Mon Allociné
Liberté
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Liberté
Date de sortie 24 février 2010 (1h 51min)
Avec Marc Lavoine, Marie-Josée Croze, James Thiérrée plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,9 25 critiques
Spectateurs 3,6478 notes dont 117 critiques

Synopsis et détails

Théodore, vétérinaire et maire d'un village situé en zone occupée pendant la Seconde Guerre mondiale, a recueilli P'tit Claude, neuf ans, dont les parents ont disparu depuis le début de la guerre. Mademoiselle Lundi, l'institutrice fait la connaissance des Tsiganes qui se sont installés à quelques pas de là. Ils sont venus pour faire les vendanges dans le pays. Humaniste et républicaine convaincue, elle s'arrange, avec l'aide de Théodore, pour que les enfants Tsiganes soient scolarisés.
De son côté, P'tit Claude se prend d'amitié pour Taloche, grand gamin bohémien de trente ans qui se promène partout avec son singe sur l'épaule. Mais les contrôles d'identité imposés par le régime de Vichy se multiplient et les Tsiganes, peuple nomade, n'ont plus le droit de circuler librement : Théodore cède alors un de ses terrains aux bohémiens, désormais sédentarisés.
Tandis que les enfants Tsiganes suivent les cours de Mademoiselle Lundi, P'tit Claude est de plus en plus fasciné par le mode de vie des Bohémiens - un univers de liberté où les enfants sont rois. Mais la joie et l'insouciance sont de courte durée : la pression de la police de vichy et de la Gestapo s'intensifie et le danger menace à chaque instant. Comme ils l'ont toujours fait depuis des siècles, les Tsiganes devront reprendre la route...
Distributeur UGC Distribution
Récompenses 2 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 07/07/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 4 anecdotes
Box Office France 261 977 entrées
Budget -
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Liberté en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Liberté
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Liberté (DVD)
Date de sortie : mercredi 7 juillet 2010
neuf à partir de 21.99 €
<strong>Liberté</strong> Bande-annonce VF 1:50

Interviews, making-of et extraits

<strong>Tony Gatlif</strong> Interview 2: Liberté 9:32
Tony Gatlif Interview 2: Liberté
5 758 vues
<strong>Tony Gatlif</strong> Interview 3: Liberté 5:45
Tony Gatlif Interview 3: Liberté
2 906 vues
<strong>James Thiérrée</strong> Interview 2: Liberté 7:01
James Thiérrée Interview 2: Liberté
7 020 vues
7 vidéos

Acteurs et actrices

Marc Lavoine
Marc Lavoine
Rôle : Théodore
Marie-Josée Croze
Marie-Josée Croze
Rôle : Melle Lundi
James Thiérrée
James Thiérrée
Rôle : Taloche
Rufus
Rufus
Rôle : Fernand
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Brazil
  • Le Parisien
  • Excessif
  • Télé 7 Jours
  • Positif
  • L'Humanité
  • Libération
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Marianne
  • Cahiers du Cinéma
  • Paris Match
  • Le Journal du Dimanche
  • Studio Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur
  • Chronic'art.com
  • Le Figaroscope
  • Le Point
  • Première
  • L'Express
  • La Croix
  • Télérama
  • Les Inrockuptibles
  • Elle
  • TéléCinéObs
25 articles de presse

Critiques Spectateurs

axelstefor
Critique positive la plus utile

par axelstefor, le 20/08/2014

3,5Bien

Sympa cette évocation sans caricature des gitans. On comprend mieux l'histoire de la violence permanente qui est la leur. Lire la suite

Christian B.
Critique négative la plus utile

par Christian B., le 20/12/2013

3,0Pas mal

Un bon film , pas extraordinaire , sur une tranche de vie tzigane , on ne rentre pas vraiment dans le sujet , on l'effleure... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
26% 30 critiques 32% 38 critiques 15% 17 critiques 13% 15 critiques 9% 10 critiques 6% 7 critiques
117 Critiques Spectateurs

Photos

20 Photos

Secrets de tournage

La naissance du projet

Tony Gatlif a depuis toujours souhaité évoquer le sort des Roms durant la seconde guerre mondiale : "J'avais envie de faire un film sur l'holocauste des roms depuis que j'ai commencé à faire du cinéma. Mais le sujet me faisait peur. Les Roms que je rencontrais me disaient souvent : "Fais-nous un film sur la déportation des Roms". Début 2007, participant à un colloque international des Roms à Strasbourg, des jeunes élus roms de la communauté européenne m'ont fait la même demande. Ils me disaient à quel point ils souffraient de ce manque de reconnaissance, de l'ignorance des autres vis-à-vis de leur propre histoire. Je ne voyais pas comment faire ce film, moi qui suis un cinéaste qui aime la liberté de la caméra, comment respecter les règles d'une stricte reconstitution. Et je reculais de peur de mal faire en réalité. Et puis un jour, j'apprends que Jacques Chirac va rendre hommage aux Justes en les réunissant au Panthéon. Je me suis dit : on va enfin savoir si certains Justes ont sauvé des Tsiganes. Malheureusement ils n'étaient pas présents. Je me suis mis à les chercher. J'ai fini par trouver dans un livre de Jacques Sigot, une anecdote de quelques lignes : "Le destin d'un dénommé Tolloche fut particulièrement tragique. Interné à Montreuil-Bellay, il réussit à se faire libérer après avoir acheté, par l'intermédiaire d'un notaire, une petite maison à quelques kilomètres de la ville. Incapable de vivre entre quatre murs, il reprit la route pour retourner dans son pays d'origine, la Belgique. Il fut arrêté dans le Nord et disparut en Pologne avec ses compagnons d'infortune"

Marc Lavoine et Marie-José Croze

Le réalisateur revient sur son choix des Justes incarnés à l'écran par Marc Lavoine et Marie-Josée Croze : "Pour le rôle de Théodore, je voulais un acteur qui ressemble à un Français de l'époque. Une voix et une gueule un peu comme Pierre Fresnais, Maurice Ronet, Jacques Charrier ou Gérard Philippe. Marc Lavoine a les deux. Pendant toute l'écriture du scénario, je l'ai rencontré régulièrement pour lui parler de son rôle et de l'histoire. Marie-Josée Croze m'a semblé une évidence pour Mlle Lundi. Elle collait au rôle. Je voyais en elle un personnage hitchcockien, à la fois fragile, mystérieuse et forte. Je l'ai vue aussi régulièrement pendant près d'un an, pour lui parler de la vraie Mademoiselle Lundi qu'elle a rencontrée et de la subtilité et l'ambiguïté de son personnage d'institutrice républicaine résistante. Rufus, c'est l'oncle de tous les Français. C'est la France. Pour le personnage du milicien Pierre Pentecôte, on a travaillé avec Carlo Brandt pour ne pas faire une caricature de salaud. Au contraire, on lui a donné un air piteux avec son chapeau qui lui tombe sur le front, son costard marron qui ferme avec une épingle à nourrice tellement il a grossi depuis le début de la guerre."
4 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

Commentaires

  • pyvarlet

    Ce 12/12/09, fait rarissime : ce film est couronné aux RCC de Cannes à la fois par les spectateurs et par le jury ! Tony Gatlif a dit que c'est le premier film qu'il voulait faire, mais jamais il ne s'était senti suffisamment prêt. Après 15 films il a senti que l'heure était arrivée et il a produit un pur chef d'oeuvre. En plus c'est un pan de l'histoire de France qui n'avait jamais été traité au cinéma, il le traite d'une manière magistrale. Quand il l'a commencé il ne supposait même pas qu'il y aurait un jour, en France, pays des droits de l'homme, un débat sur "l'identité nationale", prémonition ? en tous cas son film tombe à pic pour nourrir le débat... Un film à voir absolument. Et à débattre...

  • romain_82

    j'ai vu liberté de Gatlif au festival d'Aubenas. c'est plus qu'un film, c'est une charge d'émotions et un rappel à la mémoire oubliée du génocide des roms pendant la 2e guerre mondiale..... cette histoire des tsiganes de france fait partie de notre patrimoine. le film évite tous les clichés, pas manichéen, et il y a toujours la joie de vivre, l'humour cher à Tony gatlif, malgré le sujet sensible. et James THierré est fantastique, hors du commun. A VOIR ABSOLUMENT!!!!

  • piripi

    J'ai eu le privilège de voir ce beau film en avant-première il y a quelques jours.
    Etant un fervent admirateur des films de Tony Gatlif, je peux confirmer qu'une fois de plus on ne sort pas de la séance insensible. C'est une histoire très poignante sur la condition des bohémiens sous le régime de Vichy, un pan de l'histoire de France assez méconnu. Tous les personnages sont très haut en couleur, James Thiérée le descendant de Chaplin en particulier.
    La musique est bouleversante, un point fort comme à l'accoutumée. Un film qui va faire parler de lui, à voir absolument. Une oeuvre qui peut animer vivement le débat sur l'identité.
    Du grand art !

  • velocio

    Un beau film, un grand film. Un film qui tombe à pic en mettant les pieds dans le plat de l'immonde débat sur l'identité nationale. IL FAUT S'Y PRECIPITER !

  • Cinochefan

    Avec "Liberté" Tony Gatlif s'appête à combler un vide dans nos livres d'histoire française: le récit du sort réservé aux tsiganes en France pendant la deuxième guerre mondiale et nous parle des internements des "nomades" dans des camps d'internements français. Il écrit ainsi une nouvelle page d'histoire, celle de l'humanité et la fraternité entre les hommes aujourd'hui où celui venu d'ailleurs est encore souvent considéré comme un danger à tenir éloigné.

    Son film est un chef d'oeuvre rempli d'émotions authentiques, il est plein de pudeur et de beauté. Tony n'accuse pas, il raconte de manière très juste et sobre des évènements terrifiants d'une sombre époque pour que cela ne se reproduise jamais. Son film est pourtant comme d'autres de ses films rempli d'une grande magie et poésie, la musique gitane forte et belle est omniprésente et on a envie de rire et de pleurer avec ses protagonistes - particulièrement avec le personnage deTaloche magistralement interprété par James Thiérrée qui incarne avec génie l'enfance dans toute son innocence et son insouciance.

    En racontant en même temps l'histoire de deux "Justes" - joués par Marc Lavoine et Marie-Josée Croze qui ne sont pas dépeints comme des super-héros à la Hollywood mais plutôt comme tout un chacun de nous - Tony Gatlif nous dit tout son espoir pour une humanité meilleure. Il reste à espérer que ce film fasse histoire comme Tony le souhaite, il le mérite!

  • jo4

    Un film basé sur une histoire vrai qui dévoile des réalités cachées. Derrière la caméra un Tony Gatlif pétillant, nous offrant une réalisation modeste et jouissive. Le jeu d’acteur se compose principalement d’un Marc Lavoine qui (malgré lui) se fait petit face à la superbe prestation de James Thiérrée et d'une Marie-Josée Croze convaincante. Les musiques sont fraiches et donnent un rythme singulier. Le film est donc à la fois enrichissant et dynamique. Gatlif évite beaucoup de clichés et ajoute une pointe de son savoir-faire. En somme, même si Liberté n’est qu’une parcelle de ce qu’a été la souffrance des Tsiganes durant la Seconde Guerre Mondial, il a le mérite d’ouvrir les portes d’un sujet riche et inexploré.
    Notations:

  • Christopher Ramon?

    Il est bon parfois de changer les sujets, et surtout de se plonger dans la mémoires de ceux que l'on oublie. C'est ce que fait Gatlif avec plus ou moins de réussite. De la pression, certainement, car les Bohémiens ne sont pas forcément des adeptes du travail des mémoires collectives. Mais le film reste touchant, gai presque par les couleurs, loin de la violence de l'extermination. Peut-être qu'en étant plus violent, il aurait touché plus fortement et plus profondément ?

    La critique complète sur mon blog:

  • cineliz

    excellent..
    et le James Thiérrée y est énorme, impressionnant
    un de mes coups de cœur 2010 pour le moment

  • annereporter94

    Oui tout à fait d'accord, prestation hallucinante de James Thiérrée... rien que pour lui, ce film vaut le détour!

  • nikidjoul

    "des adeptes du travail des mémoires collectives"
    [quote]
    oui effectivement, ils n'ont jamais eu le besoin de reparler de leur vecu à des gadje comme l'ont fait d'autres peuples. Pas envie de pitié certainement, ils se sont toujours debrouillés seuls, c'est encore le cas. C'est pourquoi c'est un vrai plaisir de voir enfin un film traitant le sujet! deja "the man who cried" que je recommande vivement l'avait fait, un second film, peut etre d'autres à venir, je l'espere!

  • jossydan

    très beau film poétique et non dénué d'humour qui traite de la condition des gitans au cours de la seconde guerre mondiale et des "Justes" qui tentent de les aider; magnifique composition de James THierrée qui est bien le digne petit fils de Charlie Chaplin. à voir absolument...

  • famillenicolas9

    superbe film, attention, on recommence le même scénario en france

  • MoviesAndSeries

    Super film très touchant, un des rares -si ce n'est pas le seul- traitant du sort des Tsiganes pendant la seconde guerre mondiale, je ne savais pas qu'il y avait eu autant de Tsiganes tués. Ils sont oubliés, pas de documentaires, pas de monuments, pas de films, ou très peu de tout ça.

  • Laurent D.

    Ce très beau film en dit long sur cette époque tragique, dans une France déchirée.
    Tout le monde savait vivre ensemble, tout le monde avait son utilité et formait des communauté complémentaires les unes des autres.
    Grâce à ce film on en comprend un peu plus sur les gens du voyage.
    Le modernisme, l'évolution pfffff liberté illusoire.

    Merci à Tony Gatlif pour ce film magnifiquement tourné et ce regard si extraordinaire posé sur une facette de ce monde et de son histoire !

  • Jean-philippe N.

    Tout a été dit dans les commentaires ci-dessous.
    Du grand cinéma, simple, beau et fort comme on l'aime
    4/5

  • jeffy97

    Tony Gatlif, ce cinéaste Français, né à Alger, d'une mère gitane, s'est lancé depuis plus de 30 ans dans une quête pour la réhabilitation de la culture Rom et à la découverte de son histoire. Ne pas oublier que nous ne sommes pas si éloignés de la tentative d’extermination de ce peuple par la barbarie nazie, certains rêvant encore à une Europe «pure». Mais des mesures d’exclusions ou de mise à l’écart subsistent, plus ou moins subtilement. Attisées par des courants populistes irresponsables, de vieilles haines peuvent encore donner des flambées de violence. "Tsiganes, Gitans, Manouches, Roms, Yeniches… Leurs traditions et modes de vie différents
    des nôtres, la crainte qu'ils ont longtemps inspirée, les forts préjugés qui continuent à les accompagner, les poussées plus récentes de xénophobie, tout cela rend encore problématique leur cohabitation avec les populations européennes".
    Par le passé Tony Gatlif nous a déjà gratifié de quelques petites perles comme "Je suis né d'une cigogne", "Latcho Drom", "Vengo" ou "Swing". Tony Gatlif est un poète avant d'être un cinéaste. Son oeuvre est viscérale, il filme avec ses tripes, avec son âme. Liberté, nous révolte, nous peine et nous met en colère. Mais c'est aussi un film d'amour, rempli d'émotions et de dignité. Un film didactique a passé dans les écoles.

Voir les commentaires