Mon AlloCiné
    Le Sacrifice
    Le Sacrifice
    Date de reprise 20 juin 2018 - Version restaurée (2h 29min)
    Date de sortie 28 octobre 2002 en DVD (2h 29min)
    Avec Erland Josephson, Susan Fleetwood, Valérie Mairesse plus
    Genre Drame
    Nationalités suédois, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,9 327 notes dont 53 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Le soir où il réunit quelques amis pour fêter son anniversaire, Alexandre apprend qu’une catastrophe nucléaire mondiale est survenue. La fin du monde est proche. Alors le vieil écrivain se met à prier, et promet à Dieu de ne plus parler si tout redevient comme avant. Voilà donc son sacrifice : l’abandon de tout discours, de toute glose superflue pour retrouver l’essentiel, la vie.
    Titre original

    Offret

    Distributeur Tamasa Distribution
    Récompenses 3 prix et 5 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1985
    Date de sortie DVD 28/10/2002
    Date de sortie Blu-ray 07/11/2017
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 20/06/2018
    Langues Suédois, Anglais, Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 60465

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 35.99 €
    neuf à partir de 28.31 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Le Sacrifice Bande-annonce VO 1:56
    Le Sacrifice Bande-annonce VO
    5 873 vues

    Interview, making-of et extrait

    The Revenant s'est inspiré du cinéma d'Andreï Tarkovski 1:48
    The Revenant s'est inspiré du cinéma d'Andreï Tarkovski
    10 289 vues

    Acteurs et actrices

    Erland Josephson
    Rôle : Alexandre
    Susan Fleetwood
    Rôle : Adélaïde
    Valérie Mairesse
    Rôle : Julia
    Allan Edwall
    Rôle : Otto
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    Dorian P.
    Critique positive la plus utile

    par Dorian P., le 12/05/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    Filmé dans un contexte difficile pour Andreï Tarkovski, Le Sacrifice, son œuvre testamentaire, se révèle être ...
    Lire la suite
    Perro
    Critique négative la plus utile

    par Perro, le 25/10/2010

    0,5Nul
    Wow... Me suis-je déja autant ennuyer devant un film? Je ne pense pas. Tout comme je ne comprends pas comment on peut ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    38% (20 critiques)
    15% (8 critiques)
    17% (9 critiques)
    9% (5 critiques)
    11% (6 critiques)
    9% (5 critiques)
    Votre avis sur Le Sacrifice ?
    53 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Testament

    Le Sacrifice est l'ultime film de Andreï Tarkovski, décédé en 1986 des suites d'un cancer.

    Plan record

    Le Sacrifice contient le plan le plus long de toute la carrière d'Andreï Tarkovski, soit une durée de neuf minutes et vingt-six secondes.

    L'ombre de Bergman

    Le Sacrifice est une production franco-suédoise sur laquelle plane l'ombre d'Ingmar Bergman. Le film a été tourné sur l'île de Gotland, située non loin de Fårö, île fétiche de Bergman où ont été filmés six de ses films. De plus, des collaborateurs réguliers du maître suédois ont participé au long métrage, dont les acteurs Erland Josephson et Allan Edwall ainsi que Sven Nykvist, son chef opérateur attitré.

    Dernières news

    25 façons de préparer la fin du monde (ou d'y survivre)
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 11 mars 2016
    Un bunker dans "10 Cloverfield Lane", un long voyage dans "Insterstellar"... Au cinéma, chacun anticipe la fin du monde à...
    The Revenant : Quand Alejandro González Iñárritu vole quelques plans à Tarkovski
    NEWS - Buzz Vidéo
    jeudi 4 février 2016
    Pour réaliser son chef d’œuvre annoncé, Alejandro González Iñárritu a su s’inspirer des plus grands maîtres du Septième Art....
    4 news sur ce film
    Films recommandés
    Nostalghia
    Nostalghia
    L'Oeuf du serpent
    L'Oeuf du serpent
    Le Feu Follet
    Le Feu Follet
    Le Mariage de Maria Braun
    Le Mariage de Maria Braun

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1985, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1985.

    Commentaires

    • Eric E.
      Le sacrifice est de ces films qui, visiblement, à la lecture des critiques spectateur postées sur le site, ne peut pas laisser indifférent. Un peu comme Tree of life de Terrence Mallick, on est réceptif ou pas. On adore ou on déteste. Personnellement, je fais partie de ceux qui adorent et admirent mais je comprends les critiques négatives car, par son rythme lent et ses ellipses, c'est un film exigeant qui impose au spectateur de fournir quasiment le même effort de concentration que la lecture d'un livre. Jamais je n'ai vu de film dont l'écriture cinématographique était aussi proche de la poésie pure, avec des images sublimes (exemple : la chambre du fils dont les rideaux battent comme une respiration) mais aussi des images filmées dans un noir et blanc à la limite de l'indiscernable, comme une poésie écrite au bord du silence. Ce film ne peut être vu que dans une salle parfaitement et totalement obscure et, si possible, dans une salle silencieuse. L'argument du film est d'une simplicité elle-aussi grandiose, empreint d'une foi profonde qui confine à la mystique. Pour éviter de spoiler, je dirai juste que la prière à Dieu d'un vieil homme solitaire et désabusé sauve le monde de l'apocalypse nucléaire. D'ailleurs, le film aurait pu tout aussi bien s'appeler Le miracle au lieu de Le sacrifice ! Mais, même s'il est indéniablement religieux, le film n'assène pas son message et reste ambigu. En fait, le film est sublime dans ses non-dits et très émouvant, notamment la scène finale de l'incendie où le vieil homme accomplit sa promesse tandis que tous ses proches le prennent pour un fou... Il est riche de multiples niveaux de lecture, sur notre rapport au monde et à la mort, sur le pouvoir d'un homme juste au milieu de la foule, sur ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue, sur les mystères qui dépassent la raison humaine, etc. qui le rendent inépuisable et, pour moi, en font un chef d'œuvre absolu, malgré quelques longueurs.
    • Seya O.
      Je pense que tu as 18 ans maintenant ? c 'est bien et profite de ta life https://www.stage32.com/profil...
    • FDC33
      Un film magnifique qui est mon préféré du moment et qui sait parler de l'amour , de la grâce , du rapport à Dieu . Il dit les choses de manière profonde et réfléchie également au niveau de la famille et du "sacrifice" justement que l'on peut faire pour elle par amour . Un film symbolique et authentique à la mise en scène sublime . Bouleversant .
    • grizzl
      que dire..... prenez un jour le temps -oui le temps et l'attention- de voir un film de Andrei Tarkovski et je pense que votre vision du cinéma en sera bouleversée
    • Mr.moustache
      Moi qui ai 14 ans, et qui viens de découvrir ce film, il m'a bouleversé. Ma vision de certaines choses ont changé.Peut-être que ce que Starkovsky a voulu dire en premier, c'est que l'homme est en manque d'espace, de création, il est asphyxié par une société où chaque place doit être tenue par un objet, par quelque chose.Tout ce malheur est incarné par Alexander, en manque de liberté, au sens le plus large du terme.Le film se déroule dans un lieu parfaitement plat, où se suivent de vastes champs et où la nature laisse à l'homme la place de réfléchir, de penser, de vivre. Et Alexander choisit d'aller au bout de la logique qui le poursuit et qu'il poursuit donc. Il s'agit bel et bien d'un sacrifice, celui d'abandonner tout ce qui tient son existence pour trouver la tranquilité et l'apaisement dans la paix et la spiritualité."Au commencement était le verbe", comme le répète Alexander
    • educomix@bluewin.ch
      LE film, de MON réalisateur. Il m'est difficile d'expliquer tout ce que ce film représente pour moi, pas seulement au niveau de la qualité de l'image qui est exceptionnelle, mais la trame scénaristique évoque un monde intérieur, qui relève à la fois de l'onirisme et de l'expérience chamanique. Du point de vue artistique, Tarkovski est le De Vinci du cinéma. Le 7e art élevé au plus haut de son expression!
    Voir les commentaires
    Back to Top