Notez des films
Mon AlloCiné
    Metropolis
    Bande-annonce Metropolis
    6 février 1927 / 2h 33min / Science fiction, Thriller
    Date de reprise 19 octobre 2011
    De Fritz Lang
    Avec Brigitte Helm, Alfred Abel, Rudolf Klein-Rogge
    Nationalité allemand
    Bande-annonce Streaming Ce film en VOD
    Presse
    4,8 9 critiques
    Spectateurs
    4,2 5647 notes dont 305 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Des ouvriers travaillent dans les souterrains d'une fabuleuse métropole de l'an 2026. Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.
    Distributeur MK2 Diffusion
    Récompenses 4 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1927
    Date de sortie DVD 07/12/2001
    Date de sortie Blu-ray 23/11/2007
    Date de sortie VOD 31/12/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 16 anecdotes
    Budget 6 000 000 Marks
    Date de reprise 19/10/2011
    Langues Allemand
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 31207

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • Amazon
    En VOD
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 126.80 €
    neuf à partir de 16.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Metropolis Bande-annonce VF 2:13
    Metropolis Bande-annonce VF
    210 682 vues

    Interview, making-of et extrait

    Top 5 N°372 - Les femmes robots 2:01
    Top 5 N°372 - Les femmes robots
    28 085 vues

    Acteurs et actrices

    Brigitte Helm
    Rôle : Maria / La machine à forme humaine
    Alfred Abel
    Rôle : John Fredersen
    Rudolf Klein-Rogge
    Rôle : Rotwang, l'inventeur
    Theodor Loos
    Rôle : Josaphat / Joseph
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Télérama
    • France Soir
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    9 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juin 2007
    Sans nul doute LE film muet le plus beau et important de l'histoire du cinéma, en plus d'être un des plus grands films jamais conçus. Fritz Lang est un génie, ce film sont plus grandiose. Le robot, les plans de la ville futuriste, la révolte des ouvriers, tout est sublime ici. Nettement indispensable. Bien sûr, on évitera la version ressortie en salles en 1984, réarrangée musicalement parlant par le lourdaud Giorgio Moroder...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 305 abonnés Lire ses 978 critiques

    4,0
    Publiée le 25 août 2018
    “ Metropolis “ grand film de science fiction de Fritz Lang . L’histoire se déroule en 2026 à Metropolis une immense mégalopole divisée en deux partie . Il y a les riches familles dirigeantes qui vivent tout en haut dans des haut gratte ciel dans le luxe , l’oisiveté et le divertissement . Et tout en bas dans les soutterains vivent les ouvriers qui font fonctionner la ville et qui sont opprimé par la classe dirigeante . Mais la ...
    Lire plus
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1861 abonnés Lire ses 3 124 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Ne nous le cachons pas, c’est surtout le plaisir archéologique de farfouiller dans les origines du cinéma qui peut nous faire tenir face à la vision de cette antiquité. En effet, malgré les limites évidentes liées aux films de cette époque, le film dispose tout de même de quelques bonnes idées créatives qui peuvent nous faire remettre en perspective pas mal de choses : la vision sociale de Fritz Lang, la projection futuriste qui est ...
    Lire plus
    CréatureOnirique
    CréatureOnirique

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 55 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2014
    Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, Bonjour (Bonsoir Nous sommes ici réunis pour célébrer le départ de l'un des membres les plus éminents et âgés de l'ADFQJNAJV (Association Des Films Que Je N'Avais Jamais Vu). Ce départ brise le cœur de toute notre noble association, mais réjouissons-nous quand-même, car cet être extraordinaire continuera d'exister ailleurs, dans un monde meilleur, le Paradis des films vus. Veuillez accepter de ...
    Lire plus
    305 Critiques Spectateurs

    Photos

    17 Photos

    Secrets de tournage

    Moments clefs

    Depuis sa création, en 1927, Metropolis fut l'objet de multiples transformations techniques. En 1984, le compositeur italien Giorgio Moroder a cherché à colorer le film et à y instaurer une nouvelle bande-son, à laquelle a notamment participé le groupe Queen. Moroder a entamé cette vaste entreprise à partir de seulement 1 heure et 20 minutes de film, alors que le long métrage original durait 3 heures et 30 minutes. Une dizaine d'années plus tard,... Lire plus

    Le film le plus transformé

    Metropolis, au moment de son tournage, était un projet colossal. Les producteurs de la Ufa, à Berlin, investirent 30 millions d'euros dans ce film futuriste. Lors de sa première sortie, à Berlin, en janvier 1927, le long-métrage de Fritz Lang ne réunit que 15 000 spectateurs. Le film est alors rapidement retiré des écrans, puis est remonté, raccourci, mais ne trouve pas pour autant son public. Ce n'est que lors d'une ressortie internationale à l... Lire plus

    Un film - mémoire

    Metropolis est inscrit au registre Mémoire du Monde de l'Unesco, il a été le premier film classé parmi les documentaires de patrimoine mondial.
    16 Secrets de tournage

    Dernières news

    30 scènes culte du cinéma de science-fiction
    NEWS - Culture ciné
    jeudi 7 mai 2020
    En ces derniers jours de confinement, évadons-nous avec trente scènes incontournables / majeures / inoubliables / culte qui...
    Les 25 meilleurs films de science-fiction de tous les temps selon les spectateurs AlloCiné
    NEWS - Culture ciné
    samedi 11 avril 2020
    De "Star Wars" à "Retour vers le futur" en passant par "Inception", retour sur les 25 meilleurs films de science-fiction...
    21 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1927, Les meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 1927.

    Commentaires

    • Le Clown Dansant
      [Ma critique - avec spoilers]Etrange expérience pour moi que la découverte de ce classique des années 20 et précurseur des films de science-fiction. Dans ce film qui se charpente en 3 découpages succincts (Commencement, interlude, furioso) je l'ai entamé par un premier acte en noir et blanc dans sa version Anglaise. J'ai poursuivi le trait en Version Française et colorisée.Sur ce premier aspect, le constat est implacable. La version noir et blanc est de loin celle qui m'a le plus emballé, en la consolidant dans sa représentation vintage, celle qui l'a vu naître. La version couleur est arrivé en 1984, avec une toute nouvelle Bande son rock new wave qui l'accompagne tout du long et si elle a su convaincre certains, ce n'est pas mon cas. Le fait d'avoir switcher d'une version à l'autre en quelques secondes m'a permis d'analyser cela instantanément sans avoir un avis tronqué du fait d'un visionnages espacé dans le temps entre ces deux versions.Bien trop criarde et avec un manquement important dans la finesse de sa mise en couleur, elle perce la rétine. Le jeu de lumière perd dès lors toute sa saveur. Giorgio Moroder le responsable de ce changement s'amuse en plus à nous jouer le jeu de la quadrichromie dans plusieurs séquences. En passant du jaune, au bleu, puis au rouge etc ... en l'espace d'une poignée de secondes il nous aveugle de ses couleurs flamboyantes. Si vous hésitez un instant entre les deux moutures, n'hésitez plus, revenez aux fondamentaux, Le Ying et le Yang est fait pour vous.Cette première analyse de post-production faites, il est temps de se demander si celui qui est canonisé comme étant le plus grand film de science-fiction de tous les temps via son affiche le mérite t-il vraiment ?Près de 25 ans avant lui le voyage dans la lune, court métrage Français de science-fiction voyait le jour. Une minorité à sans doute vu ce film, mais une grande majorité connait l'affiche iconique qui l'illustre, celle de l'obus qui éborgne l’œil de la Lune. Ce fût le premier film de science-fiction de l'histoire du cinéma. Plusieurs films se sont succédés dans ce registre, dès lors Métropolis n'a rien inventé, mais il l'a magnifié. A la manière des Anglais qui ont inventé le football, les brésiliens eux l'ont sublimé. Et c'est dans ça que ce film est pour beaucoup un intouchable du cinéma.C'est effectivement l'une de ses grandes qualités. Il est sorti durant la période faste du cinéma Allemand, ou l’expressionnisme, mouvement créatif nouveau se faisait la part belle. Fritz Lang, également réalisateur de M le maudit (qui emprunte lui aussi son inspiration à ce courant artistique) en a tiré profit en l'agglomérant avec le surréalisme de la science-fiction, lui conférant un style si particulier.Dans cette métropole tentaculaire ou les réseaux de circulations se font sous la terre, à la surface et dans les airs nous rappelant grandement la ville chérie de Batman, l'opposition entre les classes est savamment mis en scène. Les CGI de l'époque avec la méthode du miroir incliné pour donner une impression vertigineuse aux spectateurs est diablement réussie. Dire qu'on s'y croirait presque ce serait un tantinet exagéré, le film a presque 100 ans quand même .. Mais la réalisation sur cet aspect est impeccable, ce genre de décors nous n'en verront plus, c'est terminé, baisser le rideau. Voila pourquoi il faut s'en émerveiller.Et puis, au cœur de cette immense mégapole, la pyramidale Tower Babel, référence biblique du désir insatiable de l'homme à vouloir assouvir ses désirs de gloires et de puissances. Elle surplombe la ville à la manière d'un dictateur qui s'élève au dessus du peuple. Le fait de la filmer en contre plongée accentue ce sentiment. Le scénario du film, la façon dont est bâtit cette métropole sur deux étages, et la façon de la filmée pourrait expliquer pourquoi ce film à l'époque était qualifié de pro Nazi est pourquoi il a suscité l'admiration d'Adolf Hilter. Il voyait en Lang, l'ambassadeur du cinéma Nazi dans les années à venir, avant que celui-ci prenne la fuite loin de l'Allemagne et de l'avènement du parti tyrannique. Il a été bien inspiré pour le coup notre ami.Une fois la toile de fond posée, il en reste un scénario efficace. L'idée d'une ville scindée en trois niveaux reliée par des ascenseurs, c'est très bien vu. Et la différence entre les effets de lumières d'un niveau à l'autre également. Pour le reste c'est du plus classique mais ça fait le taf. Malgré tout, le film ne restera pas dans les mémoires par le déroulement de son histoire, c'est loin d'être le film le plus captivant que j'ai eu à voir de ma vie. S'il inspire tant, encore aujourd'hui, c'est pour tout ce que J'ai pu mentionner au préalable l'élevant au rang de mastodonte du cinéma.En voici quelques exemples : Le design de C3PO nettement inspiré de celui de Maria. Métropolis chef lieu de l'univers de Superman. Blade Runner, dont je vais parler prochainement car il s'agira de ma prochain critique, a une réplique conforme à l'un des grattes-ciels du film, l'un des jeux les plus cultes de l'histoire : Final Fantasy VII qui reprends le concept Ville haute/ville basse, dans un univers futuriste ...Un film à voir au moins une fois pour comprendre l'influence qu'il a eu dans le cinéma d'aujourd'hui.Ma note : 3/5
    • demencia
      Barjavel , fan de l'écrivain? C'est sans doute mon préféré aussi , mes romans favoris : le voyageur imprudent , Colomb de la lune , le grand secret . bon , j'aime aussi tous les autres bien sûr
    • demencia
      Ce bon Taylor , à son heure , a inventé les normes .I.S.O dans nos entreprises d'aujourd'hui .
    • demencia
      Lang a été un grand visionnaire dans son film . N'est-ce pas le reflet de toutes nos société actuelles ? la moitié du monde nanti , l'autre qui crève la fin , les dirigeants et les dirigés !Pas besoin de dialogue pour comprendre que l'histoire de l'humanité se résumera à cette vision de 1927 tout au long de son existence , toutes révolutions confondues !
    • barjavel2
      J’ai fait un commentaire il y a 6 ans déjà.... Hier je suis allé voir le dernier Avengers.Et ce soir revu Métropolis.AH AH AH ! finalement peu de choses à modifier de ma précédente critique, si ce n’est qu’avec le recul j’ai été dur sur le scénario et l’histoire que je trouvais trop manichéenne. Quelles réflexion et intelligence finalement avec ce que j’ai vu hier (et pourtant, fils des années 80, que j’aime les films de super héros !). Quant aux effets spéciaux, sans CGI, il y a plus de 90 ans, Lang faisait aussi bien sinon mieux.
    • raphaelK
      Le magazine américain Empire le classe à la douzième place dans son classement des « 100 meilleurs films du cinéma mondial » en 2010. Il est listé à la deuxième place dans son classement des 100 meilleurs films muets.La version restaurée de 2002 est récompensée par le New York Film Critics Circle Awards d'un prix spécial lors du Kino International pour la qualité de sa restauration.
    • Labouene
      Ok, je suis aveugle. Mais toi tu es donc sourd au discours puant de ce film? Chef d'oeuvre technique, mais le discours est bien de son époque. Aucun avant-gardisme de ce coté. Décevant pour un génie.
    • Ma?tre Kurosawa
      Un chef-d'oeuvre absolu: le plus beau film du monde !
    • Florian Malnoe
      Ok, faudra que je le voie.
    • Ozzmovies
      Si. Je pense que tout fan de S-F devrait voir "Metropolis". C'est l'initiateur du genre.Mais de mon côté, je préfère les descendant tels que "2001, l'Odyssée de l'espace" ou encore "Blade Runner".
    • Florian Malnoe
      Tu ne le conseil donc pas aux fans de SF ? Car je ne l'ai pas vue.
    • Ozzmovies
      Déçu par l'orientation de l'histoire. Le décor S-F est un prétexte pour dénoncer le taylorisme, comme le fera également Chaplin dans "Les Temps modernes".On ne voit que très rarement la ville Metropolis. On reste dans les souterrains, donc c'est beaucoup moins grandiose.2.5/5Je ne peux pas mettre moins, car c'est le film qui a amené la S-F et dont beaucoup s'inspirent encore aujourd'hui.Mais je n'ai pas été sous le charme, ça arrive.
    • FanAvatar09
      Ouais après tout t'as raison. J'enlève :)
    • Docteur Jivago
      Je pense pareil mais tu peux retirer "pour l'époque". Je trouve que le temps n'a eu aucun effet sur la puissance des images et des propos.
    • FanAvatar09
      Enfin vu! Absolument génial! Des images impressionnantes pour l'époque, une très bonne musique et les thèmes fondateurs de la S-F toujours aussi forts!5/5
    • Docteur Jivago
      Haha ! Mais pas besoin d'être boulimique pour partager ! D'ailleurs moi c'est le temps qui me le permet, dès l'année prochaine je le serais forcément beaucoup moins ! D'ailleurs déjà là je vais peu à peu l'être moins.J'aime vraiment bien SensC, il y a tellement plus de marges, de choix ... Je pense que si j'aurais découvert SensC avant allociné, je ne serais pas forcément venu ici ^^ Je connais très peu Cronenberg juste Vidéodrome et La mouche, tout deux excellents ainsi Dangerous Method que je n'ai pas aimé. Idem pour Sautet qui m'est très peu connu. Dans ce cas là je commencerais par Dead Zone ! Sinon tu peux regarde ce film que j'ai adoré ! Il dure 45 minutes et c'est vraiment génial : https://www.youtube.com/watch?...Sinon j'ai aussi adoré "Uniformes et jupon cours" de Wilder que je ne peux que conseiller ! Charmant, fin marrant...
    • michmonde
      Je viens donc de revoir "Videodrome" et c'est vrai que c'est un excellent film. James Woods est excellent, bien sûr, mais le plus intéressant du film est le sujet, qui dénonce, si j'ai bien compris, la manipulation par l'image, en gros. Intelligent, même si c'est un peu étrange comme propos mais c'est bien là le style de Cronenberg.D'ailleurs tous ses réalisations ont un fond intéressant qui les font dépasser le cadre du film d'horreur à scénario simple. J'évoquais la série B par rapport au manque de moyens de ses premiers films qui montraient des effets spéciaux assez kitch mais c'était quand même plus ambitieux que la plupart des autres films du genre à l'époque. Disons que même les plus mal foutus ne laissent jamais indifférent.Au demeurant "Rage", "Frissons", "Chromosome 3" ou "Scanners" sont difficiles à conseiller aux non-adeptes pour faire découvrir son cinéma qui, d'après moi, décolle vraiment à partir de "Dead Zone". Après, dans ce que j'ai vu, il y a "La mouche" (l'immanquable), "A history of violence", "Spider", "ExistenZ" et à t'en conseiller un dans ces trois là, ça dépend un peu ce dont on a envie sur le moment alors je dirais que "Spider" est assez lent mais est le plus profond, comparé aux deux autres lorgnant plus vers le divertissement type... de qualité, bien sûr...Voilà pour Cronenberg, sinon o.k., je vais regarder "Un tramway nommé désir" bien vite; je te dirais si j'arrive à déceler le plagia que tu évoques.Peu de présence sur SensC, pour l'instant, mais j'en ai déjà tellement dis et fait, ici, que je suis un peu... à poil, dirais-je, et je ne suis pas autant boulimique que vous l'êtes, toi et Jean Phi, j'ai juste un assez long passé...Et pour Sautet, j'ai aimé quasiment tout ce que j'ai vu; un m'ayant le plus marqué étant "Un cœur en hiver". J'adore le rôle de Daniel Auteuil dans celui-là... mais tous ont ce coté intimiste et émouvant qui les rendent difficiles à départager.
    • Docteur Jivago
      Après je fais régulièrement des listes sur des réalisateurs que j'apprécie, j'ai déjà Hitchcock, Wilder, Stone... et j'essaie de mettre des petits commentaires, parfois avec du retard ! Merci en tout cas en espérant que t'y sois plus actif ! Sinon pour Kazan, je commencerais peut être par un tramway nommé désir;;; D'ailleurs tu constateras peut être une sorte de plagia par un film récent !Idem pour Salvador ! Tout simplement un grand film, intelligent, captivant, émotionnellement fort... je comprend pas le fait qu'il soit si méconnu. J'ai adoré Vidéodrome, mon Cronenberg préféré. Je ne connais pas assez le cinéma de Cronenberg pour vraiment me prononcer mais celui-là et "La Mouche" sont bien plus que de simple série B ! Puis Vidéodrome c'est captivant voir fascinant, sans en dire trop si tu ne t'en souviens plus trop mais c'est vraiment à (re)voir !J'en ai conscience pour Rush même si son rôle dans Pirate des Caraibes est bien tenu. Notamment le premier.Sinon j'ai pu voir les excellentes "Les choses de la vie" de Claude Sautet dont c'était ma première expérience dans son cinéma ainsi que "Uniformes et Jupon court" de Wilder, dont décidément j'ai bien du mal à résister vu que j'ai tout simplement adoré.
    • michmonde
      Hé bien, voilà, j'ai créé mon portrait sur Sens C., j'en ferais de fréquentes visites pour m'habituer au site. J'y ai donc vu ta liste sur Kazan : parfait ! Je sais par où commencer, désormais.Le rôle de Geoffrey Rush dans son personnage plutôt burlesque de Barbossa dans "Pirate des Caraïbes", même s'il le tient à merveille, n'est que très peu représentatif de son immense talent.J'ai été stupéfait de constater, au regard de celui-ci, qu'un tel acteur ne fusse pas plus souvent employé.Une durée de 4 h pour un film, il est vrai, peut-être un élément dissuasif, ce fut le cas pour moi devant "La porte du paradis" mais on en ressort très souvent consolé de "l'effort" fourni avec cette impression d'avoir vécu une grande et fabuleuse expérience. Du reste, malgré ses particularités typiquement japonaises, si "Love exposure" n'était pas tout bonnement exceptionnel dans la forme et le fond ou en grande partie ennuyeux, je ne prendrais pas le risque de te le conseiller, surtout connaissant ta capacité d'analyse et d'appréciation des particularismes.Pour les sites employant YouWatch, peut-être devrais-tu essayer de désactiver ton bloqueur de pub (juste pour le site en question) voire Avast, si tu l'emploies : sur certains sites, il fut pour moi source de quelques blocages non-nécessaires.Du reste, si je me chope un Spyware, je l'efface direct et si il y a gros problème, je me fais une petite restauration et tout rentre dans l'ordre."Salvador" est un des seuls films que j'ai vu 7 ou 8 fois dans ma vie. Je l'avais sur VHS et ne me lassais pas de le faire découvrir à qui je pouvais. Je pense le connaitre quasiment par cœur. James Woods y est particulièrement énergique, au top de sa forme et de son talent, parfois même émouvant et James Belushi y est un compagnon de route très attachant. Sans parler de l'intelligence de son traitement, le thème sur la dénonciation de cette guerre ignoble qu'il fallait oser car très critique envers les procédés politiques de l'Amérique et de certaines scènes d'une injustice rageante... un film qui m'a beaucoup marqué et que j'ai dans le cœur, je pense, à vie !Je suis d'accord : il mérite mieux que 3.6...Et figure-toi que je comptais me faire "Videodrome", hier... vu il y a longtemps mais heuuu... plus aucun souvenirs ! D'autant que James Woods était, à l'époque pour moi, un illustre inconnu !! Une bonne occasion de renouer avec le ciné de Cronenberg dont j'étais fan dans mon adolescence car il œuvrait pas mal dans l'horreur/épouvante... mais j'aurais bien peur, à m'y remettre, que ses films des 70's du genre ne m'apparaissent aujourd'hui que comme de simples séries B...
    • Docteur Jivago
      Merci ! D'ailleurs pourquoi tu n'en as fait pas de critiques ?Je prend note pour le film Japonnais vu que tu m'as conseillé que du bons jusque là même si je dois te l'avouer qu'un film de 4h me fait d'abord rebuter (avant d'être conquis comme avec Cléopâtre, les 7 Samouraï, Autant en emporte le vent...). Mais je dois vraiment avoir un problème avec YouWatch ca m'affiche un message d'erreur comme avec "Fedora"... ce qui m'énerve profondément donc soit j'attends ou sinon si je le trouve pas trop cher en DVD je pourrais me laisser tenté. D'ailleurs connais-tu "Salvador" avec James Woods ? Un film de Oliver Stone que je trouve incroyablement sous-côté et que j'adore, sinon ce sont des films comme "Vidéodrome" ou "Il était une fois en Amérique" qui m'ont fait grandement apprécier cet acteur. Par contre je ne connais que très peu Geoffrey Rush, que je n'ai que du voir dans Pirates des Caraïbes il me semble.Pour Elia Kazan, je suis un grand fan de "La Fièvre dans le Sang" avec la superbe et sous-côté Natalie Wood (mon actrice préféré avec Ingrid Bergman) et Warren Beatty, un drame "romantique" qui m'a captivé et pris aux tripes comme rarement et "Sur les Quais", avec Brando, un superbe récit assez sombre autour des syndicats. Sinon il y a les excellents, "Un tramway nommé désir", "Un homme dans la foule", "Le Dernier Nabab" ou encore.... enfin pour faire court pour Kazan voilà dans l'ordre de mes préférences ceux que j'ai vu ; http://www.senscritique.com/li...Avec (normalement si tu ne vois pas ce message trop rapidement !) quelques petits commentaires. (d'ailleurs je ne peux que te conseiller ce site si tu n'es pas dessus, c'est bien mieux que Allociné je trouve où on peut faire des listes, interagir plus facilement, mieux structuré ses critiques et surtout ne pas s'arrêter qu'au simple domaine cinéma).
    Voir les commentaires
    Back to Top