Mon Allociné
Inferno
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,6 250 notes dont 70 critiques
16% 11 critiques 17% 12 critiques 30% 21 critiques 17% 12 critiques 14% 10 critiques 6% 4 critiques

70 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Extremagic

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 185 critiques

3,5Bien • Publiée le 04/02/2016

J'aime bien Argento, c'est un réalisateur qui a ma sympathie, au moins sur ce que je lui ai vu c'est-à-dire sur ses premiers films. Inferno c'est un peu un Argento lambda, ni excellent, ni mauvais, juste bon. Du coup on a plusieurs qualités du réalisateur que ce soit son style visuel, une certaine tension, bien que ça ne vaille pas les meilleurs. Et ses défauts comme un scénario poussif, des gros coups de pas de bol, des scènes à rallonge, un rythme inégal, et des effets assez risibles réalisés avec 3 francs 6 sous, etc. mais sans que ça atteigne le niveau de ses plus mauvais films. Du coup ça en fait un film sympathique à regarder sans que ce soit tout à fait enthousiasmant. Je suis néanmoins assez surpris de ce final qui m'a laissé quelque peu sur ma fin. Disons qu'on a quelque chose qui part très (trop ?) loin et en même temps qui n'est qu'une semi-résolution dans la mesure où on a juste une révélation mais rien de particulier au niveau de l'action et des personnages.

GermanMax

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 887 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 10/01/2016

Après le très puissant « Suspiria », Dario Argento officiait à nouveau dans le domaine de l'horreur surnaturelle. Ici, il est question d'une jeune poète qui emménage à New-York dans un immeuble qui d'après l'auteur d'un livre à été construit pour servir de logement à l'une des trois mères maléfiques : celle des ténèbres. Dés lors, d'étranges evènements vont se succéder. Si l'on devait parler de « Inferno » de manière très concise, on pourrait dire que c'est un film que l'on a déjà vu, je m'explique. Argento, encore une fois mise tout sur l'atmosphère. Les trois quarts du récit se déroulent la nuit et sous une pluie battante. Des couleurs très vives (à savoir le rouge et le bleu) sont utilisée pour instaurer une ambiance baroque. Sa mise en scène faite de plans fixes et de travellings viennent un peu plus accentuer le sentiment d'oppression sur celui ou celle qui regarde tout cet espèce de conte macabre. En gros, Argento utilise exactement la même formule que dans « Suspiria ». La différence, c'est que cette fois, ça passe beaucoup moins bien. Là où « Suspiria » faisait fort, c'est qu'il ne laissait aucun répit, le spectateur, peu importe l'endroit et le moment était toujours sur le pied de guerre. Ce n'est pas le cas de ce « Inferno » qui est à créditer de nombreux temps morts le pénalisant de manière significative. Dans « Inferno », la forme n'a pas du tout la même qualité que dans « Suspiria ». Pourtant, la scène quasiment d'ouverture dans laquelle la jeune fille déambule dans la cave laissait entrevoir un truc dantesque. Mais le soufflet retombe progressivement. Il en va de même pour le fond, qui est totalement négligé. Ça passait dans « Suspiria », mais pas ici. Il n'a y strictement aucun scénario. Le thème de la sorcellerie est complètement laissé sous silence. On a l'impression que ce film est juste un prétexte pour mettre en scène une suite de meurtres (plutôt bien foutus d'ailleurs). « Inferno » dénote un net manque d'application et d'implication de la part de son cinéaste. Le comble étant atteint lors d'un dénouement limite grandguignolesque. La mise en scène n'est pas non plus exempte de tous réproches. Certaines scènes (comme celle de l'attaque des chats ou celle de l'attaque des rats) auraient pu être mieux mises en valeur. Ne crachons pas dans la soupe non plus, « Inferno » reste tout de même porteur de séquences réussies et produisant l'effet escompté. Mais il n'empêche que l'ensemble n'est franchement pas fameux. S'il ne s'est pas viandé, Argento n'a pas été très inspiré et a tout de même manqué son coup. Ça arrive.

Frédéric Guignard

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 177 critiques

2,5Moyen • Publiée le 22/12/2015

Pour pouvoir poster un commentaire objectif, il faut se positionner à l'époque du film, notamment au niveau des effets spéciaux. En effet, les scènes de meurtre peuvent paraître désuètes aujourd'hui. Malgré des qualités indéniables dans la mise en scène, les gros plans de la caméra, la présence de femmes très belles et naturelles, l'emprunte musicale, ou l'atmosphère lugubre et poisseuse, on s'ennuie rapidement. L'introduction autour des mères diaboliques est intéressante mais elle est mal exploitée par la suite. On est curieux de connaître la genèse, et les conséquences de ce maléfice, mais cette soif se solde plus comme un thriller horrifique. L'intrigue se dissout faute de trouver un lien scénaristique stimulant et cohérant.

nicothrash60

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 896 critiques

1,5Mauvais • Publiée le 01/12/2015

Encore une fois, je suis passé complétement à côté de cet énième giallo de Dario Argento, j'aimerais apprécier mais rien n'y fait, pourtant le début est prometteur, l'ambiance y est et le suspens également même si ce n'est pas véritablement palpitant. Ensuite, c'est le grand n'importe quoi, on a du meurtre, des personnages étranges et que l'on a parfois du mal à différencier, des réactions également étranges des personnages et surtout des tonnes de couleurs chatoyantes et hautement improbables. Peut être ne suis-je tout simplement pas sensible à ce sous-genre d'épouvante mais je ne vois pas en quoi cette ambiance colorée et fausse permet un climat de tension ou de d'effroi, moi ça m'ennuie royalement, d'autant que je ne saisi pas le sens de l'intrigue ou des situations. Entre l'autre qui plonge 10 minutes dans une eau pourrie dans je ne sais quel endroit et cet espèce de sorcier aux mains déglinguées qui tue au bon plaisir de ses humeurs ou encore ces chats qui attaquent d'autres personnages sans explication, je ne sais plus que penser, à part que c'est mal fait entre autre, la tête de mort d la fin est-elle sensée effrayer ? Je me demande si je n'aurais pas dû commencer par "Suspiria" histoire de m'acclimater à l'intrigue, quoi qu'il en soit je le tenterai mais sans grande convistion, ici je dois reconnaitre que la musique et l'ambiance sonore ne m'ont pas déplus et notamment lors de la découverte du sous-sol par le frère d'une des victimes (qui n'a pas l'air plus inquiet que cela d'ailleurs). Pour ma part, ça n'a que très peu d'intérêt et je trouve les films d' Argento quelque peu sur-côtés, il n'y a qu'à voir ses dernières sorties, aurait-il tout perdu de son talent ? Rien n'est moins sûr ...

Tupois Blagueur

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 705 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 08/09/2015

Autant "Suspiria", le premier volet de la trilogie des "trois mères", était accessible malgré un sens particulier de la mise en scène de Dario Argento, autant cet "Inferno", deuxième opus de la même trilogie, est plus rédhibitoire en raison d'un scénario labyrinthique. Il serait d'ailleurs ardu de vouloir résumer ce dernier en quelques lignes tant les différentes intrigues se croisent et s'entremêlent, parfois coupées par des intrigues secondaires dont on ne voit pas bien l'utilité. Cette complexité peut en rebuter certains, amplifiée par la très nette impression qu'Argento ne sait pas trop où il veut en venir. Du coup, l'intérêt du film est diminué malgré des atouts enviables : des personnages assez intéressants, mais surtout une superbe photographie et des décors de toute beauté, mystérieux et cachant des choses bizarres. La réalisation et les effets visuels sont également de la partie et bien faits, le film ainsi constitué devenant hybride et difficile à juger... Pour ma part, ce que j'ai le plus retenu c'est la confusion de l'histoire, et c'est regrettable...

Terreurvision

Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 256 critiques

3,5Bien • Publiée le 02/02/2015

Inferno cristallise une époque pour son réalisateur qui manifestait, alors, un certain goût pour les couleurs forcément chatoyantes et la musique forcément omniprésente. Sans oublier un goût du paradoxe qu'illustraient un fond nébuleux et une forme flirtant avec le baroque. Du pur Dario Argento alors à l'apogée de sa créativité. La critique complète est en ligne sur le site Terreuvision. http://www.terreurvision.com/2015/02/inferno-1980-de-dario-argento.html

floure

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 145 critiques

3,5Bien • Publiée le 30/12/2014

Inferno est un bon film d'horreur italien réalisé par Dario Argento, qui est le deuxième volet de la "Trilogie des Enfers" (ou "Les trois Mères"), aux côtés de Suspiria et La Troisième Mère.... Ou on trouve des acteurs comme Leigh McCloskey (acteur assez fade qu'on verra par la suite dans Les Feux de l'amour) qui joue Mark Elliot un étudiant en musique et le frère d'une des victimes Rose Elliot (joué par Irène Miracle qu'on a put voir dans La Bête tue de sang-froid (Le dernier train de la nuit) et Midnight Express d'Alan Parker ou elle joue Susan, la petite amie de Billy Hayes), une jeune poétesse new-yorkaise, qui habite dans un immeuble à l'atmosphère étrange... Mais aussi Eleonora Giorgi, Daria Nicolodi, Sacha Pitoeff, Alida Valli (Suspiria), Veronica Lazar (Le Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci et L'Au-delà de Lucio Fulci), Gabriele Lavia (Les Frissons de l'angoisse), Feodor Chaliapin (Le nom de la rose de Jean-Jacques Annaud ou il joue Jorge de Burgos) et Ania Pieroni (La Maison près du cimetière de Lucio Fulci et Ténèbres de Dario Argento)... A noter qu'Inferno comme Suspiria se déroule dans un environnement urbain baigné par la pluie et se termine par l'incendie du bâtiment, que la musique est de Keith Emerson et Giuseppe Verdi, que la très belle photographie est de Romano Albani... Une très bonne suite a son Suspiria a voir absolument même si il est moins bon que son prédécesseur, mais par contre très superieur aux derniers films du cinéaste et tout particulierement a Mother of Tears:La Troisième Mère (La terza madre) le dernier film de la trilogie...

Shékiinä

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 669 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 14/12/2014

Sensationnel. Un film qui m'a laissé bouche bée. Un jeu de piste plein de rebondissements et de mystères sur le thème de la magie. Inferno est clairement mon film préféré de Dario Argento. L'ambiance magique, les meurtres inventifs dotés de bonnes idées, les décors baroques très beaux (faisant penser par moment à Suspiria), le suspense haletant et la bande-son trépidante et un peu bizarre font de Inferno le giallo parfait à mes yeux.

libliblib

Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

3,5Bien • Publiée le 26/06/2014

Deuxième opus de la trilogie des trois Mères, Inferno est une suite très divertissante sur le moment, mais pas vraiment inoubliable et marquante comme l'était Suspiria. La mise en scène des plus soignées et les jeux de couleurs sont toujours au rendez-vous, créant une atmosphère pesante et irréelle dès les premiers instants. Quant à l'intrigue, elle est parsemée de coups de théâtre inattendus et de morts brutales qui surprennent toujours malgré leur répétition (c'est quand même un peu dommage de tuer les héroïnes les unes après les autres, quand on commence tout juste à s'y attacher). Concernant les thèmes musicaux, ils restent bien moins efficaces et terrifiants que ceux de Suspiria, mais font quand même leur petit effet. La fin déçoit assez, du fait qu'elle soit paresseusement calquée sur celle du premier volet, ce qui a tendance à frustrer le spectateur et à le laisser un peu sur sa faim.

RED-F

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 57 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 16/05/2014

Dario Argento a le chic pour nous raconter des histoires hallucinantes et hallucinatoires... Dans cet "Inferno", il multiplie les décors baroques, les plans bizarres et les lumières plus que colorées, mais nous perd dans une sombre histoire de "Mater", servie par des acteurs au jeu plus qu'approximatif, utilisant à l'excès une musique omniprésente qui dessert souvent l'ambiance et des effets spéciaux (surtout sur la fin) qui frisent le ridicule... Mais bon, le film a son charme et se laisse voir malgré tout.

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse