Inferno
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,6 pour 214 notes dont 62 critiques  | 
  • 10 critiques     16%
  • 12 critiques     19%
  • 18 critiques     29%
  • 9 critiques     15%
  • 9 critiques     15%
  • 4 critiques     6%

62 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Libellool

4 abonnés | Lire ses 260 critiques |

   3.5 - Bien

Deuxième opus de la trilogie des trois Mères, Inferno est une suite très divertissante sur le moment, mais pas vraiment inoubliable et marquante comme l'était Suspiria. La mise en scène des plus soignées et les jeux de couleurs sont toujours au rendez-vous, créant une atmosphère pesante et irréelle dès les premiers instants. Quant à l'intrigue, elle est parsemée de coups de théâtre inattendus et de morts brutales qui surprennent toujours malgré leur répétition (c'est quand même un peu dommage de tuer les héroïnes les unes après les autres, quand on commence tout juste à s'y attacher). Concernant les thèmes musicaux, ils restent bien moins efficaces et terrifiants que ceux de Suspiria, mais font quand même leur petit effet. La fin déçoit assez, du fait qu'elle soit paresseusement calquée sur celle du premier volet, ce qui a tendance à frustrer le spectateur et à le laisser un peu sur sa faim.

RED-F

3 abonnés | Lire ses 417 critiques |

   3 - Pas mal

Dario Argento a le chic pour nous raconter des histoires hallucinantes et hallucinatoires... Dans cet "Inferno", il multiplie les décors baroques, les plans bizarres et les lumières plus que colorées, mais nous perd dans une sombre histoire de "Mater", servie par des acteurs au jeu plus qu'approximatif, utilisant à l'excès une musique omniprésente qui dessert souvent l'ambiance et des effets spéciaux (surtout sur la fin) qui frisent le ridicule... Mais bon, le film a son charme et se laisse voir malgré tout.


Gabriel T.

4 abonnés | Lire ses 46 critiques |

   3 - Pas mal

Je m’attendais à l’atmosphère, l'interprétation, la mise en scène hors du commun de Suspiria mais là, je suis déçu. Il n'y a que le majestueux jeu de lumières qui règne et le fait qu'on veut savoir qu'est-ce qu'il y a par la suite.

Sid Nitrik

12 abonnés | Lire ses 324 critiques |

   3 - Pas mal

Pas évident d'avoir un avis réellement tranché sur ce deuxième volet de la « trilogie des Enfers ». D'un côté l'habileté technique est toujours là, Argento utilise toujours parfaitement les décors, les espaces, les musiques et les éclairages pour créer une ambiance unique et réellement angoissante. Les différentes mises à mort sont également bien faites, même si certaines traînent en longueur, et un certain suspense nous emmène facilement jusqu'à la fin. De l'autre on relève quelques raccourcis scénaristiques, des éléments de développement bâclés (le double meurtre à Rome, pourquoi ? Qui est l'intrigante jeune fille au chat dans la faculté?...), des actrices dont les jeux feraient parfois ton sur ton dans un porno, un manque global d'approfondissement du thème de la sorcellerie et de l'alchimie et surtout une fin qui frôle la faute de goût (non sans déconner cette apparition totalement impromptue de la Mort, moche de surcroît, termine malheureusement le film en eau de boudin). Moins inspiré et étincelant que « Suspiria », un petit film d'horreur sans prétention, mais sans grandes ambitions non plus.

Raw Moon Show

38 abonnés | Lire ses 534 critiques |

   4 - Très bien

Dans sa veine Giallesque je reste fan de Tenebre ou de Profondo Rosso, mais il faut bien reconnaître qu'Inferno est à part dans l'oeuvre d'Argento, un poême macabre qui aurait pu exister sous la plume d'Edgar Allan Poe. Peut-être même le film le plus effrayant de tous les temps, carrément ! Car à l'instar de Frayeurs (Lucio Fulci), sa forme, un vénéneux cauchemar qui confine à une abstraction baroque, est pour beaucoup dns les sueurs froides qu'il procure ... La gorge se serre dès les premières images, le malaise envahit le spectateur, et l'horreur fait lentement son oeuvre, une horreur d'autant plus pregnante qu'ellle n'est pas figurative comme souvent, elle se niche partout, dans les recoins du décor, dans les symboles, dans quelques notes de musique, dans les zones d'ombres, les marécages avoisinants... Pour dire le fonds de ma pensée, si Inferno avait été un film de David Lynch ou de Stanley Kubrick, il serait aujourd'hui considéré comme une référence du "cinéma mental" et ferait comme Shining ou Mulholland Drive l'objet d'un culte sans fin à travers le monde. Décidément, étrange est le destin de l'oeuvre de Dario Argento à tout jamais sous-estimé !

http://lesfilmsderamuntxo.blogspot.com/2014/04/...

Redzing

57 abonnés | Lire ses 2174 critiques |

   2.5 - Moyen

Après le succès de "Suspiria", Dario Argento semble vouloir limiter la prise de risque, et se lance dans "Inferno", qui traite du même thème (la sorcellerie). Cette fois l'action se déroule principalement à New York, autour d'un immeuble ensorcelé dont plusieurs occupants seront tués. La première déception est le fait que "Inferno" ne cherche pas à innover. Outre la similitude du sujet, on y retrouve une esthétique proche de celle de "Suspiria", avec des décors et des lumières baroques, jouant essentiellement sur le rouge et le bleu. L'ambiance est ainsi réussie mais peu originale. En revanche, on notera une BO assez recherchée. Le second problème du film est l'intrigue peu passionnante, se résumant à une série de meurtres avec un fil conducteur fébrile, et un scénario diffus. C'est dommage car les séquences de meurtre, bien que moins brutales et moins efficaces que dans d'autres film d'Argento, demeurent assez angoissantes. Au final, "Inferno" est un film d'horreur appréciable, mais moins marquant que "Suspiria".

cylon86

138 abonnés | Lire ses 2870 critiques |

   3 - Pas mal

Après "Suspiria", Dario Argento nous livre le deuxième opus de sa trilogie des Trois Mères. Le principe est quasiment le même : un bâtiment étrange est habité par une vieille sorcière et la jeune Rose qui s'en rend compte appelle son frère à la rescousse. Si esthétiquement, le film est magnifique avec ses teintes de rouge et de bleu et qu'il nous réserve de belles séquences (dont celle aquatique au début), il faut bien avouer que ça pêche au niveau du scénario. Les personnages nous sont peu attachants et l'intrigue prend certains raccourcis vraiment gratuits, quitte à parfois tomber dans du n'importe quoi. Si au final, on sent que ce n'est pas le scénario qui intéresse le réalisateur, en le mettant de côté, il met également de côté ce qui faisait la réussite de "Suspiria" et il ne parvient qu'à moitié à nous plonger dans son univers.

djacno T.

5 abonnés | Lire ses 823 critiques |

   0.5 - Nul

Dans la ligné de suspiria, cette suite de la relecture d'Alice au pays des merveilles frise le ridicule. La beauté des éclairages et de l'image ne compense pas le manque de crédibilité et de maturité de l'ensemble. Certaines scènes frisent le ridicule. L"érotisme souvent suggéré est bien ringard. "Ce film n'est pas une fiction", c'est une farce!

OdyseeCinema

3 abonnés | Lire ses 138 critiques |

   4.5 - Excellent

Deuxième volet de la Trilogie des Enfers de Dario Argento, Inferno est sans aucun doute le meilleur film de Dario Argento. Inferno est un pur classique du cinéma d’horreur et d’épouvante certes, mais l’intérêt d’Inferno ne s’arrête pas là. L’histoire complexe autour d’Inferno est somptueuse digne d’un très bon giallo (ou thriller) et qui n’a rien à envier aux plus grand thriller classique. Le scénario mèle avec brio, mystère et secret sur fond de complot démoniaque. Un film qui tient en haleine le spectateur tout au long du film ! La réalisation est majestueuse, Dario Argento reprend la même trame de couleur que dans Suspiria (premier opus de la Trilogie des Enfers) mais en y ajoutant du bleu. Inferno se déroule alors dans un univers baigné par la pluie et l’eau (bleu) et qui se termine par le feu (rouge). Le mystère reste entier quant à l’auteur des meurtres brutaux et violent, ce qui donne au film un aspect encore plus spectaculaire. Les scènes de meurtres sont particulièrement bien tournée pour faire monter la tention chez le spectateur car plusieurs élements sont au rendez vous : la musique, la pluie, les yeux de chat, le , la fin grandiose et bourrée de rebondissement, laisse tout de même le spectateur sur sa faim car de nombreux mystères demeurent. Inferno est un spectale d’horreur et épouvante à voir absolument.

http://odysseeducinema.wordpress.com/2013/09/23...

L'homme le plus classe du monde

92 abonnés | Lire ses 396 critiques |

   4.5 - Excellent

Je préfère définitivement Dario Argento dans sa période fantastique / épouvante. Avec Inferno, on retrouve le style déjà expérimenté dans Suspira. Des lumière et des décors aussi somptueux qu'irréel qui donnent au film des allures cauchemardesque, le tout agrémenté d'une musique psyché très typé années 80. Pas grand chose de neuf, donc. Mais le style "Argento" est tellement atypique qu'il ne peut pas nous laisser indifférent. Soit on aime, soit on déteste. Pour ma part, je kiffe ma race !

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné