Mon AlloCiné
Sin City : j'ai tué pour elle
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sin City : j'ai tué pour elle" et de son tournage !

Deux de perdus, un en route

Durant les sept ans séparant la sortie du premier film Sin City et les premières photos du tournage de J'ai tué pour elle, les acteurs Brittany Murphy (Shellie) et Michael Clarke Duncan (Manute) sont successivement décédés (2009 et 2012). 

Bye bye birdy

Dwight McCarthy, joué dans le premier volet par Clive Owen, se voit ici remplacer par Josh Brolin puisque le film se tient avant l'intervention de chirurgie plastique que subit Dwight et dont fait mention Shellie (Brittany Murphy) dans le film original. Michael Madsen, dont l'emploi du temps était trop plein pour pouvoir jouer dans cette suite, se voit lui aussi remplacer, par Jeremy Piven, dans le rôle de Bob. 

Johnny au rebut, Joseph sous les spots

L'un des rôles principaux devait originellement être offert à Johnny Depp mais il déclina du fait d'un conflit d'emploi du temps, notamment à cause du tournage de Transcendence. La place fut proposée à Joseph Gordon-Levitt qui accepta en dépit des rôles qui lui étaient proposés dans de plus grosses productions telles que Les Gardiens de la Galaxie et Godzilla.

Éparpillé façon puzzle

En 2006, lorsque Robert Rodriguez agençait encore les idées nécessaires au sequel, il pensait proposer à Johnny Depp le rôle de Wallace, personnage principal du segment "Hell and Back" qu'il pensait inclure parmi les trois segments du film. L'idée fut finalement abandonnée lorsque le réalisateur décida de porter à l'écran les récits "Just another saturday night", "A Dame to kill for" et "The long, bad night" jamais publiés. Il s'agit pour chacun de ces segments de prequels au premier Sin City sorti en 2005.

Les petites histoires d'Eva

Eva Green et Marton Csokas jouent un couple marié dans J'ai tué pour elle. Or, les deux acteurs partagèrent effectivement une relation amoureuse de 2005 à 2009. De plus, avant que celle-ci ne soit auditionnée pour jouer Ava Lord, Salma Hayek, Rose McGowan, Angelina Jolie, Rachel Weisz, Michelle Williams, Helena Bonham Carter, Scarlett Johansson, Anne Hathaway et Jennifer Lawrence furent considérées pour le rôle.

La plume Miller

J'ai tué pour elle marque la troisième réalisation de Frank Miller et sa seconde à partir de l'un de ses comic book. En effet, si Sin City était tiré d'une oeuvre de son cru, The Spirit était une série originale de Will Eisner dont il adapta le scénario pour le cinéma et qu'il réalisa. De même, contrairement au premier opus qu'il a mis en scène avec Robert Rodriguez, l'auteur n'a pas prévu d'apparaître, en tant que prêtre ou tout autre animal social, dans ce sequel. Il s'agit par ailleurs de la deuxième incursion d'Eva Green dans un univers de Miller puisqu'elle avait déjà joué dans 300 : Naissance d'un Empire, sorti début 2014.

La suite de l'écran à l'écrit

La post-production de Sin City 2 était à peine achevée que Robert Rodriguez et Frank Miller pensaient déjà à se pencher sur un troisième opus pour la série, peut-être une version exclusive que le dessinateur sortirait en même temps en comic-book. Il avait après tout déjà créé une ligne narrative originale pour Nancy (Jessica Alba) afin que le personnage revienne dans le deuxième opus.

Je vais les tuer pour vous

Alors que Sin City : j'ai tué pour elle devait à l'origine sortir fin 2013, à quelques semaines d'écart d'un autre film de Robert Rodriguez, Machete Kills, la sortie fut repoussée à 2014 pour cause de retard pris dans la post production. Les fans de Sin City durent donc attendre huit ans au lieu de sept avant de pouvoir regarder un nouvel épisode de l'univers de Frank Miller. Celui-ci vit cependant une autre de ses oeuvres portées sur les écrans en 2014 : 300 : la naissance d'un empire.

Une longue résurrection

Alors que Sin City crevait les écrans en 2005, Robert Rodriguez et Frank Miller annoncèrent dès le Comic Con de San Diego de 2007 que le script d'une suite a été achevé. Ils se plaignaient alors des retards pris par les frères Weinstein pour la production. Toujours au Comic Con, en 2011, ils envisageaient de commencer le tournage avant la fin de l'année, mais en septembre, William Monahan a été appelé pour retoucher quelques détails du script de Miller. Rodriguez annonça en mars 2012 que la production devrait être lancée en milieu d'année. Le tournage commença finalement en octobre, mais ce fut cette fois-ci la date de sortie qui a été par deux fois repoussée.

Bruce tout puissant

Bruce Willis a décidément un emploi du temps surchargé. En 2013, outre sa participation au tournage de Sin City : j'ai tué pour elle, il jouait dans trois autres films qui s'avérèrent tous être des suites de franchise. On le retrouvait ainsi dans Die Hard : belle journée pour mourir, dans le rôle mythique de McClane, ainsi que dans RED 2, en espion retraité déglingo, mais également dans G.I. Joe Conspiration, dans lequel il tient le rôle-titre. Cependant, alors qu'il jouait dans les deux premiers Expendables, il n'a pas repris son rôle pour le troisième opus. Expendables 3 sort donc en 2014 sans lui et ne couronne pas ses participations à répétition aux multiples franchises dans lesquelles il joua.

La 3D qui tue

C'est en 3D que fut tourné ce nouvel opus de Sin City, de façon, selon Rodriguez, à ce que le spectateur soit immergé un maximum dans l'univers de Frank Miller. "S'il y a bien un univers qui convient à la 3D, c'est celui des romans graphiques de Frank Miller", dit-il. "Grâce à la 3D, on a le sentiment de plonger au cœur même d'un roman graphique". Le producteur Effets visuels Crys Forsyth-Smith ajoute : "Robert souhaitait qu'on aille encore plus loin dans l'esthétique du film. La 3D permet au spectateur de se plonger au coeur de l'univers de Sin City". Par ailleurs, le cinéaste voulait absolument que le film soit tourné en 3D "native", plutôt que d’avoir à le convertir en postproduction. Et pour ce faire, il s’est doté d’une caméra Alexa, puis a utilisé le système Pace 3D.

Métamorphoses

Stacy Keach, une des nouvelles recrues de la franchise, a accepté volontiers de revêtir de nombreuses couches de maquillages prosthétiques pour incarner le caïd Wallenquist. Pour le personnage de Dwight, joué par Josh Brolin, "On a fait quelques légers changements", confie Gregory Nicotero, le responsable effets spéciaux maquillages. "On l'a affublé d'une prothèse de nez, et on a rehaussé sa lèvre supérieure, sa mâchoire, et son menton, et on lui a donné des lentilles de contact et une perruque. C'était assez discret."

Made in Texas

La majorité du tournage de Sin City : j'ai tué pour elle eut lieu aux studios Troublemaker (dont Robert Rodriguez est propriétaire) à Austin (Texas), sur fonds verts pour recréer à l'écran le graphisme du dessinateur. Quelques scènes furent cependant tournées à la Nouvelle Orléans. Les enregistrements débutèrent en octobre 2012.

Sur tous les fronts !

Robert Rodriguez n’aura pas chômé une seule seconde en travaillant sur ce deuxième épisode. En effet, c'est le réalisateur en personne qui a géré la composition musicale, la réalisation, le scénario, la direction photographique, la production et même le montage du film.

Comme on se retrouve...

Si la majorité des acteurs présents dans Sin City (Rourke, Alba, Dawson, Willis…) premier du nom reprennent du service pour le second opus, le réalisateur a également fait appel à des comédiens qui lui sont familiers pour compléter la distribution du film. On pourra donc y retrouver, Jeremy Piven, rencontré sur le tournage de Spy Kids 4, Josh Brolin, déjà présent dans Planète Terreur, et enfin la chanteuse Lady Gaga, qui tenait le rôle de "La Camaleón" dans Machete Kills.

White Bird in Sin City

Alors qu’ils interprètent un couple séparé à cause d'une mystérieuse disparition dans White Bird in a Blizzard de Gregg Araki, paru sur les écrans en 2014 également, Eva Green et Christopher Meloni se retrouvent dans Sin City : j’ai tué pour elle, où leurs personnages entretiennent une relation pour le moins ambiguë…

On prend les mêmes...

Puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, Robert Rodriguez a rassemblé une troupe de fidèles soldats pour composer l’équipe technique derrière Sin City : J’ai tué pour elle. Ainsi, Steve Joyner et Caylah Eddleblute sont de nouveau en charge de la décoration. Le chef maquilleur et coiffeur Ermahn Ospina rempile également, tout comme la costumière Nina Proctor, qui retrouve Rodriguez, pour la neuvième fois !

Une question de temps

Ne vous étonnez pas de retrouver les personnages décédés dans Sin City de retour dans cette suite. D’une part, certaines intrigues du film se déroulent bien avant les événements relatés dans le premier épisode, et de l’autre, c'est Frank Miller qui s’est amusé à jongler avec la chronologie : "J'adore m'amuser avec la dimension temporelle dans les livres, comme dans les films : je passe d'une époque à une autre, si bien que les personnages peuvent sembler ressusciter alors qu'en réalité, je me contente de remonter le temps", révèle l'auteur.

Shall we dance ?

Qui ne se souvient pas du déhanché de folie de Jessica Alba dans Sin City ! Les pas de danse endiablés de la comédienne eurent un tel succès auprès de la gent masculine, que Rodriguez proposa à la comédienne de se prêter de nouveau à l’exercice dans J’ai tué pour elle. Dans le premier épisode, c’est Jessica Alba en personne qui a conçu sa chorégraphie, mais cette fois, son personnage ayant évolué, l’actrice a requis les services d’un professionnel. "Même si Robert n'était pas franchement d'accord, j'ai travaillé avec un chorégraphe, parce que je ne sais pas vraiment danser", explique-t-elle, en poursuivant : "Je voulais vraiment montrer que Nancy était dévastée au début du film, et faire comprendre ce qui explique sa dépression nerveuse. Je ne souhaitais pas que ses mouvements soient improvisés : il fallait qu'on comprenne qu'elle se métamorphose en quelqu'un d'autre à travers la danse, avant qu'elle ne bascule totalement". A noter qu'en plus de cours de danse, la comédienne s'est entraînée au tir à l'arme à feu.

Une BO très rock

Steven Tyler, le leader du groupe de rock Aerosmith a posé sa voix sur un titre de la BO de Sin City : j'ai tué pour elle. Sollicité par le duo de réalisateurs Rodriguez/Miller, le chanteur à qui l'on doit le mythique "I don't want to miss a thing" (titre phare de la BO de Armageddon), n'a pas hésité à prendre le chemin des studios. Le morceau en question s'intitule... Skin City.

Eva.... trop sexy?

A quelques mois de la sortie du film, une polémique éclata sur le sol américain, au sujet d'une affiche promotionnelle sur laquelle l'actrice Eva Green est affublée d'un vêtement transparent, laissant entrevoir sa poitrine. La Motion Pictures Association of America (MPAA), comité de classification américain, rejeta donc le poster, le trouvant un peu trop "osé" pour le public jeune.

En clôture à Deauville

En 2014, Sin City : j'ai tué pour elle a clôturé le Festival du Cinéma Américain de Deauville. L'évènement fut l'occasion de rendre un vibrant hommage à l'acteur Ray Liotta, présent sur les planches deauvilloises en compagnie de Robert Rodriguez, pour présenter le film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un Amour impossible (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Kursk (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Frères de sang (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top