Notez des films
Mon AlloCiné
    Gemma Bovery
    Bande-annonce Gemma Bovery
    10 septembre 2014 / 1h 39min / Comédie, Drame
    De Anne Fontaine
    Avec Gemma Arterton, Fabrice Luchini, Jason Flemyng
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,4 27 critiques
    Spectateurs
    3,4 2580 notes dont 336 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d'un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d'imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu'un couple d'Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s'installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s'appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l'occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n'a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie...

    Distributeur Gaumont Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2014
    Date de sortie DVD 21/01/2015
    Date de sortie Blu-ray 21/01/2015
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Box Office France 442 718 entrées
    Budget -
    Langues Français, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 133265

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 4.45 €
    Gemma Bovery
    Gemma Bovery (DVD)
    neuf à partir de 6.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bandes-annonces

    Gemma Bovery Bande-annonce VF 1:21
    Gemma Bovery Bande-annonce VF
    517 531 vues
    Gemma Bovery Teaser VF 1:09
    179 650 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Fabrice Luchini, complètement fou de Gemma Arterton ! 3:36
    Fabrice Luchini, complètement fou de Gemma Arterton !
    25 302 vues
    Gemma Arterton : son coup de foudre pour la France ! 3:35
    Gemma Arterton : son coup de foudre pour la France !
    33 041 vues
    Carnets de voyage N°60 - Festival d'Angoulême 2014 : le best-of 6:32
    Carnets de voyage N°60 - Festival d'Angoulême 2014 : le best-of
    20 075 vues
    8 vidéos

    Acteurs et actrices

    Gemma Arterton
    Rôle : Gemma Bovery
    Fabrice Luchini
    Rôle : Martin Joubert
    Jason Flemyng
    Rôle : Charlie Bovery
    Isabelle Candelier
    Rôle : Valérie Joubert
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Le Parisien
    • Voici
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Ouest France
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • CNews
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • La Voix du Nord
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Metro
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Critikat.com
    • Femme Actuelle
    • TéléCinéObs
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    27 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2526 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 17 septembre 2014
    "Gemma Bovery" de Anne Fontaine, étonnamment, n'en porte pas trop la signature cette fois-ci... Déplacer ou plutôt, transposer l'héroïne de Flaubert au XXI ème siècle était un pari risqué même en utilisant certaines astuces bien trouvées comme l'utilisation et le bien fondé du personnage joué par Luchini lui-même ! Ce qui ne veut pas dire pour autant que tout fonctionne à merveille, loin de là et même au contraire... Il est ...
    Lire plus
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 1323 abonnés Lire ses 6 874 critiques

    3,0
    Publiée le 2 mai 2015
    En général, j'apprécie le cinéma d'Anne Fontaine, son univers à la fois singulier, mordant voire légèrement sulfureux. Si « Gemma Bovery » n'est pas forcément son meilleur film, je l'ai néanmoins trouvé séduisant, assez inventif dans son développement et surtout vraiment bien écrit, l' œuvre réussissant à nous surprendre jusqu'au bout. Belle idée que de s'inspirer du chef-d'œuvre de Flaubert et de son cadre pour nous ...
    Lire plus
    Alex*56*
    Alex*56*

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 314 critiques

    3,5
    Publiée le 12 septembre 2014
    Pour être honnête si on m'avait dit que Gérard Lanvin (cet acteur m'ai venu en tête comme ça, c'est juste un exemple !) avait le rôle principal je n'y serais pas allé, je ne me serais peut être même pas intéressé au film. Car le rôle de Martin Joubert, ex-bobo, passionné de littérature et de culture française, va si bien à Luchini, tout aussi mélo et intelligent dans la vie. Quant à Gemma Arterton, c'est une actrice que je ne ...
    Lire plus
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 296 abonnés Lire ses 1 699 critiques

    3,5
    Publiée le 9 septembre 2014
    C'est une "fantaisie" psychologico-littéraire, à pas mal d'égards bien troussée, que ce "Gemma Bovery", le 13e (si j'ai bien compté !) "long" d'Anne Fontaine, pour le cinéma. Cette adaptation d'un "roman graphique" britannique, lui-même inspiré par le chef-d'oeuvre de Flaubert, est construite sur l'air du célèbre "la nature imite l'art". Ou pas.... En tout cas, Martin Joubert (Fabrice Luchini, qui retrouve Anne Fontaine, après "La ...
    Lire plus
    336 Critiques Spectateurs

    Photos

    27 Photos

    Secrets de tournage

    Gemma Arterton et les romans de Posy Simmonds

    Gemma Bovery est adapté du roman graphique de l’auteure anglaise Posy Simmonds, à qui l'on doit également Tamara Drewe, adapté sur grand écran en 2010 avec Gemma Arterton dans le rôle principal.

    Un livre, un scénario

    Anne Fontaine, qui connaissait le travail de Posy Simmonds grâce à son roman graphique "Tamara Drewe" (qui fut adapté en long-métrage en 2010), explique pourquoi elle décida d'adapter "Gemma Bovery" :  "Le jeu de mot sur un archétype littéraire féminin détourné me semblait prometteur et ludique. Quand j'ai lu le roman, les personnages m'ont intriguée et touchée : j'ai senti leur potentiel comique et leur profond... Lire plus

    Martin, Luchini même combat !

    Pour Anne Fontaine, travailler avec Fabrice Luchini était une évidence : "Quand j'ai lu le roman graphique, j'y ai immédiatement superposé Fabrice Luchini, pas seulement en tant qu'interprète, mais comme un être qui a Flaubert dans le sang, au plus profond de lui. (...) je l'ai si souvent entendu parler de Madame Bovary de manière incarnée, j'ai eu le sentiment que ce rôle n'attendait que lui. J'ai donc écrit le scénario en me disant qu... Lire plus
    8 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Gemma Bovery" et "Johnny Guitare"
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 27 mai 2018
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    James Bond, Prince of Persia, Gemma Bovery… Déjà 10 ans de cinéma pour Gemma Arterton !
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 27 avril 2018
    Découverte outre-Manche à la télévision en 2007, Gemma Arterton a vite trouvé sa place sur le grand écran. De blockbusters...
    25 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2014.

    Commentaires

    • JAIMEPASLESNANARS
      j´adore la litterature mais pas la soporifique......ou alors seulement en cas d´insomnie !!
    • Jyfont
      Gemma qui transpire la sensualité, Fabrice qui est un narrateur / acteur et individu tout simplement fascinant , une personnalité unique. Film très plaisant avec de beaux paysages qui arrive a sublimer la campagne Française ( son esprit ) ainsi que le charme anglais sans oublier la grande literature et pour ça, Fabrice était le seul choix adéquat.
    • Lidia M.
      Excellente film! Je suis prof de français et avec mes élèves nous travaillons dans ce fim. Tres Arroyos (province Buenos Aires) Argentine
    • Naughty Dog
      Gemma qui parle français.... <3elle me dirai de sauter d'un pont, je le ferai pour elle
    • Manu G.
      Un très bon film dans l’ensemble vue a travers le regard Martin Joubert..Faut aimer le style français, j'aime pas trop, mais y avait Gemma Aterton j'ai vu pratiquement tout ses film donc j’étais curieux.Je L'ai découverte Dans Prince of persia.On accroche bien le film et la fin est super ;)PS:Ya des scène avec la sublime Gemma Arterton et Niels Schneider qui son super excitante par contre je préviens ;)
    • carminda
      Quand Martin interroge Gemma sur sa lecture du roman Mme Bovary elle dit "il ne se passe rien mais en même temps on s’intéresse""c'est exactement ça"répond Martin.Voilà un peu l'ambiance du film avec de très belles images et une musique très douce.La fin est très surprenante!
    • Captain fantastic
      Ouh le moment de solitude !! Ce film est un navet, bourré de clichés, même pas drôle, les acteurs surjouent et on s'ennuie !! L'intrigue est plate et sans rebondissements !! C'est horriblement nul !!! Et la fin m'a horripilé !! un fiasco...
    • defleppard
      Le film finit par s'enliser, mais est rehaussé par son double pitch final. 3 étoiles.
    • bosago
      un bon film sans plus, l'histoire n'est pas franchement passionnante mise à part la fin surprenante. Il manque sans doute une dimension tragique et dramatique supplémentaire pour en faire un grand film.On retiendra surtout la présence de gemma atterton, parfaite dans le rôle et l'entendre parler français est un régal.Pour Luchini ce n'est pas un de ses meilleures rôles c'est sûr, en même temps il joue un personnage assez en retrait de l'histoire, il est spectateur de son fantasme qui se réalise sous ses yeux et on suit l'action à travers son regard.Visuellement j'ai trouvé le film assez joli, on sent bien que le film a été tourner à la fin d'un été.Un film à voir au moins une fois pour gemma atterton, j'espère qu'on la retrouvera dans d'autres films français, j'ai vu ses interviews et elle parle mieux le français que son personnage dans le film.
    • MickDenfer
      "J'aime les français." ^^
    • George Abitbole
      un peu trop Luchineste, sans lui aucun intérêt ce film, j'ai quand même regardé jusqu'au histoire de...BoF BoF ! Au second degré entre amis ça se regarde !
    • MGM-ranger
      On pourrait croire à un film comique au premiers abords mais pas tellement.
    • moi!
      On retiendra surtout la fin (une belle plaisanterie)
    • moi!
      Je sais pas qui est le + à plaindre vous ou la chienne...
    • moi!
      Une grosse bouse made in France mais on retiendra surtout la fin (attendez vous à une grosse plaisanterie)
    • zvock083
      A un moment Fabrice Luchini dit : "une histoire banale racontée par un génie", c'est un peu mon sentiment sur ce film, l'histoire est plaisante à suivre, mais elle ne m'a pas emballé plus que ça, il manque vraiment ce petit truc en plus peut être au niveau de l'humour ou de l'intrigue, je ne sais pas, mais je n'ai pas plus accroché que ça au film heureusement qu'il y a un bon Luchini et la sublime Gemma Arterton pour porter tout ça. 2/5
    • Julie R.
      J'ai bien aimé cette histoire en quelque sorte j'en fais parti car la chien de Gemma Arterton dans le film et la mienne donc une petite fiérté
    • Blaste
      Olivier de Bruyn remarque, dans sa critique pour Positif, que le film "s'amuse avec le snobisme de ses personnages". J'ai dû passer totalement à côté du film. Personnellement, j'ai été atterré par le manque de recul et de prise de position de la réalisatrice sur ses personnages : pas forcément quelque chose de polémique et de potache, mais au moins une conscientisation des protagonistes les uns aux autres. Pour moi, le personnage de Luchini n'est qu'un pervers, multipliant les comportements douteux (il suit et épie ses voisins, le jour comme la nuit), qui, dans la vraie vie, conduiraient à un internement. En outre, je pose sincèrement la question : quel est l'objectif et/ou le message du film ? La réalisatrice filme son histoire, ou plutôt illustre son scénario avec une telle distance qu'on se demande bien ce qu'elle peut bien penser de ce récit, et, au final, ce que cette histoire peut bien apporter à qui que ce soit. Car le plus gênant, pour moi, est finalement ce snobisme que de Bruyn estime critiqué, et que moi j'ai davantage ressenti comme un conformisme embourgeoisé très premier degré : le personnage de Luchini explique au début, face caméra, que s'il habite en Normandie c'est parce qu'il pensait trouver une tranquillité d'esprit en quittant Paris, mais que finalement penser ça c'était un cliché et surtout une grosse connerie, car maintenant il s'ennuie au possible. Un parisianisme et un mépris de la province assez ahurissant, et face auquel je ne perçois, encore une fois, aucun recul (car il en va évidemment de même avec les anglais : ils viennent tous de Londres...). Ça va évidemment de paire avec cette manie nauséabonde et strictement intellectualiste de ne citer que des grands auteurs (Flaubert, Tolstoï à la fin). C'est d'ailleurs pour tromper pernicieusement cet ennui que ce malade de Joubert projette ses fantasmes littéraires abominables sur les gens qui l'entourent, et fait de son réel une interprétation totalement aliénée, névrosée et aberrante. Les personnages secondaires sont aussi épuisants, notamment le couple d'amis franco-anglais, snobinards et arrogants. Je ne vois pas où est le recul et le regard critique sur ces personnages. Comble du conformisme bobo, l'incontournable blague sur l'homosexualité lorsque Luchini regarde Neils Schneider.Pour ce qui est du point de vue cinématographique, c'est bien évidemment mineur : la musique ne sert qu'à illustrer (comme le film par rapport au scénario), il n'y a aucune recherche d'originalité, le montage oscille en permanence entre le tape-à-l'œil et le ridicule. Aucune réflexion, rien. Le néant. Le niveau zéro d'une certaine comédie française, celle des foulards en soie, à laquelle Luchini s'habitue de plus en plus (Alceste à bicyclette...).
    • viverplenamenteparis ..
      Ce film ne va pas plaire à tout le monde car il faut aimer la littérature! Lucchini est encore une fois splendide dans sont rôle !
    • JRLY
      Très joli film où le monde littéraire tellement cher au cœur de Fabrice Lucchini (Martin) et la réalité semblent constamment s'entrechoquer. À une distance suffisante pour ne pas se brûler les ailes, Martin en tant que boulanger risque constamment être troublé par les sentiments pour le moins confus et la beauté et élégance d'une jeune anglaise, Gemma, qui vient de s'installer en face de sa boulangerie. Martin découvre une ressemblance saisissante entre la fiction d'un livre de Gustave Flaubert Gemma Bovary et la vie trépidante et complexe de la jeune anglaise. Troublé par le malheur sentimental grandissant de la jeune anglaise il hésite entre un rapprochement et le désir de la préserver de tout malheur qui pourrait lui arriver s'il suit le fil conducteur du livre précité. Ses sentiments ne sont pas exclusivement paternels mais traduisent aussi des sentiments naissants amoureux ou du moins attendrissants pour elle. Ces sentiments troublants de Gemma aussi bien par rapport à Martin qu'à d'autres hommes de son entourage et cette cohabitation quasi permanente entre la réalité et la fiction conduisent la jeune Anglaise finalement à la fin tragique telle qu'elle a été relatée dans le livre de l'auteur favori de Martin. L'un et l'autre semble se réfugier dans un monde de sentiments camouflés ou la réalité n'a pas vraiment sa place. Du moins pas celle de l'amour.
    Voir les commentaires
    Back to Top