Mon AlloCiné
Bloody Sunday
facebookTweet
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Bloody Sunday
Date de sortie 30 octobre 2002 (1h 47min)
Avec James Nesbitt, Tim Pigott-Smith, Nicholas Farrell plus
Genre Drame
Nationalités britannique, irlandais
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse
4,5 22 critiques
Spectateurs
4,04678 notes dont 271 critiques

Synopsis et détails

Le dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, Ivan Cooper est l'organisateur d'une marche pacifique pour l'égalité des droits entre catholiques et protestants, farouchement déterminés à éviter toute violence entre les différents protagonistes. Mais malgré son dialogue avec les autorités unionistes et ses tentatives de négociation avec les forces de l'ordre britanniques, la manifestation se transforme en émeute : treize personnes sont tuées par l'armée. Cette journée, désormais inscrite dans l'Histoire sous le nom de Bloody Sunday, marque le début de la guerre civile.
Distributeur -
Récompenses 1 prix et 6 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2002
Date de sortie DVD 16/03/2004
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 27/07/2009
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa 106477

Regarder ce film

En VOD
SFR
à partir de (3 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (3.99 €)
à partir de (3.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
Bloody Sunday - Edition Simple
Bloody Sunday - Edition Simple (DVD)
neuf à partir de 4.60 €
Bloody Sunday - Edition Simple
Bloody Sunday - Edition Simple (DVD)
neuf à partir de 17.52 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
Bloody Sunday Bande-annonce VO 0:00
Bloody Sunday Bande-annonce VO
17 987 vues

Interviews, making-of et extraits

Bloody Sunday Extrait vidéo VO 0:00
Bloody Sunday Extrait vidéo VO
348 vues
Bloody Sunday Extrait vidéo (2) VO 0:00
Bloody Sunday Extrait vidéo (2) VO
204 vues
Robert Guédiguian Interview 10: Bloody Sunday 1:19
Robert Guédiguian Interview 10: Bloody Sunday
241 vues

Acteurs et actrices

James Nesbitt
James Nesbitt
Rôle : Ivan Cooper
Tim Pigott-Smith
Tim Pigott-Smith
Rôle : Général Ford
Nicholas Farrell
Nicholas Farrell
Rôle : Général McLellan
Gérard Crossan
Gérard Crossan
Rôle : Eamonn McCann
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Brazil
  • Cine Libre
  • Ciné Live
  • Le Figaro
  • Le Figaroscope
  • Le Parisien
  • Les Echos
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • MCinéma.com
  • Obejctif-Cinema.com
  • Studio Magazine
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Le Point
  • L'Express
  • Ouirock.com
  • Positif
  • Première
  • Télérama
  • Chronic'art.com
22 articles de presse

Critiques Spectateurs

ludovic-50
Critique positive la plus utile

par ludovic-50, le 21/01/2017

3,5Bien

Très bon film basé sur des faits réels qui nous plonges rapidement dans l'horreur de cette guerre qu'ont subit les Irlandais.... Lire la suite

Dominique D.
Critique négative la plus utile

par Dominique D., le 23/04/2016

2,0Pas terrible

Si le scénario offre une bonne progression dramatique, en revanche la tenue de la caméra est tout simplement désastreuse.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
48% (129 critiques)
34% (91 critiques)
9% (25 critiques)
4% (12 critiques)
3% (8 critiques)
2% (6 critiques)
271 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

La Bataille

Paul Greengrass explique comment le travail de Gillo Pontecorvo a influencé le sien: "Lorsque j'ai commencé à réflechir à ce que serait Bloody sunday, j'ai revu La Bataille d'Alger (1966). La puissance du film reste intacte. Il démontre que la guérilla est peut-être le seul moyen de se libérer de l'oppression. Il a été tourné avant les événénements les plus tragiques. Il les annonçait, et il en est aujourd'hui l'écho. Dans Bloody sunday, mon... Lire plus

Jim Sheridan

Le cinéaste irlandais Jim Sheridan qui a abordé le conflit nord-irlandais dans Au nom du pere, sur un délinquant accusé d'actes terroristes en Irlande du Nord, et The Boxer est un des producteurs de Bloody sunday.

Une journée restée dans l'histoire

Le titre Bloody sunday fait référence au dimanche 30 janvier 1972 durant lequel à Derry en Irlande du Nord, l'armée britannique ouvrit le feu sur une marche organisée par le Mouvement des droits civiques d'Irlande du Nord. De récentes enquêtes ont montré que les forces de l'ordre ne se sont pas contentées de réprimer les provocations et la violence de la foule. Cette journée devait servir d'exemple. L'objectif était initialement d'arrêter 500 per... Lire plus
8 Secrets de tournage

Dernières news

De Michael Collins à '71 Belfast : l'Irlande à feu et à sang
NEWS - Culture ciné
dimanche 9 novembre 2014

De Michael Collins à '71 Belfast : l'Irlande à feu et à sang

"Bloody Sunday", 40 ans après
NEWS -
lundi 30 janvier 2012

"Bloody Sunday", 40 ans après

Dimanche 30 janvier 1972. L'armée britannique tire sur des manifestants pacifiques Irlandais. Bilan : 14 morts. Cet événement...
L'Esprit de résistance
NEWS -
mardi 15 septembre 2009

L'Esprit de résistance

Avec L'Armée du crime, Robert Guédiguian relate l'itinéraire des condamnés de "l'Affiche rouge", ces résistants pour la plupart...
10 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2002, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2002.

Commentaires

  • JokerDreizen

    Une véritable tuerie. Si on peut reprocher à Bloody Sunday ses "coupures" incessantes qui saccadent le rythme du film, et parfois une caméra à l'épaule un tout petit peu trop chancelante, il est impossible de ne pas sentir la tension s'accumuler sur la première heure, où les différents camps et personnages se démarquent par leurs idéaux et leurs caractères. Puis vient l'instant "coup de poing", ou l'aboutissement d'une journée de tensions, de mauvaise organisation militaire, et de haines accumulées au cours du siècle, sous forme d'un massacre d'une telle horreur que le spectateur ne s'en relève pas facilement. Et c'est là que le style "documentaire" paie, car si on a du mal à se relever de Bloody Sunday, c'est parce que le film est d'un tel réalisme qu'on a l'impression d'avoir soi-même assisté au drame qui a plongé l'Irlande dans la guerre civile.

  • CrispyJack

    Très bon film historique, je connaissais vaguement ce phénomène à présent je comprend beaucoup mieux!
    Les acteurs jouent très bien, attention les âmes sensibles.

  • Sh?kiin?

    Plus qu'un film : un choc ! une claque !

  • marsupial

    l'Irlande a souffert avec les anglais, pas besoin d'aller au cinéma pour s'en rendre compte, l'actualité des années pré-2000 suffisent...
    Et pourtant ce film nous replonge dans cette horreur de la guerre civile et tout ce qu'elle a laissé derrière elle.
    Les anglais sont des salauds, des délationnistes, des usurpateurs de souveraineté. Quand je repense aux années Sarkozy, alors qu'il était ministre de l'interieur, il s'inspirait de la "securitate" anglaise pour mettre les français au pas..... Marcher la tête haute, voilà ce que m'inspire ce film... quoi qu'ul advienne!

  • eldarkstone

    S'il manque à coup sur un réel scénario, le réalisme de ce tragique événement est assez prenant et intéressant, on sent ainsi peu à peu monter la tension, sans trop en faire non plus dans la violence, juste ce qu'il faut pour en faire un film humain ! Vraiment pas mal !

  • Popcriminore

    Je ne n'arrive pas à vous dire si j'ai aimé ou non ce film, je le regardais plus comme un documentaire pour essayer de comprendre ce Bloody Sunday.
    Tout ce que je peux dire c'est qu'on voit réellement la connerie humaine et à quel point la loi du plus fort rend l'homme con et merdique !!!

  • Faable

    Superbes comédiens !
    "Minute à minute" très réussi et marquant !

  • Helretik

    Révoltant, violent, haletant. Voilà ce qu'est ce film. Une reconstitution parfaite d'une journée de manifestations légitime mais illégale. En suivant plusieurs manifestants, un député et une bande de jeunes surtout, on s'attache à ce groupe. Plus crédible, tu meurs, le film dépeint le massacre du Bloody Sunday où l'armée a été appelée et a fait le choix d'envoyer des paras qui, tirant dans le tas, ont tués 13 personnes (14, mais 4 mois plus tard). A lui seul, le film dégoute de l'armée, des methodes des militaires. En effet, on voit comment les assassins se soucient des conséquences de leurs actes puisque même le plus empathique ment devant l'inspecteur. Entre provoc (comment le fait d'avoir mis des militaires à l'hopital où se retrouvaient les familles des victimes n'a pas débouché sur une émeute ?) et cynisme (les conversations des militaires entre eux), le film pousse a avoir une haine profonde envers ces tueurs, même envers ceux qui, choqués par le massacre, n'ont pas vivement réagit envers les actes de leurs paires. Choquant, le film tient au tripe grâce à des acteurs jouant à la perfection et une caméra épaule façon documentaire. A voir en VO cependant.

  • Dr.Skyrunner

    J'ai une question : est ce que le film a été tourné sur pellicule ou en num ? Parce que les coupures régulières m'ont fait penser que peut etre il a été tourné sur pellicule, mais sur pellicule trop courte, et ces coupures seraient les transitions entre chaque rouleau. Voila, merci d'avance de vos réponses ^^

  • Batfleck

    Poignant !

Voir les commentaires
Back to Top