Mon Allociné
Under the Skin
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Under the Skin
Date de sortie 25 juin 2014 (1h 48min)
Avec Scarlett Johansson, Jeremy McWilliams, Lynsey Taylor Mackay plus
Genres Science fiction, Thriller
Nationalités Britannique, Américain, Suisse
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 4,0 31 critiques
Spectateurs 2,63280 notes dont 556 critiques

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Une extraterrestre arrive sur Terre pour séduire des hommes avant de les faire disparaître.

Distributeur Diaphana Distribution
Récompenses 1 prix et 8 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 29/10/2014
Date de sortie Blu-ray 29/10/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 11 anecdotes
Box Office France 141 666 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 139777

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Under the Skin en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Under the Skin
Haute définition
VOSTFR
Ce film en VOD
  • Acheter (15.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
Under the Skin
Définition standard
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
Under the Skin
Définition standard
VOST
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Under the skin DVD (DVD)
Date de sortie : mercredi 29 octobre 2014
neuf à partir de 10.00 €
Under the Skin (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 29 octobre 2014
neuf à partir de 19.71 €
<strong>Under the Skin</strong> Teaser VO 0:52
<strong>Under the Skin</strong> Teaser (2) VO 1:23
<strong>Under the Skin</strong> Teaser (3) VO 0:34

Acteurs et actrices

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • La Voix du Nord
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama
  • Voici
  • Première
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Positif
  • Mad Movies
  • Metro
  • L'Humanité
  • Culturebox - France Télévisions
  • aVoir-aLire.com
  • L'Ecran Fantastique
  • Libération
  • Transfuge
  • Les Fiches du Cinéma
  • TéléCinéObs
  • Le Parisien
  • Paris Match
  • Le Point
  • TF1 News
  • Charlie Hebdo
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • 20 Minutes
  • Critikat.com
  • Public
  • L'Express
  • Studio Ciné Live
31 articles de presse

Critiques Spectateurs

Hugoha
Critique positive la plus utile

par Hugoha, le 08/07/2014

4,0Très bien

C'est trop facile de s'insurger contre un film quand il ne nous a pas atteint et de qualifier ceux qui l'ont aimé de "intello-masturbateurs"/"élites... Lire la suite

puce6386
Critique négative la plus utile

par puce6386, le 29/06/2014

1,5Mauvais

Un film de science-fiction tout à fait atypique au cours duquel le réalisateur nous ouvre les portes d’un cinéma sensoriel... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
9% 48 critiques 21% 119 critiques 20% 109 critiques 16% 90 critiques 16% 91 critiques 18% 99 critiques
556 Critiques Spectateurs

Photos

22 Photos

Secrets de tournage

Adaptation remaniée

Under the skin est l'adaptation du roman "Sous la peau" de Michel Faber. Ce dernier a participé à la rédaction du scénario final, mais c'est Alexander Stuart qui adapta son roman The War Zone pour Tim Roth en 1999, qui s'est auparavant chargé des trois premières versions du scénario.

Tant d'actrices et si peu de rôles

Scarlett Johansson n'était pas prévue dès le début de la production pour incarner l'alien Laura. Elle conquit cependant courageusement sa place, face à Eva Green, Megan Fox, January Jones, Abbie Cornish, Olivia Wilde, Amanda Seyfried, Blake Lively, Gemma Arterton et Jessica Biel, rien de moins que cela.
11 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 2013.

Commentaires

  • Mowgli K.

    Film hors du commun qui transmet très bien le sentiment du personnage principal : Le mal être.
    Dès les premières secondes le film s'y colle, bande son dérangeante, scènes longues qui se répètent, très peu de dialogues.
    Tiré d'un roman il semblerait que le réalisateur ait épuré le scénario pour n'en garder que les cotés abstraits, insoutenables pour un résultat implicite qui laisse le spectateur à sa propre interprétation.
    Jusqu’à la fin je me suis sentis tiraillé. L'intrigue se fait malmener par l'ambiance général qui jamais nous laisse respirer.
    Ce film ne peut pas être noté puisqu'il n'appartient à aucun genre.

  • muse324

    Scarlett est hypnotisante du début à la fin, quand au film en lui même, il ne ressemble à rien d'autre connu. Je dirais que c'est plus une expérience qu'un film. C'est une oeuvre d'art réalisée de main de maître. A ne pas mettre sous les yeux de n'importe qui ^^

  • sanclaur

    au lieu de voir des films auquels vous ne comprenez rien, retournez d' abord à l école apprendre l' orthographe. en tout cas j ai bien ri en vous lisant.

  • theo's

    L'atmosphère est angoissante le film est énigmatique. Scarlett Johansson à bord de sa camionnette, envoûte les protagonistes ainsi que le spectateur. Le film aux inspirations de Kubrick et à la musique malsaine et étouffante ressemble à un ovni qui est en lien logique avec tout le sujet du film. On ne comprend pas tout, on regarde tout cela d'un air des moins jubile. Under The skin est un film qui ne ressemble à aucun autre. Ce film n'est rien d'autre qu'une œuvre d'art.

  • Top of the World

    Je suis amateur de cinéma et je ne me suis pas senti insulté pour autant en voyant ce film hypnotique.

  • Boulbyboux

    Le film en lui même, les scènes similaires, les contrastes, l'angle, les synthèses de couleur..

  • Mell67

    "Under the skin" a toutes les caractéristiques pour être considéré comme un film, cependant beaucoup de personnes parlent d'oeuvre expérimentale... je dirais qu'en tant que film il m'a beaucoup ennuyée, je n'ai pas captée le message si il y en avait un et j'ai le sentiment qu'il est inachevé. En tant qu'oeuvre d'art à part entière, expérimentale ou pas elle est, selon moi, sans saveur.

  • Mell67

    Tu voulais peut être faire référence à la Fontaine de Duchamp? j'ai fais des études d'art et l'un des sujets récurrent de nos cours était de définir un artiste. L'exemple de la cuvette est bien choisi, je ne sais pas si tu connais l'oeuvre, la "Fontaine" mais Duchamp, à travers cet exemple a fait une critique des œuvres et des artistes. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis dans ton commentaire, je pense que la démarche artistique est ce qui définit réellement une oeuvre d'art, le produit fini n'est finalement que le résultat de cette démarche, elle peut être ratée ou réussie, question de subjectivité. Mais ce qui "reste" réellement c'est le concept, c'est ce qui marque les esprits. En cela je dirais que c'est la réflexion qu'elle véhicule qui glorifie une oeuvre et non pas l'objet en lui même. D'ailleurs, Duchamp avait été surpris de tout le tapage qu'a insufflé son acte. Il s'agit de sa démarche (artistique ou pas) avec "Fontaine" et ce qu'il dénonce à travers elle, qui en a fait une oeuvre d'art. Ce qui était à la base du sarcasme est devenu un incontournable dans l'histoire de l'art. Tout ça pour dire, qu'une oeuvre d'art ne peut être considérée ainsi sans la reconnaissance de celui qui la regarde, le spectateur, le public.

  • Mell67

    Intelligent?... c'est à dire?

  • Mell67

    Mdr tu es sado? le respect du 7eme art n'a rien à voir avec le fait de visionner un film jusqu'au bout même si tu le détestes, franchement si tu met tout les films qui existent au rend d'art tu dénigres entièrement l'art... c'est comme considérer toute création comme oeuvre, et d’ailleurs ça me rappel un "artiste" qui chiait sur ses toiles et considère vraiment cela comme de l'art, tu en dirait autant?... perso je trouve sa plutôt hypocrite et je dirais même carrément prétentieux... s'y connaitre en art c'est arriver à faire la différence entre une oeuvre digne de ce nom et un brouillon... après rien n’empêche les gens de diverger en cela parce que c'est un peu le but de son existence, mais n'impose pas TA vision des choses et surtout en rabaissant les autres, ça n'a aucun sens.

  • Sick-o-phant

    merci de laisser les gens avoir leurs avis!

  • nicolas T.

    Film pipo qui à en abuser pas mal visiblement un peu comme ces gadgets qui viennent de chine avec un superbe emballage mais qui contienne de la camelote à l'interieur .
    Ce film est pareil , c est une insulte aux spectateur amateur de cinéma . Une note négative pour cette escroquerie -1/5

  • VerSa

    quand on ne comprend pas, le cerveau surchauffe et piouff il se met en veille.

  • Boulbyboux

    Bon l’interprétation va être très subjective ! J'ai beaucoup appréciée ce film qui est pour moi intéressant et intelligent. C'est de l'originalité pure, après ça plais ou ça plais pas, tout dépends de l'âme d'artiste de chacun !

    4/5

  • nalbeuk33

    Ce film est très ambitieux, très original aussi dans sa réalisation, y a pas à dire Scarlett Johansson est parfaite pour ce role. Bien qu'ayant peu de communication par l'oral, l'image en dit beaucoup. Atmosphere dérangeante et sombre, merveilleusement bien retranscrite avec une BO qui colle parfaitement au film. Des plans de l'Ecosse si beau, ça donne envie de voyager hmm.

    Après si il y a une chose qui m'a moins plu c'etait surement 1 ou 2 scènes vers la deuxieme partie du film qui a mon avis ne servaient vraiment pas à grand chose (comme par exemple quand le gars vers la fin apprend à Scarlett à descendre des marches d'escalier, euuuuh comment dire ahah).

    Sinon je retiens que du bien du film, et ça fait plaisir de re-voir Scarlett dans un film recherché comme celui-ci. 4,5/5

  • lilian A.

    Je regrette de devoir te dire que je ne prétends pas avoir compris ce film (pas dans ses moindres détails en tout cas). Pour moi, l'une de ses grandes forces est justement de ne pas donner d'explication à cette mystérieuse histoire. Nous ne pouvons qu'émettre des hypothèses et nous poser des questions: l'homme à la moto est peut-être lui-même un extraterrestre, sa mission semble être de veiller sur elle, etc. Quant au fait de savoir pourquoi les hommes qu'elle séduit sont seuls, ça me paraît assez évident: il est quand même plus facile de draguer quelqu'un de seul qu'une personne en couple ! En tout cas, j'insiste sur le fait que le film ne fournit volontairement aucune explication claire et précise. Si tu veux réellement l'apprécier, je te conseille plutôt de te laisser fasciner par la puissance formelle du film, sa tension érotique et son atmosphère envoûtante (bon, pour ça, tu n'es pas obligée d'être d'accord avec moi).

  • Helsai

    Bonsoir "lilian A." je viens tout juste de regarder ce film, je l'ai regardée car il m'intriguait beaucoup. Et j'avoue en ressortir énormément confuse, je te vois commenter pas mal de post pour défendre ce film, cependant je ne te vois pas l'expliquer (et je ne vois personne d'autre l'expliquer d'ailleurs...), ça parait évident que beaucoup ne l'ont pas compris (dont moi!) pourrais-tu me fournir une explication sur ce film s'il te plait ? Qui est l'homme à la moto ? Pourquoi Scarlett emene des hommes sous un sol ou les corps se retrouve plus ou moins décomposés ? Qu'est ce que ça lui apporte ? Et pourquoi des hommes seuls et qui ont l'air d'être mal aimés ?

    J'espère avoir une réponse pour sortir de cet état de confusion !
    Bonne soirée ! :-)

  • Dorian M.

    J'aurais bien vu Eva green dans le rôle.

  • C3line

    "Véritable long-métrage d'atmosphère, "Under the Skin" est un incroyable et hypnotisant voyage à l'esthétique glaciale qui parvient à conserver jusqu'au bout son potentiel de sidération. Faisant de son personnage principal une extraterrestre prenant possession d'un corps, le réalisateur questionne, sous l'égide d'un cinéma de la sensation, le statut de sex-symbol (le choix de Scarlett Johansson n'étant probablement pas un hasard), le rapport à l'image - celle que l'on renvoie ou que l'on construit -, ainsi que l'embras(s)ement de la marginalité."

    Le film figure dans mon top 2014 : http://www.lesnouvelleslunes.c...

  • Georges Tampinanbour

    Film exceptionnel, chef d’œuvre, nous sommes tous des étranges étrangers sans peau.

  • Marty M.

    Un film de gros cons. Ma critique -->

  • Geoffroy M.

    Radical contre l'insomnie

  • RStraitsG

    Une œuvre peut-elle se juger, et si oui comment ?
    Passons, la foule de facteurs qui influencent la façon de voir et apprécier un film : son humeur, son humour, son tempérament, son âge, son expérience !! etc.. Pour ma part, une œuvre cinématographique (ou autre) n'a fondamentalement aucune critique à recevoir. On est sensible à l’œuvre ou on n'y est pas.
    Toute discussion concernant la seconde possibilité, semble vide de sens. Comment & pourquoi juger une œuvre qu'on n'aurait mal ou pas compris, ou bien qui nous aurait ennuyé ou agacé voire laissé de marbre. Toute critique engage son ressenti, sa perspective et s'oppose à celui/celle des autres. Un avis contre un autre. Quand bien même, que votre avis fasse majorité, la vérité n'est pas forcément du côté du plus grand nombre.

    Alors, y a-t-il des avis qui valent plus que d'autres ? Des juges plus objectifs ?
    Autrement dit, ne pourrait-on pas juger une œuvre de façon objective ? Pertinente ?

    Bien sur, on peut toujours dicter des critères ± techniques pour évaluer la qualité d'un film : la cohérence du scénario, la beauté des décors, le jeu des acteurs, la technique du réalisateur, l'enchaînement des scènes, la qualité des plans, le rythme collant(ou non) au sujet, la justesse des références, le message de l'auteur, etc..
    Mais dicter des règles n'est-ce-pas restreindre Le Cinéma.
    N'est-ce-pas déjà faire preuve de subjectivité, choisir ses règles, son esthétisme, sa cohérence... Combien d’École de cinéma ou réalisateurs ayant leur propre avis sur la question ?

    A-t-on raison de juger tel film ou tel autre de nullité ou de chef-d’œuvre ?
    Par ailleurs, quand bien même ces règles existent, celles là ne constituent pas l'essentiel des critères légitimes, sinon comment expliquer la discordance des avis y compris chez les « artisans » du cinéma ?
    Ainsi chacun, spectateur ordinaire ou non, jugera un film selon ses critères propres, aussi loin puissent-ils l'être de ceux d'un professionnel du cinéma.
    Pire encore, un film bourré de défauts visibles pourra nous procurer une satisfaction étrangement mystérieuse (une magie!?) car il aura réveillé en nous un sentiment personnel, aura partagé une vision commune qui fait que vous êtes vous et pas un autre, succès illégitime ?

    Pour conclure, je reprendrai la philosophie de Huo Yuanjia (Le Maître d'armes) : Juger une œuvre revient en définitive à se juger soi-même. [Il était question de la qualité du thé dans le film].

    Ainsi malgré l'existence de critères se voulant objectifs, ils ne constituent qu'un paradigme, une vision peut-être étriquée de concevoir l'art. Une vision définissant en définitive plus l'industrie du cinéma et ses acteurs que le Cinema lui-même.

    Son caractère intime, sa transcendance, c'est sans doute ce qui rend l'art si précieux pour l'Homme.

  • AttackTheGasStation1

    Comment avoir un avis sur un film que tu n'as pas vu dans son intégralité ?
    Ça me dépasse..

  • Sick-o-phant

    C'est pas très pertinent de comparer ce film à de l'art conceptuel, parce que l'art cocneptuel, comme son nom l'indique c'est purement intellectuel : y a plus d'esthétique! On aime ou on n'aime pas, mais si on n'aime pas, c'est pas pour les même raisons que si on aime pas Under The Skin!
    Faut pas mélanger art "expérimental" et art conceptuel!

    Ensuite c'est un peu bizarre de parler du nombre de gens à qui va plaire ce film! Déjà parce que, pour reprendre ton exemple de Chopin, y a plein de facteurs externes à l'oeuvre qui font que tant de gens sont susceptibles d'apprécier la marche funèbre : c'est très moderne Chopin, pour une oreille du XVème siècle, ça aurait été inaudible, et dans des pays où la musique fonctionne très différemment, je suis pas sûr que n'importe qui soit en mesure d'aimer la marche funèbre!

    C'est pareil ici : tout le monde reproche au film de ne pas avoir un scénario. A partir de là on peut voir les choses de deux manières : soient le scénario est effectivement pas clair et c'est une erreur du film ; soient c'est parce que les spectateurs s'attendent à un scénario clair et que leurs attentes sont déçus qu'ils n'apprécient pas le film! Je dis pas que c'est ton cas, hein! Mais si je dis ça c'est que moi aussi ça m'est arrivé de ne pas apprécier certains albums de musique expérimentale parce que, pour moi, c'était trop perché ou trop expérimentale, je ne considérais pas ces albums comme de la musique. Et si j'ai fini par apprécier ces albums, c'est pas parce que j'ai appris des choses sur l'art, c'est juste parce que j'ai oublié mes idées préconçues sur la musique et que je me suis laissé aller! Peut-être (je dis bien peut-être) qu'il faut simplement essayer de se laisser aller à ses émotions devant ce film plutôt que le considérer comme une oeuvre obscure de l'intelligenzia!

    Pour finir, le cinéma est divers parce qu'il y a des auteurs divers et des spectateurs divers! C'est normal qu'un film ne plaise pas à tout le monde, ça veut juste dire que l'oeuvre est personnelle ce qui n'est pas un défaut!

    Dernier point de détail : le sentiment qu'essaie de faire passer l'oeuvre c'est celui d'être un alien! Cela mérite bien un film aussi expérimental qu'Under the Skin! Il faut que notre monde paraisse inconnu, comme une perception nouvelle! Ca demande un dispositif complexe!

  • JJ B

    Pour moi ce film est l'équivalent des expositions de cuvettes de toilettes dans les galeries d'art moderne. C'est original, expérimental, dérangeant... Certains verront l'explication de la vie dans cette cuvette et d'autre n'y verront qu'une banale cuvette. L'artiste nous dira que chacun y voit ce qu'il veut, que c'est toute la beauté de son oeuvre, en ne mettant aucun code, la liberté totale devient accessible. C'est à ce moment là que je crie à l'arnaque !

    Je ne critique pas la sincérité de la démarche artistique, mais le degré de maîtrise de son art.

    L'art n'est finalement qu'une démarche personnelle, si j'empile des verres dans un buffet dans le but qu'ils prennent moins de place, j'ai une démarche pratique, si je l'es empile exactement de la même façon mais que mon but est esthétique, j'ai une démarche artistique. Tout le monde peut donc être un artiste.

    Il faut donc classer les personnes non pas comme artiste / non artiste, mais comme grand artiste / petit artiste.

    Comment définir un bon artiste ? Une personne voulant vivre de son art va essayer de transmettre un sentiment, une esthétique à travers un médium (film, musique...), tout son art va consister à transmettre aux plus de gens possible un sentiment (ou plusieurs) qu'il aura soigneusement choisi. La marche funèbre de Chopin est géniale parce qu'elle transmet à des millions des gens différents le sentiment de "mort" quand elle est jouée. S'il avait composé un air qui se voulait funèbre mais qui avait fait rire une partie des gens, laissés indifférents une autre, et attristés les autres, on aurait dit que Chopin était un mauvais compositeur.
    Donc créer une oeuvre d'art qui laisse un sentiment différents à chacun n'a rien d'un coup de maître, c'est plutôt un coup de novice ; et nous dire en plus que c'est ce qui la rend géniale, çà nous rapproche de l'excuse bidon. Parce que n'importe qui peut créer une oeuvre qui laisse un sentiment différent à chacun : faite uriner votre chien sur un lampadaire et dites que c'est une démarche artistique. Certains seront choqués, d'autres y verront un hommage aux vieux films, d'autre une critique de la société matérialiste, d'autres le symbole de la puissance de la nature sur l'artificiel... Vous n'aurez été qu'un déclencheur de sentiments absolument non maîtrisés.

    Tout çà pour dire que ce film est certainement une oeuvre d'art, mais qu'il est pour moi totalement raté puisque l'auteur échoue à transmettre le sentiment/l'esthétique qu'il s'est mis en tête, personne n'y voyant la même chose. Cela dit je peux comprendre qu'une oeuvre ne soit pas facilement accessible, si le sentiment que veut faire passer l'auteur est d'une finesse telle que seule une oeuvre complexe peut la reproduire. Dans le cas de ce film, ce que nous dit l'auteur n'est pas si compliqué que çà, une oeuvre plus simple aurait retranscrit aussi fidèlement son propos. Après il reste l'esthétique, qui est un domaine de l'art à part entière, mais deux heures d'esthétique çà fait long.

  • Andr? D.

    Ce film est peut être une expérience agréable, peut être comparable à une sorte d'art contemporain dans le cinéma, mais ce n'est pas ce qu'on peut appeler une expérience cinématographique, j'ai plus l'impression de me trouver dans un musée d'art visuel et que tous les extrait soit relié par une intrigue.
    Une intrigue qui ne doit surement pas échapper au scénariste, mais à nous oui, ce n'est vraiment pas ce qu'on peut appeler un film, de ce fait il ne peut être critiquer comme tel .

  • lilian A.

    Comment peux-tu trouver le film "banal"? J'avoue que tu es le premier que je voie employer cet adjectif à propos de ce film. "Under the skin", film banal: pour moi, c'est un véritable oxymore.

  • lilian A.

    Ce n'est pas parce que TU n'y comprends rien que le film n'a ni queue ni tête: c'est certes une oeuvre radicale et difficile d'accès mais d'une grande cohérence. C'est sûr que si tu est habitué à voir les blockbusters hollywoodiens les plus décérébrés, je comprends ta perplexité face à un film aussi mystérieux et sensoriel.

  • OdyseeCinema

    Un film hypnotique et mystique qui figure sans aucun doute dans mon top 10 de cette année :

  • Gemcey

    J'ai toujours été méfiant vis à vis des critiques qui peuvent être marquer sur un film. Pour tout avouer c'est un autre film ( the double) qui m'a fais découvrir le genre et j'en suis devenu fan.
    Pour commencer, pour apprécier un film, il faut connaître les conditions qui nous sont idéale. Pour ma part j'aime regarder les films du genre vers 1h 2h du matin.
    Je suis content de voir que l'on peut faire des films habillés de silences. Les images se suffisent à elles même. Un excellent film j'en redemande.
    PS : Ce n'est pas un film pour intello, au contraire, regardez-le l'esprit libérer.

  • romain m.

    Inoubliable.
    Un OVNI dont on parlera encore dont cinquante ans.

  • matthias A.

    Que signifie l'expression "mal réalisé" ?

  • Vibrax

    Que dire de ce film ?
    Ma foi, je ne sais qu'en dire !
    Certes, c'est un ovni, certes c'est expérimental, certes...
    Mais il faut avouer que deux heures, c'est long, très long.
    D'autant que les mêmes scènes se répètent à l'envie.
    Cela a éveillé mon iintérêt, mais plus pour l'intention du réalisateur (si tant est que je puisse la percevoir), que par le résultat lui-même qui est esthétiquement et auditivement passionnant mais assez ennuyeux à regarder.
    Ce film me fait l'effet d'être au cinéma ce que l'art contemporain est aux arts graphiques. Quelque chose qui ne manque pas d'intérêt visuel mais parfois assez creux.

  • floure

    Scarlet Johansson dans la peau d'une Extraterrestre (Par ailleurs n'importe quelle actrice elle aurait put faire l'affaire) dans ce joli film (par l'idée et les images) intriguant et trop contemplatif... A voir pour l'idée et vite oublié par la suite.

  • Sick-o-phant

    Si vous avez aimé l'OST, vous aimerez peut-être la nouvelle mixtape de Micachu qui a écrit la musique du film!
    Vous retrouverez les textures et ambiances développées dans le film, avec quelques surprises, le tout dans un enrobage un peu plus hip-hop!

    http://boomkat.com/cassettes/1...

  • Anthony Baychelier

    film ayant attiré ma curiosité et je le trouve simple, mou, il se passe pratiquement toujours la même chose, fin trop prévisible, j'ai toujours pas compris la fonction du motard, pourquoi fait'elle disparaître les hommes aussi.

  • Kiwi98

    "On dirait un vieux film des années 50-60."… ahlala la culture...

  • Thomas C.

    Compte tenu de votre orthographe le contraire m'aurait étonné. Je pense que vous êtes plutôt fait pour voir Lucy de Besson.

  • Eug?nie W.

    J'ai littéralement adhéré à ce film! Une expérience cognitive époustouflante ou les sensations sont misent à rude épreuve. Peu choqué c'est certain, mais une nouvelle vision de la narration ou ce n'est plus l'homme qui raconte l'histoire de l'homme, on porte un regard étrangé, non-humain sur la société. Le quotidien, les plaisirs de la vie humaine, le sexe, le bon, le mal, la compassion, tous ca vu et ressentis d'un autre point de vu, c'est franchement intéressant.

  • Robert M.

    Je ne peux dire que j'ai vue un très bon film, mais j'ai adoré l'expérience et la musique.

  • AttackTheGasStation1

    Je vais au bout du film même quand je sais que c'est mauvais.
    Ma bêtise n'est rien de plus que le respect du 7eme art.
    Cette attitude très UGC illimité qui semble être la tienne me navre au plus haut point.
    Génération fast-food.

  • lilian A.

    Quel film des années 50-60? "2001, l'odyssée de l'espace", peut-être? Enfin, si tu insinues que le film est désuet, j'avoue que suis sidéré par une telle remarque. C'est un film me semble-t-il d'une modernité (au moins sur un plan technique) extraordinaire. Et, pendant que j'y suis, la présence massive de dialogues n'a jamais fait un bon film, donc je ne vois pas en quoi cette absence est gênante, sauf si tu as besoin que l'on t'explique tout pour ne pas trop te sortir de ton confort.

  • lilian A.

    Que d'arguments !

  • Aymeric08000

    Très ennuyeux, sans queue ni tête et manque cruellement de dialogues. On dirait un vieux film des années 50-60.

  • Thibaut J.

    A ne pas voir !

  • matthias A.

    Pourtant, le film est très simple à comprendre. La mise en scène est expérimentale, mais le fond est évident.

  • Guillaume J.

    Ni queue ni tête; on n'y comprend rien!!
    Je comprends franchement que je ne l'ai pas vu dans les salles de ciné du coin a l'époque de sa sortie!

  • matthias A.

    D'accord sur le côté OVNI. Cependant, je ne pense pas que Glazer ait le génie de Trier et surtout de Lynch.

  • Mani Polo

    J'ai mis 2 : 1 pour l’idée de base que je comprends tres bien et 1 pour la beauté de Scarlett, film plus que ennuyeux et mal réalisé.

  • q-tip66

    Heuu pourquoi tu as ouvert une étude sur le sujet ?? Vraiment y'en qui sont con , juste parce qu'il n'a pas aime le film et qu'il dit etre amateur de cinéma tu veux le dénigrer en sortant un truc completement con , n'importe qu'elle cinephile et passionné de cinéma peut ne pas vouloir regarder un film entier si celui ci ne convient guère .

  • Hunnam29

    J'avoue que ça fait 2 mois et que je n'ai pas tout les détails en tête. Il me semble que le mec difforme rentre chez lui, mais que le protecteur règle le problème en allant chez lui le faire disparaître non ? Franchement plus sur du tout.
    Ce qui est sur, c'est qu'elle pète son câble au moment ou le gars difforme allait se faire avoir, qu'elle remet en condition sa condition d'extraterrestre, et donc que le gars difforme ne se fait pas happer comme les autres, mais qu'il réchappe à une situation qui semblait pourtant courue d'avance.
    Mais le protecteur va régler le problème si je me souviens bien.

  • saskatchewan

    Donc suivant tes théories le mec difforme qui ne bande pas est relâche dans la nature ... !?

  • saskatchewan

    C'est cela oui ... tu as du te tromper de salle ... tu devais voir Samba je subodorre ...

  • saskatchewan

    Un réel OVNI ... ça m'a fait penser a Lars von Tries...et a Lynch ... faut s'accrocher !

  • MickDenfer

    La mutante est plus dangereuse.

  • MickDenfer

    la curiosité est un vilain défaut. lol

  • MickDenfer

    un beau film avec une fin horrible.

  • AttackTheGasStation1

    Un amateur de cinéma n'arrête JAMAIS de visionner un film au bout de 35 minutes, ni même avant la fin du film, même si celui-ci ne lui plaît pas.

  • TheMovies92

    Film étrange mais j'ai pourtant vraiment bien aimé !

  • vincent d.

    Tu n'y connais pas plus flaw70 , le film obeit au doigt et l'oeil au régle du 7eme art , ce n'est absolument pas du cinema déviant ... pour de la sf ou de l'experimental c'est trés limité , mais pour voir çà il faut avoir vu quelques films , court metrages , essais ... je te laisse dans ton ignorance petit flaw70

  • vincent d.

    je ne trouve pas l'utilisation de filtre original dans ce film , ( enter the void m'avait plus impressionné de souvenir ) .

    Je préferai de l'originalité dans le traitement psychologique de l'extra - terrestre , de son comportement en profondeur , bref un truc plus captivant qu'un extra terrestre qui se ballade

  • vincent d.

    arrété au bout de 35 minutes pourtant amateur de cinema, musique, et tout art experimentale , j'ai trouvé çà moche , banal et dénué d'interêt , ce n'est même pas du cinema déviant , de souvenir le film donne une impression fade et sans saveur pire qu'un telefilm d'apres midi sur les chaines publiques

  • hao88

    Comment apprécier le film quand on en connaît la fin, grâce au synopsis qui circule partout et qui la présente comme le postulat de départ ?
    Je ne comprends pas cette manière d'avoir promu le film, et je pense que c'est pour cela (en partie) que je ne l'ai pas apprécié autant que j'aurais voulu. Comme si c'était déjà un deuxième visionnage, sans le souvenir de la surprise du premier.
    Bref, pour moi malheureusement un film plutôt ennuyant, même si j'y vois une belle expérimentation cinématographique. Du coup, 2,5/5.

  • ChriSurvivor

    Nan ça n'a rien à voir, sérieux, oubli !!

  • Peter dL

    Film expérimental ? Ovni ? Peut-être !
    Comme je le dis souvent à mes amis : le cinéma est varié, vaste et pour tous les goûts.
    Glazer a choisi Johansson probablement pour s'assurer un minimum d'entrées. Mais à force de la voir partout et dans tous les sens... cela devient lassant !).
    L'histoire en elle-même n'est pas originale (on en trouve des tonnes dans les séries B et Z des années 60 à 80 et également avec les mêmes défaut techniques propres au "7ème Art" (je peux accepter le fait que ce type de réalisation et montage puisse avoir son publique, un public qui n'attache pas d'importance aux règles cinématographiques)?
    Un commentateur a écrit que ce film était trop long pour une telle histoire : je suis d'accord.
    Finalement, pour ma part, cette "médiocrité" (ce qualificatif n'engage que moi) permet de désacraliser les "stars" : en effet, Johansson (qui possède de réelles qualités d'actrice) n'a pas un corps parfait, loin de là ! Il vaut mieux la "fantasmer" (pour les intéressés) quand elle est habillée. Mais bon, peut-être qu'elle a voulu être "authentique" à ce niveau précis. En tout cas, elle n'apporte rien de plus au film ou à l'histoire. Je dirais même qu'elle donne un côté vulgaire à son personnage... mais je n'y connais rien aux extra-terrestres féminins !

  • tylerdurden76620

    et les gens qui sortent ce genre d'argument juste pour se faire mousser , alors qu'on parle d'un film labyrinthique , me font bien rire

  • critique man

    mouaip, bon ça y ressemble en tout cas

  • Top-secret i.

    Monsieur D, nul besoin de parler correctement le français pour comprendre ou avoir une intelligence au dessus de la moyenne, car bon nombre de personnes extrêmement intelligente, intuitive, compréhensive ont des lacunes en Orthographe ou s'exprime avec difficulté, mais cela n’empêche en rien de comprendre!

    Enfin bref, voilà mon ressenti sur ce film Migraine: Nul besoin de répéter, mon ami me comprend: La "théorie" que j'avais sur la femme du début n'était pas qu'elle était
    extraterrestre. Pour moi c'était une humaine (visiblement une
    prostituée) dont elle volait les vêtements, mais surtout la peau, et
    l'apparence. Mais de toute façon ce n'est pas en nous donnant des
    "explications" que cela nous fera aimer le film à posteriori. Certains
    ont aimé, d'autres pas (et ça ne veut pas dire pour autant que nous
    sommes dénués d'imagination). On peut avoir "compris" (si c'est là
    l'intérêt du cinéma) tout en ayant pas aimé. C'est une affaire de goût.
    Je n'ai pas du tout accroché et ce n'est pas parce que j'ai eu
    l'impression de ne rien comprendre, je ne vois d'ailleurs pas ce qu'il y
    a de compliqué... Quant au fait qu'elle soit extra-terrestre, c'est
    loin d'être un scoop puisque c'était écrit dans le résumé. A la rigueur,
    la fin aurait pu nous surprendre si on ne l'avait pas su avant. Ce
    n'est pas les dialogues inexistants qui m'ont dérangé (il y a des films
    muets très appréciables) ni une sensation d'incompréhension. Donc au
    mieux c'est cet aspect de la chose qui m’interroge plus que le film en
    lui-même: apparemment soit il est transcendant soit on y est
    hermétique. Il est là le mystère si la divergence des sensibilités
    était une chose que l'on se devait "d'expliquer" et de "comprendre". Il y
    a ceux qui disent avoir détesté et rien compris, et ceux qui ont adoré
    et qui pensent nécessaire d'expliquer à ceux qui disent ne rien avoir
    compris. C'est cela que je trouve dommage. Je n'étais pas devant quelque
    chose d'incompréhensible, seulement devant quelque chose que je
    n'appréciais pas.

  • Romain B.

    SPOILERS pour ceux qui n'ont pas vu le film
    Une extraterrestre se rend sur terre et séduit les hommes pour les amadouer et les tuer. Au cours d'une rencontre avec un homme défiguré, elle se prend de compassion pour lui et lui épargne la vie. Elle devient de plus en plus humaine et découvre les affres de l'humanité. Scénario assez classique en somme mais traité de manière très originale.

Voir les commentaires