Mon Allociné
Solaris
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Solaris
Date de sortie Prochainement (2h 45min)
Avec Natalya Bondarchuk, Donatas Banionis, Jüri Järvet plus
Genres Fantastique, Science fiction
Nationalité Russe
Bande annonce

Synopsis et détails

La planète Solaris, recouverte d'un océan, a longtemps intrigué les chercheurs qui y ont installé une station. Faute de résultats concluants, le docteur Kris Kelvin, un homme bouleversé par le suicide de sa femme, y est envoyé afin de définir s'il faut fermer la station ou non. Sur place, il découvre l'équipe du laboratoire spatial pris par une folie à laquelle il risque de succomber lui-même.
Distributeur Baba Yaga Films
Récompenses 1 prix et 2 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1972
Date de sortie DVD 15/11/2011
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Box Office France 74 005 entrées
Budget -
Langues Allemand, Russe
Format production 35 mm
Couleur Couleur et N&B
Format audio Mono
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Solaris (DVD)
Date de sortie : mardi 15 novembre 2011
neuf à partir de 19.90 €
Solaris (DVD)
Date de sortie : samedi 1 mars 2008
neuf à partir de 20.30 €
Solaris (DVD)
Date de sortie : mercredi 25 mai 2005
neuf à partir de 69.90 €
Voir toutes les offres DVD-BR
<strong>Solaris</strong> Bande-annonce VO 1:20

Acteurs et actrices

Natalya Bondarchuk
Natalya Bondarchuk
Rôle : Hari
Donatas Banionis
Donatas Banionis
Rôle : Kris Kelvin
Jüri Järvet
Jüri Järvet
Rôle : Docteur Snaut
Anatoli Solonitsyne
Anatoli Solonitsyne
Rôle : Docteur Sartorius
Casting complet et équipe technique

Photos

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1972, Les meilleurs films Fantastique, Meilleurs films Fantastique en 1972.

Commentaires

  • arvenarn

    Pour faire le remake ("remake", même le mot est laid) de ce film, Soderbergh a gardé l'intrigue. L'intrigue, c'est tout ce qu'un con de réalisateur hollywoodien a été capable de voir dans ce film. La magie, elle, a disparue. Car Solaris, le film de Tarkovsky, est un film qui nous emmène aux confins de l'univers sans nous lâcher la main. N'ayez pas peur, ça n'est pas un film pour cinéphile. La première fois que je l'ai vu j'avais 13 ans. La musique de Bach qui lui donne sa couleur m'a hanté pendant longtemps.

  • Freeppy

    Solaris! Un film magique, époustouflant et une bande son magistrale! Le remake avec Clowney donne envie d'aller boire un café en écoutant Francis Lalanne déclamer des vers, c'est tout de même curieux.

  • grizzl

    je suis d'accord avec un point sur mes posters prédécesseurs d'allocine : Solaris version Tarkovski c'est vraiment une expérience, c'est du LSD en live. Le remake n'est pas mauvais, très loin de là, mais bon ce n'est pas la même expérience tout de même, c'est la version d'une autre époque... plus dans la vue mais moins dans la tête...

  • Wolvy .

    "L'intrigue, c'est tout ce qu'un con de réalisateur hollywoodien a été capable de voir dans ce film." :sarcastic: On pourrait dire aussi : "L'insulte, c'est tout ce qu'un ... d'allocinéen a été capable de trouver pour seule réponse". A noter toutefois que, contrairement à ce que dit l'Arvenarn ci-bas, Soderbergh a bien fait de s'éloigner un peu du film de Tarkovski ! Sinon on aurait eu droit encore à l'un de ces remakes sans saveur, pur copié-collé de l'original. Alors l'ami, qui est le c.. dans l'histoire : pas forcément celui que l'on croit ;)

  • Kitcarson

    l'auteur de Solaris est Stanislas Lem. google lui rend hommage aujourd'hui avec son logo animé. cliquez sur le cube que porte le moustique robot

  • bruno t.

    Je viens de découvrir solaris en dvd.L'histoire de ce film d'un grand réalisateur m'a tenu en haleine du debut a la fin malgré son rythme lent.Il y a des scenes de traveling dans les coursives de la station qui font penser a alien et d'autres tournées au japon a blade runner.Film intelligent,rien a voir avec celui de clooney qui s'adresse plus au public des ch'tis et d'intouchable...

  • Fritaslesbananas

    moi j'ai vu les deux et ..

    je me suis endormi sur le premier et je me suis réveillé à la fin du 2 eme ...

    ça vaut pas le cuirassé potemkine et son remake, le Titanic de Cameron

  • moaden

    film sublime pour qui sait prendre (ou est dans l'état d'esprit de prendre) le temps de regarder. C'est un incontournable. C'est extraordinaire !!!

  • platineangel

    C'est son film le plus envoutant et le plus planant, mais l''expérience est est aussi impressionnante dans Le miroir, encore un autre film pas vraiment apprécié, fait de morceaux de symboles qu'il faut tenter de reconstituer, ou simplement d'apprécier pour leur formalité esthétique. C'est aussi là un des atouts de ses films : l'universalité qui touche tout le monde et la libre interprétation de ses films.

    A ceux qui aiment Tarkovski je peux vous conseiller d'autres auteurs contemplatifs et poètes si ce n'est pas déjà fait : le mexicain Carlos Reygadas (qui peut être assez mal vu pour sa violence), le russe Sokurov, Takeshi Kitano (pas tout évidement), Lynch (oui oui on médite), et encore d'autres qui nous viennent des quatre coins du monde.

    Ah, et je me tais sur beaucoup de commentaires, mais je voulais juste dire quelque chose : Fritslesbananas : "le cuirassé de Potemkine et son remake, le Titanic de Cameron" ? Si je lis correctement, tu veux dire que ces films ont (à part le bateau) des choses en commun. Ne serais-ce que l'histoire, les personnages, ou le propos des films, mais si tu faisais un peu d'analyse, tu te rendrais compte que c'est assez incroyable de sortir ça. Je pinaille peut-être ou je me la joue mais tu as du écrire ça vite, ou ne pas vraiment réfléchir, il fallait juste que je précise. Le cuirassé est un film de propagande soviétique, un peu l'opposé de cette histoire américaine d'amour sur un bateau de luxe. En fait, tu voulais peut-être dire que ces films sont opposés.

    Voilà, comme je suis sur la page d'un Tarkovski je devrais pas me faire démonter par-ce que j'ai répondu à quelqu'un (je suis ouvert aux débats de cinéma !!!) Allociné est plein de personnes hargneuses qui ne veulent pas parler cinéma, j’espère trouver des gens sympa ici. Voilà !

  • platineangel

    ET n'oubliez pas Bela Tarr !

  • Bub.... Allo, tante Alice ...

    Ce film de l'époque Soviétique est aussi hallucinant que Stalker. Les Russes disposaient de moyens énormes pour tourner des scènes réalistes dans des décors pratiquement grandeur nature. Pour Stalker, tout une vallée avait été aménagée afin de ressembler à une zone ravagée et dépeuplée. Dans Solaris, la station spatiale est gigantesque et les vues sur la planète, produites par des effets argentiques combinant de multiples images d'océan aux couleurs virées par développement spécial avec des incrustations par cache manuel, photogramme par photogramme, dépassent tout ce que le cinéma occidental pouvait produire en 1972.
    La technique et la photographie sont très léchées, la bande son originale est envoutante.
    Maintenant la mise en scène est ... Et bien ... Comment dirai-je ... Elle est Russe.
    Elle ne s'adresse pas à des spectateurs speedés aux amphétamines neuro-synthétiques de l'économie de marché, qui ne sauraient plus lire "Les misérables" de Victor Hugo sans le balancer au bout de trois lignes, ou qui ne supportent plus un dialogue de plus de 20 secondes sans explosion.
    Les personnages sont complexes, l'intrigue est musclée (cérébralement parlant). Le livre d'origine n'a pas été écris par les nègres* d'Alain Minc (* "nègre" en littérature n'a pas de connotation raciste, il s'agit d'auteurs qui écrivent anonymement pour d'autres, plus connus.)
    Il faut donc regarder cette version de Solaris par Tarkovski en se régalant des images, des prises de vues, mais aussi de l'histoire. Celle-ci demande un léger effort pour être comprise.
    Au même titre que "2001 l'Odyssée de l'espace", que "Stalker", que "Blade Runner", que "Dune" et enfin "A.I.", "Solaris" est un vrai film de SF sans les références classiques. Ils sont uniques et par là même, ils sont dérangeants et loins des blockbusters CGI dans lesquels : "On pète la gueule des E.T. mon colonel, Ouaiiiii !!!"

  • FanAvatar09

    3,1 seulement?
    Pour ma part, c'est un film unique en son genre doté d'une réalisation absolument incroyable et de messages plus qu'intéressants.
    5/5

  • Docteur Jivago

    Si j'adore le film, je peux néanmoins comprendre une note aussi basse, ce n'est pas forcément un film très "accessible" et la lenteur peut en dérouter plus d'un... ce qui est bien dommage...

  • Docteur Jivago

    Tarkovski nous livre une superbe œuvre de science-fiction qui, tout en nous donnant à réfléchir à l'image de cette ultime séquence sur différent thèmes aussi variés que la psychologie humaine, l'amour, la nature ou encore l'humanité, s'avère aussi fascinante que captivante et émouvante. Un très grand film et un chef d'oeuvre du genre.

  • FanAvatar09

    Oui je pense que c'est ça. C'est justement ce qui m'a un peu gêné. C'est que le film m'a en quelque sorte apporté ce que je voulais voir avec 2001 lors de mon premier visionnage. Là j'étais absolument fasciné par les images et la lenteur du film. Alors que pourtant je suis pas genre à l'applaudir. Mais avec Solaris, j'ai été vraiment conquis :)

  • Docteur Jivago

    Malgré le fait qu'il y a pas mal de "comparaison" qui circule entre ce film et celui de Kubrick, je trouve quand même que ca n'a pas grand chose à voir. Mais idem dans l'absolue, je préfère celui-là qui m'a vraiment transporté tout le long et m'a apporté plus de réflexions.

  • FanAvatar09

    Ils n'ont rien à voir effectivement. C'est juste qu'ils sont tous les deux des films très lents avec très peu de personnages qui essaient d'amener à des réflexions. C'est plus pour ça que plusieurs les comparent à mon avis.

  • Badaask

    Prétentieux mais bien fait. 4/5. Vraiment planant !

  • Docteur Jivago

    Pourquoi "prétentieux" ?

  • Docteur Jivago

    Oui mais dans mon cas, le problème est là, les réflexions je ne les ai pas eu chez Kubrick, ici oui.

  • Badaask

    Dans le sens ou le sujet, le thème dominant est très prétentieux. Parler de la condition humaine c'est très casse gueule et faut avoir vraiment beaucoup de culot pour s'attaquer à ça :)

  • FanAvatar09

    Oui, le film est bien complet à e niveau que 2001.

  • spider1990

    3,5/5 le film le + accessible de Tarkovsky. De très belles images, mais un rythme très lent.

  • Mephiless s.

    C'est vrai qu'à côté de Stalker, il est largement plus accessible même si il est bien chiadé..

  • Mephiless s.

    Salut! Oui je pense que c'est normal, beaucoup de gens ont soit arrêté en cours de route car il le trouvait ennuyeux, soit des personnes ont dont noté la lenteur du film en terme de bémol. Au moment où je t'écris ce commentaire, je suis à 1h18 du film et je compte le regarder en deux fois car il est vraiment long.. Quels sont ses messages, ça m'intéresserait..

  • FanAvatar09

    Le rythme est très lent oui mais personnellement, cela aide selon moi à créer une vraie ambiance au film et une fois que le personnage principal se retrouve confronté à sa "femme", on sent encore plus son sentiment de perdition.

  • Mephiless s.

    Oui c'est vrai, qu'avec Ariane ça donne une ambiance vraiment particulière au film

  • Mephiless s.

    Tu as cité beaucoup de noms que je connais pas, comme Sokurov ou le mexicain. Pourrais-tu me conseiller 2 films de ces deux monsieurs s'il te plaît? (curiosité oblige)

  • TheBirthOfANation

    C'est l'exact opposé pour ma part. Je n'ai pas vu le temps passer pour Stalker alors que pour Solaris je me suis emmerdé. J'ai été en admiration devant la qualité esthétique de Stalker. Moins ici.

  • Mephiless s.

    Bah justement je suis d'accord avec toi, j'ai préféré Stalker, mais je le trouve quand même plus accessible.

  • TheBirthOfANation

    En tout cas pour mapart ce n'est pas Solaris que je conseillerais pour commencer avec Tarkovski. Je n'ai pas aimé car je m'imaginais à avoir un "2001 l'Odyssée de l'espace" version russe. Or il s'agit uniquement d'un huit clos.

    Et puis l'adjectif "accessible" n'est de toute façon pas très utilisable pour ses œuvres !

  • Mephiless s.

    Tu conseillerais lequel? J'aimerais bien voir un peu plus de ses films ^^.
    Oui avec Tarkovski je pense que c'est mal utilisé. Oui son rythme lent peut en repousser plus d'un!

  • TheBirthOfANation

    Je n'en ai vu que 3.
    En plus de "Stalker" et "Solaris", j'ai vu "Le Miroir" (le premier que j'ai vu de Tarkovski). Je me suis ennuyé sur le moment mais il est resté quelques jours par la suite dans mon esprit (ce qui m'arrive très rarement). J'ai envie de le revoir prochainement. Le scénario est extrêmement complexe mais la prochaine fois que je le verrais, je déconnecterai mon cerveau et utiliserai uniquement mes yeux et mes oreilles !
    Je le conseille si tu as aimé "Stalker". C'est aussi sublime visuellement.

  • Mephiless s.

    D'accord, merci de ton conseil!

Voir les commentaires