Notez des films
Mon AlloCiné
    La Vie d'Adèle... un an après
    Par Brigitte Baronnet & Thomas Destouches — 8 oct. 2014 à 21:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Il y a un an sortait La Vie d'Adèle, auréolé de prix et d'excellentes critiques. Quel a été le parcours de Léa, Adèle et Abdel depuis ? Quels sont leurs projets ? AlloCiné fait le point.

    2013 WILD BUNCH – QUAT’SOUS FILMS – FRANCE 2 CINEMA – SCOPE PICTURES – RTBF – VERTIGO / MK2 Diffusion

    Sorti le 9 octobre 2013 au cinéma, La Vie d'Adèle était diffusé hier soir pour la première fois à la télévision sur Canal+...

    Loin des polémiques, l'heure est désormais à "l'après" pour le réalisateur et ses comédiennes. Petit tour d'horizon des films et des projets à venir...

    Concorde Filmverleih GmbH
    Léa Seydoux, la "Belle" de Christophe Gans
    Léa Seydoux

    Une "Belle" et flamboyante année pour Léa Seydoux, placée sous le signe du conte, de la fantaisie et de "Saint Laurent". Depuis "La Vie d'Adèle", la comédienne a été à l'affiche de trois longs métrages diamétralement opposés : La Belle et la bête, revisité par Christophe Gans (sorti le 12 février dernier), The Grand Budapest Hotel imaginé par Wes Anderson, pour une petite apparition (sorti le 26 février), et Saint Laurent, version Bonello, dans lequel elle prête ses traits à Loulou de la Falaise (sorti le 24 septembre). C'est d'ailleurs avec ce film que la comédienne a, à nouveau, eu les honneurs de la Croisette, le film sur le créateur ayant été retenu dans la compétition officielle du Festival de Cannes (voir l'album souvenir de Cannes).

    Léa Seydoux sera prochainement de retour sur les écrans avec The Lobster de Yorgos Lanthimos, qu'elle a tourné au printemps, aux côtés de John C. Reilly, Ben Whishaw et Colin Farrell (voir la première photo officielle du film). Actuellement en post-production, le film, qui s'annonce déjà très intrigant et original, sera terminé à temps pour Cannes 2015... Il sera distribué par Haut et Court en France. 

    Cet été, Léa Seydoux a retrouvé le réalisateur Benoit Jacquot, qui l'avait dirigé dans Les Adieux à la reine. Cette fois-ci, elle se glissera dans la peau d'une femme de chambre, pour l'adaptation de Journal d'une femme de chambre, dont le cinéaste nous a parlé en détail très récemment. Certes, il est encore bien tôt pour faire des pronostics cannois pour 2015, mais ce film d'époque, porté également par Vincent Lindon, a les atouts pour être sélectionné pour la prestigieuse manifestation...

    -

    VEEREN / BESTIMAGE
    Adèle Exarchopoulos entourée de l'équipe de Qui vive (Marianne Tardieu, Moussa Mansaly et Reda Kateb), présenté cette année à Cannes (Sélection ACID)
    Adèle Exarchopoulos

    Après avoir longuement accompagné La Vie d'Adèle, dans le monde entier, de festivals en cérémonies, et multiplié les récompenses (notamment le César du meilleur espoir féminin), Adèle Exarchopoulos a pris le temps de choisir les projets qui marqueront l'après Vie d'Adèle.

    La comédienne va enchainer trois films ces prochains mois : The Last Face de Sean Penn, qui se tourne en ce moment même en Afrique du Sud. S'il s'agit a priori d'un petit rôle, le casting a de la gueule : Charlize Theron et Javier Bardem pour ne citer qu'eux ! Pour sa première véritable expérience dans un film américain (elle a fait une petite apparition dans le film indé US I used to be darker, sorti le 25 décembre 2013), Adèle fait fort, avec un film, qu'on imagine bien à Cannes aussi en 2015...

    La comédienne de 20 ans jouera ensuite Les Anarchistes, aux côtés de Tahar Rahim, sous la direction d'Elie Wajeman, dont c'est le second long métrage. L'action se situera à la toute fin du XIXe siècle, opposant un brigadier à un groupe d'anarchistes. Le tournage est prévu de décembre à février 2015.

    Enfin, elle retrouvera -un an après les César- Guillaume Gallienne, grand vainqueur de la cérémonie 2014. Selon nos informations, elle campera une détenue. Gallienne sera le directeur de prison. Down by love, comme son titre l'indique, aura à son coeur une histoire d'amour. Mis en scène par Pierre Godeau (Juliette), le tournage est prévu au printemps prochain.  

    D'ici là, on pourra voir Adèle Exarchopoulos donner la réplique à Reda Kateb dans Qui Vive, premier long métrage de Marianne Tardieu, présenté à Cannes dans la section ACID en mai dernier. Sortie le 12 novembre 2014.

    -

    JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE
    Léa Seydoux, Abdellatif Kechiche et Adèle Exarchopoulos, très émus au moment de la remise de la Palme d'or en mai 2013
    Abdellatif Kechiche

    Après avoir longtemps hésité entre plusieurs héritiers à sa Palme, notamment un biopic sur Marilyn ChambersAbdellatif Kechiche se fixe sur La Blessure. Un titre adéquat pour un réalisateur éreinté par la polémique autour de "La Vie". Du trio "d'Adèle", il est sans aucun doute celui qui a été le plus touché. Depuis son sacre, il s'est fait discret. Il est sur le point de revenir...

    En avril 2014, l'adaptation ciné du roman de François Bégaudeau est donc officiellement annoncée comme son futur (et 6ème) long-métrage. Un projet qu'il porte en réalité depuis au moins 3 ans. Un tournage à partir du mois d'août, et pour une durée de 3 mois en Tunisie, est alors évoqué. La société de production du cinéaste (Quat' Sous Films) et Wild Bunch s'associent pour cette nouvelle aventure. Sur le papier, le synopsis est limpide : l'été d'un adolescent de quinze ans dans les années 80. Quelques semaines plus tard, Gérard Depardieu, autre grand écorché du cinéma français, rejoint l'aventure cinématographique.

    Septembre 2014... La Tribune rapporte qu'un casting est organisé à Lyon pour trouver les jeunes interprètes du film. De fait, on apprend donc que le tournage, originellement prévu durant l'été, a été reporté et pourrait finalement débuter "dans les 6 mois". Du côté de Jeune Afrique, on évoque les "exigences financières des techniciens locaux et différentes difficultés logistiques" pour expliquer ce délai, mais le refus du CNC de débloquer l'avance sur recettes pourrait également être à l'origine de ce retard.

    Du côté de Quat' Sous Films, contactée par AlloCiné, on ne tient pas à confirmer, ou à infirmer, le tournage "dans les 6 mois", ni la présence de 6 jeunes Lyonnais et de Depardieu. De nombreux éléments doivent être fixés et tout devrait être plus clair d'ici peu.

    La bande-annonce de "Qui vive" avec Adèle Exarchopoulos, en salles le 12 novembre :

    Qui vive Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • rocket B.
      la presse aussi avant moi
    • Moorhuhn
      Tu viens de comparer Kechiche à Truffaut mon grand... "Si Truffaut avait fait ce film"...
    • rocket B.
      c'est pas moi qui compare kechiche a truffaut mais la presse et c'est pas le faite que les scènes soit crue qui me dérange(d'ailleurs c'est plus des fausse audaces qu'autre choses) c'est que la lumière est épouvantable et la ce n'est pas de la lumière naturelle.
    • Moorhuhn
      Je ne vois pas pourquoi tu compares Kechiche à Truffaut. Les deux ne font absolument pas le même cinéma. Et la durée est justifiée pour voir l'évolution d'une histoire d'amour. C'est en filmant des tranches de vie qu'elle prend plus d'envergure, plus de réalisme aussi. Puis bon, avec des "si"...
    • Moorhuhn
      Ben non, elles sont juste trop crues pour tes yeux purs.
    • rocket B.
      sous pretexe q'un film parle d'amour il a le droit d’être trop long 3 heures pour nous parler d'une banale histoire d'amour c'est insupportable si truffaut étais vivant et l'aurais réaliser la sa aurait étais un chef d'oeuvre mais kechiche na pas un quart de son talent (je ne dis pas qu'il a pas de talent)
    • rocket B.
      et oui les scene de sexe sont hideuse et irregardable
    • Moorhuhn
      Chaque plan capte un regard, une émotion, un geste authentique. D'où le côté pur. Et je ne vois pas en quoi les scènes de sexe sont laides. C'est déjà bien mieux que les scènes de sexe dans les films américains où on nique tout habillé. Quant aux clichés, il faut pas exagérer. Il y a des choses justes là-dedans, sur le fait que les classes sociales prennent le pas sur l'amour notamment
    • Moorhuhn
      Euh merci, j'ai déjà vu Il était une fois en Amérique et les deux films ne sont absolument pas comparables. Et la force d'une mise en scène ne réside pas uniquement dans la beauté de ses plans
    • Moorhuhn
      Juger un film sans l'avoir vu, ça c'est de l'inculture.
    • mvgr
      Au fait Allociné, vous ne mentionnez pas dans les projets à venir d'Adèle Exarchopoulos M de Sara Forestier ni Bastille day? J'imagine que Rochemort est repoussé aux calendes grecques?
    • mvgr
      Je ne comprends pas très bien l'intérêt de poster des avis quasiment insultants sans la moindre argumentation sérieuse: il y a bien des films que j'ai détesté, de là à offenser ceux qui y ont pris part et ceux qui ont pu les apprécier.... Pour ma part La vie d'Adèle est un des plus beaux films qu'il m'ait été donné de voir. Le portait de la jeune fille/jeune femme jouée remarquablement par Adèle Exarchopoulos est absolument magnifique. Dans ma mémoire de spectateur je ne vois guère que Gena Rowlands ou Giuletta Masina pour rivaliser. Voilà que plus d'un an est passé et j'ai toujours une amie infiniment chère au fond de mon cœur. Serait-ce trop demander que de la respecter au moins un peu?
    • St?phane B.
      Vous me jugez sans me connaitre, encore moins mes goûts cinématographiques et ce qui les motivent, quand je n'exprime que mon avis personnel bâti sur la perception que j'ai eu de ce film. Ce n'est pas un préjugé d'inculte ça ? :D
    • rocket B.
      mai j'aimerais bien savoir en quoi ce film est pure c'est bourré de cliché et les scènes de sexe sont les plus laides que j'ai vu d'en ma vie de spectateur
    • rocket B.
      regarde il etais une fois en amerique ca c'est un chef d'oeuvre de trois heure et demie qui passe en un éclaire ou tous les plans sont magnifique. comparé a cette daube ou il doit avoir deux beaux plan dans un films de trois heure c'est peux (ps je donne juste mon avis et sache que je respecte le tient)
    • Goddamn-1998
      Eh oui je suis fier de garder la photo d'un film du réalisateur de Blade Runner Alien Gladiator, KOH, Thelma et Louise, Prometheus et j'en passe que ce bouseux de Kehchiche
    • Quackerjack
      Parfaitement. Allocine...
    • rocket B.
      a parce qu'il faut être un connaisseur pour aimer ce film interminable filmer a la truelle avec une lumière épouvantable et d'une lourdeur sans nom. libre a chacun d'aimer ce qu'il veux mais sa me donne envie de vomir qu'un film truffé de faux raccords et si brouillon est volé la palme d'or a touch of sin only god forgives la liste est longue
    • Quackerjack
      Ça me rend triste de voir que même un an après, on s'acharne sur ce film qui ne le mérite pas forcément. Meme si...
    • Moorhuhn
      Je suis effaré du niveau des commentaires sur cet article. C'est juste affolant de stupidité de déverser une haine pareille pour l'un des films les plus aboutis du cinéma français de ces dernières années... Enfin, Allociné...
    Voir les commentaires
    Back to Top