Mon Allociné
Le Garçon et la Bête
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Le Garçon et la Bête
Date de sortie 13 janvier 2016 (1h 58min)
Avec Koji Yakusho, Aoi Miyazaki, Shôta Sometani plus
Genres Animation, Aventure
Nationalité Japonais
Bande annonce Séances (9) Ce film en VOD
Presse 4,0 22 critiques
Spectateurs 4,5909 notes dont 100 critiques

Synopsis et détails

Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d'une aventure qui dépasse l'imaginaire...
Titre original The Boy and the Beast
Distributeur Gaumont Distribution
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2015
Date de sortie DVD 27/05/2016
Date de sortie Blu-ray 27/05/2016
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Budget -
Langues Japonais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 143562

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Le Garçon et la Bête en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Le Garçon et la Bête
Définition standard
VO - VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
Le Garçon et la Bête
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (14.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
Le Garçon et la Bête
Définition standard
VF - VOSTFR
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Le Garçon et la Bête (DVD)
Date de sortie : vendredi 27 mai 2016
neuf à partir de 14.99 €
Le Garçon et la Bête - Édition Prestige (DVD)
Date de sortie : vendredi 27 mai 2016
neuf à partir de 34.99 €
Le Garçon et la Bête - Édition Prestige (Blu-ray)
Date de sortie : vendredi 27 mai 2016
neuf à partir de 37.99 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Critiques Presse

  • Télérama
  • Culturopoing.com
  • aVoir-aLire.com
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Humanité
  • Studio Ciné Live
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • La Croix
  • TF1 News
  • Les Fiches du Cinéma
  • Mad Movies
  • Ouest France
  • Première
  • Critikat.com
  • Le Parisien
  • Libération
  • Les Inrockuptibles
  • CinemaTeaser
  • Cahiers du Cinéma
22 articles de presse

Critiques Spectateurs

mariah020290
Critique positive la plus utile

par mariah020290, le 13/01/2016

5,0Chef-d'oeuvre

Après La Traversée du temps et Les Enfants Loups signés Mamoru Hosoda, celui-ci remet le couvert avec Le garçon et la bête.... Lire la suite

gunbuster
Critique négative la plus utile

par gunbuster, le 16/01/2016

3,0Pas mal

Dans la lignée des 3 précédents films du réalisateur et scénariste Mamoru Hosoda, ce film se veut un conte pour toute la... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
28% 28 critiques 49% 49 critiques 18% 18 critiques 3% 3 critiques 2% 2 critiques 0% 0 critique
100 Critiques Spectateurs

Photos

14 Photos

Secrets de tournage

Une imagination de la patience

Mamoru Hosoda est un homme qui aime prendre son temps. Il conçoit chaque projet indépendamment de l'autre et a opéré ainsi sur Le Garçon et la Bête. Les Enfants Loups, Ame & Yuki sorti en salles, il s'est attelé début 2013 à son nouveau bébé animé. Un an et demi plus tard, le scénario fut fini et la production commença dans la foulée. Divisée en quatre parties distinctes, celle-ci s'amorça en mai 2014 pour se finir en juin 2015.

Une histoire familiale toute personnelle.

Mamoru Hosoda écrit ses projets sur la base d'une expérience personnelle vécue et ressentie. Il avait ainsi imaginé Les Enfants Loups en cadeau à sa femme, le couple se révélant dans l'incapacité d'avoir des enfants. Devant le vieillissement de la population japonaise et celui de son enfant, le réalisateur eut envie de parler des familles qui émergent autour de celle que chacun obtient dès son enfance, comme celle de substitution que rencontre Kyuta.
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Commentaires

  • DelSpooner

    Ca sort le 30 décembre, pas le 23, mais remarque, c'est une date de sortie tout aussi pourrie, alors que les précédents films d'Hosoda ont eu leur petit succès en sortant l'été, surtout Les Enfants loups, sorti 1 mois après la sortie japonaise. Chez Gaumont on ne réfléchit pas beaucoup comme d'habitude.

  • Erizu

    La nouvelle bande-annonce est arrivée!!!

  • benoit V.

    je sais pas de quoi ça va parler mais vu que c'est Hosoda je vais garder un oeil sur ce film.

  • Laintal

    Le film de la confirmation pour Mamoru Hosada après notamment les fantastiques "Enfants Loups". S'il est resté au niveau, il va sans aucun doute devenir la nouvelle référence de l'animation japonaise. Hâte de découvrir...

  • Jack B.

    PUTAIN YEAH, VIVE HOSODA! <3

  • yog35

    Outre l'impatience de voir un nouveau Hosada sur grand écran, c'est la distribution par Gaumont Distribution qui me plait. Enfin un film d'animation japonais hors Studio Ghibli aura une distribution correcte dans les salles françaises. En tant que provincial, c'est une réelle bonne nouvelle ^^

  • Hippo12

    Je viens de voir ce film hier dans un cinéma japonais et j'ai tout simplement adoré ! Jamais les personnages principaux de Mamoru Hosoda n'ont été aussi charismatiques. Pour résumer rapidement la trame sans spoiler (premières minutes du film), un jeune garçon ayant perdu sa mère refuse d'être placé chez un tuteur ou chez son père et fuit seul vers les rues bondées de Tokyo. Le soir, il se fait interpeller par deux hommes encapuchonnés bien mystérieux qui se révèlent être deux "Bakemono" (deux monstres). En effet autrefois les hommes et les monstres cohabitaient en ce monde mais le futur a fait qu'ils se sont séparés (Du moins c'est ce que j'ai compris, mon japonais étant bien loin d'être parfait). Le garçon, poursuivi par deux policiers l'ayant repéré errant les rues, décide de suivre ces deux hommes qui se sont réfugiés dans une petite ruelle de la ville. Mais il s'avère que cette même ruelle mène directement dans le monde des monstres.

    La trame peut avoir un arrière-goût de déjà-vu mais vous ne méprenez-pas, le film saura innover.

    Niveau graphisme c'est tout simplement épatant. Les premières secondes du film suffiront à vous rendre bouche bée. Le quartier de Shibuya à Tokyo est reproduit avec une fidélité minutieuse, jusqu'aux Starbuck's Coffee et Shibuya 109. Le monde des monstres est quant à lui très dépaysant avec, j'ai cru comprendre, une inspiration marocaine.

    Le doublage japonais était vraiment parfait, notamment celui de la bête, si bien que je ne saurais que vous conseiller de le voir en VO. Les nombreuses touches d'humour et la complicité maître-élève sont quant à elles très bien amenées.

    Dernière remarque, le film comporte quelques passages assez violents (combats intenses et sanguins) si bien qu'on ne saurait vraiment le conseiller au jeune public.

    Quelques petits reproches néanmoins (il le faut bien), je suis sorti de la salle en n'étant pas assez rassasié, on aurait aimé en voir plus. L'histoire est un peu touche-à-tout (Deux mondes, combats, amour, le maître et l'élève ...) mais ne s'implique pas assez dans ces thèmes. On voudrait presque que le film dure 3h pour que Mamoru Hosoda nous embarque encore plus dans l'aventure : soit travailler encore plus le relationnel et le sentimental, soit développer un peu plus la trame et lui donner un côté un peu plus épique.

    En conclusion : Bien meilleur que "Summer Wars" mais pas aussi profond que "Les Enfants loups Ame et Yuki", Mamoru Hosoda signe un film du niveau de "La traversée du temps" qui n'est rien de moins qu'un excellent divertissement mais peut-être pas assez moralisateur (voire philosophique) pour perdurer des années dans nos esprits.

    Quoi qu'il en soit, "Bakemono no ko" reste une oeuvre très réussie (Plus masculine que d'habitude, je dirais même véritable Shonen, il vaut mieux le préciser).

Voir les commentaires