Mon Allociné
Qui vive
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Qui vive
Date de sortie 12 novembre 2014 (1h 23min)
Avec Reda Kateb, Adèle Exarchopoulos, Rashid Debbouze plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,1 15 critiques
Spectateurs 3,1396 notes dont 59 critiques

Synopsis et détails

Retourné vivre chez ses parents, Chérif, la trentaine, peine à décrocher le concours d’infirmier. En attendant, il travaille comme vigile. Il réussit malgré tout les écrits de son concours et rencontre une fille qui lui plaît, Jenny… Mais au centre commercial où il travaille, il perd pied face à une bande d'adolescents désoeuvrés qui le harcèlent. Pour se débarrasser d'eux, il accepte de rencarder un pote sur les livraisons du magasin. En l'espace d'une nuit, la vie de Chérif bascule...

Distributeur Rezo Films
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD 11/03/2015
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 31 790 entrées
Budget -
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 125186

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Qui vive en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Qui vive
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Qui vive
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (10.99 €)
Qui vive
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Qui vive (DVD)
Date de sortie : mercredi 11 mars 2015
neuf à partir de 5.17 €
<strong>Qui vive</strong> Bande-annonce VF 1:44
We Love Films 2015 0:00
2 796 vues

Interview, making-of et extrait

Cannes 2014 - Marianne Tardieu : "Claire Denis m'a construite" 2:54
Cannes 2014 - Marianne Tardieu : "Claire Denis m'a construite"
2 093 vues

Acteurs et actrices

Reda Kateb
Reda Kateb
Rôle : Chérif
Adèle Exarchopoulos
Adèle Exarchopoulos
Rôle : Jenny
Rashid Debbouze
Rashid Debbouze
Rôle : Dedah
Moussa Mansaly
Moussa Mansaly
Rôle : Abdou
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Télérama
  • Positif
  • Première
  • Le Journal du Dimanche
  • Studio Ciné Live
  • Paris Match
  • Critikat.com
  • Libération
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Dauphiné Libéré
  • Les Inrockuptibles
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
15 articles de presse

Critiques Spectateurs

FritzLangueur
Critique positive la plus utile

par FritzLangueur, le 16/11/2014

4,0Très bien

Il est des films admirablement construits entre ce qui apparaît à l’écran et ce qui est suggéré en filigrane. Parfois les... Lire la suite

REEP
Critique négative la plus utile

par REEP, le 08/12/2014

1,0Très mauvais

Je ne sais pas comment les critiques si positives ont trouvé ce film "bien"?. Le film est pauvre, très ennuyeux, avec des... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
7% 4 critiques 19% 11 critiques 42% 25 critiques 24% 14 critiques 3% 2 critiques 5% 3 critiques
59 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Premier film

Qui vive est le premier long métrage de Marianne Tardieu, qui a auparavant travaillé comme cadreuse et chef opératrice. Elle désirait mêler l'histoire d'un homme inquiet de ne pas atteindre ses objectifs, à l'univers des quartiers difficiles de banlieue : "L’enjeu était de décrire sans caricature la vie de la cité et ses tensions, j’ai essayé pour cela de ne jamais être en surplomb par rapport aux personnages, de faire exister des points de vue différents dans le même temps, le même plan, et enfin, de construire des personnages complexes (...)", explique-t-elle. 

Références cinéma

Pour donner forme à Qui vive, Marianne Tardieu s'est inspirée des films qui ont bercé son parcours cinéphile : "L’écriture et le tournage du film ont été pensés avec la simplicité et la franchise de certains films noirs, comme ceux de Nicholas Ray, mais j’avais aussi en tête, car ils ont été à l’origine de mon envie de cinéma, les films de Claire Denis, Philippe Garrel, Jean Renoir et Accatone de Pier Paolo Pasolini."
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2014.

Commentaires

  • Cinematraque

    " S’il est un film de banlieue, on en a déjà vu de bien meilleurs. S’il est une chronique sociale, elle est assez superficielle. S’il est un film policier, son cas est traité parfois un peu nonchalamment. Et s’il est le film d’un amour, il est celui d’un amour bancal et vite avorté. Et c’est la pauvre Adèle Exarchopoulos qui en fait quelque peu les frais : si son rôle n’est pas en soi négligeable, il est malheureusement un peu vite escamoté et n’apparaît que trop peu tout au long des 83 minutes montre en main que dure le film de Marianne Tardieu. Dommage, car la complicité évidente entre Chérif et Jenny apporte une lumière et une légèreté bienvenue à cette histoire, portée notamment par de très jolies séquences de dessins d’enfants animés, autant d’élans poétiques qui surgissent au beau milieu d’un souci de réalisme ambiant. Toujours est-il qu’en dépit de son temps de présence pas aussi important qu’on pourrait le penser, le personnage de Jenny aurait gagné à prendre plus d’épaisseur, ce que le film parvient à faire par moments. On pensera notamment à ce personnage du patron de Chérif, d’abord incarnation de toutes les dérives du management d’entreprise moderne, qui gagne progressivement en ambiguïté à force de paternalisme dont on ne sait plus trop s’il est davantage bienveillant ou intéressé. "

    http://www.cinematraque.com/20...

  • Sophie S.

    Pour arpenter un territoire abondamment quadrillé ces dernières années par le cinéma français, du Kechiche de L’Esquive au récent Bande de filles de Céline Sciamma (on s’en veut toujours de recourir à des appellations réductrices, en évoquant la France des "quartiers", des "cités" ou des "banlieues"), Qui vive n’en trace pas moins son propre sillon, entre vérisme précis et romanesque en sourdine.

    Partant du postulat que le maillage social dudit territoire relève du pré-requis, le film ne s’embarrasse pas de séquences d’exposition, et emboîte fissa le pas à Cherif, trentenaire vivotant de son job d’agent de sécurité en attendant d’obtenir son diplôme d’infirmier. Marianne Tardieu n’ouvre ainsi des pistes sentimentale et policière que pour nourrir le portrait de son personnage (Reda Kateb, de tous les plans ou presque, et qui trouve ici son plus beau rôle). Malgré son arrière-fond nécessairement politique, le regard sans fard qu’il porte sur la société – mineurs en déshérence, petites frappes imposant leur loi, salariat précaire et en proie à l’humiliation de sa hiérarchie, anonymat glaçant des grandes surfaces –, et sans jamais rogner sur la noirceur de son récit, Qui vive ménage quelques puits de lumière : il y a là de l’espoir, de l’amour – à l’état de possible du moins, en la personne d’Adèle Exarchopoulos – et pour tout dire une bienveillance salutaire à l’égard de ses personnages, jamais honnis pour leurs erreurs, aussi tragiques soient-elles. Juste, modeste et sensible, Qui vive est une réussite.

    (c) Thomas Fouet - http://www.fichesducinema.com/...

  • renaudot94

    Vu en Avant première ce matin, bon film surtout pour le premier long métrage de Marianne Tardieu, ma critique sera postée ce soir.

  • Sidi V.

    Pas d'intérêt particulier pour ce film !!!

  • peewaiamadeo

    Très cool. Reda Kateb prouve encore son talent! Un scénario et un mise en scène au service de ce beau portrait d'un homme pas tout à fait dans son élément, qui essaie de s'en tirer!
    En plus c'est tourné à Rennes, une chouette ville!!

  • romain m.

    Un film mineur mais avec un acteur majeur.

  • ener1

    Un film majeur dans le registre du pardon et un Reda Kateb magistral que l on revoit avec plaisir apres 'Hippocrate'

  • OriginalKaa

    C'est l'histoire d'un type.....dans une banlieue....
    Kateb Reda prouve une fois de plus qu'il est l'un des meilleurs acteurs français actuellement. Son interprétation est sobre et juste. Un film humain et une intelligente réalisation.

  • defleppard

    Une réalisation entraînante, pour un contenu quelque peu anémique. 2 étoiles et demie.

  • Marc P.

    Kated Reda, découvert dans Hippocrate, est vraiment excellent !
    Il tient à bout de bras ce film sans consistance mais qui se laisse regarder.

  • zvock083

    Juste un instant de vie sans début ni fin. Un film qui dresse le portrait réaliste, mais avec des clichés, d'un "jeune" de banlieue très bien interprété par Reda Kateb qui porte le film à lui tout seul. "Qui Vive" est un film plein de promesses, on voit bien où veut en venir la réalisatrice, seulement, on ne peut pas dire qu'elle puisse s'appuyer un scénario très développé. Il y a beaucoup de manques : une histoire qui manque d'émotion et d'enjeux, des personnages peu développés surtout les secondaires et une histoire d'amour qui ne sert pas à grand chose et sert à combler le vide. Au final, ça se laisse regarder, mais je suis resté sur ma faim. 2/5

  • AngelBbatista

    Pour son premier long métrage Marianne Tardieu nous offre un bon film. Porter a bout de bras par un Reda Kateb toujours aussi juste.. Je regarde tout ces films depuis Un Prophète , mais il est aussi superbe dans Engrenages , Hippocrate et les Petits Princes.. Le scénario n'est pas génial , mais ce film touche , et laisse un bon sentiment. Dommage tout de même que le rôle de Adèle Exarchopoulos ne soit pas plus exploité , et du coup l'histoire d'amour en général..

  • carlupetru

    bon film

  • lapetiteroussedu35

    Bon film vraiment et très bonne interprétation de la part des acteurs...Excepté un qui, même en ayant qu'une seule réplique ne sait pas la prononcer correctement et cela gâche malheureusement tout le film. "Vous ne savez pas très bien ce que vous voulez faire en fait" une phrase qu'il prononce sans aucun panache et aucune passion. Je parle bien sûr de Sébastien Morin. Peut-être son incompétence est du à sa calvitie naissante qui, en plus de le rendre plus laid qu'il ne l'est déjà, ne colle pas du tout avec son personnage de jury d'entretien infirmier qui j'en suis sûr aurait été le clou de ce chef-d'oeuvre qui est ruiné à cause de lui.

  • Vicrotte_la_kt1

    Assez d'accord .. Bon, je vais pas jusqu'à dire qu'il ""gache"" le film parce que c'est un peu exagéré quand même mais bon ... c'est vrai que ce """comédien""" n'était pas le meilleur du film, enfin ... voilà. Après une erreur de casting ça arrive, et comme le reste du casting est plutôt bon (voir même très bon) ça excuse un peu le manque de crédibilité de cette personne.
    Et je pense que la calvitie n'a aucun rapport, il y a plein de très bons acteurs avec une calvitie, quand même ! Enfin bref, passé cette scène, le reste du film est très agréable. Peut être pas un chef d'oeuvre mais un bon film.

  • z? p.

    j'etais presser de voir ce film après la BA que j'avais vu au ciné, mais bon j'ai été vite décu car c'est un film bafoué a mon gout peu de dialogue et une histoire tiré par les cheveux..mais si vous avez un bon film avec Reda Kateb a me conseillé cela sera le bienvenue :)
    ( a part le prophete et le jour attendra )

  • joachim_thibout

    Reda Kateb tres bon encore une fois

    Malheureusement, seule chose à sauver de ce film qui aurait pu être pas mal, mais qui semble inachevé et qui s'opacifie à mesure que le déroulement s'effectue... bref, pas terrible

Voir les commentaires