The Ghost Writer
The Ghost Writer
Date de sortie (2h8min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Thriller
Nationalité Français , britannique , allemand
Presse   4,6 24 critiques
Spectateurs
  3,7 pour 8 817 notes dont 1 353 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

The Ghost, un " écrivain - nègre " à succès est engagé pour terminer les mémoires de l'ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang...

Récompenses
14 prix et 9 nominations
Secrets de tournage
10 anecdotes
Distributeur
Pathé Distribution
Box Office France
1 047 958 entrées
Année de production
2010
Budget
45 000 000 $
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
8 septembre 2010
Langue
Anglais
Date de sortie Blu-ray
8 septembre 2010
Format de production
-
Couleur
Couleur
Format audio
-
Type de film
Long-métrage
Format de projection
-
N° de Visa
119365
Plus de détailFermer
The Ghost-Writer

The Ghost-Writer (VOD)

Location - 48h (VO+VF) : 2,99 €
Location en HD - 48h (VO+VF) : 3,99 €

louer maintenant avec
  • The Ghost Writer (Blu-Ray)

    The Ghost Writer (Blu-Ray)
    Date de sortie: mercredi 8 septembre 2010

    Logo partenaire neuf à partir de 9,19 €
    Acheter
  • The Ghost Writer (DVD)

    The Ghost Writer (DVD)
    Date de sortie: mercredi 8 septembre 2010

    Logo partenaire neuf à partir de 2,50 €
    Acheter

Bandes-annonces et extraits The Ghost Writer

The Ghost Writer Bande-annonce VF
269 875 vues
10 vidéos sur ce film

Vidéos Bonus The Ghost Writer

Alexandre Desplat Interview : The Ghost Writer
1 333 vues
Alexandre Desplat Interview 2: The Ghost Writer
635 vues
Best Of Interviews 2010
44 871 vues
12 vidéos bonus

Actrices et acteurs The Ghost Writer

  • Ewan McGregor

    Ewan McGregor

    Rôle : le Nègre

  • Pierce Brosnan

    Pierce Brosnan

    Rôle : Adam Lang

  • Kim Cattrall

    Kim Cattrall

    Rôle : Amelia Bly

  • Timothy Hutton

    Timothy Hutton

    Rôle : Sidney Kroll

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse The Ghost Writer

Note moyenne :   4,6 pour 24 titres de presse.
  •   Charlie Hebdo
  •   Critikat.com
  •   Excessif
  •   Filmsactu
  •   Le Monde
  •   Le Nouvel Observateur
  •   Le Point
  •   L'Express
  •   Libération
  •   Metro
  •   Ouest France
  •   Première
  •   Studio Ciné Live
  •   Télé 7 Jours
  •   Télérama
  •   Cahiers du Cinéma
  •   La Croix
  •   Le Figaroscope
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Parisien
  •   Paris Match
  •   Positif
  •   TéléCinéObs
  •   Chronic'art.com
24 critiques presse

Critiques Spectateurs The Ghost Writer

Critique positive la plus utile Par Chuck Carrey
  4,0 - Très bien

Pour ce film, Roman Polanski adapte sur grand écran le roman à succès "L'homme de l'ombre" écrit par Robert Harris. Il fait appel à Ewan McGregor pour le personnage principal et à Pierce Brosnan po... Lire la suite

Critique négative la plus utile Par benoitG80 le 10 mars, 2010
  2,5 - Moyen

Polanski a réalisé un film pas désagréable à regarder mais bancal. Film auquel il manque quelque chose d'assez indéfinissable... En cherchant bien, on pense au rythme assez mou, à la linéarité du s... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 218 critiques     16%
  • 496 critiques     37%
  • 246 critiques     18%
  • 232 critiques     17%
  • 86 critiques     6%
  • 75 critiques     6%
1353 critiques spectateurs

Photos The Ghost Writer

46 photos

Secrets de tournage The Ghost Writer

Adapté de Robert Harris
Secret de tournage sur The Ghost Writer

The Ghost Writer est l'adaptation cinématographique de L'Homme de l'ombre, thriller contemporain du romancier et journaliste anglais Robert Harris, publié aux éditions Plon.

D'un roman à l'autre
Secret de tournage sur The Ghost Writer

Début 2007, Robert Harris collabore avec Roman Polanski sur le film Pompéi, adapté de son propre roman, et débute dans le même temps l'écriture de L'Homme de l'ombre. Lorsque le projet Pompéi est abandonné pour diverses raisons, Harris envoie à Polanski un exemplaire de L'Homme de l'ombre avant même qu'il ne soit publié. Immédiatement, Polanski décide d'adapter l'ouvrage sur grand écran.

10 secrets de tournage

Dernières news The Ghost Writer

21 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • MickDenfer

    une soupe de violeur pédophile n'est pas comestible.

  • carlupetru

    bon film excellente surprise

  • Ame-Stram-Gram

    Tu peux argumenter..?

  • ovniplume

    C'est un film Génial !!!

  • -Angelus-

    j'ai adoré la scène du circulage de papier, la mise en scène est grandiose

  • Danny N.

    [i]Date de sortie cinéma : 3 mars 2010
    Réalisé par Roman Polanski
    Avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Kim Cattrall...
    Durée : 2h08 min Année de production : 2008 .[/i]

    Deux films m'intérèssant sortaient en même temps ce mercredi : celui-çi avec Ewan mcGregor que je suis depuis 1999 et NINE avec Nicole Kidman que je suis aussi depuis la même époque.
    Préférant un film dramatique à une comédie musicale, j'ai bien fait d'aller voir le premier.

    Sortie évènement pour le dernier film de Polanski, porté par d'excellentes critiques et une bonne couverture
    médiatique même si je pensais qu'il en aurait encore plus.
    Grosse surprise : la voix française de mcGregor qui a toujours été celle de Bruno Choel depuis 1999
    n'est pas la même ! Idem pour celle de Pierce Brosnan. Je ne sais pas quelle boîte s'est occupée du doublage
    mais c'est lamentable !

    2h10 d'enquête intense et complexe pour laquelle il faut rester concentré devant le film pour bien
    tout saisir. Pour ma part, je n'ai pas tout compris aux soubresauts politiques. Mais la réalisation rappelle par moment la virtuosité de FRANTIC en 1988.
    Polanski propose une véritable science de l'image avec des plans intriguants de cette île avec ses paysages d'hiver, des scènes de nuit envoûtantes et la pièce du 'bunker' d'où à travers une grande baie vitrée,
    on observe un extérieur fascinant ...

    Le final est surprenant et laisse un goût amer.

    Ewan mcGregor qui revient en force avec plusieurs films à l'affiche, redéfinit son jeu d'acteur avec un de ses
    meilleurs rôles tout en interiorité. Il est de chaque image et son parcours, sa crédibilité d'acteur s'en trouvent grandi.
    10/ 10

    Secrets de tournage = http://www.allocine.fr/film/an...

    [img]http://images.allocine.fr/r_76...[/img]

  • Thaddeus

    Totalement d'accord. J'en sors, j'ai adoré, le panard intégral !

    Très rapidement, parce qu'il y beaucoup à un dire.

    C'est un grand thriller retors, kafkaïen, malaisant, pénétrant, dont la virtosité souveraine, jamais gratuite, s'épanche en une succession de scènes mémorables : ici une course-pouruite précise et haletante, là un façon unique de creuser le brouillard et la pluie. Jusqu'à une scène finale d'une élégance folle, où la chorégraphie d'un papier accroît la jubilation au fur et à mesure qu'il passe de main en main.
    Tout y est magistral, depuis son atmosphère subtilement délétère jusqu'à l'utilisation géniale des décors, d'une inquiétante étrangeté y compris dans leur trop grande familiarité. La reclusion surréelle en huis-clos dans ce bunker sur l'île évoque les heures glorieuses de Cul-de-sac, et quand l'intrigue s'aventure sur le continent, Polanski tire d'un sombre motel sur les docks des trésors de suspense trouble et bizarroïde. L'un des génies du cinéastes réside ici : dans sa capacité à larver de façon doucereuse la familiarité du monde, et à transformer le moindre détail en générateur de suspense anxiogène. Ce n'est pas nouveau (ce talent-là parcourt toute son oeuvre), ici il atteint une fois de plus une maîtrise admirable. Grand film d'atmosphère, donc.
    Mais également trésor d'ambiguïté et d'intelligence aigüe. Dans son propos sur le pouvoir, les jeux de dupes, l'étrangeté de la relation au monde, les rapports de domination et d'asservissement - tout ça sous les habits d'un thriller hitchockien de très grande classe. La marque des plus grands : ne jamais s'imposer en pensum, divertir d'abord, tout en faisant oeuvre d'auteur.
    Ce qui se joue entre les personnages est toujours chargé de non-dits, de menaces invisibles, d'intentions cachées. Toutes les scènes entre Ewan McGregor et Olivia Williams (superbe), par exemple, sont formidables dans ce qu'elles suggèrent des rapports de manipulation et de séduction.
    La film ratisse large, les lectures sont nombreuses, depuis le nouveau chapitre sur l'aliénation (Répulsion, Le locataire, on est ici dans la droite lignée) jusqu'à la satire politique, succulente de finesse (car l'humour aussi, et pas des moins raffinés, est ici présent).
    Les acteurs sont au diapason, tous parfaits : McGregor, humble et attachant, Brosnan, qui jubile autant que nous...

    Wouah ! Quel immense cinéaste ! Roman je t'aime. :love2:

  • Frizzygirl

    Le meilleur film de ce début d'année, juste devant Shutter Island de Scorsese !!! De 2010 ? :love: :love: :love: :love:

  • Thaddeus

    J'ai aimé le Scorsese (un de mes maîtres, au passage), mais il est un peu K.O. face au Polanski.

    Et puis parmi ce que j'ai vu depuis le début de l'année, il y a bien encore 3 ou 4 films que je mettrais devant Shutter Island.

    Après, l'année est loin d'être terminée ; j'espère bien qu'elle nous offrira d'autres excellents films du niveau de ce Ghost Writer. ;)

  • Frizzygirl

    il est un peu K.O. face au Polanski.

    Faut rien exagéré ! :sarcastic:

    Les deux films sont très différents, et brillent chacun pour des raisons opposées (ou pas) !!! Pour moi, Shutter Island est le meilleur Scorsese depuis un bail !

    Pour Polanski, son retour en grandes pompes est il est vrai plus flagrant et réussi, mais quel plaisir de les retrouver en forme tous les deux !!! :)

    il y a bien encore 3 ou 4 films que je mettrais devant Shutter Island. lesquels ? :D (histoire de boucler la boucle car là on est déjà hors sujet sur ce topic !)

  • arnaud1972

    bon polar sans plus, manque de rythme et les photos de jeunesse du premier ministre sont honteuses de polanski, moi je retourne voir cul-de-sac, le locataire, rosemary et les vampires!!!

  • Frizzygirl

    Faut rien exagérer ! :D

  • Ron H.

    Une telle unanimité dans les critiques laisse pantois, j'irai le voir pour m'en faire une idée...apparemment on est dans le subtil, j'aime bien ça...

  • Thaddeus

    Peut-être suis-je un peu trop emporté par mon enthousiasme vis-à-vis du dernier Popol, mais je le trouve sincèrement nettement supérieur au Scorsese.

    Je le répète, j'ai aimé Shutter Island, je ne m'y suis pas ennuyé une minute, le savoi-faire du cinéaste étant imparable, mais j'estime contrairement à toi que c'est une de ses oeuvres les plus mineures, surtout en regard de son précédent film. Il y avait dans Les Infiltrés une urgence fiévreuse, un regard politique amer, une grande acuité dans son propos sur le mensonge, le faux-semblant, la trahison... Bref, c'était un vrai grand film déguisé en polar virtuose.
    A mes yeux, Shutter Island n'est qu'un film à twist de plus, certes excellement foutu. L'ennui, c'est qu'il arrive au terme d'une vague de 15 ans de films de ce genre, ces psycho-thrillers qui vont de Fight Club à The Machinist, et je ne vois pas très bien quelle plus-value apporte Scorsese. J'attends quand même un peu plus qu'un joli tour de manège de la part de ce géant, le mec qui a signé Goodfellas et Casino - un demi-dieu pour moi.

    Polanski n'a jamais vraiment "disparu" pour moi. Je rappelle que son avant-dernier film était Le Pianiste, que je considère comme un monument. Je n'ai jamais compris pourquoi beaucoup le considèrent comme un cinéaste fini depuis des lustres...

    [quote]lesquels ?[/quote]

    Au débotté, sans trop réfléchir, je dirais :
    Brothers, qui m'a pas bien décalqué, grosse claque émotionnelle. Un magnifique trio d'acteurs et mes premières larmes de l'année.
    Fantastic Mr Fox : adhésion totale et absolue, un pur régal, une heure et demi euphorisante. J'adore Wes Anderson.
    Ces deux-là, je les ai au moins autant aimé que The Ghost Writer.
    Et puis Mother et A serious man, que j'ai trouvé aussi brillants que stimulants, chacun dans leur genre.

    Je sens que j'ai bien contribué au HS moi aussi. :D

    (pourquoi nos messages viennent-ils se caser au milieu du topic et pas à la fin ?)

  • lizbeth

    je boycotte ... hors de question de cautionner quelqu'un pareil (surtout pour du cinéma)

  • LordAsriel

    Mais c'est nuuuuuul, le dernier Coen... :cry: :cry: :D :saint: :hello:

  • kymiii

    Ce film ne me disait rien mais vu les critiques on va se lancer je crois ! Quant à Shutter Island vu que vous en parlez j' ai lu le livre qui est génial j' ai peur d' être déçu on verra bien ! Je vois que vous débattez aussi sur le meilleur film de 2010, pour le moment de très très loin il n' y a pas photo pour moi : Mr Nobody avec Jared Leto est un chef d' oeuvre. Peut-être même le meilleur film que j' ai jamais vu.

  • melvin02430

    j'irrais pas le voir c'est sur mais a choisir je prefere ça que shutter island

  • billy05

    Comment faire lorqu'on vomit l'auteur d'une oeuvre qu'on a adoré ?

  • jeanluc_rv

    Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Je ne dirai rien du pseudo message politique qui est complètement battu en brèche par l'efficacité du discours que tient Pierce Brosnan sur la lutte contre le terrorisme et les "bleeding hearts" (et puis entre lui et le crétin d'ancien Foreign Minister le choix est vite fait) et encore moins de la thèse conspirationniste, digne des idioties qu'on retrouve à tous les détours du net sur le 11 septembre, qui sous-tend le film. C'est un film efficace, bien mis en scène, aux dialogues percutants et qu'on suit sans déplaisir. Mais dans tout ce déluge conspirationniste la seule chose qui sonne vraie c'est la brève rencontre entre Ewan Mc Gregor et Olivia Williams, le seul moment où le scénario totalement invraisemblable prend un peu d'épaisseur. Pour le reste, à qui fera-t-on croire que des assassins aussi bien organisés n'effacent pas les données d'un gps -de série, merci BMW pour avoir mis la voiture à disposition, le film a été tourné en Allemagne-, qu'ils sont tellement omnipotents qu'en 2 minutes, une équipe de tueurs est en place et attend pour écraser le gèneur qui leur facile le travail en circulant à pied sur la chaussée, que le MI5 laise la CIA recrute dans son vivier de Cambridge et Oxford, que des assassins fassent dériver un cadavre (tué sur un ferry, dans le mauvais sens pour éveiller les soupçons, et quand un homme politique occidental est menacé (pour un motif d'ailleurs futile) de jugement pour crime contre l'humanité, pourquoi se soucierait-il qu'on découvre une appartenance à la CIA. A part quelques dialogues réjouissants, tout ça n'est que la mécanique bien huilée sans âme.

  • stefz

    Film excellentissime. Dommage Jeanluc_rv que tu te concentres sur le purement factuel, alors que le fond du propos de Polanski est bien plus fin, plus général et finalement extrêmement pertinent. Prends juste, par exemple, la description des médias, qui peuvent filmer l'interieur d'une salle de réunion alors que dans le fond, ils sont complètement à l'ouest.
    @batigol82 : ATTENTION SPOILER : la révélation change le cours des choses, dans la mesure où on attendait la preuve définitive de l'implication de la CIA dans l'ascension du Prime Minister. Sa femme est finalement responsable de tout. Mais je vais même plus loin : le Prime Minister ne SAVAIT pas que sa femme était un agent de la CIA, elle l'a manipulé toute sa vie (un moment elle dit qu'il suit toujours ses conseils). Et en fait, il comprend le fin mot de l'histoire dans l'avion, quand son ghost le lui dit. Car il est assassiné par le conglomérat CIA, qui a mis un agent dormant - le pseudo activiste - dans l'affaire. Le Prime minister n'a pas commandé l'assassinat du premier nègre. En fait, sa femme surement pas non plus, pas directement, mais elle elle a peur de comprendre - elle se sent coupable, c'est pour ça qu'elle est perdue et veut se bourrer la gueule.
    - FIN SPOILER - Du grand Art !

  • Apollinaire

    tsss, y a vraiment des cons.

  • zenheat

    Super thriller, mais faites gaffe le forum est plein de commentaires qui révèlent tout du film (et de son dénouement).

  • mrtoo

    seemstobeanordersheep : et on devrai t'interdire de parler... pourtant on te l'empeche pas (malheureusement)

  • ZybaX

    Je suis impatient de voir ce film!

  • Thaddeus

    Meuuuh non, c'est pas nul, le dernier Coen. Mais sachant que tu n'as pas particulièrement d'atomes crochus avec les frangins, je ne suis pas surpris de cette assertion de ta part. ;)

    J'espère que tu as été voir The Ghost Writer.

    Je n'arrête pas d'y repenser depuis que je l'ai vu. J'adore le décor high-tech de la villa au bord de la mer, cette ambiance étrange et constamment ambigüe qui entretient le mystère et le suspense, toutes ces scènes muettes où se joue ton un art de la mise en scène invisible mais d'une infinie complexité. C'est assez dingue de voir de nos jours un thriller pareil, presque sans action : tout au plus une course-poursuite absolument pas spectaculaire mais pourtant haletante.

    Et puis c'est un bijou de subtilité dans ce qui se joue à l'écran, les enjeux relationnels, les rapports de manipulation et la toile d'illusions qui se tisse sous nos yeux. Quelle est la relation entre Adam Lang et Amelia Bly ? (proobablement sa maîtresse, sans que jamais ce ne soit dit) Quelle est celle entre Ruth et l'ancien nègre (étaient-ils amants ?) On pressent de façon souterraine tout un réseau de non-dits, qui tiennent tout à la fois de la recherche du pouvoir, de la perversité qu'elle implique et la solitude qui en découle. Le propos sur la politique, l'isolation, l'insularité est passionnant... Le personnage de Ruth est fascinant par exemple : on la sent esseulée, amère, fragilisée, mais en même temps on perçoit en elle une mante religieuse.
    Polanski a le don pour la notation précise, le geste juste (Ewan McGregor qui regarde le numéro de la dernière page du manuscrit avant de le commencer...), parvient à tirer de l'intensité de chaque scène, jusqu'à la plus minimaliste : lorsque le héros essaie de copier le roman sur son ordinateur et déclenche l'alarme, c'est un mélange d'angoisse et d'amusement qui naît à l'écran. Et en parlant d'amusement, quel humour succulent parfois ! Ruth qui maugrée "Ne souris pas" lorsqu'elle regarde son mari à la télé, lequel lâche aussitôt son sourire Tonigencyl en présence du sosise de Condoleeza Rice (je ne m'étend pas sur la sagacité de la satire et les liens troublants avec le réel...)

    Vraiment, c'est un film formidable. Polanski a parfaitement assimilé les leçons d'Hitchcock : ce Ghost Writer est un nouvel avatar de La Mort aux trousses par exemple, avec ce personnage de naïf innocent embarqué dans une histoire qui le dépasse, mais qui s'accroche, et qui nous embarque avec lui. A cet égard, je trouve McGregor vraiment super bon, très attachant, alter ego idéal du spectateur. J'irais même jusqu'à dire qu'il y a du Tintin dans ce personnage et ce film - aventures captivantes sur fond de complot, lisibilité absolue de l'action et de son développement, plaisir immédiat et ô combien intense. De ce point de vue, il est très proche de la sous-estimée et très plaisante Neuvième Porte.

    Je voudrais dire aussi plein de trucs sur la virtusoité formelle, l'évidence de la mise en scène, ce sens inouï du cadre et du découpage, d'autants plus admirables que cette maestria ne se voit pas. Tout est brillant, acéré, pas un plan de trop, tout fait sens. Génial !

    J'adore cette image, magnifiquement composée, tout à fait représentative du film :

    [img]http://img.over-blog.com/600x3...[/img]

  • vieillemalo

    J'ai vu shutter island , y'avait pein de gens qui n'avaient pas compris la fin , et là , j'ai l'impression que c'est idem pour le dernier Polanski ... dites moi tout de suite s'il faut un " bac + 5 " pour comprendre ? car je ne l'ai pas , et du coup , je vais hésiter... à aller le voir ! merci!

  • Ender75

    il suffit d'avoir suivi un peu l'actualité internationale liée à l'ère Bush ( le fils ) : motifs de l'invasion irakienne, la lutte expéditive et pas très légale contre le terrorisme, haliburton....etc
    [spoiler]Et peut être savoir que les british ont la réputation d'être les meilleurs alliés des usa :)[/spoiler]

  • Eragonfiniarel

    Meilleur film que j'ai vu depuis longtemps. Oui, le masque et la plume a fait son éloge, mais c'est encore mieux que ça. Je me pose tout de même une question : sur la fin, la toute fin. Est-ce organisé par la CIA ou non ? La toute dernière scène.

  • RedRoss

    Bon, je ne sais jamais si mes post prennent quand je les poste dans la rubriques "Commentaires", alors pardonnez-moi si j'envoie mon avis deux fois : :sarcastic:

    Homme souvent sujet à controverse – d’autant plus depuis la récente affaire qui a éclatée et sur laquelle il est inutile de revenir –, Roman Polanski est un cinéaste à la filmographie inégale mais passionnante, dans laquelle des films aussi anectodiques que Pirates côtoient de véritables chefs-d’œuvre, tels que Le Pianiste. Compte tenu des conditions dans lesquelles il acheva son Ghost Writer, notamment cet acharnement des médias, on pouvait donc craindre une œuvre mineure. Mais si l'on est effectivement loin de se retrouver face à un grand film, le cinéaste nous confirme qu’il n’a pas perdu son savoir-faire.

    Dès les premières minutes, cela ne fait aucun doute, nous sommes bien chez Polanski : une ambiance très feutrée, une mise en scène ultra classique, des personnages ambigus et un questionnement existentiel sur la place de l'Homme dans l’ombre de son autre. On remercie alors les distributeurs français d’avoir conservé le titre original, beaucoup plus lyrique et évocateur que sa traduction française : « le nègre ». Oui mais voilà, bien que le réalisateur maitrise à merveille les codes de son art et ceux de son propre cinéma, le film ennuie, la faute un scénario complètement sous-exploité.

    Dans sa structure aussi bien que dans le déroulement de son intrigue, The Ghost Writer est pourtant le thriller par excellence. Malgré cela, pas une seule fois il ne passionne. Ce n’est même pas que l’on éprouve un sentiment de déjà-vu, mais juste que Roman Polanski ne s’intéresse pas à ses personnages. Par extension, le spectateur se retrouve mêlé à une histoire dont les enjeux lui échappent. Et ce n’est pas la belle gueule d’Ewan McGregor, incroyablement juste dans le film, qui suffira à nous projeter au cœur de l’action. Forcément, lorsque le dénouement arrive, on reste impassible...

    Partant d’un roman à la thématique passionnante, totalement en accord avec le reste de son œuvre, pour écrire le scénario de The Ghost Writer, le cinéaste patauge tout de même dans une intrigue des plus molles. On aurait entre autres aimé que la psychologie du personnage joué par Pierce Brosnan, taillé sur mesure pour ce rôle d’ancien Premier ministre manipulateur, soit beaucoup plus travaillée. Malheureusement, et ce malgré sa prodigieuse connaissance du langage cinématographique et la façon qu’il a de jouer avec les cadres et les espaces – les décors du film sont au passage superbes –, Polanski déçoit. On sort de son film à moitié endormi, dégouté par la façon avec laquelle il semble avoir totalement survolé un matériau de base extrêmement prometteur.

    A quoi bon être si talentueux ?

    [Extrait de : mon site de critiques ciné]

  • mcflyherty

    Après mettre pris une baffe avec Shutter island, la deuxième baffe vient de tomber avec The Ghost writer. J’avais un peu peur d’aller le voir pour plusieurs raisons.
    Le fait que le film s’est terminé dans des conditions délicates (actualité liée à Roman Polanski) mais aussi le fait que j’avais lu certains commentaires disant que le film ne répondait pas à toutes les questions, ce qui s’est avéré complètement faux. Le récit nous plonge avec un Erwan Mcgregor royal qui va se retrouver coincé dans une enquête dont on connaitra le dernier mot dans les toutes dernières minutes du film. Par contre effectivement, la fin du film (dernier minute) peu paraître un poil frustrante et émettre des doutes chez certains spectateurs. Je pense que c’est juste un clin d’œil de Roman pour montrer à quel point on peut jouer avec les spectateurs. Bref au final Roman Polanski nous montre clairement qu’il maitrise totalement son film et il se permet de nous faire une petite leçon de cinéma avec sa fin.
    Pour ceux qui veulent des films de complots – action avec des pan-pan et des courses poursuites comme hollywood a pu nous sortir à plusieurs reprises, passez votre chemin.

  • audrey.ge

    Une ambiance tendue, crispante qui nous fait plonger dans cette histoire assez complexe, et qui nous captive jusqu'à dernière scène. Pas besoin d'effets spéciaux pour faire un bon film.
    Décidemment, j'adore le cinéma de Polansky

  • kymiii

    Mes yeux ont lutté pour ne pas se fermer ! Interminable, beaucoup de scènes complètement inutiles, des musiques stridentes qui font croire que quelque chose d' important va se passer mais non, tout le film on avance dans le néant pour en finir avec une fin plus que blasante d' avoir attendu tout ça pour un dénouement si mauvais, Pierce Brosnan extrêmement pas crédible dans son rôle, j' ai envie de dire "cher Roman va en prison ça m' évitera un tel supplice visuel". Sincèrement après le "Nine" de la semaine passée qui a pris la première place provisoire du classement 2010 des navets, pour ma part "ghost writer" vient complètement faire de la concurrence, si ce n' est prendre la place de N°1. Merci Shutter Island d' avoir un peu sauvé ma soirée même si le livre était largement mieux.

  • clermont63

    venez voir c'est rigolo:

  • Depp-Radcliffe

    Beh moi j'ai adoré le film. Du vrai Polanski ! Ewan McGregor nous offre une performance incroyable. Quel acteur ! C'est vrai que le film a des longueurs mais justement, ça amplifie la sensation qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et le côté clostrophobe... On découvre à chaque fois un nouvel indice si on le voit de nouveau comme l'autre Polanski avec Johnny Depp "La neuvième Porte" (d'ailleurs, si vous avez aimé ce film, vous aimerez "The Ghost Writer" !!) Conclusion, soit on aime, soit on déteste !

  • maximus nolanus


    [quote]L'histoire n'est pas un original pour un clou, et le dénouement, c'est du déjà vu au moins dix mille fois, ça te va comme justification ?[/quote]

    Et la mise en scene t'en tient compte.Pour un fim c'est pas mal tu sais....... ;) ;)

  • lekimonorouge

    La mise en scène est pas mal, c'est vrai ;)

  • dark1234

    Juste une question : tu vas souvent au cinéma ?

  • flylilou

    Oh noon... :??: comment peut-on "suivre" un comédien depuis plus de 10 ans et juger de son jeu d'acteur sans prendre la peine de le voir en VO !!!! Etonnant si je puis me permettre...

  • flylilou

    Peur!!!...QUI a eu peur??? :??:

  • lekimonorouge

    @dark1234 : Une quinzaine de films depuis le début de l'année dont des trucs que j'ai trouvé bien meilleurs que le film de Polanski.

  • gandalf36

    Très bon film! Bravo!

    Il apporte une certaine cohérence à la démarche profondément artistique de Polanski de ces dernières années.

  • kymiii

    En réponse à dradcliffe :

    Quant tu en parles j' ai l' impression de ne pas avoir vu le même film... Bons acteurs ? Pierce Brosnan qui est quand même second rôle n' est pas du tout crédible dans son interprétation. Une belle musique ? Oui elle aurait pu être bien mais encore faut-il que sur ces musiques intriguantes il se passe quelque chose tu m' excuseras mais pour moi c' était le néant total. Une mise en scène époustouflante... époustouflante tu éxagères mais bon ce sont tes gouts, personnellement la mise en scène a du potentiel mais ce n' est pas accrocheur, ennuyeux ...C' est comme si t' avais une Ferrari mais t' as pas mis d' essence et elle reste dans les starting blocks. Et c' est incroyable le nombre de scènes inutiles on dirait que Polanski veut tout filmer pour que ça paraisse réèl , je comprends que l' on peut aimé ça, l' idée est bonne, mais ici ça ne le fait carrément pas. Le seul point positif que je trouve à ce film c'est peut-être les petites touches d' humour qui ont réussi à me décrocher des sourires. Et pour ta remarque sur les films à petit budget... petit, moyen ou gros budget tu peux faire un bon comme un mauvais film donc l' argent n' a rien à voir avec ça, tu devrais le savoir vu qu' apparemment tu es le dieu des gouts cinématographiques :). Et pour finir qu' est ce que tu entends par grand cinéma ? Le cinéma est tellement varié sur les réalisateurs, les budgets, les scénarios, les acteurs, les festivals, les genres et j' en passe qu' il est vraiment difficile de définir ce qu' est le grand cinéma. Pour moi par exemple si je dois te dire un film qui fait partie du grand cinéma de ce début d' année 2010 c' est : Mr. Nobody .

  • kymiii

    lekimonorouge: moi aussi ! Je suis entièrement d' accord avec toi sur ce film

  • Christoblog

    C'est qui le meilleur : Shutter island ou The ghost writer ? Votez ici : http://chris666.blogs.allocine...

  • davidposos

    quelques longueurs seul petits défauts pour le reste une belle claque . La fin très ironique. A que j'aime les films ou on ne caresse pas les spectateurs dans le sens du poil. Le meilleur polanski depuis 25 ans

  • renee undefined.

    Fort subtil prémonitoire.Un film magistral d'un réalisateur magistral.MERCI ROMAN POLANSKI!

  • karnimata

    J'ai tenté de cher dans le dernier film de Polanski les éléments qui pourraient l'élever au rang de chef d'oeuvre comme bons nombres d'articles de revues y invitent. Je n'y ai vu qu'une intrigue policière de plus, qui ne se signale aucunement par son originalité. Surtout, la volonté de Polanski de signifier l'étonnement de son personnage à coup de gros plans sur son visage - sourcils forcément froncés - doublée, à chaque surprise manifeste, de "fuck" ou de "shit" en disent long sur le renouvellement du genre. Manière d'en rajouter en scansion vaine sur la façon de capter l'attention du spectateur. Polanski semble beaucoup moins s'intéresser à son sujet d'actualité - plus opportuniste qu'autre chose - qu'à dépeindre une maison high-tech ouverte sur l'ocean. On le croirait promoteur d'une agence de design. Et d'aucuns parlent de scènes d'enfermement en se référant aux autres films claustrophobiques de Polanski. A la séquence où notre héros couche avec la femme du ministre, des rires ont fusé dans la salle où j'ai vu le film. Soit ils n'ont rien compris au génie de cette scène, soit une lueur d'intelligence les a traversés au point de comprendre qu'on ne les bernerait pas si facilement.

    www.attractions-visuelles.over...

  • juju87

    Ce sont tous les deux des films intelligents. Donc ils amènent une certaine réflexion. Différente, cela dit: the ghost writer est lié à la politique (aux complots, manipulations politiques). Dans Shutter Island, on est dans le thriller psychologique et non politique. La différence est grande entre ces deux films. Par ailleurs, le film de Scorsese apporte de multiples interprétations, un des meilleurs films pour moi depuis dix ans.
    Le Polanski est très bon, mystérieux, paranoiaque.

    Dans les deux cas, c'est pas du ciné popcorn blockbuster (encore plus vrai pour Polanski). Mais le dernier Scorsese est mon coup de coeur de cette année. Pas vu un film aussi puissant depuis bien longtemps. Vraiment.

  • francoisroberge

    Alors j'ai bien aimé le film mais quelque chose me turlupine
    [spoiler]imagine tu es une belle nana, intelligente, qui réussit bien dans ses études à Oxford, tu vois un jour un prof éminent qui te propose de rejoindre la CIA. Mettons que faire agent secret te branche particulièrement, et infiltrer un groupe d'activistes politiques c'est dans tes cordes. Soit. Mais de là à te marier avec le mec que tu surveilles et vivre 20 ans à ses côtés, et ne même pas le quitter après qu'il eut quitter sa fonction de premier ministre, c'est plus que de la dévotion professionnelle. Rappelons que Mister Lang n'est plus premier ministre et par conséquent, d'un intérêt bien moindre pour la CIA étant donné qu'il n'a alors plus le pouvoir d'influencer les décisions d'armement ou de tortures. Et puis encore, dans le film, on peut comprendre qu'elle ait trouvé son compte avec un beau Pierce Brosnan, mais je rappellerais qu'en France en tout cas, on a eu JP Raffarin comme premier ministre: De quoi rendre la mission d'infiltration moins palpitante.
    En bref, soit je ne me rends pas compte de la pugnacité des agents de la CIA de nos jours, soit l'histoire de la femme agent de la CIA est peu réaliste.

    De plus, pourquoi McGregor donne t-il le papier à Mrs Lang? Il espère quoi? Qu'elle va lui donner une médaille? Le mec se fait courser par des gens peu recommandables qui ont balancé son prédécesseur à l'eau pour savoir des choses secrets sur la CIA et lui ne trouve rien de mieux que d'aller directement le dire ....à la CIA? Moi, à sa place, j'aurais transmis l'info à tout le monde sauf elle de façon à éviter de me faire buter, sachant que je ne me trouve plus dans la situation d'être le seul détenteur du secret...

    Bref, c'est cinématiquement joli, mais peu crédible.[/spoiler]

  • francoisroberge

    [spoiler]imagine tu es une belle nana, intelligente, qui réussit bien dans ses études à Oxford, tu vois un jour un prof éminent qui te propose de rejoindre la CIA. Mettons que faire agent secret te branche particulièrement, et infiltrer un groupe d'activistes politiques c'est dans tes cordes. Soit. Mais de là à te marier avec le mec que tu surveilles et vivre 20 ans à ses côtés, et ne même pas le quitter après qu'il eut quitter sa fonction de premier ministre, c'est plus que de la dévotion professionnelle. Rappelons que Mister Lang n'est plus premier ministre et par conséquent, d'un intérêt bien moindre pour la CIA étant donné qu'il n'a alors plus le pouvoir d'influencer les décisions d'armement ou de tortures. Et puis encore, dans le film, on peut comprendre qu'elle ait trouvé son compte avec un beau Pierce Brosnan, mais je rappellerais qu'en France en tout cas, on a eu JP Raffarin comme premier ministre: De quoi rendre la mission d'infiltration moins palpitante.
    En bref, soit je ne me rends pas compte de la pugnacité des agents de la CIA de nos jours, soit l'histoire de la femme agent de la CIA est peu réaliste.

    De plus, pourquoi McGregor donne t-il le papier à Mrs Lang? Il espère quoi? Qu'elle va lui donner une médaille? Le mec se fait courser par des gens peu recommandables qui ont balancé son prédécesseur à l'eau pour savoir des choses secrets sur la CIA et lui ne trouve rien de mieux que d'aller directement le dire ....à la CIA? Moi, à sa place, j'aurais transmis l'info à tout le monde sauf elle de façon à éviter de me faire buter, sachant que je ne me trouve plus dans la situation d'être le seul détenteur du secret...

    Bref, c'est cinématiquement joli, mais peu crédible.[/spoiler]

  • maximerethore

    Je réponds à francoisroberge.
    Assez d'accord avec toi sur le fond. Ca n'empêche que l'univers et l'atmosphère du film est prenante.
    Concernant la fin du film, il donne le papier à Mrs Lang parcequ'il semble être amoureux non ? En tout cas s'en est une preuve (d'amour).

  • vieillemalo

    "Captivant ??? " ; " excellent thriller ??? " ... ben non ! je n'ai pas trouvé du tout ! long et ennuyeux , plutôt ! chacun son avis ...

  • Fra64

    De loin le meilleur film depuis le début de l'année.

    Un film à suspense brillant, digne des grands Hitchcock. Et un plan final magnifique, qui nous fait quitter la salle avec toute une série de questions passionnantes. :crazy:

  • lola55

    Eculé, fade et vide. Bons acteurs. On s'ennuie, pas de surprise. La fin est téléphonée. C'est mauvais. Ce serait un roman, je le mettrai à la poubelle. Du vu et revu. La presse crie au génie.Il est loin le génie de Mr Polanski. C'est du pur nanar à l'américaine. Dommage pour Mc Gregor qui mérite mieux.

  • vieillemalo

    " frizzygirl " = " après le plan final " ... désolée , je n'ai pas quitté la salle en me posant " toute une série de questions " passionnantes " !!! ??? je suis au contraire , ressortie "vide " , très déçue de la " platitude " de ce film duquel j'attendais beaucoup plus ! ... je pense comme " lola " ( avec laquelle je suis d'accord ...) = ennuie , longueurs , pas de réel suspens , aucune réelle surprise en ce qui concerne la fin ... ET c'est vrai , = " Au secours " ! = quand la presse crie " au génie " ? ( 3, 6 sur 4 ) ( ... contre 2,5 sur 4 pour les spectateurs ! ) !!! j'avoue honnêtement ne pas comprendre ! ça me dépasse .. = .on leur " fait confiance " ( ... plus pour longtemps en ce qui me concerne !!! ) , ils sont " professionnels " "détiennent " la connaissance , on pense donc qu'ils ont " la science infuse " , on les laisse penser et décider souvent " à notre place " ...

  • vieillemalo

    mais , au fait , " lola " , est ce que tu as vu " shutter island " ? !

  • teofoot29

    Decoco36: Seulement, the ghost writer est beaucoup plus original, j'ai vu shutter island et je m'attendais déjà à la fin.

  • yo001

    Pour ceux qui pensent que la première heure est longue... ils ont raison ! mais elle est utile dans le sens où elle permet de situer les personnages et surtout répond déjà aux questions. Quand le ghost writer demande à l'épouse du président si elle à déjà voulu être une vrai femme politique, elle répond en demandant si il aurait voulu être un vrai écrivain... Si vous réfléchissez un peu tout est dit.....

  • Ame-Stram-Gram

    [quote]Je conseille ce film à tous les tintinophiles. Comme dans -La neuvième porte-, Polanski à glissé des clins d'oeil à l'univers d'hergé. C'est très discrets bien sûr, et ça ne bouscule pas l'atmosphère polanskienne, mais c'est très amusant à repérer.[/quote]

    Ah bon :ouch: T'as des exemples pour La Neuvième porte et The Ghost-Writer ?

  • KillertheFuck

    Toute ressemblance entre Adam Lang et Tony Blair avec la guerre en Irak serait purement fortuite.

    Et là, BAM! Polanski se fait poursuivre aux USA pour une affaire vieille de 30 ans. Belle coïncidence.

    http://www.premiere.fr/Cinema/...

  • Xyrons

    > ma critique du film ici :

  • Chose-là

    Il vient de où le tiret dans le titre, hein...
    Bravo, et laissez les contributions fermés surtout, question de garder assurément ce genre de connerie...

  • alainetsisi

    Film superbe qui demontre bien les magouilles politiques j'ai adore

  • wesleybodin

    Mon avis sur ce film :

  • thagiantcoucou

    Un film qu'Hitchcock n'aurait pas renier.
    R.P. maitrise son sujet.

  • cssportos21

    Une vraie réussite. Je ne connais pas vraiment l'univers de Roman Polanski mais j'ai adoré ce film. Il est soft et épuré. La mise en scène et les plans sont tournés d'une façon épurée. Le scénario est solide (même si ce n'est pas novateur) et le jeu d'acteur est vraiment bon. Ce qui ressort de ce film, c'est son ambiance. Une ambiance dérangeante ou le héros est comme confiné dans une belle maison (de style moderne, épurée, très "design" comme tout le reste du film...) au bord de la mer et ou le silence est omniprésent. Cette ambiance de retirement de la vie active, d'assignation à domicile nous fait forcément penser aux problèmes personnels du réalisateur et je pense que c'est une force puisqu'en quelque sorte, il sait de quoi il parle. Tout a été misé sur l'ambiance je pense, et c'est pour moi une réussite. Je donne 4 étoiles facilement.

  • lafleur57200

    pour moi ce film est une vraie réussite avec un Pierce Brosnan au l'ambiance du film est genial

  • superkacper

    Bonjours a tous
    La maison dans Ghost Writer est vraiment magnifique
    Est ce que quelqu'un sait qui l'a réalisé ??? sinon où elle se trouve ?

    PS: question a 100 pts car j'ai passé des heures sur le net sans trouver la réponse...

  • Jojo7611

    Un chef d'oeuvre du genre !

Toutes les actus Ciné
Une nouvelle amie : une bande-annonce surprenante pour le nouveau François Ozon
Une nouvelle amie : une bande-annonce surprenante pour le nouveau François Ozon
Tweet  
 
Mystères à Hollywood ! L'affaire Thomas Ince
Mystères à Hollywood ! L'affaire Thomas Ince
Tweet  
 
Un illustre inconnu : les 1001 visages de Mathieu Kassovitz
Un illustre inconnu : les 1001 visages de Mathieu Kassovitz Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Bande-annonce Loin des hommes : Viggo Mortensen dans une adaptation d'Albert Camus
Bande-annonce Loin des hommes : Viggo Mortensen dans une adaptation d'Albert Camus
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "The Ghost Writer" dans nos forums:

  • La fin (35)
  • j'aimerai savoir ce que Tony Blair pense du film? (2)
  • Ou est passé la VF de Pierce Brosnan ? (12)
  • Question concernant le scénario!!!!!!!!! (2)
  • The Ghost Writer (1)
Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Un illustre inconnu Teaser VF
110 907 vues
Sponsorisé
Maintenant ou jamais Bande-annonce VF
308 994 vues
Papa Was Not a Rolling Stone Bande-annonce VF
93 521 vues
Budori, l'étrange voyage Bande-annonce VF
621 vues
On a marché sur Bangkok Teaser "Le Pari"
10 456 vues
Sex Tape - EXTRAIT VOST "Le balcon"
272 vues
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Mathieu Kassovitz, méconnaissable, veut être ''Un Illustre inconnu''
  • Hugh Grant has-been ? La star de Love Actually tente un énième retour...
  • Charlize Theron : Fière de son âge et ''au pic de sa sensualité''
  • Mariage d'Angelina Jolie et Brad Pitt : Ils ont loupé le karaoké moules-frites !
  • Angelina Jolie et Brad Pitt : Mélanie Laurent, objet de leurs pulsions sexuelles