Mon Allociné
48 heures par jour
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
48 heures par jour
Date de sortie 4 juin 2008 (1h 29min)
Avec Aure Atika, Antoine de Caunes, Victoria Abril plus
Genre Comédie
Nationalité Français
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 1,8 16 critiques
Spectateurs 1,8230 notes dont 63 critiques

Synopsis et détails

Promise à un brillant avenir professionnel mais fatiguée de plafonner dans sa carrière parce qu'elle doit aussi s'occuper de ses enfants, Marianne rêverait d'inverser les rôles avec son mari Bruno pour qu'il rentre plus tôt s'occuper du foyer et qu'elle puisse à son tour se consacrer davantage à son job ! Du rêve à la réalité, un regard amusant porté sur le sort des femmes d'aujourd'hui qui jonglent en permanence entre boulot, enfants et maison, souvent seules à tout supporter.
Distributeur Pyramide Distribution
Récompenses 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 05/02/2009
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Box Office France 102 712 entrées
Budget 6 800 000 €
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby SRD/DTS
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa 113270

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner 48 heures par jour en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
48 heures par jour
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (2.99 €)
48 heures par jour
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer
48 heures par jour
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
48 heures par jour (DVD)
Date de sortie : jeudi 5 février 2009
neuf à partir de 9.37 €

Acteurs et actrices

Aure Atika
Aure Atika
Rôle : Marianne Tellier
Antoine de Caunes
Antoine de Caunes
Rôle : Bruno Tellier
Victoria Abril
Victoria Abril
Rôle : Anna
Aurore Clément
Aurore Clément
Rôle : Hélène Lecomte
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • aVoir-aLire.com
  • Le Figaroscope
  • Chronic'art.com
  • Ouest France
  • Télérama
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Première
  • Ciné Live
  • MCinéma.com
  • Studio Magazine
  • TéléCinéObs
  • 20 Minutes
  • Positif
  • Le Parisien
  • Brazil
16 articles de presse

Critiques Spectateurs

Mari_elle
Critique positive la plus utile

par Mari_elle, le 17/06/2012

4,0Très bien

J'ai bien aimé cette petite comédie. Le thème n'est pas nouveau mais c'est un film frais et qui détend! Je ne connaissais... Lire la suite

labellejardinière
Critique négative la plus utile

par labellejardinière, le 03/05/2014

2,0Pas terrible

Si c'était un téléfilm, ce serait un très bon téléfilm. Comme produit destiné au grand écran, c'est un peu faible... Au positif,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
8% 5 critiques 10% 6 critiques 2% 1 critique 38% 24 critiques 21% 13 critiques 22% 14 critiques
63 Critiques Spectateurs

Photos

9 Photos

Secrets de tournage

La pub, une école de rigueur

48 heures par jour est le premier film de la réalisatrice Catherine Castel (II). Elle a auparavant longtemps travaillé dans le monde de la publicité, qui est selon elle une excellente école de rigueur avant de franchir le cap du grand écran. Elle explique : "J'ai toujours eu envie d'inventer. J'ai commencé par écrire des films publicitaires – dix secondes, vingt, trente, quarante... C'est une excellente école de rigueur, on apprend la concision, mais cela engendre aussi d'énormes frustrations ! On est au service d'un produit et pas d'une histoire. Et moi, j'avais envie de raconter mes propres histoires. Avant 48 heures par jour, j'avais déjà travaillé sur un projet pour le cinéma. Il était question d'inversion des rôles entre hommes et femmes. Je creuse toujours le même sillon, j'ai toujours envie d'écrire sur le même sujet, les hommes, les femmes, leurs différences et leurs rapports. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est vaste ! Mais à l'époque, je bossais quatorze heures par jour, je m'occupais de mes enfants et je n'avais pas le temps d'écrire. Alors tout s'accumulait dans ma tête. J'emmagasinais les sensations, les sentiments. J'aimais m'occuper de mes enfants et j'aimais travailler. Comment concilier ça et surtout comment ne rien sacrifier ? J'en ai parlé avec énormément de femmes et toutes étaient intarissables sur le sujet. Jusqu'à Fabienne Vonier, chez Pyramide, qui a lu le scénario et a décidé avec Eric Lagesse de distribuer le film. Nous nous sommes très bien entendues dès le début, nous avions des expériences communes."

Le tournage

Avant de débuter la période de tournage, prévue pour une durée de neuf semaines, Catherine Castel (II) a effectué avec ses comédiens de nombreuses séances de lectures de scènes. Elle précise : "Nous avons fait des lectures. Le scénario était très écrit. Ces séances ont permis de gagner énormément de temps au tournage et j'ai fait en sorte que les acteurs me posent toutes les questions possibles et imaginables sur l'histoire, les personnages, mes motivations, pour y répondre avant le tournage. J'avais une légitimité à gagner. Ce sont tous des comédiens aguerris alors que c'est mon premier film en tant que réalisatrice. Du coup, quand on a tourné la première scène, je n'étais pas angoissée."
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2008.

Commentaires

  • hubertdelafargue

    Je trouve les critiques un peu dures pour cette sympathique comédie. Moi, habituellement habitué à casser du film français contemporain sur ce forum, j'ai trouvé ce film frais et assez drôle. On peut s'en passer mais les amateurs de comédies sentimentales devraient y trouver leur bonheur.

  • Stoneton

    Très drôle, des bons dialogues, des bons acteurs...
    Cependant, alors que la réalisatrice s'évertue à nous faire comprendre(à juste titre) que l'adultère au masculin n'est pas acceptable. Visiblement au féminin, ca la dérange beaucoup moins.
    C'est dommage parce que la parité homme/femme que le film tente de véhiculer en prend un coup à cause de çà!

Voir les commentaires