Notez des films
Mon AlloCiné
    The Cut
    Bande-annonce The Cut
    14 janvier 2015 / 2h 18min / Drame, Historique
    De Fatih Akın
    Avec Tahar Rahim, Simon Abkarian, Makram Khoury
    Nationalités allemand, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,1 14 critiques
    Spectateurs
    3,7 289 notes dont 50 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    Anatolie, 1915. Dans le tumulte de la Première Guerre mondiale, alors que l’armée turque s’attaque aux Arméniens, le jeune forgeron Nazaret Manoogian est séparé de sa femme et ses deux filles. Des années plus tard, rescapé du génocide, Nazaret apprend que ses filles sont toujours en vie. Porté par l’espoir de les retrouver, il se lance dans une quête éperdue, ponctuée de rencontres avec des anges et des démons, du désert de la Mésopotamie aux prairies sauvages du Dakota...
    Distributeur Pyramide Distribution
    Récompenses 3 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2014
    Date de sortie DVD 14/02/2019
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 14 anecdotes
    Budget € 16 000 000
    Langues Anglais, Arabe, Turc, Kurde, Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 136104

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 12.99 €
    The Cut (La blessure)
    The Cut (La blessure) (DVD)
    neuf à partir de 12.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    The Cut Bande-annonce VOST 1:59
    The Cut Bande-annonce VOST
    243 866 vues

    Acteurs et actrices

    Tahar Rahim
    Rôle : Nazaret Manoogian
    Simon Abkarian
    Rôle : Krikor
    Makram Khoury
    Rôle : Omar Nasreddin
    Hindi Zahra
    Rôle : Rakel
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Les Fiches du Cinéma
    • Le Parisien
    • Première
    • Télérama
    • Transfuge
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Ouest France
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Croix
    • Les Inrockuptibles

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    yuchi-k
    yuchi-k

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2015
    Quelle claque ce film ! On retrouve le dada de Fatih Akin, s'intéresser à des sujets dérangeants, décalés. Avec le génocide des Arméniens, il place la barre très haut, le plus haut possible (Fatih est citoyen allemand d'origine turque) et comme nos amis de Charlie, il risque la mort. Car en Turquie, en cette année 2015 qui marque le centenaire du génocide, le génocide des Arméniens, ça passe aussi bien qu'une caricature du prophète ...
    Lire plus
    Alain T.
    Alain T.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2015
    Ce film n'est pas simplement un long métrage servi pour un spectateur en manque d'action.... C'est une oeuvre donc je m'abstiendrais de prendre en compte ce qui pourrait déplaire au spectateur moyen adepte de film hollywoodien. Ce film est une première pierre marquant la construction d'une future paix entre l'Arménie et la Turquie sur un fond de reconnaissance de l'injustice subie par les arméniens lors du génocide mais également sur ...
    Lire plus
    Frédéric P
    Frédéric P

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 179 critiques

    4,5
    Publiée le 14 janvier 2015
    Fatih Akin est le premier cinéaste turc à réaliser un film traitant du génocide des Arméniens de 1915, premier grand génocide du XXe siècle. C'est déjà un grand courage à saluer tant le négationnisme est répandu dans son pays d'origine. On sait l'entreprise extrêmement difficile. Le sujet du film d'Atom Egoyan "Ararat" était justement l'impossibilité de faire un film sur le sujet. On est très vite en dessous de la réalité comme ...
    Lire plus
    Arm M.
    Arm M.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2015
    C'est un chef-d'œuvre !!!! Le film est très Émouvant, magnifique, Et époustouflant. À voir et à revoir. C'est un film qui a été très bien réalisé, Où toute à été respecté: l'époque, Les personnages, les lieux ainsi que les langues. Sachant que le réalisateur s'est battu durant 8 ans Pour pouvoir réaliser ce film, et n'oubliant pas Que depuis ce film ça vie est en danger, il mérite Un oscar. Un grand BRAVO
    50 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Sélectionné à Venise

    The Cut concourt en Compétition au 71ème Festival de Venise. Un lieu où Fatih Akin a remporté le Grand Prix du Jury grâce à Soul Kitchen en 2009.

    Venise plutôt que Cannes

    Attendu au Festival de Cannes 2014, The Cut a été mis hors-course par son réalisateur un peu avant l'annonce officielle de la sélection, et s'est ensuite retrouvé en compétition à Venise. La raison ? Fatih Akin a expliqué avoir présenté le film aux deux festivals en même temps, et que la réaction vénitienne a été nettement plus enthousiaste que la cannoise, motivant ainsi son choix.

    Influences majeures

    Décrit par Fatih Akin comme une évocation de son cheminement dans le cinéma, The Cut a, de l'aveu de son réalisateur, été influencé par America, America d'Elia Kazan, les travaux de Martin Scorsese et Bernardo Bertolucci, la science du cadrage de Sergio Leone, et l'utilisation de la lumière de Terrence Malick.
    14 Secrets de tournage

    Dernières news

    Inarritu, Abrams, Audiard... : 15 réalisateurs qui vont marquer 2015
    NEWS - Stars
    samedi 17 janvier 2015
    Plein feux sur les cinéastes qui vont marquer l'année 2015, qu'ils soient français, américains, anglais ou allemands, réalisateurs...
    Sorties cinéma : Les Souvenirs de Jean-Paul Rouve en tête
    NEWS - Box Office
    mercredi 14 janvier 2015
    Le long-métrage de Jean-Paul Rouve rassemble 1272 spectateurs lors des premières séances parisiennes, talonné par Les Nouveaux...
    13 news sur ce film

    Commentaires

    • zvock083
      La base est intéressante puisqu'il est question du génocide arménien, mais c'est un point à peine survolé qui sert surtout de cadre à une histoire qui aurait pu fonctionner dans n'importe quel contexte. Pendant tout le film, on suit le très long périple de Nazareth qui tente d'abord de survivre puis de retrouver ses filles. Je pensais vraiment tomber sur un film fort en émotion, mais il n'en est rien. La réalisation et la mise en scène sont ultra-classiques, le film manque de force et d'émotion, on ne s'attache pas aux personnages malgré tous les malheurs qui leur arrivent puis le fait que le personnage principal soit quasi-muet n'aide pas même si dans certains cas les silences sont plus forts que les mots, mais pas ici. Je m'attendais à mieux de la part de Fatih Akin, car au final, le film ne décolle jamais, c'est long sans surprise et assez ennuyeux. 1,5/5
    • elriad
      bien sûr ceux qui connaissent l’œuvre ambitieuse de Fatih Akin, ( "Head on" , "de l'autre côté", pour n'en citer que deux) peuvent regretter cette sorte de classicisme et de distanciation avec "The Cut". Car il faut bien le reconnaître, la grande Histoire n'est ici que pour mettre en valeur la petite. Le terrible génocide Arménien n'est que survolé pour servir la quête acharnée de ce père pour retrouver ses deux filles. Et c'est vrai que l'on peut se demander si le réalisateur parfois n'a pas craint de s'affronter avec ce que les Turcs ont toujours refusé de reconnaître. Alors on découvre malgré tout qu'un génocide est un génocide, qu'il soit juif ou arménien, avec son bouleversant lot de rafles, de déportation, d’exploitation et d'extermination. et en ce sens le film, à l'heure de la commémoration du centenaire de cette tragique époque, trouve son écho. Mais devant la position autiste de la Turquie face à son passé, on aurait aimé un peu plus de courage et de fond de la part d'un réalisateur qui nous a pourtant toujours offert un vrai regard et une belle profondeur dans son cinéma du peuple turc déraciné en Allemagne. Au lieu de cela, on assiste à un mélo à la Russel Crowe dans "la promesse d'une vie" et cela, de la part de Fatih Akin, est bien regrettable...
    • Mam?1972
      Relis le Synopsis merci.
    • Maryanto D.
      je crois que tu n'as rien au compris au film .... où as-tu vu la 1ère guerre mondiale ? on parle là du génocide arménien perpétré par les turcs !!! ce génocide a fait 1,5 millions d'arméniens morts ... et cette année est la commémoration des 100 ans !!!
    • StanKubri34
      Notre critique de The Cut : Un mélange entre naivité et mièvrerie!
    • LBDC
      (...) Lorsque la salle de cinéma devient sombre et que la lumière se projette sur le grand écran, il y a cette voix off qui ouvre The Cut : « Il y a bien longtemps… ». Tels un conte, une épopée, l’histoire devient témoignage historique. Enfin, c’est ce que le cinéaste essaie de faire. Le réalisateur allemand d’origine turque Fatih Akin, nous embarque dès l’ouverture, vers une œuvre qui se veut réaliste. Manque irrémédiablement, ce supplément d’âme, cette patte subjective.Ce film est le plus ambitieux, le plus audacieux, mais aussi le plus cher de sa carrière. Le réalisateur ose parler d’un sujet aussi délicat qu’est le génocide arménien et lui donne une dimension moderne, faisant écho aux événements actuels. Malgré l’élégance des images, The Cut manque cruellement d’épaisseur. Troisième film d’une trilogie ayant pour thème l’amour (Head On), la mort (De l’autre côté), ce long-métrage invoque le diable. Allusive, l’allégorie au démon se dévoile sous des apparitions au héros, des cauchemars, des penchants légers vers le mal. Règne, tout au long de la projection, cette peur de succomber, de pécher, de perdre foi en Dieu et la vie.The Cut, c’est l’histoire d’un survivant sur le point de mourir à chaque fois, tiraillé par cette « faim d’amour », affaibli par la famine, la douleur et l’épuisement. Celui qui porte le nom de la ville sainte, se bat sans relâche pour ne pas céder au désespoir. Fatih Akin filme la cruauté insoutenable. Sur ce territoire impitoyable, parfois, la fraternité existe face à l’horreur. Le récit est d’ailleurs fondé sur cet amour de l’autre, cette générosité. Cette humanité. Si Nazareth n’avait pas rencontré Mehmet, un soldat turc, il serait déjà mort. The Cut, c’est aussi une succession de rencontres (plus ou moins bonnes) menant le personnage principal vers son but (...)le reste de notre opinion à propos de THE CUT, sur Le Blog du Cinéma
    • Jeanluc.M
      Simple et très très efficace. Le film comporte peu d'action mais quelques scènes sont si fortes... on prend une baffe qui assomme pour 1heure de film.La bande sonore est surprenante et sent le Jim Jarmusch (Dead Man), ça donne un ton au film assez atypique, pas déplaisant.Les décors sont... allez le voir vous verrez, je sais pas quel film ont vu les critiques de Presse, ça doit pas être celui que je viens de voir, où alors ils étaient encore drogués pour changer...
    • scarface1972
      3.5/5Film retraçant la quête d'un arménien, séparé de sa famille durant la 1ère guerre mondiale, pour retrouver ses deux filles. Il va pour cela parcourir la planète dans tous ses recoins ou presque, sans jamais faillir. Certaines scènes sont très dures à voir. Tahar Rahim est un acteur qui sait bien faire passer l'émotion.
    • dagrey1
      C'est vraiment un beau film....
    • scarface1972
      Bien sûr, je te dirai. J'adore l'acteur et l'histoire m'intéresse vraiment...je pleure souvent, j'ai l'habitude.
    • dagrey1
      C'est quand même dur, enfin moi j'ai trouvé...mais vas y...on en reparlera...
    • scarface1972
      Oh zut, je suis super sensible alors çà sera deux paquets de kleenex.Si c'est du bonheur, je suis prête....
    • dagrey1
      Mais n'oublie surtout pas tes kleenex (snif...)...
    • scarface1972
      J'y vais demain....J'ai hâte...grazie dorian
    • dagrey1
      Tu as raison, c'est à voir!
    • dagrey1
      Plaute écrivait: l'homme est un loup pour l'homme. En ces temps sombres d'obscurantisme, je tire mon chapeau à Faith Atkin, d'origine turque, pour ce film bouleversant tellement contemporain qui nous rappelle le triste sort de la minorité arménienne durant la première guerre mondiale à l'image de ce que peuvent connaitre certains minorités de la région aujourd'hui. Le film est fort, violent par moment et on suit avec beaucoup d' émotion les pérégrinations de Tahar Rahim, l'interprète de Nazareth, qui tient là son plus beau rôle depuis le prophète. Un film qui fait réfléchir à l'heure où la Turquie est de moins en moins laique, the cut comme Midnight express, ne lui fera certainement pas une bonne publicité. The cut est l'autre grand film de ces dernières années sur les heures terribles de l'histoire avec the city of life and death!
    • dehard
      The Cut de Fatih Akin : un film fort à la mise en scène époustouflante !
    • Nick A.
      Je suis allé voir ce film pour tout d'abord car j'avais envie de retrouver les paysage de mon Anatolie natal, ses montagne, désert que des siècle auparavant hebergé turcs, arméniens, kurdes, chrétiens, musulman, sunnites, alaouites..... Le film décrit le massacre et la déportation des Arméniens lors de la première guerre mondiale et l'effondrement de l'empire turc.Simon ABKARIAN est toujours aussi charismatique et Tahar RAHIM s'en sort bien malgré son accent turc.. Cela m'a bien fait rire malgré le sujet du film.Malheureusement j'ai trouvé que le film manquait de rythme, de cadence, j'ai eu l'impression d'avoir des suites de scènes ou Fatih AKIN a souhaité fixer des faits mais ....En conclusion film à voir pour son coté "historique" mais ne vous attendez pas à être transporté dans par ce film.
    • Jeanluc.M
      Encore une bande annonce que je qualifie de Criminelle.Elle nous dévoile toute la trame du film, et presque le dénouement.Au cachot les responsables ! :=)
    • Chouchanna I.
      La Jeunesse Arménienne de la Côte d'Azur est heureuse de vous informer de l'organisation de l'avant-première du film THE CUT ce jeudi 8 janvier à 20h00 au Cinéma Rialto de Nice ( 4, rue de Rivoli 06000 NICE ) avec la présence exceptionnelle de l'acteur Simon ABKARIAN!
    Voir les commentaires
    Back to Top