Mon Allociné
Salo ou les 120 journées de Sodome
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Salo ou les 120 journées de Sodome
Date de reprise 16 octobre 2013 - Version restaurée
Date de sortie 19 mai 1976 (1h 57min)
Avec Paolo Bonacelli, Giorgio Cataldi, Umberto P. Quintavalle plus
Genres Drame, Historique
Nationalités Français, Italien
L'émission Séances (1)
Presse 4,6 7 critiques
Spectateurs 3,11511 notes dont 314 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 16 ans

En 1943, dans la république fasciste fantoche de Salò, quatre riches notables enlèvent neuf jeunes garçons et neuf jeunes filles de la région pour les emprisonner dans un somptueux palais. Dans ce décor luxueux, les adolescents seront soumis aux plaisirs de leurs geôliers, à leur jouissance sadique de pouvoir exercer une domination totale sur ces jeunes corps, de décider de leurs souffrances, de leur survie ou de leur mort…

Titre original Salò o le 120 giornate di Sodoma
Distributeur Carlotta Films
Voir les infos techniques
Année de production 1975
Date de sortie DVD 24/10/2002
Date de sortie Blu-ray 22/04/2009
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Box Office France 997 608 entrées
Budget -
Date de reprise 16/10/2013
Langues Italien, Français, Allemand
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 44126

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Les séances par ville
Voir plus de villes
Salò ou les 120 jours de Sodome (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 22 avril 2009
neuf à partir de 26.28 €
Salò ou les 120 jours de Sodome - Édition Prestige (DVD)
Date de sortie : mercredi 22 avril 2009
neuf à partir de 9.90 €
Salò ou les 120 jours de Sodome - Édition Collector Numérotée (DVD)
Date de sortie : jeudi 24 octobre 2002
neuf à partir de 10.00 €

Interview, making-of et extrait

<strong>Top 5</strong> N°27 - Les films gênants à voir avec papa et maman 1:31
Top 5 N°27 - Les films gênants à voir avec papa et maman
92 491 vues

Acteurs et actrices

Paolo Bonacelli
Paolo Bonacelli
Rôle : Le duc (Blangis)
Giorgio Cataldi
Giorgio Cataldi
Rôle : L'évêque
Umberto P. Quintavalle
Umberto P. Quintavalle
Rôle : Curval, le Président de la Cour d'appel
Aldo Valletti
Aldo Valletti
Rôle : Le président
Casting complet et équipe technique

Critique Presse

  • aVoir-aLire.com
  • Le Monde
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • Charlie Hebdo
  • Zurban
  • Le Nouvel Observateur
7 articles de presse

Critiques Spectateurs

Roy Batty
Critique positive la plus utile

par Roy Batty, le 02/07/2013

4,0Très bien

"Salo ou les 120 journées de Sodome" m’a beaucoup dérangé, de par la violence (physique et mentale), les sévices (sexuelles... Lire la suite

AMANO JAKU
Critique négative la plus utile

par AMANO JAKU, le 16/10/2013

2,0Pas terrible

Depuis le temps que j’avais entendu parler de ce film à la réputation si scandaleuse, je me suis enfin lancé dans l’aventure.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
32% 100 critiques 18% 55 critiques 9% 28 critiques 15% 47 critiques 11% 36 critiques 15% 48 critiques
314 Critiques Spectateurs

Photos

9 Photos

Secrets de tournage

Bon appétit bien sûr !

Les excréments utilisés durant le "Cycle de la M..." étaient composés d’un mélange de chocolat et de marmelade à l’orange.

Une trilogie avortée

Salò ou les 120 journées de Sodome était initialement prévu pour être le premier film d’une "Trilogie de la Mort". Les suites n’ont jamais été écrites suite à l’assassinat du metteur en scène et scénariste Pier Paolo Pasolini le 2 novembre 1975. Cette nouvelle "Trilogie" avait pour but de compléter la "Trilogie de la Vie" du cinéaste composée de : Le Decameron, Les contes de Canterbury et Les mille et une nuits.
3 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1975, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1975.

Commentaires

  • Ma?tre Kurosawa

    Une oeuvre viscérale et puissante, à la fois repoussante et fascinante, réaliste et poétique. Un grand film malade, mais un grand film quand même !!!

  • lucas b.

    Honnêtement je trouve que par rapport à Salo, les Hostels c'est les bisounours, et fait bien gaffe lorsque tu parles de sadisme "intelligent" pour le film Hostel, par ce que si tu l'avais toi-même été, tu aurais sut que Salo est au moins... allé... ditons... 1000 fois plus intelligent qu'Hostel...

  • lucas b.

    Vous vous en rendez compte, que vous critiquez négativement un chef-d’œuvres magistrale du grand Pasolini ?

  • Frank Castle

    Honnêtement ce film ne m'aurait pas intrigué s'il n'avait pas d'aussi bonnes notes, sinon j'aurais juste pensé à quelque chose de malsain, mais il me semble que ce soit un peu plus compliqué…

  • dino Velvet.

    naze...je m'attendais a un film choquant.....pffff peut etre pour l'epoque.....mieux vaut voir hostel la c'est du sadisme un peu plus "intelligent"

  • TheBirthOfANation

    La qualité de réalisation est digne d'un Melville au niveau de la maîtrise de l'espace (les plans sont toujours biens choisis et subliment à chaque fois la pièce). En revanche le sujet du film, bien qu’extrêmement marquant, a tendance à un peu tourner en rond.
    3.5/5

  • Thomas S.

    Je ne mettrais pas de note à ce film, je l'ai juste trouver (très?) bizarre.

  • Raw Moon Show

    Le film indissociable du cinéma Accatone où je l'ai vu dans les années 90. Je garde un souvenir mitigé de la séance. Ennui parfois, écoeurement aussi, mais toujours troublé quand j'y repense... Le genre de film qui creuse des plaies profondes en vous. Plaies qui seront susceptibles de se rouvrir occasionnellement, sans prévenir. Avec le recul, Haneke cherche dans Funny Game à créer le même malaise chez le spectateur qui regarde impuissant l'innommable sans rien pouvoir y faire. Quelque chose d'inéluctable y est à l'oeuvre. Dans Salo la matière et le propos sont bien plus politiques, Pasolini prend au pied de la lettre cette réflexion qui veut qu'une eau dont on fait monter la température très lentement aura la peau de celui qui est plongé dedans, privé de stimuli salvateurs... Pasolini nous dit que toute société totalitaire, toute dictature maquillée, fonctionne précisément comme cela, de façon souterraine, pour pervertir l'innocence, pour amener la parcelle d'humanité en nous doucement, très doucement, par paliers successifs, à se corrompre ultimement. Salo a probablement vieilli, mais les idées qu'il contient sont si corrosives à l'esprit, disent tant de vérité de nos sociétés, qu'il est difficilement oubliable. Il dit aussi beaucoup du monde chimérique de spectacle que nous nous sommes lentement fabriqué à coups de télé-réalités consacrant le simulacre moderne de ce que furent les jeux du cirque...

  • Florian G.

    les critiques négatives de ce film me font bien rire ..... allez , avouez que vous êtes des petits étudiants en école de cinéma frustrés de ne pas pouvoir faire un film de cette envergure . Pasolini montre avec " salo ou les 120 journées de sodome" qu'il est le maître incontesté du cinéma néo-réaliste italien des années 1970 . L'adaptation en film d'un des livres les plus trash du marquis de sade était un véritable défi artistique , remporté haut la main par Pasolini qui veut avant tout faire une critique de la dictature quelle qu'elle soit ( fascisme, nazisme, stalinisme,etc....) et montrer que les gens de l'élite en temps de dictature ont le pouvoir de faire des civils ( hommes ou femmes) des esclaves sexuels, d'en faire des pantins dont ils peuvent décider de quelle manière ils doivent mourir , d'éprouver un plaisir sadique à les torturer ou les humilier ..... évidemment que c'est un film qui dérange car il montre quelque chose que les gens ne veulent pas voir même si ils savent que ça existe . les sadomasos, les scatophiles deviennent ici les gouvernants, ceux qui font partie de l'élite, ceux qui fixent la norme .... Un film à ne surtout pas mettre entre toutes les mains et à ne pas dénigrer car il est en soi la preuve d'un courage cinématographique hors du commun .

  • Jean-Luc M.

    Un détritus cinématographique qu'on m'aura fait visionner en guide d'étude filmique.

    Dieu merci, ce film étant abject et difficilement qualifiable, les pires scènes pourtant marquantes ne sont pas restées en moi.

    Un film à éviter pour ceux qui veulent garder un "Esprit propre".

  • ProFrite

    Quel film!
    Une expérience osée et une portée de réflexion que très peu ont su reproduire.
    C'est dé*******, pitoyable et ...instructif!
    Bel ovni
    4/5

  • TheFlytox

    Film absolument éblouissant... fantastique... un dépassement des tabous, mais surtout surtout une critique virulente sur une société de mort sociale et politique.

    À ce sujet je vous signale un ebook exceptionnel avec le texte premier de Donatien Alphonse François de Sade "Les 120 journées de Sodome" agrémenté d'une préface vidéo avec Catherine Breillat, Claire Denis, Bertrand Bonello et Gaspar Noé qui racontent leur "expérience" face à ce film... gigantesque... n'ayons pas peur des mots, et tant pis pour les "pisse-froid" :

  • nafissatou N.

    Abject, nauséabond. Âmes sensibles, accrochez-vous, la barre est haute.

  • kruki K.

    à tant crier pour les petites personnes soignées que nous sommes impossible de saisir réellement ce que nous donne ce film.

  • Kane Arius

    Cette vision cauchemardesque d'une bourgoiserie triomphante reste toujours d'une insoutenable bestialité. Une œuvre bien difficile à accepter mais néanmoins capitale : tout ce qu'il y a de pire chez l'être humain y est traduit et salutairement stigmatisé. Plus que sa violence exceptionnelle, c'est sa cruauté profonde, sa méchanceté bestiale et atrocement civilisée qui dérange.

  • JB31

    Euh, Into The Wild est peut-être beau sur la forme, mais sur le fond ce n'est qu'une suite de poncifs naïfs au possible, clairement fait pour touchés la "sensibilité" d'un maximum de gens, mais aucune subtilité ou prise de risque là dedans. A des années lumières du niveau du cinéma de Pasolini.

  • Cl?ment B.

    Retourne à tes "Into the Wild" et "Under the Dome" qui requièrent une si grande ouverture d'esprit et laisse les pauvres sots arrogants et dénués de sensibilité avec cette "nullité absolue".
    Ce sont les personnes comme toi que Pasolini arrose de son urine à travers son film.

  • Cl?ment B.

    Aucun fond ? Aucune forme ? C'est sûrement que ta sensibilité pour saisir les subtilités artistiques du 7ème Art est aussi nulle que ton commentaire.
    Instruis-toi avant de cracher sur une œuvre :

    http://l-oeil-sur-la-toile.ove...

    http://www.critikat.com/Salo-o...

    http://www.dvdclassik.com/crit...

    http://mecaniquefilmique.blogs...

    http://www.dailymotion.com/vid...

  • Quentin G.

    J'ai tenu à le voir jusqu'au bout. Que dire à part que ce film va me hanter pendant plusieurs années. A vrai dire, je n'ai compris que vaguement l'ambition du réalisateur et je ne veux même pas en savoir plus. On pousse l'horreur à son paroxysme. Qui plus est, le film est d'un ennuie profond, c'est répétitif, aucune évolution. Non, à éviter.

  • beubeu891

    et dire que c'est bsé sur une histoire vraie et encore plus affligeant...

  • Nathou P.

    Un monde entoure ce film d'une profondeur sans égale !
    Ce film est sublime par sa réalisation, par sa violence, par sa folie.
    La critique la plus réussie, tout sujet confondu, sur le régime de Salo !
    A ne pas mettre en face de personnes à la tête légère.
    Si on ne comprend pas un film, il est impossible de juger. Je n'ai pas compris ce film dans son ensemble, c'est impossible. Mais par la réussite d'un réalisateur maître de son art, je ne peux mettre qu'un 5/5.

  • kardz

    MAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNGEEE ! ! ! c'est tout se que je retiens
    ^-^

  • Sense? Millia

    Sado-masochisme ,pédophilie, homophilie ,scatophilie , urophilie ,perverisme ...bref je me demande pourquoi ce film n'est pas classé porno! j'ai visionné un quart d' heure du film et je l'ai trouvé ennuyeux alors j'ai survolé la fin ! C'est mal tournée , c'est bizarre et sadique à bout de champs ! Ceux qui aime et crie au chef d'oeuvre on un sacré problème dans leur tête , tout comme les rédacteurs de presse qui pour la plus part ont noté ce film à plus de 4 étoiles, devraient vraiment aller voir un psy ! Dans ce film il font des brunch à base de caca et c'est sublime ?!? bandes de détraqués ! Il est vrai que ma curiosité mal placé m'a poussé à regarder cet OVNI mais comme tout les films qui m'emmerde au bout de 15mn je met un 1 sur 5 à cette Merde ( de la merde dans tout les sens du terme !) .

  • Graindolium

    des films qui mon vraiment fait flippé à m'en cacher les yeux comme "Jurassic Park, une nuit en enfer 3, rose red ...", des films qui mon terrifier stressé à m'en glacé le bide et presque dépersonnalisé et vomir comme "La Passion du Christ, 2 soeurs ..."
    pour ma très attendu première fois avec le film Salo, que j'avais eu du mal à trouvé, un film enrobé d'un telle mysticisme dans tout ce que j'avais peu en lire, cette à dire que je n'est pas eu peur n'y terreur n'y enthousiasme sexuel d'aucune sorte, c'était à mes 18 ans j'ai du le revoir 2 ans après, + perçu ça comme une tranche d'expérience et d'histoire du cinéma,
    un film important qui en dis très long ! du sadisme beaucoup,
    bien-sur je ne me permettrais jamais de mètre une note sur une relique pareil ça n'aurais aucun sens !

  • William Renard

    Sérieux, à mon avis il a fait ce film parce qu'il avec des actions chez un Mac et l’accès libre au égouts. Mais en étant réellement sérieux je trouve ce film, long ennuyant et... ah oui INUTILE !

  • Nanar Mouskouri

    On s'en bat les nut's !

  • samuelc

    Désolé de cette petite digression, mais nous sommes en train de terminer notre Long-Métrage Guérilla : "Monsieur Vénus", et nous cherchons à faire connaître ce projet fauché et fragile avant la sortie du film, prévue en 2013.
    Il s’agit d’un "thriller gothique alternatif" et si vous avez aimé Salo, peut-être serez-vous sensible à ce film abordant le transgenre, l’esclavagisme moderne, l’immigration clandestine, ou encore le consumérisme aliénant …
    Si vous voulez en savoir plus, le soutenir, le partager, c'est par ici : http://www.facebook.com/monsie...
    Si l'adresse n'apparait pas : Facebook puis "monsieur.venus.film"
    Merci !!

  • Sheley

    Inoffensif... ce film ne joue pas sur les effets spéciaux mais sur le psychique. Dire qu'il ne fait rien, c'est faux.
    Ce film est malsain, dérangeant, il m'a mise mal à l'aise. Je ne l'ai pas regardé jusqu'au bout, j'ai arrêté à 3 minutes de la fin lorsque la torture commence dans la cours.
    Certains films nous marquent et on s'en rappelle encore 30 ans après. Celui-ci me fera cet effet là.

  • laurence p.

    choquant à l'epoque..Mais aussi inoffensif qu'un episode de sailor moon......de plus pervers et sans fondement.......

  • malacrew9

    Apres The Poughkeepsie Tapes et A Serbian Film, je ne pensais pas pouvoir être encore plus choqué.
    Un véritable supplice mental de 120 min, dans l'antre de l'enfer, où la diversité des vices comme leur degrès d'intensités n'ont quasiment aucunes limites. Ceci, parce que la mise en scène et la structure sont certainement mieux réussis. On peut parler de violence, de religion, d'histoire (références à la bourgeoise fasciste) ou de société (famille). Je parlerai tout simplement de folie.

  • Blaste

    C'est drôle que les films "trash" comme Orange Mécanique ou Salo (entre autres), divisent autant, je crois que personne n'arrive plus, quand ça atteint un certain degré d'opportunisme dans la volonté de bousculer, à distinguer le fond de la forme. Dans le fond, j'ai trouvé ça très loin d'être "complètement stupide, inutile", et encore moins "caricatural" (Pasolini caricature quoi, sérieusement ? :?? ), mais, formellement, je l'ai aussi trouvé assez "soporifique", notamment dans son découpage assez répétitif et manquant de souffle.

  • Misa Lcp

    "X-my-new-romance-X"
    Si tu prétends que la morale du film était tiré de fait réels, c'est justement pour montrer dans un sens artistique l'homme comment il peut être manipuler, tel qu'un animal, comme nous de nos jours manipuler par le gouvernement on nous promet notre liberté, mais la liberté pour eux c'est de vivre dans les règles. Ce film est artistique parce que c'est l'homme dans tout ces états d'âmes de plus on le voit nu (déjà premier point artistique, le corps de l'homme est un art) qui ferait que personne ne pourrait porter de jugement sur l'apparence mais que tout le monde soit égaux et à la même place pour les "seigneurs". Les paroles et les tortures sont assez étrange et traumatisant en effet mais c'est aussi un art, une recherche. Tout est cadré, perfectionné, et dans une ambiance très arrogante, et très subtile, comme si c'etait un test, et ils y apportent des mises en scènes, comme des spectacles.
    De dire que ce film est stupide, inutile et soporifique de plus, ca veut dire que tu n'as rien compris au film et a sa morale"Lecef".

  • SyphX-

    "Un chef-d’oeuvre de monstruosité dérangeant, déstabilisant, écœurant et déroutant mais étonnamment jubilatoire au final." Wesley ★★★★★★★★★★ | Lire la critique complète sur LE BLOG DU CINÉMA :

  • lecef

    Un film complètement stupide, inutile, soporifique, caricatural et prétentieux en plus !!

  • Retxed

    ce film a l'air trés traumatisant

  • X-my-new-romance-X

    Etant pourtant habituer aux films bien trash , ce film m'a littéralement traumatiser , saw à coter c'est dora l'exploratrice . Je n'ai pas put tout regarder car voir des enfants se faire violer pendant 2h non merci. Serte ce film a pour but de dénoncer la corruption des fascistes italiens mais je ne comprends pas comment on peut réaliser des films aussi sadiques, je ne comprends vraiment pas les critiques cinématographique , je ne vois pas du tout en quoi ceci est de l'art , le seul point positif que je pourrais donner à ce film c'est la moral , car malheureusement ce qui se passe dans ce film à exister et existe même encore de nos jours , mais de la à mettre ça en scène je trouve ça indécent !

  • angie276

    J'ai trouvé ce film génial, vraiment. Gore, pire que dérangeant... De l'art!

  • beautifulfreak

    Je ne sais toujours pas quoi en penser. Ca reste un film dérangeant 35 ans après.

  • Apollinaire

    nul à chier

  • blondin-

    sans commentaire !! j'ai pas aimé du tout...

  • Lucien M.

    traumatisé à vie

  • -SODOME-

    Bien ce film, bien.

  • VOVO9

    bla bla bla ....
    bref , un gros film de merde , dans tout les sens du terme

  • letitan4

    Certes les scène sont gerbantes mais faut bien comprendre ce que Pasolini veut nous faire passer comme message,un film anti-facisme et certainement contre le pouvoir,le meilleur film de Pasolini et il la payé cher puisqu'il a été tué juste après ce film.

  • Olmo

    Pitié qu'on ne compare pas Salo à Cannibal holocauste. Ce film a beau être réservé à un public averti (à tous les niveaux j'entends), c'est vraiment pathétique de voir qu'aujourd'hui encore on puisse avoir les même réactions aussi reac, 35 aprés ! Arrêtons l'hypocrisie 2 minutes, vous vous êtes jetés sur ce film avec curiosité, et maintenant vous dites que c'est une merde complaisante, ça me fait bien marrer. Bien plus qu'une parabole sur le fascisme, ce film est une parabole sur le pouvoir et ses limites jusqu'à atteindre des sommets de ridicule (comme le dit bien Tom A) et sur l'aveuglement qu'il suscite, on monte peu à peu les échelons jusqu'à l’insupportable et rares sont les cinéastes qui ont sus nous emmenés aussi loin dans l'enfer humain avec des résonances politiques aussi forte. Je conseille vivement de voir les autres films de Pasolini et d'être renseigné sur le bonhomme avant de voir celui là. Comme le disait Eisenstein "Je veux que mes films soient des coups de poings donnés au public", et bien là c'est pareil, ne pensez pas être caressé dans le sens du poil en allant voir ce film.

  • gordonpym

    Pour comprendre ce film, il faut se frotter à l'œuvre entière de Pasolini. Si on ne connait pas l'homme qui est derrière Salo, ni le contexte historique et politique de l'œuvre, on ne comprendra pas ce qu'on voit.
    J'avoue avoir vu ce film par tranche, sur plusieurs jours, parce que je craignais ce que j'allais voir. J'espérais que ce serait ainsi plus digeste et supportable.
    Il faut noter que la violence graphique se concentre dans quelques scènes tout à la fin du film. Mais la vraie violence n'est pas là: elle suinte partout, dès le début, dans chaque scène, même les plus innocentes en apparence: c'est la violence d'un univers sans espoir et sans salut. Pasolini nous transporte bien en enfer, mais celui des hommes. Un enfer qui, par comparaison, ferait presque passer celui de Dante ou de Bosch pour une aimable villégiature. La scène qui m'a le plus marqué est celle de cette femme, tout à la fin du film, qui, dans le petit matin gris, se jette par une fenêtre, par ce qu'elle ne supporte pas de voir encore une fois le soleil se lever sur ce dont elle a été témoin... Une œuvre majeure certainement, que je suis heureux d'avoir vu au moins une fois, mais je n'y reviendrai jamais. Et je ne la conseillerais certainement pas à tout le monde. A voir uniquement pour un public très, très averti...

  • gregisgrohm

    j'ai lutté pour arriver jusqu'au bout, et une fois au bout je dis toujours "pourquoi?". on est spectateur de scenes plus atroces les unes que les autres sans que rien n'ait de sens ni d'interet ne serait-ce que cinématographique. maintenant je vais devoir tenter de dormir sereinement après avoir gaché deux heures de mon temps... qui peut donner 5 étoiles à ca, et comment?

  • Sylis2k4

    Un film dont la photo est vraiment pas top je ne connais pas toutes les références du point de vue scénique, mais la référence Sade est vraiment là, ce qui est rare au cinéma. Le film a un sens, dire que j'ai aimé reviendrait à dire que j'ai aimé Sade. Ben non, mais j'aime la controverse, humaine à mon sens, et Salo a une liberté cinématographique propre. 1975, J'aime le fait que ça existe, l'oeuvre en soit... Je ne sais qu'en dire... C'est cru, mal filmé, osé, ... Faudrait que j'interviewe Pasolini pour en savoir plus...

  • Tom-A

    Ahah ! Moi ce film je lui trouve un doux parfum de perversité amusée. Vu 3 fois dans des conditions toutes différentes (3eme en salle parmi un public conquis). A force de vision se déguage un humour tout particulier, qui m'ont fait véritablement apprécier le film comme une fable faussement provocante (on a vu pire, y'en a qui se prennent au sérieux !). Critique des médias je voit pas , du fascisme c'est certain, mais aussi de ceux qui s'aveuglent face au pouvoir et à ses titres pompeux et aussi ridicules que leurs habits de cérémonie. Un must !

  • teklow13

    :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    Merci pour ce merveilleux moment :love2:

  • FuturGeek

    Horrible, atroce enfin en gros c'est le film le plus dégeu sorti dans le monde entier. Berk ca me répugne je dors plus depuis c'est absoluement horrible ! Pitié je veux m'endormir tranquillement ca me fait trop peur là !!! :'(

  • Acetee

    Le discours fut le même pour Cannibal Holocaust et aujourd'hui, la plupart des critiques considèrent que toute la force du film réside dans sa critique puissante des médias. Ce qui fait de lui un chef d'oeuvre du genre (en tout cas pour ma part).

  • Kliq

    Juste immonde. On pourra me dire tout ce qu'on veut sur le talent de Pasolini, sur "la mise en image froide et cru" des horreurs fachistes, sur le message qu'envoie le film sur la nature humaine et les rapports de force entre être humains...pour moi c'est juste une daube, mal foutu, chiante, pretexte à des images dégueu...et surtout, un film totalement inutile.
    Les critiques de cinéma qui s'extasient devant ça, en clamant que le film a été mal compris, que c'est un chef d'oeuvres à voir absolument me laisse tout à fait perplexe...

  • Apollinaire

    tu as fait quoi toi?

  • marcsadoman

    Pourtant tu t'appelles Apollinaire, tu as fait pire dans tes livres !

  • Makko

    tu aurais du lire les messages sur le forum avant...

  • Apollinaire

    je deteste, c'est hyper glauque.

  • neillowrus

    bonne chance ;-)

  • Apollinaire

    Je le vois ce week-end.

Voir les commentaires