top. Alfonso Cuaron déjà responsable de ce qui demeurera comme étant le meilleur opus de la saga Harry Potter, à savoir le Prisonnier d'Azkaban, met sa maitrise au profit d'un récit puissant et nous offre des scènes cultes, absolument démentes de par leur maitrise. Bien sur les premières me venant en tête sont les 2 gros plans séquences qui demeurent hallucinant, surtout le dernier qui prend place dans une véritable guérilla urbaine. Mais les Fils de l'Homme, ce n'est pas que de la technique tapageuse, c'est aussi la description d'un monde se voyant privé d'enfants. L'Humanité semble vivre ses derniers instants et chaque nouvelle journée est encore plus désespérante encore. Dans ce monde où les kits de suicides sont distribués à la population, un espoir renaitra en la présence d'une immigrée clandestine porteuse d'un enfant. Chacun cherchera à se l'approprier pour son propre intérêt et Théo mettra tout en oeuvre pour la protéger. Ce qui frappe c'est le ton pesant et sans concession de l'oeuvre. En ressort une tristesse latente et on ne pourra boucler le film sans être soi même touché. A la manière de la Route, ce n'est clairement pas un film à regarder si l'on est dépressif, même si le message final redonne une lueur d'espoir loin d'être aussi amère que dans la Route. Bien qu'étant un film de Science fiction, les Fils de l'Homme nous dépeint un monde très palpable dans lequel l'humanité n'aurait plus aucun avenir et ne cesserai de s'entre déchirer pour des raisons absurdes. Le traitement infligé aux clandestins dans ce film ne peut que pousser à la réflexion. Quand un état n'existe plus que pour exister sans même se préoccuper de sa population, quel est son intérêt et jusqu'où est il capable d'aller ? En ce qui concerne le casting, c'est du tout bon. Clive Owen est excellent dans ce film et compose un personnage devenant assez vite attachant. Soulignons aussi la très bonne prestation d'un Michael Caine composant un individu qui ramènera une lueur d'humanité dans ce film très sombre. Pour conclure on a un film magnifique, autant techniquement que sur le plan du scénario. Mais c'est aussi une oeuvre particulièrement dure et sans concession quant à la capacité de l'être humain à infliger le mal à autrui. A voir absolument ! Chef d'oeuvre !
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 491 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2011
    Un petit bijou cinématographique avec un scénario original et très intelligent. Un réalisation et un rythme maîtrisé, des interprètes qui jouent remarquablement bien (Clive Owen en tête), une ambiance très réaliste ce qui l'a rend presque inquiétante. Pour en conclure, c'est une très bonne surprise et un très très très très très bon film.
    xlr8
    xlr8

    Suivre son activité 39 abonnés

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2016
    Film qui ne m'attirait pas du tout, sa promotion ayant été à mon goût catastrophique, il a été la plus belle surprise de ma vie au cinéma. Ce film d'anticipation dystopique montre ce qu'il y a de pire et de meilleur dans l'homme. Ce film est sale, sans concession, et transpire le désespoir, et au milieu de tout cela, on y croise des gens lumineux, qui amène le sourire et l'espérance. Techniquement, les plans séquences de l'embuscade et de la scène de guérilla à la fin sont remarquables (ah ces gouttes de sang sur les caméras). Ce film restera dans les mémoires de ceux qui aiment réfléchir à l'avenir.
    UnitedArtists
    UnitedArtists

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 103 critiques

    5,0
    Publiée le 19 janvier 2014
    Alfonso Cuaron est vraiment un petit génie ! Ayant vu cet automne le chef-d'œuvre absolu Gravity, je voulais absolument voir ses précédents film et je suis tomber sur... Les fils de l'homme. Le sujet était très intéressant le tout de déroulant dans un futur proche et bien je me suis pris une véritable claque ! Le scénario est vraiment génial l'idée de la future extinction de l'espèce humaine est un sujet difficile a traiter mais notre petit prodige nous pond une merveille du septième art ! C'est très noir, sombre, poignant, fort... Bref toutes les émotions sont misés à rude épreuves avec des scènes remplies de tension avec des fusillades magnifiquement filmée car, en effet le réalisateur mexicain est a mon goût l'un des plus grands spécialistes du plan séquence, il maîtrise être technique avec brio comme on a pu le voir dans Gravity avec un plan séquence de plus de 10 minutes ! Dans Les fils de l'homme ils nous épate encore une fois, c'est sublime on reste scotché, le film contient en lui même assez peut de montage grâce a cette technique qu'il maîtrise tant. Ce qu'il faut retenir c'est que la réalisation est PARFAITE, grandiose ! Le spectateur est très attaché aux personnage notamment a Theo notre héros, interprété avec brio par Clive Owen, il est brillant tout comme Michael Caine ou bien Julia Moore malgré une apparition trop discrète dans le film. La photographie est belle mais c'est surtout la bande originale qui attire l'attention avec des morceaux magnifiquement composés qui nous offre de très beaux moments d'émotion ! Pour résumer: parfaitement réalisé, direction sacrées grandiose, musique émouvante, histoire poignante, tendue... Encore une fois un nouveau chef-d'œuvre de SF la on peut dire... Respect monsieur Cuaron !
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 327 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mars 2014
    Avant "Gravity", oui y'a un avant "Gravity", Alfonso Cuarón nous sortait "Les Fils de l'homme", bon d'accord j'ai vu "Gravity" avant et alors ? Hein ! Vous voulez vous battre ? Non ! Bon. Les fils de l'homme c'est difficile à décrire, un futur sans possibilité de procréer et une guerre permanente, je crois que c'est déjà un bon descriptif, au milieu de tout ça une jeune fille enceinte, l'espoir est revenu mais bien sur comme dans toute histoire y'a des méchants. Ce qui entraîne de mémorable scène d'action, réalisé avec brio, nombreux sont les plans séquences et ils sont impeccables, la musique est magnifique, les décors sont parfait, un scénario peut être déjà vu, hein on connait le truc du genre y'a que lui qui peut sauver le monde, il est immunisé etc... en gros le dernier espoir mais on ne l'a jamais vu aussi profond et aussi beau. Niveau casting on envoi le pâté avec un Clive Owen grandiose, y'a pas d'autre mot, accompagné de nom prestigieux comme Julianne Moore, Michael Caine, Chiwetel Ejiofor, Charlie Hunnam ou encore Danny Huston, Claire-Hope Ashitey est quand à elle excellente. En bref une petite merveille.
    CDRIX C.
    CDRIX C.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 29 mai 2015
    Un film futuriste réaliste où l'humain est devenu un être enragé, fanatique et sale. Dans ce monde bruyant et mourant, une lueur d'espoir soudaine, un bref silence. Cuaron, un réalisateur de génie à la maîtrise technique saisissante (voir la séquence finale dans le camp de réfugiés. Bluffante.)
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 26 décembre 2017
    Ce film est sorti en 2006 sans faire plus de bruit que de coutume et force est de constater qu'Alfonso Cuaron a réussi un coup de maitre avec cette réalisation. Le film repose sur un thème fort : l'espèce humaine est en cours d'extinction car les femmes sont devenues stériles. En l'an 2017, l'humain le plus jeune a 19 ans et le monde a sombré dans le chaos hormis le Royaume-Uni pourtant en proie au terrorisme, à la pauvreté et à l'afflux d'immigrés recherchant une terre où vivre. Dans ce monde si dure, un espoir va arriver et Clive Owen, pourtant au fond du trou en terme d'espoir, va de nouveau croire en un avenir et fera tout pour sauver celle qui pourra ramener de l'humanité... Outre le scénario en béton, outre les personnages et jeu d'acteurs parfait, le réalisateur a choisi de montrer un réalisme à toute épreuve se rapprochant souvent du mythique "Il faut sauver le soldat Ryan". Bref : un film puissant, sans aucun défaut, à voir et revoir sans équivoque.
    Rajdevaincre
    Rajdevaincre

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 177 critiques

    2,0
    Publiée le 9 mars 2013
    Un film qui semblait très intéressant au premier abord d’autant plus que la réalisation est magnifique avec notamment deux super plans séquences !! Mais force est de constater que je suis déçu par ce film. En effet le scénario n’est en fait pas abouti, assez peu cohérent… Parfois on se demande comment les gens ont fait pour survivre comme l’espagnole à la fin du film vous comprendrez ceux qui ont vu le film. Voilà donc un film très décevant que je pensais super intéressant mais en fait très moyen. Niveau acteurs ils sont bons. Un film très décevant mais respectable.
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 211 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2014
    Alfonso Cuaron aime passer par tout les styles. Du drame passionnel et charnel (« Y tu mama tambien ? ») à la grosse production fantastique et familiale (« Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban »), pour cette fois s'arrêter sur un thriller d'anticipation post-apocalyptique, fort d'une grosse puissance dramatique et d'un visuel tout à fait époustouflant. « Les fils de l'homme » est un film à la narration aussi maîtrisée qu'haletante, une brillante œuvre cinématographique au rythme nerveux et au casting quatre étoiles. Preuve que les gros budgets à grand spectacle peuvent aussi (et heureusement) dire des choses intéressantes. Ma critique complète sur ce film, accompagnée de photos et d'anecdotes, disponible sur mon blog ciné http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ Merci à vous !
    Chevalier Noir
    Chevalier Noir

    Suivre son activité 173 abonnés Lire ses 254 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juillet 2019
    Réalisé par Alfonso Cuaron, sacré de l’Oscar du Meilleur réalisateur pour son impressionnant Gravity, véritable expérience sensorielle dans l’espace, il y avait avant son film avec Sandra Bullock et George Clooney, Les Fils de l’Homme, grosse claque dans le genre de la science-fiction assez méconnu du grand public. Londres, novembre 2027. Les êtres humains ne parviennent plus à se reproduire et le monde se meurt. Suite à l’annonce de la mort de la plus jeune personne au monde, âgée seulement de 18 ans, la population est en émoi. La politique d’exclusion des étrangers ayant plongée la Grande-Bretagne dans le chaos le plus total, un groupe révolutionnaire appelé « Les Poissons » lutte pour le droit des immigrés et est accusé par le gouvernement de terrorisme. C’est alors que Théo est contacté par ce groupe, mené par son ex-femme Julian, pour les aider à confier la première femme enceinte depuis 18 ans à l’organisation « Renouveau Planétaire » pour assurer la survie de la planète. Sorti en 2006, Les Fils de l’Homme d’Alfonso Cuaron connu un très beau succès auprès des critiques mais pas un aussi gros au box-office mondial, en fait il fut un échec commercial car n‘ayant pas remboursé son budget de 70 millions de dollars. Le film obtenu son statut de quasi film culte avec les ventes de DVD. Et il faut avouer que Les Fils de l’Homme est un des meilleurs films d’anticipation que j’ai vu de ma vie, pas un des mes préférés mais vraiment un des meilleurs. Le film est adapté du roman de P.D. James qui avec son scénario post-apocalyptique où les femmes sont devenue stériles, un homme est chargé de la protection de la première femme enceinte depuis des années dans un monde ravagé par le terrorisme, les rebellions et les politiques d’exclusions des immigrés mené par le gouvernement britannique, fascine le spectateur de bout en bout. Alfonso Cuaron signe avec son film, désormais grand, une belle fable sur fond d’anticipation et de réflexions politiques et métaphysiques. Les Fils de l’Homme se situe pile entre le film d’auteur et le film d’action type blockbuster avec d’impressionnants décors du Londres de 2027 et des scènes d’action ahurissantes. Et ce qui fait la réussite du film en dehors de son brillant scénario qui nous parle à la fois de politique, de guerre, de terrorisme avec des résonnance post-11 septembre 2001 pour certains, de références religieuses où le personnage de l’excellent Clive Owen pourrait être une sorte de protecteur, un genre de Terminator mais en plus humain car connaissant la souffrance psychologique et physique, pour la jeune Kee dont l’enfant serait le nouveau « Jésus Christ » et qui assurera la survie de toute l’humanité, c’est sa brillante réalisation. En effet Alfonso Cuaron s’annonçait déjà comme un futur grand metteur en scène avec cet incroyable film d’anticipation qu’est Les Fils de l’Homme, aujourd’hui il a atteint ce stade avec son dément Gravity, mais en 2006 il n’avait pas la même popularité qu’actuellement, même s’il avait réalisé le troisième Harry Potter considéré par beaucoup de critiques comme le meilleur de la saga. Et c’est donc grâce à la brillante et intense réalisation, à la fois coups de poing et intimiste, de Cuaron que Les Fils de l’Homme tire toute sa force car l’art du plan-séquence, qu’il maîtrise parfaitement, est ici plus que grandiose. Dans le cinéma, un plan-séquence est une scène, avec unité de lieu et de temps, filmée en un seul plan qui est restituée telle quelle dans le film, c’est à dire sans interruption. C’est un plan unique en fait. Et dans Les Fils de l’Homme, les trois plus longs de ces plans sont : l’embuscade en voiture d’une durée de 3 minutes 58, l’accouchement de Kee de 3 minutes 11 et enfin la scène où le héros évolue dans un théâtre de guérilla urbaine d’une durée impressionnante de 6 minutes 18. Et c’est ce plan qui vous en met plein la vue car Alfonso Cuaron montre cette scène avec une violence ahurissante où du sang gicle même sur la caméra, notre héros est bousculé dans tous les sens, des balles sifflent au-dessus de lui et les explosions sont assourdissantes,… le réalisme de la guerre et des affrontements armée sont bel et bien là. Les Fils de l’Homme nous apparaît alors comme révolutionnaire en matière de réalisation, aujourd’hui doublé par Gravity qui surpasse tous ce qu’on a put voir en matière de plans-séquences jusqu’à présent mais celui de l’affrontement armée entre le groupe des Poissons et l’armée britannique des Fils de l’Homme restera dans beaucoup de mémoires de cinéphiles c’est sûr. Alfonso Cuaron entre donc dans la liste des plus grand metteurs scène, ceux considérés comme des artisans ou des inventeurs du langage cinématographique par leurs styles et expérimentations tels Steven Spielberg, John McTiernan, Orson Welles, Christopher Nolan ou encore Quentin Tarantino. Les Fils de l’Homme, accompagné d’une musique qui nous amène dans des pensées métaphysiques, est donc un brillant film d’anticipation ponctué de diverses réflexions toute plus fascinantes les unes que les autres, porté par un superbe casting composé de Clive Owen, Julianne Moore, Michael Caine, Chiwetel Ejiofor, Charlie Hunnam, Peter Mullan, Claire-Hope Ashitey et Danny Huston, et enfin d’une puissante et intelligente réalisation d’Alfonso Cuaron.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top