Notez des films
Mon AlloCiné
    Shock Corridor
    Bande-annonce Shock Corridor
    15 septembre 1965 / 1h 41min / Drame
    Date de reprise 25 janvier 2006
    De Samuel Fuller
    Avec Gene Evans, Constance Towers, Peter Breck
    Nationalité américain
    L'extrait Ce film en VOD
    Presse
    5,0 1 critique
    Spectateurs
    3,9 421 notes dont 72 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    En vue d’obtenir le prix Pulitzer, un journaliste cynique et ambitieux (Peter Breck) se fait passer pour un fou et interner dans un asile afin d’enquêter sur un meurtre. Mais plus il se rapproche de l’assassin, plus sa propre folie le guette...
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1963
    Date de sortie DVD 12/01/2005
    Date de sortie Blu-ray 12/12/2018
    Date de sortie VOD 01/09/2009
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 25/01/2006
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 30905

    Regarder ce film

    En VOD
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Achat à partir de (7,99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 16.00 €
    neuf à partir de 17.10 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Gene Evans
    Rôle : Boden
    Constance Towers
    Rôle : Cathy
    Peter Breck
    Rôle : Johnny Barrett
    James Best
    Rôle : Stuart
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Zurban

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    1 article de presse

    Critiques Spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1540 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2010
    Sans conteste le meilleur film de son réalisateur et peut-être aussi le meilleur sur la folie avec «La Fosse aux serpents», «Shock Corridor» est un film dur et d'une très grande intensité présentant une galerie de personnages fascinante incarnée par une distribution impressionnante. L'histoire quand à elle est aussi prenante qu'audacieuse et Samuel Fuller ne manque pas de ponctuer son film de séquences marquantes, ne serait-ce que les ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 14 mars 2012
    Film plus difficile d'accès qu'on pourrait le penser, "Shock Corridor" débute avec une trame de polar : un journaliste infiltre une clinique psychiatrique pour en savoir plus sur un crime qui s'y est déroulé. Mais on ne se fait pas passer pour fou impunément. "Shock Corridor" relève de fait du thriller psychologique, ainsi que du drame. Il est facile, mais obligatoire, de comparer ce film au "Vol au-dessus d'un nid de coucou" : Fuller a pu ...
    Lire plus
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 3 juin 2008
    Fort de son expérience de journaliste spécialisé dans la criminologie, Samuel Fuller réalise en 1963 Shock Corridor, chef d'oeuvre absolu du septième Art. Un film percutant sur une Amérique rongée de l'intérieur par l'ambition, le cynisme, le racisme ou encore l'injustice. John Barrett ( joué par l'immense Peter Breck ) est un écrivain bien décidé à remporter le prix Pulitzer. Pour ce faire, il décide de se faire interner dans un ...
    Lire plus
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,5
    Publiée le 25 juin 2017
    Le plus terrifiant dans "Shock Corridor", outre sa galerie de malades mentaux, réside dans l'incapacité à repérer un quelconque point de bascule dans la folie de Johnny Barrett. Il y a même fort à parier que son esprit soit déjà torturé avant même qu'il n'entre dans l'asile, malmené à force de séances de conditionnement qui sont pour Fuller le point d'ancrage d'une morale : la théorie peut se confronter au réel, mais à un moment ...
    Lire plus
    72 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Secrets de tournage

    Une ébauche de scénario écrite en 1946

    En 1946, Samuel Fuller écrivit une première ébauche de scénario sous le titre The Lunatic. C'est avec le succès de la pièce Vol au-dessus d'un nid de coucou que le réalisateur se décida à monter le film.

    Insertion de plans en Technicolor

    Dans certaines séquences de délire ont été insérés des plans en Technicolor que Samuel Fuller filma auparavant au Matto-Grosso.

    Un film interdit dans le sud des Etats-Unis

    Dès sa sortie en salles, Shock corridor fut interdit dans le sud des États-Unis pour ne pas heurter les opinions très conservatrices. Samuel Fuller y aborde en effet la guerre du Viêt-nam, la xénophobie du Ku-Klux-Klan et le danger nucléaire, des thèmes que l'on retrouve dans les propos des trois témoins interrogés par Johnny Barrett.

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1963, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1963.

    Commentaires

    • Last Action Zero
      Ce n'est pas fait pour. Il faut juste que tu clique dessus.
    • tombohindou
      Film coup de poing, film culte, et film... suédable!Découvrez notre suédage de Shock corridor :https://www.youtube.com/wat...
    • Newstrum
      Peut-être le film le plus impressionnant de Fuller. Dénonciation des maux de l'Amérique des années 1960 sous couvert de plongée dans l'univers d'un asile psychiatre, Shock Corridor est aussi l'histoire d'un amour unilatéral, celui que porte Cathy à Johnny qui ne pense lui qu'au prix Pulitzer qu'il espère obtenir à l'issue de son reportage dans l'asile. Constance Towers est magnifique dans le rôle de Cathy. Les scènes où Fuller utilise des images documentaires qu'il a lui-même tournées en Corée, au Japon et au Brésil sont marquantes. Grand film à ne pas manquer lors de la rétrospective en cours à la cinémathèque. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....
    • Monotrema
      Il n'y a qu'une seule critique.
    • Syoul
      :p
    • Le Faucon Maltais
      Ha ba bien !
    • Le Faucon Maltais
      ??
    • Syoul
      "Le Faucon Maltais • il y a 20 heures Oui, certaines scènes sont parfois insoutenables et bien dégueulasse !" Désolé lol mon compte beugue et je vois pas les suites de conversations donc je parvenais pas à te répondre, c'est pour ça que je poste ici ^^" Je vais m'le faire bientôt Salo
    • Syoul
      Ouais c'est sûr ! =)
    • Le Faucon Maltais
      Une claque !
    • Le Faucon Maltais
      Une grosse claque, une œuvre forte nous emmenant dans les abysses de la psychologie humaine et de l'Amérique !
    • Syoul
      =D
    • Raw Moon Show
      je souscris :)
    • Syoul33
      Grandiose !!!
    • zlaan
      Je crois que c'est la 1ere fois que je vois 5 étoiles en critiques de la presse !
    Voir les commentaires
    Back to Top